:: Le CTA déploie ces nouvelles ailles. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Europe
 
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 14 Oct 2015 - 12:04
Sujet du message: Le CTA déploie ces nouvelles ailles.
Répondre en citant


 [suite du rp:  [link=]http://gundamneogeneration.vraiforum.com/t1521-Retour-au-bercail.htm [/link]   ]
bonne lecture
:love :love :love :love :love :love :love :love :love :love :love :love :love




Ratach entra dans la salle de réunion. Elle ne fit pas un pas qu' un « Garde a vous » ce fit entendre. Toutes les personnes présentes se levèrent et la saluèrent suivant le protocole militaire.
-Repos ! Ordonna Ratach.


Dans ce lieu se trouvait les officiers supérieures. Ceux même qui serait a la passerelle de sont navire. Ils se rencontré pour la première fois. Elle devait donner une bonne impression. Elle devait aussi asseoir sont autorité. Il y avait plusieurs façon de le faire. Elle avait son style et avait apprit a a sens servir. .. Elle traversa la pièce de conférence tandis que ces talons aiguilles claqué le parquet a chacun de ses pas.
Situation étrange pour Elle, son premier commandement, cela la stressée un peu, d’autant plus que certain dans la pièce était plus vieux et plus expérimenté qu'elle. Pourtant c'est elle qui prendrait les décisions et donnerait les ordres sans que personnes ne l'aide.
Lourd fardeaux qu'elle ressentit subitement sur ses épaules. Heureusement sa formation l'avait entraîner a cela. Il y a trois mois,elle peu être craquer. La elle se sentait prête et sereine. Simplement par ce qu'elle c’était donné un but. Celui de faire bien mieux que le capitaine du Lue.
Elle prit place derrière le bureau centrale en bout de table mais ne s'assit pas.


-Bonjour a vous tous. Je suis le capitaine Osis. Si vous êtes réunie dans cette pièce aujourd’hui. C'est parce que vous croyez tous au plus au point dans les valeur du CTA. Je sais aucun de vous ne se connaît mais nous avons tous un idéal en commun. Tout comme vous, on ma confié une tache. celle de remporter la victoire. Je compte bien suivre ses ordres a la lettre. Pour cela nous allons devoir travailler en équipe. J’attends donc de vous un professionnalisme a chaque instant. Pour ce qui est des sujétions ou des remarque. J’accepterais de les recevoir en toutes circonstances si elle sont pertinente. Avez vous des questions ?


-Capitaine non Capitaine! Répondit Bosco pour toutes les personne présente.
-Bien dans ce cas Nous allons pourvoir commencer a Travailler.


Ratach aurais voulu être plus cool. Seulement pour une prise en main, elle devait se montrer ferme. Elle aurait le temps de mieux les connaître et de sympathiser avec eux plus tard. Pour l'instant elle devait marquer son territoire.
Lieutenant Ramius.
-Oui capitaine ?
Ratach regarda Ramius. Un beau gosse. Vraiment ! Grand jeune, musclé et bien proportionné, coiffure mi-longue, blonde, yeux vert. Il pouvait intégrer n’importe quel boyband sans difficulté.
-Vous sortez Major de l'école des officier de marine et votre dossier est impeccable. Pensez vous être prêt pour le feu ?
-Autant qu'on puisse l’être Capitaine.
-Parfait, je compte sur vous pour me seconder en toute circonstance. Je sais que vous ferez du bon travail.
-Merci Capitaine.


Ratach tourna une peu la tête pour voir la personne qui se trouvait a coté de Ramius. Une jeune femme
au long cheveux noire, les yeux bleu pétillant, et la peau de pèche.. Ravissante dans ses courbes délicate et généreuse et son sourire éclaire son visage qui respirer la joie de vivre. Ratach cru se voir dans un miroirs a quelque détail prêt.
-Lieutenant Agathon. Vous aussi vous sortez de l’académie. Prête pour le combat?
-Oui Mon Capitaine.
-On ma dit que vous excelliez dans l'artillerie. Nous sommes seulement équipé de missile et de canon rail. Cela vous posera t'il problème ?
-Juste le temps de m’acclimater au système d'arme du navire. Mon capitaine.
-Parfait!
Ratach détourna son regard sur la personne en face du Lieutenant Agathon


Un jeune homme mignon métissait asiatique brun avec un drôle de bouc sur le menton. Les yeux marron qui dévorer littéralement le lieutenant Agathon. Elle n’était pas experte, mais il semblait évidant pour toute l'assistance que le beau brun venait de craquer complètement sur sa partenaire de travaille.
-Lieutenant Harrachi.
Celui ci ne répondit rien.
-Lieutenant Harrachi dit plus fermement et plus fort Ratach. Êtes vous avec nous ?
-Oui Capitaine répondit l’interpeller après au sursaut de surprise.
Lieutenant Harrachi. J'ai lu votre dossier... Vous êtes sûrement l’officier le plus condamné par les instances civile et militaire de toute notre armée. Vais je avoir des problème avec vous ?
-Non Capitaines.
-On ma assuré que vous étiez le meilleur pilote de la flotte. Je n'aimerais pas a avoir a me séparez de vous.
-Vous n'aurez pas a le faire Capitaine.
-J'en prend bonne note Lieutenant.


Sont regard se dirigea ensuite vert le plus grand homme de la pièce. Un puissant Africain a la coupe Iroquoise qu'elle avait déjà croisé par le passé.
-Lieutenant Bosco. Vous serez notre Bosco. Hum, le service des affectations a un certain sens de l'humour en fin de compte. Tout l’assemblé retiens un sourire. Pres a prendre vos fonction ?
-Fin prêt et impatient mon Capitaine.
-Je n'en douté pas une seul seconde.


Ratach poursuivit en regardant un jeune homme blond au yeux bleu. Et dont la tenue débordé du fameux flegme anglais.
-Lieutenant Phelps. Vos état de service sont excellent. Pres pour une nouvelle aventure ?
-Affirmatif capitaine.


Viens alors le tour d'une femme. Celle ci devait avoir la trentaine cheveux blond très claire, quelque ride sur le visage des yeux vert usé par a vie. Une force apaisante émanée d'elle.
-Capitaine Riplaey vous êtes notre médecin de bord. Votre infirmerie vous conviens elle ?
-A la perfection. Mais j’aimerais ne pas a avoir en m'en servir.
-Je ferais tout pour cela n'arrive pas.


Ratach passa au suivant.
Un homme d'age mure, cheveux châtain le visage anguleux, yeux noire aiguisé et aguerri.
-Lieutenant Tuker, Vous étés un chef meccano expérimenter. Je compte sur vous entretenir votre navire au mieux de sa forme.
-Aucune inquiétude, je prend soin de mes affaires.


La capitaine sourit a cette dernière réplique et passa a l’officier suivant.
-Sous-Lieutenant Duke. Vous êtes nôtre chef queue. Rien a signaliser aux cuisines ?
-Je n'ai pas a me plaindre Capitaine, surtout pour ma première affection au front. Je souhaiterais cependant que vous veniez voir mon service avant le départ.
-Bien, je ferais mon possible.


Il ne resté plus qu'un homme dans la pièce a passer en revu. Un cinquantenaire bien tassé, au cheveux blanchit par l'age les traits usés par une vie longue et visiblement bien remplit.


-Capitaine Mac Gyver. Je suis heureuse d'avoir sous mes ordres un officier avec autant d’expérience que vous. Comment ce porte vos gundam ?
-Mon Gundam vous voulez dire. Je n'en ai qu'un a charge pour le moment.il serait bon de monter une escadrille, mes hommes commence a s' ennuyer ferme.
-Effectivement c'est fâcheux de ne pas avoir d'escadrille. Le générale kérensky travail la question. Pour vos hommes ils peuvent aider les autres sections, il y a de quoi faire avant le décollage.
-Bien sur capitaine.




-Bien maintenant que les présentations sont faites, j'aimerais entendre vos rapport sur les préparations de notre Navire. Lieutenant Tucker, j 'aimerais des précisions sur votre point de vue.
-Oui capitaine. Le navire est neuf Tous les systèmes on était vérifier avant le montage. Ils fonctionne de façon optimal. Maintenant vont ils marcher ensemble? Je ne peu pas vous l'assurer. Il y a aussi pas mal de vérins et de rouages neuf qu'il faut lubrifier correctement. Pour ce qui et des pièces de rechange nous sommes très cour par contre. Le manque de place pour le stockage vas être problématique. La bonne nouvelle vient du réacteur. Il est optimisé a la perfection et le système de sécurité et parfait, aucun risque d'accidents sauf avec un coup direct. Je ne peu faire de miracle.
Enfin certaine section non pas encore était branché, Le bouclier sera prêt dans la journée et les testes auront lieu demain. Il sera opérationnelle pour le d’écolage. Par contre pour le mirage coïld et la catapulte il faudra attendre je le crains.
-Combien de temps?
-Une semaines tout au plus. Capitaine.
-Vous avez quatre jours.
-A vos Ordres. Tucker se rassi paisiblement, visiblement la limite de temps qu'elle venait de fixé ne semblait pas le stresser plus que cela. Elle se demanda combien de marge avait prévu son chef mécanicien pour ses tache. Visiblement moins de quatre jours.


-Sous Lieutenant Duke. Coté réapprovisionnement ou en somme nous ?
-Les cales sont pleines de vivres fraîche, L'eau sera charger dans la semaine et les recycleur fonctionne. J'ai aussi réussi a récupérer quelque extra pour agrémenter nos future victoire.
-Des Extra ?
-Des épices et quelques bouteilles de grande qualité. A utilisé avec parcimonie. Ce sont des produits assez rare par les temps qui cours.
-Je vois. Je suppose que le morale des hommes vaut une petite entorse au règlement. Vous metrez ses produits sous clef par contre.
-Oui Capitaine.




-Capitaine Ripleys. L’infirmerie ?
-Opérationnelle. J'ai testé tout les appareils. Coté bandage et médicament on sera juste. Le manque de place.. ce navire est vraiment petit.
-On devra faire avec. Officier Communication ? Votre rapport
-Le radar fonctionnes a la perfection les différent système de détection aussi. les différentes sections du navire sont toute relier entre elle par poste inter phonique et l' antenne radio capte haut et claire.Tout est opérationnelle coté communication capitaine .
-Une bonne nouvelle. Lieutenant Agathon. Les armes ?
-Les conduites de tire réponde au collimateur. La visé radar fonctionne, mais j'aimerais faire les réglage en manuelle pour être sur ; Je préconise une séance de tire le plus rapidement possible pour les cannons Rail, affin d'optimisé la visé a son maximum.
Les missiles sont tous charger dans leur silos et les soutes son pleines. Nos système anti missile sont opérationnel. En théorie. La aussi des tests réel son a faire une fois en vol. Les munitions des différentes armes sont charger. En soute Nous avons un choix élargie de missiles pour différentes manœuvre.
-Parfait. Capitaine Mac Gyvers. Hormis le maque de Gundam ?
-Nous somme bien réapprovisionné pour le moment de plus le Sandrock n'est pas groument en munitions.J'ai fait stoké quelque plaque de blindage au cas ou ; et différent type de munition standard pour les prochaines unités qui arriveront... Au cas ou.
-Bonne initiative. Continué comme cela. Lieutenant Bosco. Comment est l'équipage ?
-Les hommes sont physiquement dans une condition de stresses qui entraîne de la fatigues. Ils sont tous motivé par le fait de servir sur ce bâtiment, et ils se hâtent pour être prêt pour le jour du lancement. Ils doute cependant car ils n'ont pas encore connaissance de leur capitaine. Je préconise de faire votre discourt au plus vite. Pas de problème de discipline. C'est un bon équipage.
-Je vois. Bien je ne vous retient pas plus longtemps vous avait tous des chose a faire. Vous pouvez disposez. Lieutenant bosco je vous retiens quelque instant de plus. Lieutenant Ramius vous étés attendu au Poste de sécurité de la base pour y redevoir vos nouveaux codes de sécurité.


Une fois que les officier furent sortie. Ratach pris une pose plus détendu su sa chaise et soufrfa un bon coup.
Elle regarda le bosco avec un sourir.
-Albert, je suis heureuse de te revoir mon ami. Alors comment j’étais?
-Pas mal pour une première fois. Je pense que tout les officiers ici vous on accepté.
-Ha ? Tant mieux. Ta formation d'officier n'as pas était trop dure ?
-Non, je connaissait le travail dans s globalité. Je n'ai pas eu de problème. Et toi Pour devenir capitaine ?
-Ce ne fut pas rose tout les jour, mais je ne regrette pas.. J'aimerais discuté plus longtemps avec toi mais j''aimerais ton avis sur mon discourt de présentation.
Elle tendit une feuille a Albert qui la lut attentivement.
-C'est mot sont dure. Capitaine avait vous déjà tué un ennemi hors de votre gundam ?
-Ou.i répondit t'elle froidement.
ce que lu Albert dans ses yeux a se moment ce grava en lui pour toujours.
-Dans ce cas, ses mots sont approprier. Bien je laisse, j'ai encore beaucoup de travail a faire.
-Bien. Demain 9H00 tu réuni tout l'équipage devant le navire, je ferais mon discourt.
-Ce sera fait. Au fait demain de 17H00 a 19H00 je veux te voir dans la salle de sport. Tu es pilote de combat et je pense que tu a négligé ta préparation physique.
-Bien demain alors.
Ratach posa ses main sur ses hanches.Ai je grossi ce demandât elle ?











Revenir en haut
Publicité






Posté le: Mer 14 Oct 2015 - 12:04
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 16 Oct 2015 - 11:50
Sujet du message: Le CTA déploie ces nouvelles ailles.
Répondre en citant

Le lendemain matin, alors que le soleil venait d’apparaître entièrement juste au dessus des battement de la base, et commencé a réchauffé l’atmosphère encore humide de la nuit fraîche de ses rayons timide, se trouvait assemblé l'équipage du Mars. Pres de deux cents Homme et femmes, tous en rang forment un jolie rectangle comme les aime les militaires. Devant eux le grand navire posé sur le bitumes. Un beau navire au couleurs gris clair et vert . Les ingénieurs lui avaient donné une courbes sportive et agressive rendant le tout splendide. Tout en longueur, des ailes courbes et gracieuse. Vraiment ce navire possédé une allure qui si on le comparé a une machine roulante, ressemblé plus a une lamborghini qu'a un tank.

L'équipage était bruyant. Rassemblait depuis peu pour cette mission.
Ceux ci apprenait se connaître, de plus les hommes et femmes de cette équipage étaient tous jeunes. Pour la plus par d'entre eux, ceci était leur première affectation. Un navire neuf et un équipage inexpérimenté,
La question principale depuis peu était : Qui serait le capitaine ? Les rumeurs allez bon train. Et il y avait de quoi alimenter les racontars, avec les ordres et contres ordres ainsi que les questions resté sans réponses.
Du peu qu'elle avait pu en entendre Ratach savait ce ci . Le capitaine serait soit un jeune noble excentrique pourri gâté qui par caprice décidé d’aller en guerre et dont les autorités militaires voulaient ce débarrasser en lui refilant un un prototype et de la bleusaille pour faire des missions sans aucunes valeur stratégiques. Ou bien, un très vieux général a la limite de la maison de retraite, tombé en disgrâce et a qui on confié une mission suicide. Les paris allez bon train quand la voix forte et puissante du Bosco résonna dans l'air matinal.

"Garde a vous."

Tous l’équipage se redressa droit et fier dans un bruit de claquement de bottes et un silence religieux apparu.

Ratach souffla un bon coup. Le signal du lieutenant était claire et elle devait monter sur scène pour son discours . Le tout devant deux cent personne qu'elle ne connaissait pas mais qu'elle commandé. Une boule se coinça dans sa gorge. Elle eu toute la difficulté du monde en la déloger. Puis consciente de ses responsabilités, elle se mit en marche pour prendre son commandement.

Ses bruit de pas résonnement sur la scène improvisé pour l’occasion. Attirant sur elle toute l'attention.
Sur cette extrade apparu au yeux des soldats une manique femme qui par sa démarche gracieuse imposé un charme particulier. les courbes généreuse et fine a la fois que révéler la coupe charmante de l’uniforme bleu ciel des officier éveilla chez certains, un désir coupable. Les cheveux d'un blanc pur, tressé en une longue natte. Des yeux vert pétillant et un sourire qui vous transcende. Sans avoir prononcé le moindre mot, Ratach avait l'attention de toute l'assistance.


-Messieurs,
-Je suis le Capitaine Osis. Commandant nanive Mars.

-Vous êtes ici aujourd'hui pour trois raisons. Premièrement, vous êtes ici pour défendre vos foyers et ceux que vous aimez. Deuxièmement, vous êtes ici pour votre propre respect, parce que vous ne voudriez être nulle part ailleurs. Troisièmement, vous êtes ici parce que vous êtes des vrais mecs et que les vrais mecs aiment combattre. Lorsque vous ici, chacun d'entre vous, étiez enfants, vous admiriez tous le champion au jeu de billes, le coureur le plus rapide, le boxeur le plus dur !

-Vous n'allez pas tous mourir. Seuls certain d'entre vous, ici aujourd'hui, vont mourir dans une bataille majeure. La mort ne doit pas être crainte. La mort, avec le temps, vient à tous les hommes. Oui, chaque homme est effrayé par sa première bataille. S'il dit qu'il ne l'est pas, c'est un menteur. Certains hommes sont des couards mais combattent de la même manière que des hommes braves, ou ils sentent l'enfer sortir d'eux en voyant combattre des hommes aussi effrayés qu'ils le sont. Le vrai héros est l'homme qui combat même s'il a peur. Certains hommes surmontent leur peur après une minute sous le feu. Pour d'autres, cela prend une heure. Pour certains, cela prend des jours. Mais un homme véritable ne laissera jamais sa peur de la mort prendre le pas sur son honneur, sur son sens du devoir à son pays, et sur son courage naturel. La bataille est la plus magnifique compétition à laquelle un être humain puisse s'adonner. Elle révèle ce qu'il y a de meilleur et efface ce qu'il y a de vil. 

-Souvenez-vous que l'ennemi est aussi effrayé que vous l'êtes, et probablement davantage. Ce ne sont pas des supermen. A travers vos carrières dans l'armée, vous avez tous râlé contre ce que vous appelez le "putain d'entraînement à la peur." Cela, comme n'importe quoi d'autre dans l'armée, a un objectif défini. Cet objectif est la vigilance. La vigilance doit être développée en chaque soldat. Je ne donne pas une bille pour un type qui n'est pas toujours sur ses gardes.

-Une armée est une équipe. Elle vit, dort, mange et combat comme une équipe. Ces histoires d'héroïsme individuel ne sont que de la merde de cheval. Les petits bâtards qui écrivent ce genre de foutaises pour les journeaux n'en savent pas beaucoup plus sur combattre sous le feu que sur tirer un coup! Nous avons la meilleure nourriture, le meilleur matériel, le meilleur moral et les meilleurs hommes du monde. C'est pourquoi, par Dieu, en fait j'ai pitié des pauvres fils de pute que l'on va affronter. Par Dieu, j'en ai pitié.

-Tous les vrais héros ne sont pas des combattants tirés des livres d'histoires. Chaque individu dans cette armée joue un rôle vital. Ne vous laissez jamais aller. Ne pensez jamais que votre boulot est sans importance. Chacun a un boulot à faire et il doit le faire. Chacun est un maillon vital dans la grande chaîne. l'ensemble. Chaque département, chaque unité est importante dans le vaste système de cette guerre. Les hommes de la logistique sont requis pour approvisionner les canons et la machine de guerre pour nous permettre de continuer à avancer.

Bien sûr, nous voulons rentrer chez nous. Nous voulons en finir avec cette guerre. Le moyen le plus rapide d'en finir est d'aller attraper les bâtards qui l'ont commencée.

-La guerre est une chose sanglante et meurtrière. Vous devez faire couler leur sang, ou ils feront couler le vôtre. Arrachez-leur le nombril. Tirez-leur dans les tripes. Lorsque les balles s'écrasent tout autour de vous, que vous essuyez la boue de votre visage et que vous réalisez qu'au lieu de boue il s'agit du sang et des tripes de ce qui était votre meilleur ami, vous saurez que faire! 

-De temps en temps, il y aura quelques plaintes que nous poussons trop durement nos gens. Je me fous complètement de telles plaintes. Je crois en la vieille et saine règle qu'une once de sueur épargnera un tonneau de sang. Pousser signifie moins de pertes. Je veux que vous vous souveniez tous de cela.


-Je serais fière et heureuse de vous conduire au combat. N'importe ou... N'importe quand.
C'est tout.

Ratach se retourna et quitta l'extrade.

-Rompez ! Hurla le Bosco


L'équipage obéie, et retourna a ses activités, a savoir continué a préparer leur navire pour le combat. Surpris par le discours et le physique de leur nouveaux capitaine.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 20 Oct 2015 - 20:16
Sujet du message: Le CTA déploie ces nouvelles ailles.
Répondre en citant

La journée ne fut pas de tout repos pour le nouveau commandant. Après son discours matinal elle avait rendez vous avec Ramius. Son commandant on second. Elle devait s’accorder avec lui sur les manœuvre et les démissions a prendre lors des mission. Ratach avait conscience qu'il connaissait bien mieux les manœuvre a suivre avec un tel navire de guerre car commandant marin d’expérience alors qu'elle par contre connaissait une expérience du feu unique qu'il ne possédé pas.

Ratach rentra dans ses quartier. C’était petit. Plus petit que sur le lue.. le capitaine avait droit a un traitement de faveur. Sa chambre personnel était la plus grande. A quoi devait ressemblait les autres ? La sciène était composé d'un lit sur la gauche en entrant. Dessous sa payasse un grand tiroirs pour ranger ses effets personnelle et au dessus du lit  A hauteur résorbable pour ne pas se cogner la tète quand elle se lève, un grand placard murale qui faisait la longueur de la pièce remplis de carte et autre objet utile pour le commandant, sur la droite un grand bureaux en bois avec deux colonne de rangement qui servait également de pied au meuble. Un fauteuils confortable en cuire noire qui pouvait rentrer sous le bureaux et au dessus de celui ci, un meuble jumeau a celui de gauche. Des meubles richement décoré a la tradition russe égaillé cette petite chambre dont les murs avait était peint du même vert que la coque. Certainement un surplus qui avait du être utilisé intelligemment. Bien qu'un peu claire cela faisait ressortir les boisures et ainsi elle n'avait pas a supporté le gris et le blanc du reste du navire. Enfin bref. Que ça lui plaise ou non ce serait sa chambre pour un bon bout te temps. Elle posa ses affaires sur son lit et commença a les ranger quand on frappa a sa porte..
-Entrer ! Ordonna elle. La porte coulissa contre le mur du couloir et Ramius entra dans la pièce. Et ce mi au garde a vous.
-Mes respect Capitaine.
Repos second. Mais celui ci obtempérera pas et restât figé comme un bâton tournant la tète vers le couloir.
-Un problème Mr Ramius.
-Bien.. vos effets personnelles mon capitaine. Ratach étant en train de ranger ses vêtement une bonne dizaine de string et de soutient gorge était visible sur son lit. Elle décida de s'amuser un peu.
-Vous n'avait jamais vu de sous vêtement féminin ?
-Si capitaine.
-Hé bien, vous savez qu'ils ne vont pas vous sauter a la gorge. Détendez vous, et aidez moi a les ranger.
-A vos ordres. Fit il avec une certaine inquiétude dans la voix.
il agenouilla prés de pour l'aider Ratach. Et la jeune femme vu sont vissage de prés , un eu trop près même il était magnifique. Un bonbon pour les yeux ce petit marin blond. Elle sentie ses hormones en ébullition. et un affluât de sanguin sur ses joues quand l'odeur parfumée de son second vient a ses narines.
Elle comprenez maintenant ce qu'elle faisait ressentir au hommes. Elle devait se ressaisir. Elle se concentrât sur le rangement de ses robes. Puis alla s’asseoir a son bureau. Elle Regarda Son second qui était aussi empourprer qu'elle. Il se regardèrent droit dans les yeux. Comprenant que chacun d'eux faisait de l’effet a l'autre, et la proximité n'aider pas.
Un ange passa
-Il fait chaud dans la cabine. Finit par dire Ratach.
-Affirmatif capitaine.
-Hum. Bien Lieutenant Ramius En temps que second vous allez devoir travailler avec moi a longueur de journée. Je compte utilisé vos connaissances utilement.
-Oui capitaine.
-Vous n'avez jamais combattu il me semble.
-Seulement sur simulateur. Mes notes sont excellente capitaine.
-Le simulateur ce n'est pas la guerre. Mais vous le savait déjà. Pensez que vous serez seul a diriger le navire lors des batailles.
-Seul ? Mais vous capitaine ?
-Je suis le seul pilote du bord. Pensez vous que nous pouvons nous passez de la chasse ?
-Non capitaine au contraire nous devons plus que tout autres nous appuyer dessus. Nous sommes certes très manœuvrable, rapide et nous encaissons bien les coups, mais notre puissance de feux est très moyenne. L'osmose avec de nos gundam sera un atout majeurs.
-Et pour cela il nous faut des pilotes. Et pour le moment je suis la seule disponible.
-Capitaine mon rôle de second m'oblige a vous dire que ceci vas a l'encontre des règlement militaire. Le capitaine ne dois pas aller au combat.
-Parfois il faut savoir ignorer les ordres Lieutenant. Cependant je suis ravie de voir que nos point de vu stratégique converge. Il me tarde de voir ce que ce vaisseau peu réellement faire et je pense qui pourra nous offrir la possibilité de nouvelles manœuvres.
-Je me suis permis de faire quelque dessin de manœuvre d'attaque avec les données que j'avais Capitaine. Votre mécha et plus orienté pour la lute anti navire. Donc je pensé utilisé le Mars comme anti mécha, le rôle lui conviendrait dans une certaine mensure.
-Très intéressant lieutenant, et innovant puis je voir ces croquis ?
-Ils sont dans ma cabine Capitaine. Je vais les chercher et je reviens..
-Inutile je vous accompagne.
Les deux officiers partir donc sur le vaisseau.. Ratach devant et Ramius passa derrière elle. ils s’arrêtèrent quelque fois devant des hommes pour les saluer,examiner leur travail et les encourager.
Ils arrivèrent dans la chambre du second qui était aussi grande que celle de Ratach a un détail prêt, a la place du bureaux se trouvait une couchette. Ratach sentie quel était privilégier.
elle s’assit sur la couchette libre,et profita du fait que le second se penché pour admiré son fessier... vraiment elle se conduisait comme une gamine parfois.
Ramius se retourna avec ses plan et vu Ratach en pleine contemplation assise sur la couchette d'en face et de sa hauteur il a vu une vu parfait sur sa généreuse poitrine... ce qui n’échappa pas au capitaine, aussi amusé que flatter de la chose.
-Lieutenant ?
-Un moment d’égarement capitaine. Fit le second en se frottant les yeux de la façon la plus sérieuse qui soit.
-Allons, faite moi voir ces stratégies. Elle tendit sa main pour prendre les papier du second et les lu attentivement. Les idées plurent a Ratach. il y avait des stratégies au qu'elle elle n'avait pas pensé, et réalisabe simplement.
-Hum j'ai hâte de tester tout ceci. Bon travaille lieutenant.
Le lieutenant n’eus le temps de répondre quoi que ce soit. La sonnerie stridente du poste de la chambre sonna Ratach se leva pour décroché.
-Capitaine Osis, je vous écoute.
Le lieutenant fut surpris, il avait a l'instant eu plus l’impression que c’était une réceptionniste plus qu'un capitaine qui réponde au téléphone de quart. L'interfonctionne exprima des phrases mais Ramius n'en compris pas le sens. Le capitaine raccrochât et se tourna sensuellement vers lui.
-Second,nous sommes attendu sur la passerelle. Des problèmes a résoudre. Nous y allons!
-Bien capitaines.

La journée passa ensuite très vite. Ratach n'eu pas le temps de faire grand chose, appeler quotidiennement pour gérer des problèmes plus ou mois grave, répondre a des questions et gérer de la rappasse et les réunnion planifier.Courant partout et nul par a la fois, elle eu l’impression d'avoir parcourue trois fois le vaisseaux de long en large et en traverse,et ses pieds devenait lourd, et ça tête lui tournée un peu d'avoir eu a gérer toutes ses choses..Elle n’était pas vraiment habituer, a ce genre de stresse, et c'est avec joie qu'elle s'effondra sur sa couche juste après le repas. Heureusement toute les journée ne seront pas comme cela pensa telle avant de s’endormir de fatigue.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 2 Nov 2015 - 15:13
Sujet du message: Le CTA déploie ces nouvelles ailles.
Répondre en citant

Ratch se réveilla quand elle attendu frapper a sa porte. Elle regarda sa montre les yeux encore embrumée par le sommeil et lu 6H01.Quand c’était elle endormi? Bien avant minuit, elle avait donc dormi plus ou moins huit heures, pourtant elle aurait aimé rester allongé plus... Elle se leva difficilement et ce rendu compte qu'elle était habillé.. Rectification elle avait dormi habillé.. On refrappa a la porte.
-Entrez ! Ordonna elle la voix endormie et pâteuse. Alors quelle défaisait sa natte ébouriffé par la nuit.
Le lieutenant bosco entrât dans la pièce et la saluât.
-Bonjour Albert... dit elle en bayant.
-Bonjour Ratach, Bien dormi ?
-Pas assez a mon avis, que me vaux le plaisir de cette visite matinale ? Ho.. hier je t'ai complètement oublié, nous devions s’entraîner en semble. Je n'ai pas eu une minute a moi.
-Je sais, moi non plus je n'ai pas eu le temps de faire grand chose. Du coup entraînement matinal maintenant.
-Maintenant.. On peu reporté cela pour cette après midi.....
-Négatif capitaine.
-Bien dans ce cas je vais me dispenser.
-Je vois, vous ne me laissez pas le choix capitaine.
Il s’approcha de Ratach, la souleva sans grande difficulté et la jeta sur son épaule avant de sortir de la cabine.
-Lieutenant je vous ordonne de me poser par terre.
-Je refuse capitaine.
-Si vous ne le faite pas je vous colle un rapport lieutenant.
-Tant mieux, aux arrêt, je n'aurais pas a gérer la montagne de paperasse qui m'attend...
-Albert ?
-Oui...
-Tête de mule.
-je prend ça pour un compliment.

Le lieutenant traversa le navire avant d'en descendre pour arriver finalement devant le gymnase de la base.
Là il déposa Ratach doucement.
-Il y a de quoi vous changer dans le vestiaire. Je vous attend dans cinq minutes.
Ratach s'exécuta a contre cœur, mais savait qu' Albert avait eu raison de le faire. Elle devait ce maintenir en forme. Mais les trois dernier mois l'avait conforté dans une routine sans sport, elle se savait encrasser...
Elle se changea trouvant un short et un treillis a sa taille,ses cheveux blanc détaché et non coiffé lui donné un air de sauvageonne très adéquation avec sa tenue, puis sortie dans le gymnase. La se trouvait Albert et et une trentaines d'hommes. Elle fut étonner de voir tant de personne pour l’entraînement matinal. Avant de réaliser qu'il s'agissait de l'escouade d'assaut de sont navire. Ce ci ce mirèrent au garde a vois quand elle approchât.
-Repos messieurs ! Lieutenant je vous laisse superviser l’entraînement.
-A vos ordres capitaine. Section pas de gymnastique.

Albert commença a courir suivit de sa troupe et Ratach était derrière. La course dura une heures... et Ratach s’arrêta deux fois. Personne ne lui fit remarquer. L'heure suivante fut divisé en deux, d'abord musculation, puis entraînement au combat. Albert contre Ratach. Un mach au sommet plus serrer qu'il n'aurait paru. Mais Ratach du s'incliner a la fin. Ceci dit sa démonstration imposa le respect a la section d'assaut. Après le sport, Ratach pris une douche bien mérité, puis alla prendre sont petit déjeuné avec Albert.

-Comment te sent tu Ratach?
-Courbaturé de partout..
-ça ira mieux dans une semaine..
-Hors de question que je remette ça...
-Demain Six Heures par la peau des fesses donc... de toute façons mes hommes veulent tous t'affronter. Ils ne parlaient que de toi dans les vestiaire, tu les impressionné, et moi aussi.
-J'ai mon diplôme de spentnaz.. Je juste rouillé.
-J'ai vu ça. En tout cas c'est de bonne augure pour la suite.
- Albert tu es libre ce matin ?
-Pas mal de paperasse a faire mais si tu n'es pas pressé de les recevoir. Je peu t’accorder ma mâtiné.
-Parfais, J'aimerais qu'on parle de la sécurité de bord, je veux aussi qu'on divises les quartiers entre les hommes et les femmes, sinon sur le long terme ça posera problème. Elle repensa a la scène avec Ramius.
-Je pense aussi. Pourquoi pas la section 62 ? Il devrait y avoir assez de place pour l'équipage féminin et il y a qu'une porte d'axée, plus simple a gardé.
-Tu veux mettre une sentinelle devant ?
-Oui ça rassurera le personnelle féminin et renforcera la discipline.
-Très bien, faisons cela. D'autre surjections?
-Pas pour le moment. Je pense que tout le reste se réglera petit a petit une fois en mission.
-Bien dans ce cas en route. Nous avons du travail.

La journée fut rapide.... Encore une fois Ratach ne sus ou donné de la tête, ses obligations l'appelant de toute par. En début de soirée elle se senti exténue et complètement improductive, ce qui n'entait pas le cas au vus des centaines d'ordres qu'elle avait donnée pour résoudre les différent problème organisation, de gestion ou de mécanique. De sont navire. Ce ci dit elle ne céda pas a la panique.. Elle était dans les temps, et un chef paniqué pas de toute façon.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 10:27
Sujet du message: Le CTA déploie ces nouvelles ailles.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Europe Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: