:: Tempête et pluie d'acier ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Asie
 
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 132

Posté le: Ven 20 Fév 2015 - 15:59
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

[Sujet précédant ICI ]

Océan Indien, Classe Spengler « Bartholomeus », salle de contrôle de l’escadron Doll, 8h00.

- Le dernier check-up complet est terminé. Tous les systèmes de contrôles sont opérationnels. Les ordres et les cibles ont été intégrés.
- Le Commandant Reks nous confirme qu’ils sont prêts à déployer le brouillage radar sur toute la zone. Il demande néanmoins une dernière confirmation de notre part…

Laksharta poussa un profond soupir, amenant sa main à son front avant de se laisser tomber au fond de son siège. C’était exactement pour cela qu’elle détestait travailler directement avec les militaires. Ils n’avaient aucune confiance au sein des équipes de chercheurs, et l’inverse était également vrai. Cela finissait souvent en une perte de temps conséquente, mais heureusement, ils étaient à l’avance aujourd’hui.

- Je lui ai déjà expliqué vingt fois que nos systèmes de contrôles des Doll sont indépendants. Nous ne sommes là que pour corriger leurs ordres si jamais le besoin s’en fait sentir. Ils sont capables de se diriger sans nous et sans radar... Le système de brouillage ne le dérangera pas !
- Très bien, je lui donne la confirmation.

Dommage qu’il n’avait pas été possible d’établir cette salle directement sur la passerelle, ils avaient besoin de communiquer presque en permanence avec ce gradé qui dirigeait le navire sur lequel ils se trouvaient. Heureusement, une fois la mission lancée, ils pourraient se contenter d’observer calmement le travail de ces nouvelles machines.

Océan Indien, Classe Spengler « Bartholomeus », passerelle de commandement, 8h56.

Le temps passait trop lentement aux yeux du Commandant Reks. Il se surprit à être devenu un peu inattentif, jouant avec un morceau de cuir détaché de son siège pendant un instant avant de se ressaisir. Il aurait aimé être ailleurs qu’ici. Pourtant, il avait toujours voulu être celui qui mettrait un terme à ce réapprovisionnement gênant de l’ennemi. Malheureusement, aujourd’hui, ses hommes devraient partager la gloire de cet acte avec des machines sans âme ni réelle volonté. A ses yeux, ce n’était pas ça, la guerre. Ou du moins, une telle guerre n’avait plus de sens.
Mais en bon soldat, il se devait de respecter les ordres. Et la Fédération Eurasienne ne pouvait pas se permettre de refuser l’aide de la Fédération Atlantique après les pertes qu’ils avaient subi récemment.


*Je serais content quand cette mission sera terminée !*

Mais pour l’instant, il ne pouvait qu’attendre que le radar longue-portée du Fraser qui l’accompagnait détecte l’approche de quelque chose. Heureusement, cela ne tarda pas, et après avoir reçu une communication, le CIC s’adressa à lui :

- Mon Commandant, le Capitaine Reiser nous signale l’approche de quatre navires, droit vers notre position. Ils seront bientôt à portée de radars conventionnels…
- Parfait ! Activez le système de brouillage… !
- Bien mon Commandant !

L’ordre fut donné, et le dispositif spécial dont avait été équipé son navire pour l’occasion fut activé. En théorie, cela gênerait davantage les fréquences employées par ZAFT que les leurs mais il espérait que les scientifiques avaient tout de même raison concernant la fiabilité de leurs machines…

- Brouillage actif. Nos ennemis sont aveugles, Monsieur.
- Parfait… ! Préparez tous nos Mobiles Suits au combat ! Transmettez les ordres à Laksharta !

Enfin, les choses s’activaient sur la passerelle du navire lourd terrien… !

Océan Indien, plusieurs kilomètre à l’est, passerelle du Classe Bismarck « Greenway », 9h28

Cela faisait un moment que le petit convoi composé de quatre navires avait quitté Carpentarie pour rejoindre Mogadiscio. Le Commandant Athan Kenwey était à la tête de cette petite flotte et aujourd’hui comme lors de chaque transport de ressources vers Mogadiscio, il se méfiait d’un possible escarmouche. Après tout, ce n’était pas la première fois que ces maudits Naturels tentaient d’empêcher l’approvisionnement de Mogadiscio. Néanmoins, ils avaient toujours été en mesure de les repousser sans trop de difficultés. Il espérait que ces tentatives vaines aient pu les dissuader, mais visiblement, ce n’était pas le cas…

- Mon Commandant, nous entrons en zone hostile. Brouillage radar complet sur toutes les fréquences… !

Athan soupira : décidément, c’était plus fort qu’eux. Les Naturels avaient le mérite d’être persévérants, mais à un tel niveau, c’était davantage de l’obstination…

- Préparez nos Ash au combat et dites à notre escorte de se tenir prête. Envoyez aussi un message crypté à Carpentarie en utilisant nos MS comme relais. Dite qu’on arrivera en retard à Mogadiscio…

Le message passa avant qu’ils n’entrent entièrement dans la zone brouillée et c’est à pas de loup que la flotte avança sur l’océan. Par manque de chance, le temps était couvert et pluvieux, ce qui réduisait considérablement la visibilité. L’orage approchait, et il était très difficile de voir un quelconque ennemi, même pour les quelques Dinns qui volaient au-dessus d’eux pour servir d’escorte volante. La tension montait peu à peu à bord, l’alerte jaune avait déjà été déclarée, et elle vira au rouge en un instant… Quand un Dinn s’embrasa dans les airs, touchés par un tir électromagnétique… ! L’instant d’après, une dizaine de Flags et d'Enacts surgissaient des nuages pour engager les Dinns, faisant retentir des explosions semblables à des coups de tonnerre en plein ciel.

- Activez nos défenses anti-aériennes… ! Abattez-moi ces Mobiles Suits ! Envoyez nos Ash et dites-leur de trouver les navires ennemis !

Les ripostes furent rapides, et le ciel gris fut bientôt embrasé par les obus anti-aériens des navires de ZAFT. Néanmoins, Athan avait bien vu que les forces Eurasienne en présence étaient accompagnées de Flag de la Fédération Atlantique. Leurs ennemis avaient des renforts, et peut-être qu’ils en auraient besoin, eux aussi…

- Envoyez une demande de renfort à Carpentarie… ! Nous aurons peut-être besoin d’un support aérien !

Il ne se trompait pas, car les Dinns semblaient totalement dépassés par les Flags qui esquivaient leurs rafales avec aisance avant de riposter à coup de railgun. Désormais, la flotte ennemi était d’ailleurs également visible et en approche, mais le gradé Coordinateur n’allait pas vendre sa peau facilement.

- Armez nos canons lourds. Ciblez la flotte adverse… !

Deux Fraser accompagnés d’un classe Spengler… Cette fois-ci, ils avaient vu grand. Mais il tiendrait jusqu’à l’arrivée de renfort, il mettait son honneur en jeu !

- Feu !

Les canons du vaisseau de ZAFT crachèrent une nuée de lasers et d’obus... Au même moment, le pont d’un des Arkansas qui l’accompagnait fut incendié par les missiles d’un Flags. Au-dessus, l’orage gronda brutalement, comme si la nature voulait également se mêler au combat.
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Ven 20 Fév 2015 - 15:59
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 20 Fév 2015 - 23:35
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Price lisait le rapport des réparations que les techniciens de la bases opéraient au même moment et il ne savait trop s'il devait se réjouir de la progression ou de se lamenter sur l'état dans lequel il avait laissé son vaisseau. Certes la mission était une réussite mais l'Enterprise était arrivé lambeaux à la base de Carpentarie et son capitaine détruit par le nombre de sacs mortuaires qui avaient été débarqués. Une longue file noire qui lui avait semblé interminable.

John laissa tomber la tablette électronique sur le bureau et souffla un bon coup. Son regard balaya ses quartiers pour finir sur le photo de son escouade qui se faisait discrète, cachée par une tonne de paperasses devant lui. Il la prit d'un main et la rapprocha de son visage, comme pour mieux distinguer les forme d'un visage qui commençait à s'effacer de sa mémoire.


-J'ai encore échoué, Ghost...

Quelques heures plus tard

Le commandant de l'Enterprise se réveilla soudainement, arraché d'un sommeil sans rêve par un frénétique qui devait s'ouvrir les doigts à force de frapper si fort à la porte. Il ne cessait d'appeler le haut-gradé et ce dernier ne put s'empêcher de distinguer un peu d'urgence dans sa voix.

-Capitaine Price, Capitaine Price !
-Entrez.

Avait-il répondu d'un ton blasé. Il s'agissait d'un messager vraisemblablement très stressé. Il lui tendit une tablette comme celle qui se trouvait encore sur son bureau mais celle-ci présentait ce qui semblait être un nouvel ordre de mission.

-Déjà ? Mais je n'ai même pas eu le temps de m'occuper de tout mes morts !
-Veuillez excuser mon impertinence mais l'ordre ne peut être remis à un autre équipage. Seul votre vaisseau peu arriver sur les lieux dans les temps !

Price n'en revenait pas ! Au moins toute l'armée rouge devait être au courant de la calamité que représentait l'Enterprise et pourtant l'état-major continuait de lui assigner des tâches d'une apparente importance ! Voulait-il la mort de tout son équipage ?
Sa main se crispa sur le gadget et d'une voix résignée, il céda.

-Les ordres sont les ordres... Rompez.

Le messager partit et tout de suite après, John se leva pour atteindre l'interphone et annoncer un nouveau message.

//A tout l'équipage, préparez-vous au départ. Nous avons reçu de nouveaux ordres de missions. Kirk, rejoignez-moi à la passerelle.//

Sans trainer, il partit pour le lieu de rendez-vous où il rencontra effectivement son second.

-Capitaine, que se passe-t-il ?
-Un de nos convois maritime a envoyé un SOS. Il se dirigeait vers Mogadiscio quand une flotte ennemi, sans doute en provenance de Mascate, l'a attaqué. Nous devons les secourir.
-Capitaine... Sommes-nous vraiment en état de... Vous savez, le dernier sauvetage fut un véritable désastre pour nous...

Aussitôt, John sortit de ses gonds. Les épreuves n'avaient été qu'épuisantes et douloureuses pour lui ces derniers temps et il n'avait toujours pas eu le temps de souffler et de panser ses propres blessures...

-Je le sais pertinemment bien, James ! ...

Un lourd silence s'était brutalement installé dans les lieux.

-Ordonnez le départ. J'ai encore des papiers à remplir.

Et il retourna dans ses quartiers. Une dizaine de minutes plus tard, l'Enterprise était en route pour sa nouvelle mission.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 23 Fév 2015 - 23:14
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

La dernier bataille avait était éreintante. Comment avait elle pus en revenir ?elle n'en avait pas la moindre idée. Son Mecha était dans un état tel qu'on lui avait dit qu'il serait jeter au rebut, un vrais miracle qu'elle est pus renter avec. Bien sur elle avait insisté pour qu'on le répare. Le chef mécano lui avait rétorqué que de toute façon les réparations de l’entreprise était prioritaire et entre réparer une navire et une passoire le choix serait vite fait.


Un retours de mission calme jusque a la base australienne lui avait permis de prendre une douche et de se reposer un peu. Avant d'aidé comme elle pouvait.


Son plus gros problème était quelle n'avait plus d'unité de combat et qu'elle devrait rapidement s'en procuré un avant le prochain combat, et elle avait peur de passé par le régiment du transport pour être fournie. Des fois qu'il y est une en quette trop poussé sur elle.


Heureusement elle avait fait forte impression sur le capitaine du convois et les ingénieurs.
Ceux ci lui avait spontanément proposé de lui laissé piloté un des prototypes lors de la prochaine mission. Voyant une opportunité de tester une des nouvelle machine en combat réel sans attendre les bon vouloir des généraux.


Du coup Ratach avait pus voir les six prototypes pour les quel elle avait risqué sa vie et tant tué.


Elle réussi, avec habilité a copier les plans de toute les unités et a les stoker dans une clefs USB. Des informations précieuses pour le CTA.


Tandis que l'équipage ce remettait difficilement de leur victoire a la Pyrrhus Ratach aidé des ingénieur du convoie installer « son » prototype dans le hangars encore utilisable de l’entreprise. Puis ils firrent leur possible pour que celui soit pres a partir au combat des que possible.


Son nouveaux mecha était un gundam. Un mother focking GUNDAM.
Les maîtres des mécha. La crème de la crème, la cerise sur le gâteau.
Elle avait toujours rêve d'en piloter un. Enfin elle avait sa propre unité.. cela lui faisait très plaisir d'en recevoir un, en remercient pour son travail et sont courage, bien qu'elle aurait aimée être récompensé par sont propre camps.


De plus elle avait put réfléchir a l'unité qui lui serait assigné, une première. D'habitute on lui donner un e unité, et démerde toi avec. Le souvenir du vieux Leo lui revient en mémoire. Bon dieu comment avait elle pu aller au combat avec un truc comme ça? Elle avait eu le choix entre six unités toute aussi exceptionnelle les une que les autres.Le choix lui avait fait fondre les neurones et broyé ses boyaux. Elle écouta donc sont cœur, totalement sous le charme des deux imminence épées anti navire que posséder cette unité.
Grand musclé racer. Full métal avec des nuance de bleu et e rouge. Il pété la classe. Quand au prouesse technique, réacteur GN Tau la dernière génération, gn field. Et un bon blindage. Bref de quoi tenir le choc !
La journée ce passa sans encombre, même si l’ambiance était plutôt sombre. L'équipage avait perdu beaucoup d'homme la veille






Le lendemain matin a son réveil, Ratach vérifia son communicateur, il y avait un message.
De nouveau ordre en perspective. Elle vérifia que la porte de sa cabine était bien fermer. Puis lu le message qui lui était destiné.


« Ordre de revenir au plus vite dans les rang du CTA. Carte blanche pour faire le plus de dégât chez l’ennemie, avant retour.  Bonne chasse»


Ordre bien surprenant. Ratach le relut pour être sur.


Bien . Cela devait être grave pour qu'on la rappelle alors quel était a peine infiltré depuis quelques mois. Il devait ce tramer quelque chose de grave. Ou alors sa couverture avait était découverte ?
Non si ça avait était le cas, le message le stipulerait.


La jeune pilote s'allongea sur son lit encore chaud. Puis décida de ce mettre en mode marmotte dans sa couverture vert olive. Confortablement installé elle put réfléchir a comment prendre rapidement le large? Elle était en plein cœur d'un territoire ennemie. En Australie.. la parcelle de terre allier la plus proche était a des millier de kilométré d'ici. Fur avec discretion serait difficile. Elle devrais surent ce cacher dans un navire de transport et prier pour ne pas etre découverte ou que cellui ci ne ce face pas attaqué elle pourrait prendre son gundam tiré dans le tas,et partir, mais elle n'irais pas loin avec cette option et les dégât qu'elle ferait au lors serait négligeable et répare bien avant qu'une attaque pour profiter de leur faiblisse ne soit seulement envisagé, et elle ne désirait pas finir en martyr... de toute façon, sainte ratach cela sonné mal.


le plus simple serait d'y aller lors de la prochaine mission.. et d'en profiter pour faire un maximum de dégât a se moment là et ce posé sur le navire allier. Oui cela serait plus sage.


A tout l'équipage, préparez-vous au départ. Nous avons reçu de nouveaux ordres de missions. Kirk, rejoignez-moi à la passerelle


Ratach sursauta de surprise en attendant ce message qui la sortait de ses réflexions.
Elle réalisa soudainement que la prochaine mission était pour maintenant. Elle ne serait jamais prête. Elle bondit hors de son lit et ce précipita vers la porte pour voir ce qui ce passé. Mais celle ci étant fermer par ses soin, elle ne pus l'ouvrir.  et ce trouva stupide de s’être enfermer.
Elle réalisa qu'elle était en musette et qu'elle ne devrait peu être pas gambadé dans les couloir comme cela.


Elle inspira un bon coup puis décida de s’habiller calmement après une douche pour enlever la transpiration de la nuit comme a sont habitude. Puis elle sortie de sa cabine en tenu de pilote et se dirigea vers la passerelle. Par les Hublot elle pus voir la cote qui d’éloigné. Preuve qu'ils étaient parti du port.Elle aperçu le capitaine dans les coursive de dos et celui ci entra dans sa cabine.


Elle si dirigea puis frappa timidement a la porte.
-Capitaine, puis- je rentrer ?
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 24 Fév 2015 - 10:03
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

John venait tout juste de rentrer dans ses quartiers qu'il était déjà assis derrière son bureau, continuant les formalités et les rapports suite à la dernière bataille. Jamais il n'avait été aussi surchargés à ce niveau là. D'ordinaire toujours très professionnel et consciencieux quand aux opérations qu'il menait, il s'était toujours arrangé pour avoir un nombre très limité de pertes à déplorer. Il faut croire que depuis qu'il a quitté le monde de l'armée terrestre pour entrer dans celui des combats de mobiles suits, il avait perdu cette compétence.

Il rangea une pile de formulaires complétés sur le coin de son bureau et en prit une nouvelle qu'il entama et plus il en remplissait, moins d'attention il accordait à la tâche. Il se l'avouait, ce n'était pas digne d'un capitaine de vaisseau. Son stylo tomba alors à court d'encre et tandis qu'il se leva pour chercher une autre cartouche, quelqu'un frappa à sa porte.


-Capitaine, puis- je rentrer ?

Il reconnut sans peine la petite voix du sergent Osis. Cette dernière avait fait plus long feu que les autres pilotes qu'il avait accueillis précédemment sur son vaisseau et il ne pouvait le lui enlever l'entier mérite de cet exploit. Depuis le début de son service sur l'Enterprise, cette jeune femme n'avait connu que de lourde mission, dangereuses et violentes qui avaient toutes pour point commun un dénouement tragique.

Cessant de trainer dans ses songes, il lui répondit par l'affirmative. Elle entra pendant que le capitaine retourna s'asseoir sur sa chaise de bureau. Il l'invita à prendre place également et déposa son stylo rechargé juste à côté du tas de feuilles qu'il remplissait. Il n'allait tout de même pas lui manquer de respect et ne lui accorder que la moitié de son attention. Surtout après l'aide précieuse qu'elle lui avait apporté lors de la précédente mission.

-Je vous écoute Sergent, que puis-je faire pour vous ?

Il croisa les jambes et s'installa confortablement dans son siège en attendant sa réponse.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 24 Fév 2015 - 17:04
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Ratach n’eut pas a attendre longtemps la réponse de Price.
Autorisé a rentrer, elle ne ce fit pas prier et ouvrit la porte du bureau du commandant.

Une fois devant lui, elle se posa la question de savoir pourquoi elle était venu le voir? hésitante a se sujet, Elle se reprit  toutefois et alla s'assoir, obéissant a l'ordre mimé par celui ci.

-Mes respects capitaine. Je suis venu vous dire que moi et ma nouvelle unité somme prés au combat.

Elle marquât un temps d’arrêt. et se contentât de regardé Price qui semblait fatigué et nerveux...sont analyse  un petit moment.

elle reprit d'une voix plus douce.
-Capitaine que ce passe il? 
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 25 Fév 2015 - 14:43
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Dans un premier temps, elle lui affirma que sa nouvelle unité était prête à l'emploi et cela rappela effectivement au capitaine que le Gouf qu'elle pilotait était rentré très mal au point de la dernière bataille. De plus il s'étonna de ne pas avoir été averti du transfert d'un nouveau mobile suit sur son propre vaisseau mais il en conclut très rapidement que ce message devait avoir échappé à son regard, dissimulé dans le désordre général de son bureau.
Quoiqu'il en soit, il ne saisissait pas encore pourquoi elle lui rendait une visite dans ses quartiers car pour une telle information, le sergent Osis aurait bien pu passer par le biais du capitaine en second. Alors qu'il s'imaginait les dizaines de raisons possible quant à sa venue, elle reprit d'une voix plus calme, posée sans trop l'être.


-Capitaine, que se passe-t-il ?

Rien que le fait de lui demander cela voulait dire que son ennui était décelable sur son visage. Pas de l'ennui dû à l'absence d'activité bien évidemment, mais de l'ennui dans le sens de contrariété.
Ne se sentant alors pas véritablement obligé de lui répondre en détail et ne voulant pas lui montrer son manque de résistance au travail pénible que lui incombait son poste de commandant, il s'exprima simplement sur le manque de sommeil accumulé ces derniers temps. Enfin, il en profita pour marquer à nouveau la confiance qu'il avait en elle.

-Je compte sur vous, Sergent, pour réussir notre prochaine mission avec succès. Comme le temps nous l'a déjà démontré, votre simple présence peut faire la différence ! Ne vous faites donc pas prier pour prendre un peu de repos ou pour vous changer les idées !

Tandis qu'il laissait ses paroles encourageantes faire leur effet sur le moral de la jeune femme, il se souvint d'une sortie qu'il avait faite en sa compagnie, peu après leur arrivée à Carpentarie et peu avant de devoir s'enterrer sous des quintaux de paperasses administratives. Ils avaient bien manger, bien bu et bien ri, chose qu'il lui arrivait rarement de profiter.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 25 Fév 2015 - 15:32
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Ratach écouta la réponse de Price. Courtoise, élogieuse pleine de bon sens. une belle réponse de capitaine, qui la toucha droit au cœur.  mais qui ne répondait pas du tout a sa question.


Elle voyait bien que celui ci n’était pas frais comme un gardon et que d'eux deux, c'est lui qui manqué le plus de sommeil. 


-Capitaine avec tout le respect que je vous doit, permettez moi de vous dire que vous devriez appliquer vos propres conseil. Je ne sais pas ou on vas, mais si on doit ce battre, dans votre état autant vous mettre une balle dans la tette de suite. vous gagnerait du temps.


Elle avait bondit avec fureur de sa chaise pour aboyer ses paroles, et maintenant qu’elle étaient sortie, elle avait honte de les avoir prononçais. De plus pourquoi inquiétait elle pour lui? Il était un ennemi après tout..  Non pour le moment il était un frère d’arme. C’était plus fort qu'elle; elle devait veiller sur ses frères. 
Enfin ce frère la était aussi sont ami et comandant.


-Je.. Pardon je n'aurais pas du. Dit elle  avec une voie emplie de remord avant de visser ses fesses a sa chaise  honteuse. 
Revenir en haut
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 132

Posté le: Mer 25 Fév 2015 - 19:33
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Un terrible coup de tonnerre explosa en plein ciel. La pluie tombait désormais avec force et la mer s’était agitée en à peine une demi-heure. Pourtant, ce n’était pas les éléments qui empêchaient les deux forces humaines en présence de s’affronter férocement. Sur l’eau déchainée, les différents navires de guerre s’échangeaient des obus et des balles de mitrailleuse. Certains tirs traversaient les vagues pour frapper la coque d’un navire ennemi, d’autres se perdaient dans l’océan. Soudainement, une explosion sous-marine provoqua un énorme remous dans l’eau, ce qui secoua brutalement l’Arkansas de ZAFT dont le pont avait déjà été touché. Le navire était dans un triste : son pont était ravagé, et avec lui, une bonne partie de ses armes offensives. Il avait tenté de s’éloigner du combat, mais la tempête rendait les manœuvres compliquées, et le Commandant Reks avait perdu trop d’hommes dans cette mer que pour permettre à ces maudits Coordinateurs de fuir !

- Feu !

L’un des canons laser du Spengler s’illumina et l’instant suivant, un trait lumineux vert traversait la coque du classe Arkansas. A l’intérieur de ce navire, tout sembla se figer pendant une seconde interminable… Puis le vaisseau s’embrasa entièrement de la proue à la poupe avant de se disloquer dans un terrible bruit d’acier déchiré. Le Commandant de ZAFT écarquilla les yeux en voyant l’un des navires qu’il protégeait se faire ainsi couler. Il était hors de combat, et voilà que ces chiens les avaient tout simplement exécutés. Un équipage complet.

- Qu’on envoie ces fumiers au fond de l’eau ! Que font nos Ash ?!
- Ils ont du mal d’avancer. Les fraser ennemis ont lâchés des mines sous-marines…
- Dans ce cas, qu’ils s’en prennent directement aux Fraser ! Je vais couler ce maudit Spengler moi-même, chargez nos canons… !

Sur l’eau, le combat faisait rage, mais dans les airs, il était difficile de parler de bataille. Les Dinns de ZAFT se faisaient littéralement écraser par les Flags de l’Alliance Terrienne. Il ne restait plus que quatre armures mobiles Coordinatrice pour 3 Enacts et 5 Flags intactes.
Mais le Major Drake, chef de cet escadron de Dinns ne lâchait pas l’affaire. Il refusait que ses hommes soient morts pour rien. Ces Flags étaient bizarres, mais il était hors de question de se rendre, et encore davantage inconcevable de mourir sans en avoir emporté le maximum avec lui !


- Concentrez-vous sur les Enacts et tentez de garder ces maudits Flags à distance !

Il ne savait pas de quoi il s’agissait. Peut-être un groupe de pilotes d’élites américains ? Il n’en avait pas la moindre idée, mais ce qui était certain, c’est qu’ils étaient forts. Terriblement fort.
Suivant son propre ordre, il lâcha plusieurs missiles en direction de deux Flags qui approchaient son flanc pour les tenir à distance et esquiva un tir qui provenait d’un Enact, quelque part dans son dos. Le projectile le rata de peu et il leva son fusil mitrailleur pour vider son chargeur sur le Mobile Suit Eurasien qui subit plusieurs tirs avant de dresser son bouclier rotatif. Il fumait, mais il volait toujours. Mais ça, c’était sans compter un missile expédié par l’un de ses subalternes qui alla embraser le moteur de l’Enact !

- Bien vu, Johnson.
- Pas de quoi, patr…

Mais le soldat Johnson n’eut pas l’occasion de finir sa phrase. Un Flag venait de sortir verticalement d’un nuage à toute allure, son sabre à plasma brandit et trancha verticalement, sur plusieurs mètres, le Dinn. L’attaque était méticuleuse, mais le cockpit n’avait pas été épargné, et Drake poussa un cri de douleur en voyant son subalterne mais aussi son ami se faire tuer sous ses yeux.

- T’es un homme mort… !

Uniquement motivé par une envie de vengeance irrépressible, Drake fonça sur le Flag dressant ses deux mitrailleuses devant lui pour le cribler de balles ! L’Enact réagit en parant avec son bouclier rotatif mais le Dinn lâcha également ses missiles restants qui allèrent exploser sur ce même bouclier. Sans peur, Drake traversa le nuage de fumée que cela avait provoqué. Le Flag avait été repoussé plusieurs dizaines de mètres plus bas par l’explosion, et son bras tenant le bouclier avait été détruit. C’était le moment !

- Crève !

Le pointant de ses deux mitrailleuses, le Dinn vida ses chargeurs sur le cockpit du Flag. Le blindage tint le coup un instant, avant de céder. Le cockpit fut totalement changé en passoire, et malgré cela, Drake continua à tirer plusieurs secondes.

- Je t’ai vengé, Johnson… j’ai tué ce chien de Naturel… !

Pourtant, l’instant suivant, son regard s’écarquilla d’horreur et d’incompréhension. Le bras armé du Flag s’était levé, et le canon électromagnétique qu’il tenait avait ouvert le feu. Le cockpit du Dinn fut balayé en un tir et une nouvelle détonation se mêla au bruit d’un coup de tonnerre. Plusieurs dizaines de mètre plus haut, le pilote d’un Dinn qui avait assisté à la scène poussa un cri.

- Bordel… c’est quoi au juste… ?

Il venait de voir un MS au cockpit totalement détruit ouvrir le feu avant d’exploser. Il n’était pas fou. C’était des monstres… Ils affrontaient des putains de monstres !

- Je peux plus… Je… je me casse !

De toute la vitesse de son Dinn, il tenta de s’éloigner du champ de bataille. Il était le dernier Mobile Suit aérien de ZAFT encore en vie et il refusait de se sacrifier contre ces naturels immortels… ! Sans le savoir, il fonçait droit en direction des renforts, l’Enterprise. Pour la ZAFT, cette bataille maritime prenait une sinistre tournure…
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 1 Mar 2015 - 09:40
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

John avait bien vu que sa réponse très gratifiante avait fait son effet, la jeune femme était plutôt contente et elle avait vraisemblablement de la peine à le cacher. Mais après tout, était-ce vraiment nécessaire de cacher quelque chose comme de la fierté de soi ? En ces temps de guerre, tout ce qui permettait de tenir ses cordes bien ajustées était bon à prendre. Toutefois, elle ne fut pas longue pour rétorquer sur un crescendo dans la beauté de l'art.

-Capitaine avec tout le respect que je vous doit, permettez moi de vous dire que vous devriez appliquer vos propres conseil. Je ne sais pas ou on vas, mais si on doit ce battre, dans votre état autant vous mettre une balle dans la tette de suite. vous gagnerait du temps.

Plus elle avait avancé dans son petit discours, plus elle s'était décollée de son siège. A croire qu'elle pensait ne plus devoir tenir compte du respect de la hiérarchie ! Il était sur le point de lui faire une petite remarque sur ce manque de sérieux mais elle prit les devant et s'excusa pour son comportement un peu cavalier. Mais finalement, elle avait raison, il ne devait pas être très efficace après tout ce qui venait de se passé, de plus, puisqu'ils étaient en route pour un nouvel affrontement, il ne saurait être utile dans sa condition actuelle. Il passa une main dans sa barbe et constata avec presque avec effroi qu'elle n'avait pas été entretenue depuis longtemps ! C'était bien la première fois que cela lui arriva !

-Vous avez raison Sergent... Le travail m'a bien trop occupé l'esprit ces dernier temps. Je devrais me distraire un peu.

Dit-il en s'enfonçant dans son fauteuil, laissant sa tête tombé en arrière.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 1 Mar 2015 - 21:21
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Ratach sourit a la dernière phrase.
Elle avait réussi a distraire un peu le capitaine. le fait qui se repose n’était pas plus.  car ça lui ferait du bien. et en même temps cela servait ses plan.
deux objectif contradictoires en un... elle ce soucier du bien être de celui qu'elle aller trahir d'ici peu; il ne fallait pas.
  Elle devait être forte et sans pitié contre ses ennemies.


Pourtant  elle se trouva sale de pensé aussi. Manipuler les gens ainsi était répugnât, d'autant plus que ça .
Sale  Elle était déjà, elle avait déjà tuer des incessants, et des soldat sans aucun état d’âme. Trahir un ennemi ne devrais être qu'une formalité pour elle pourtant, elle c’était attacher a lui. Il avait vaincu ensemble dans batailles de feu et de sang, vécu sur le même navire. et pour tant sans hésitation elle le trahirais. Elle n’était qu'une traînée en fin de compte. de plus au lieu de occupé de Price elle devrait plutôt réfléchir a comment saboté son navire et rentrez chez elle.


Sa réflexion longue avait laissé un blanc dans la conversation qu'elle ne poursuis pas. Perturbait par ses dernière  idées, elle ne savait pas quoi dire.
Mais son trouble ce voyait sur son visage et une larme coula sur sa joue au trait tirez sans qu'elle sans aperçoive.   


Dernière édition par Ratach Osis le Lun 1 Juin 2015 - 21:46; édité 1 fois
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 8 Mar 2015 - 07:14
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Un étrange silence occupait les quartiers du capitaine de l'Enterprise, Il n'avait pas eu de réponse verbale à sa dernière prise de paroles mais il ne manqua pas de remarquer la contrariété lisible sur les traits de son interlocuteur, le sergent Osis, et la fine larme marquant une de ses joue de sa traînée reluisante qui traduisait un léger chagrin. John réfléchissait à une phrase plus joyeuse à dire afin de réchauffer l'atmosphère mais son intercom sonna.

-Que se passe-t-il ?

Il s'agissait de Kirk qui désirait sans doute l'avertir d'un facteur nouveau dans le déroulement de l'opération.

-Capitaine, nos radars détectent un mobile suit en approche rapide. Il s'agit d'un Dinn, il est de chez nous !

Aussitôt, le capitaine se leva d'un bond et referma correctement le col de son uniforme. Après ce petit moment de calme, il fallait recouvrer l'esprit militaire.

-Passez en alerte jaune, tout le monde à son poste de combat. Faites entrer ce pilote dans un de nos hangars. Il doit probablement venir du convoi que nous devions secourir !

Price coupa la communication et s'adressa ensuite au sergent.

-Je vous remercie pour cette discussion, sergent. Nous devons nous préparer au déploiement.

Tous les deux quittèrent alors les quartiers du capitaine pour aller se changer dans les vestiaires des pilotes et même s'ils se dépêchait, tout homme qu'il était ne put empêcher son regard de s'attarder sur la jeune femme qui troquait son uniforme pour sa tenue de pilote. Même si cela fut pendant un court moment, il s'en voulu un peu pour ce voyeurisme... Sans plus d'émotions, il referma son casier et quitta les vestiaires, son casque calé sous le bras. Ils s'empressèrent de gagner le hangar portant le numéro un, le même où se trouvait maintenant le Dinn du rescapé. John ordonna à Ratach de préparer son unité mobile pendant qu'il parlerait avec le pilote. Il l'attendit devant le MS qui portait les traces d'une bataille difficile. Son pilote se montra enfin et après un salut militaire dans les normes, il se présenta.

-Adjudant Dupont. Notre convoi a été attaqué par une flotte ennemie composée de deux Fraser et d'un Spengler. Ils ont des mobiles suits Flags.
-Très bien, nous nous y rendons directement.
-Capitaine, attendez. J'ai vu un de ces Flags abattre un de mes équipiers alors que son cockpit avait été complètement détruit... Je ne sais pas comment c'est possible...

John restait songeur. Comme une machine pouvait-elle encore bouger sans pilote ? Une sorte de pilotage automatique ? Quoiqu'il en soit, il donna l'ordre à l'Adjudant Dupont de retourner à sa machine car il allait aussi se battre. John fit donc de même et une fois dans le cockpit de l'Ira, il entra en communication avec Ratach.

-Sergent, faites attention aux MS ennemis. Il peuvent encore bouger même si leur cockpit est détruit.

Cette dernière fut tout aussi surprise que lui lorsqu'il eut entendu cela et elle acquiesça. C'est ensuite Kirk qui appela le capitaine.

-Capitaine, nous avons le champs de bataille en visuel. Le Greenway continue de se battre mais il n'a plus de mobiles suits pour se défendre !
-Passez en alerte rouge, préparer les systèmes d'armes et canarder l'ennemi dès que vous êtres à portée ! Déploiement des MS immédiat !

Il se casqua pendant que sa machine fut placée sur la catapulte et décolla, normalement bientôt suivi du Sandrock de Ratach et du Dinn de Dupont. Toutefois, il ne vit que le Dinn décoller. Pourquoi ? Y avait-il un problème avec la machine de Ratach ? Si elle ne pouvait décoller tout de suite, ce serait très handicapant...

Kirk, lui, avait déja passé l'ordre de préparer le canon à positrons qu'ils allaient utiliser pour signaler leur arrivée et leur entrée au combat.

-Ciblez le Fraser le plus proche. Feu !

Et de l'Enterprise, c'est un intense faisceau rouge qui fut dégager, fonçant droit sur sa cible.

[HRP: je t'ai MP Ratach]
Revenir en haut
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 132

Posté le: Mer 11 Mar 2015 - 16:17
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Spengler « Bartholomeus », salle de contrôle des Dolls, 9h57

- Toutes les cibles aériennes ennemies ont été abattues.

Laksharta ne sembla pas spécialement ravie d’entendre ça. Ces Mobiles Suits Dolls fonctionnaient à merveille, c’était indéniable. A ce rythme, Azraël ne concentrait plus ses ressources que sur ce projet. Mais malheureusement, elle ne pouvait rien y faire. Jamais elle n’agirait contre le Blue Cosmos, même pour le bien de ses recherches. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était terminer ce combat au plus vite désormais !

- Changez les priorités de combat des Flags. Il est temps de couler leurs navires !
- Bien madame !

Dehors, les caméras principales des Flags s’illuminèrent simultanément lorsque les ordres furent modifiés. En un instant, ils se remirent en formation et fondirent sur le dernier classe Arkansas encore debout. La tourelle à obus de ce dernier s’orienta aussitôt vers le ciel, tandis que les lanceurs mer-air s’activaient pour tenter d’abattre ces Flags presque indestructibles ! La formation de Mobile Suits Doll se dispersa dès la première nuée, mais l’un d’eux fut néanmoins touché sous le fuselage par un obus. Dans le cockpit vide, tous les écrans venaient de virer au rouge mais le système Doll ne connaissait pas la panique. Il leva son bras et activa son railgun à plusieurs reprises, ajustant ses tirs selon l’altitude qu’il perdait rapidement. Chaque tir fit mouche, causant une violente explosion sur le pont supérieur et endommageant les lanceurs de l’Arkansas. Le dernier missile expédié ne rata néanmoins pas le Flags incapable de changer de cap qui explosa cette fois-ci pour de bon, un débris d’aile venant même frapper l’Arkansas avant de finir dans les eaux. Mais le Capitaine de ZAFT frappa son poing sur son siège : pour un malheureux avion ennemi abattu, son pont avait été saccagé et le navire fut à nouveau secoué, un tir de railgun venait cette fois-ci de percer la coque !

- Monsieur, de l’eau s’infiltre dans les compartiments 2 et 3 !
- Multiples incendies détectés en salle des machines, nous n’avons plus de réponses des équipes techniques !

Le Capitaine leva les yeux par la vitre d’observation. Au bon moment que pour voir un Flags remonter après avoir longé l’eau tourmentée… Et lever son fusil railgun droit sur la passerelle. L’homme de ZAFT entendit un cri à ses côtés, celui de la jeune femme qui s’occupait des communications, puis il y eut le bruit caractéristique d’un canon accélérateur qui ouvrait le feu.
La passerelle fut entièrement détruite en un unique tir et l’Arkansas explosa alors que le Flags remontait en chandelle.
La flotte de ZAFT n’était désormais plus composée que du Bismark du Commandant Kenwey. Ce dernier ne comprenait pas comment cette bataille avait-elle pu tourner si mal, mais il refusait de disparaitre sans que son nom n’entre dans l’histoire de cette guerre. Il allait détruire ce Spengler, même si c’était la dernière action qu’il mènerait ! Mais la mer était terriblement agitée, et toucher un ennemi à cette distance était presque impossible tant les remous et les vagues faussaient les tirs !

- Machine avant ! Approchez nous de ce Spengler ! Verrouillez tous nos canons dessus ! Nous ne pouvons pas les laisser ternir le nom de notre vaisseau ! Nous ne pouvons pas les laisser ridiculiser notre armée plus longtemps !

Ses hommes n’hésitèrent pas à lui obéir, et le Bismark accéléra légèrement tout en tirant de ses canons vers son principal ennemi. Voir un obus frapper la proue donna un peu de courage à l’équipage…

Par contre, cela contraria le Commandant Reks qui serra son poing en écoutant l’un de ses subalternes le prévenir des dommages qu’ils avaient subis…

- Ils ont perdu, mais ils ont le culot de foncer sur nous ! Il est temps de les couler une bonne fois pour toute ! Ripostez avec tout ce qu’on a ! Chargez nos canons !
- Monsieur, le Fraser du Capitaine Reiser est en difficulté, l’un des Ash ennemi est parvenu à passer les mines et l’a endommagé !
- Vous n’avez qu’à…

Mais l’ordre fut interrompu lorsqu’un rayon bleu et rouge de grande taille traversa le champ de bataille. L’onde de choc fut titanesque, soulevant une trompe d’eau alors que le Fraser se désintégrait sur place. Une explosion retentit et l’instant d’après, les restes du Fraser sombraient dans les fonds marins… Un nouvel ennemi venait d’apparaitre, ce qui rééquilibrait aussitôt les forces en présence !

- Bon sang, c’était quoi ça ?!
- Navire en approche… Identification… Enterprise… ! C’est un navire spatial, monsieur !
- Des renforts… Faites décoller le Zamza-zah ! Ils ont un canon à positrons… ! Ordonnez à Laksharta de diriger les Flags sur le nouveau venu ! On s’occupe du Bismark !

Ce combat n’avait que trop duré. Il avait toujours un as dans sa manche, grâce à ce Mobile Armor équipé d’un réflecteur positronique ! Et son navire était largement capable de couler son ennemi seul… !
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 12 Mar 2015 - 18:06
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Ratach fut sortie de sa tristesse par l'intercom du capitaine.


Elle écouta la conversation acidulent, n'en perdant aucune miette pesant les enjeux de la situation et réfléchissant a la meilleur solution pour accomplir sa mission en débit de ce qu'elle ressentait actuellement.


-Je vous remercie pour cette discussion, sergent. Nous devons nous préparer au déploiement. 


Ha la base elle devait être en poste chez zaft plusieurs année trois ans au minimum. Le but étant de pouvoir infiltré les colonies et l'état majors en particulier, viendrais ensuite une phase ou elle enverrais les code de transmission, les plans, et dans le meilleur des cas pourrait éliminer une partie des généraux des coordinateur.. de préférence quand le CT aurait une opportunité de victoire. Bien sur rien ne garantissait que Ratach serait un jour en faction sur es colonie , et donc une multitude de personne avait du être placée en service chez zaft.


Les ordres avait changé, elle ne savait pas pourquoi, et n'avait pas trop le temps d'y réfléchir ,mais quitte a finir cette mission autan la finir avec panache.
Voyons voir. Il y avait un convoi a secourir cela voulait dire que les forces du CTA était nombreuses prés d'ici. Parfait pour changer de camps avec les données des six prototype et un prototype en prime.
Mais elle pouvait faire bien mieux.. Oui elle devait saboter l’entreprise, le détruire, non le capturer, et permettre la capture du convoi. Cela serait le mieux quelle pourrait faire dans le si petit laps de temps qu'on lui donné..


Elle ce sentie toute excité a l'idée de réalisé ce challenge personnel. Mais elle devait faire attention c’était la guerre elle pouvait mourir a chaque instant .
Elle suivit le capitaine pour aller se changer dans les vestiaires des pilotes.
Perdu dans ses réflexion stratégique elle ne se rendu pas compte qu'elle ce promené nue devants Price pour enfiler sa combinaison de pilote et ne remarqua même pas que celui ci profité du spectacle et pu dire avec certitude qu'elle était la couleur naturel de la jeune femme.


Celui ci lui ordonna ensuite d'aller préparer son gundam pour la bataille. elle y obéis sans rechigner. Elle a la au hangars versifia tranquillement l’extérieur de son gros robot a elle. puis monta a l'intérieur pour en vérifier les romandes et programme. Enfin seule elle pus métré son embryon de plan a exécution, et commença par programmer un défaillance système qui bloquerais ça machine après quelque seconde de vol. ce qui l'obligerais a revenir réparer sur le navire. Elle fit ça grossièrement de façon a ce qu les techniciens remarque rapidement que c’était un sabotage. Cela faisait partie de sont plan.


-Sergent, faites attention aux MS ennemis. Il peuvent encore bouger même si leur cockpit est détruit. 
-Étrange. Vous êtes sur de cette informatisation ?


lI ne fallut pas attendre longtemps pour que l'alerte rouge soit donné et que l'ordre de décollage soit emmit.
Ratach ce plaça sur la catapulte et fut éjecté juste derrière le capitaine.
Elle fut collé au siégé par l' accélération de sa machine. Ratach avait l'habitude des décollages musclé.
Mais là.. Whaou ! Son prototype en avait dans le ventre, elle réalisa a quel point les prototype et les machine individuel pouvait être puissante comparé aux unités de série qu'elle avait l'habitude de piloter habituellement


très rapidement son sabotage survint. Et piloter ça machine devin très hardu, elle fit de suite demi tour
-Capitaine j'ai un problème système majeur, je rentre pour réparation, tenez bon j'arrive en renfort au plus vite.


Le retour fut difficile, elle avait vraiment bien saboté les commandes et elle ce pas avec difficulté dans le hangars.


Elle ouvris son cockpit et vu le les meccano ce précipiter pour les réparation.Elle se dessangla, quand son technicien, l’interpella.
-Que ce passe il ? demanda celui ci 
-J'ai était saboté menti elle assez bien. Le pilotage et l'armement ce sont bloqué en plein vole. Heureusement le salaud qui a fait ça a rater son coup sinon je serait en train de boire la tasse en ce moment.
-un sabotage impossible pas dans le hangars!
-Peu importe ou, mais j'ai vu un tech roder sur ma machine il y a peu. ça doit être lui.


Elle sauta de sa machine et sortie son arme de point.
-Réglé moi ce problème au plus vite petit chef , je dois au plus vite rejoindre le capitaine pour le soutenir,. En attendant je vais régler mes comptes .


Elle sortie comme une furie du hangars, et ce dirigea vers l’armurier la plus proche. Pour y récupérer une arme plus puissante. Elle pris un fusils assaut et le chargea. S'équipa de chargeur supplémentairement.. et se dirigea vers la sortie avant de passé devant une caisse d'explosif qui la fit tilter. Elle foura un détonateurr dans sa poche ainssi quelque pain de C4.
Il y avait personne dans les grands couloirs pied en gris claire du navire, normale tout le monde était a sont poste de combat. Le navire tangué sous la manœuvre et les tires adverse rendant sa progression difficile, marcher sur une surface mouvante étant est exercice assez déroutant quand on n'y était pas rodé et Ratach passé ses batailles dans son mécha, pas sur le navire. Elle se dirigea vers la salle des des machine. Et rentra avec précipitation. dans la sale de commande du réacteur ou se trouvait les ingénieur charger de sont fonctionnement visiblement très occupé a le gere pendans cette bataille .
-Pilote que faite vous là ? Demanda un de ce ci surpris de voir un pilote ici.
-Ordre du générale.
-Du générale ? Quel générale ?
Ratach répondit en tirant une longue rafale contrôler sur les pauvres diable, les tuant tous sur le coup.
Ratach regarda le carnage dont elle était responsable. Du sang avait giclé sur les mur rendant la pièce étouffante. Elle venait de tuer encore une fois. De sang fois cette çi.. Cette nouvelle sensation fut horrible pour la pauvre naturelle. Elle respira un grand coup. Elle ne pouvait pas s' apitoyer sur ses actes lâches, vil, moralement discutable. C’était la guerre. Elle ce dirigea vers un moniteur, poussa le cadavre encore chaud et éteint le réacteur nucléaire de force.


.Il fut peu de temps pour que cela ce ressente sur le navire. Privé d’énergie beaucoup de système principaux tombèrent en rade rapidement, navigation , propulsion, lumière et arme énergétique. Ratach appuya sur le bouton d’alarme du locale, celui ci résonna dans tout le navire alors que les lampes a lumière rouge ce mirent en action.
La réaction de la passerelle ne ce fit pas attendre et interfonctionne crépita !
Ratach reconnu la voix de Kirk mais ne répondit pas. Si elle le faisait il ce rendrait compte de la supercherie.
Elle posa les pain explosif sortie et les fit exploser une fois a bonne distance.




Dans la sale de contrôle presque tout les système était hors service a cause du manque d’énergie.
Kirk s’époumone sur l'interphone quand il attendu une explosion pour toute réponse.
Que ce passé il bon sang ? Un tire Avait il était touché dans la salle des réacteur ?


Un énorme choque secoua le navire.
-Rapport hurla t'il.
-Nous venons d’amerrir capitaine, impossible d'avoir les rapport de pont par ordinateur, j’attends les réponses par les téléphone de quart.


Kirk réfléchi a la situation, si le navire n'avait plus d’énergie et flotté temps bien que mal sans manœuvre sur l'eau il devenait une cible facile C’était déjà bien qu'il soit bas pour attaquer des navire de surface, car a haute altitude le navire se serait fracasser sur l’océan. Ils avait eu de la chance. Enfin chance ça rester a prouver.
Le sabotage ne pouvait pas être exclut. Le réacteur ne pouvait pas stopper tous seul aussi nettement, quelqu’un avait du l’éteindre, mais effectivement un tir bien placé dans la sale de contrôle du réacteur aurait pu y arriver aussi. Il n'avait pas de preuve pour favorisé l'une ou l'autre théorie. Envoyer une équipe réparer prendrait du temps, et le temps dans une bataille, cela coûté chère. Trop chère même. Le temps qu'il répare les systèmes et qu'il redécolle, il faudrait du temps. Même si cela prenez cinq minute cela laisser cinq minute au appareille des forces ennemie pour tirer une cible géante immobile et sans défense, cinq minute, le temps de couler le navire dix fois. Et ça, c’était si ils avaient cinq minutes. Cela prendrait certainement plus de temps.
Si la chance était avec eux, le sort était contre. Kirk pris une décision douloureuse mais juste.
-Donner l'ordre d'évacuer le navire !
-Mais on peu encore ce battre protesta un officier!
-Avec quel armes? Plus rien ne fonctionne. Faite évacuer les Hommes avant que ce navire ne sombre sous les coup de nos adversaires. Envoyé un message au convois, Nous évacuons le navire, soutien impossible. Réédition recommandé,  ensuite envoyée un message un message a l'amirauté. Donner notre position, et précisé que nous pensons être victime d'un sabotage.


Les dernier mots jetèrent un froid dans la pièce.
Kirk pris la radio et contactât Price, heureusement certain système avait une petite réserve d’énergie grace ades batrie auxiliaire.
-Price ici Kirk , nous sommes contrains d’abandonner le navire. Je pense pour un sabotage. Repliez vous avec vos hommes. Nous ne pouvons plus rien faire ici.




Ratach se dirigea vers le hangars c’était la cohue générale dans le couloirs tout le monde chercher a regagné une navette d'évacuation et personne ne faisait vraiment attention a elle. Traversant la foule arriva dans son hangars, qui était vide comme elle s'en douté avant d’être mis en joue par son mécano personnelle.
-Caporale qu'est qui vous prend ?
- c'est vous qui avez saboté votre machine n'est ce pas?
-Pourquoi ferais-je ne truc comme cela c'est stupide.
-Les changement de programmation on eu lieu deux minute savant le décollage, vous auriez du vous en rendre compte, sergent, ou plutôt devrai je dire …
Le caporale finit ça phrase dans un râlement. Ratach lui avait tirer dans les jambes pendant qu'il parler.
Elle lui sauta dessus et le désarma.
-Pourquoi nous trahissiez vous ?
-je ne vous trahie pas, je rentre juste chez moi caporale.


Elle le laissa sur le sol et monta dans sa machine vérifia que tout était en marche, débloquas son sabotage et fit décoller son mécha. Elle alluma sa radio et passa sur les fréquence du CTA.


-Ici l'adjudant Osis des force du CTA a bord d'un apareil de Zaft. Identification. Rodeo Alpha Tango Alpha Charli Hotel 19. Je viens de saboter.le navire spatial ennemie celui est en cour d'évacuation. Je préconise l'envoie de force a son bord pour capture. Je répété Agent infiltré Rodeo Alpha Tango Alpha Charli Hotel 19. Je viens de saboter le navire spatial ennemie celui est en cour d'évacuation , je préconise l'envoie de force a son bord.
Revenir en haut
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 132

Posté le: Sam 21 Mar 2015 - 16:51
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

Les deux géants des mers qui s’affrontaient commençaient réellement à souffrir de cette bataille. Les coques grinçaient devant la violence des vagues et la puissance des explosions. Les canons crachaient le feu dans chaque camp et l’arrivée de l’Enterprise sur le champ de bataille avait poussé les forces de ZAFT à redoubler d’efforts. Le dernier Fraser terrien encore en état était pris d’assaut par les deux Ash encore en état qui finirent par toucher cruellement la coque du navire. L’eau commençait à s’engouffrer dans ce dernier, mais cela ne l’empêcha d’expédier de nouvelles torpilles via ses tubes mer-mer. Du côté des deux titans d’acier, les canons laser encore en état du Spengler finirent par toucher le Bismark sur son pont, causant une terrible explosion qui emporta par la même occasion une partie des canons du navire Coordinateur. Ce dernier avait riposté avec son armement encore valide, faisant exploser une piste d’atterrissage sur le pont supérieur de son adversaire…

Malgré la violence des secousses qui faisaient trembler le vaisseau Lashkarta tentait de se concentrer sur le combat et venait d’opter pour une nouvelle manœuvre d’attaque des Dolls. Ces derniers avaient pris d’assaut le nouvel arrivant et ce n’est pas moins de cinq Flags qui prirent d’assaut les deux malheureux Mobiles Suits qui sortirent de l’Enterprise. L’un d’eux fut identifié comme étant l’un des Dinns de tout à l’heure. Un fuyard ? Il était certainement nerveux de retrouver ces Flags presque indestructibles et le système Doll sembla identifier sa faiblesse. Il fut le premier à subir les tirs ennemis. Plusieurs rafales de traits jaunes frôlèrent ses ailes, sans parvenir à le toucher grâce à ses manœuvres rapides. Malheureusement, un Flag avait profité de ces esquives pour se glisser sous ces nouveaux arrivants, volant à seulement quelques dizaines de mètre de l’eau malgré les vagues déchainées ! Remontant à toute vitesse, il dégaina son couteau à plasma et sectionna les ailes du Dinn. Totalement déséquilibré, ce dernier tourna sur lui-même et perdit de l’altitude avant d’être abattu d’un tir de railgun à la précision chirurgicale. Inexplicablement, le troisième Mobile Suit sorti rentra aussitôt, et le Capitaine Price resta seul face à ces machines de guerre implacable. Deux d’entre elles le ciblèrent directement l’une d’elle tentant de l’abattre au railgun tandis que l’autre fondit d’un nuage gris pour l’empaler sur un couteau à plasma. Les trois autres foncèrent sur l’Enterprise et lui lancèrent plusieurs missiles avant de changer de cap. Les tirs anti-aériens ne tardèrent pas à éclater en guise de riposte, mais les Flags échappaient à ces rafales avec des manœuvres gracieuses et parfaitement maitrisées.
Malheureusement, aussi gênant qu’ils soient, pour un navire de la taille de l’Enterprise, les Flags n’étaient pas décisifs et le vaisseau spatial s’approchait également du Spengler, causant une petite panique sur le pont !

- Mon Commandant, le navire spatial ennemi approche ! Son canon à positrons est braqué sur nous ! On est verrouillés !
- Que fait le Zamzah-zah ?
- Il va seulement décoller, monsieur ! Il ne sera pas en place à temps…
- Impossible…

Le Commandant Reks écarquilla les yeux devant cette nouvelle. Ils étaient presque venus à bout du vaisseau ennemi… Son armement principal avait été neutralisé et son pont était en feu… Quelques tirs de plus auraient suffis… Et malgré cela, ils allaient perdre ?
Son regard horrifié se posa sur le canon lourd ennemi qui se mettait déjà à s’illuminer doucement. C’était ainsi qu’il allait mourir ? Dans une lumière vive, magnifique et mortelle ? Le silence semblait être tombé sur la passerelle, comme si les détonations de l’extérieur ne leur parvenaient plus. Le temps se figea un instant… Puis la lumière disparue soudainement du canon, sans que ce dernier n’ait pu ouvrir le feu !

- Que se passe-t-il… ?

Mais à l’extérieur, un Flag ne perdit pas son temps pour tenter de répondre à cette question : il verrouilla le canon lourd à positron et ouvrit le feu avec son railgun pour détruire cette arme de mort. L’instant d’après, une explosion secouait l’Enterprise… une explosion totalement disproportionnée par rapport au tir de railgun du Mobile Suit terrien. L’explosion avait eu lieu à l’arrière, une épaisse fumée jaillit des propulseurs du navire de ZAFT qui alla s’écraser lourdement sur la surface de l’eau. Les Flags ne se firent pas prier pour tirer le reste de leurs missiles sur le pont supérieur et sur les lanceurs du vaisseau du Commandant Price, tentant de le neutraliser au plus vite. Laksharta aurait tout aussi bien pu donner l’ordre aux Dolls de viser principalement la passerelle de commandement, mais elle était assez bien placée en conception pour savoir qu’un vaisseau de cette trempe n’explosait pas tout seul de la sorte. Et elle ne se trompait pas, car l’instant suivant, un message fut diffusé depuis un appareil de ZAFT inconnu sur leur propre canal de communication :

-Ici l'adjudant Osis des forces du CTA à bord d'un appareil de ZAFT. Identification. Rodeo Alpha Tango Alpha Charli Hotel 19. Je viens de saboter le navire spatial ennemi, celui-ci est en cour d'évacuation. Je préconise l'envoie de force à son bord pour capture. Je répète…
- Vérifiez cette information… Demandez à nos Enact encore en état d’escorter le Mobile Suit de ZAFT jusqu’à nous !

C’est avec un sourire que le Commandant Reks donna ce dernier ordre. La chance avait visiblement tourné, et le Bismark face à lui venait de se faire toucher une nouvelle fois de plein fouet, la coque partiellement éventrée par un tir laser qui avait permis à l’eau de s’infiltrer… Les deux vaisseaux ennemis étaient hors d’état de combattre. Ils pouvaient désormais décider de se rendre… ou de mourir !
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 8 Avr 2015 - 23:25
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier
Répondre en citant

La température grimpait sans cesse à l'intérieur de l'Ira tant le combat était intense ! De plus, à peine sortis, le Dinn que l'Enterprise avait repêché un peu plus tôt avait très vite été abattu, laissant le capitaine seul face à toute ces escadrilles semblables à une véritable nuée de guêpes ! Deux Flags se mirent donc en tête de l'assaillir, l'un le ciblant avec son railgun et l'autre apparaissant hors d'un nuage de fumée, lame à la main pour l'empaler ! L'Ira, tenant une épée anti-vaisseau dans chaque main, se préparait parer cette double-attaque ! Elle leva une de ses épées sur la trajectoire du projectile qui s'écrasa sur le plat de la lame tandis que d'un puissant mouvement circulaire de l'autre, il balaya le fébrile Flag qui fonçait sur lui, sa fine lame au plasma pointée vers l'avant. La force du mouvement et la lourdeur de l'arme ne firent qu'une bouchée de cet opposant. Il lui restait cependant le premier qui lui tomba dessus, abattant d'un mouvement vertical et précis de sa lame de plasma ! John bloqua l'attaque en relevant davantage la première épée et l'acheva d'un coup de genou en plein buste, la lame genouillère s'enfonçant profondément dans la machine ennemie.
Le capitaine profita ensuite du cours moment de répit qui suivit pour vociféré l'ordre d'ouvrir le feu à son second, sur la passerelle de commandement !

-Krik, ouvrez le feu, bon sang !

L'arme ultime du croiseur s'illuminait d'une éclatante couleur synonyme paradoxal de la mort qu'elle délivrait et au moment où l'épais faisceau rouge et blanc devait se dégager de son antre, le canon positronique s'éteignit sans crier gare ! Aussitôt, un tir précis de railgun le transperça et le fit exploser ! Et pas moins d'une seconde plus tard, une détonation démesurée ébranla l'arrière du vaisseau, une fumée sombre s'en dégageait désormais ! John écarquilla les yeux en voyant cela si bien qu'il ne prêta pas plus d'attention que cela au Sandrock du sergent Osis qui venait de décoller in extremis !

-Krik, que se passe-t-il ?
-Aucune idée ! Nos ingénieurs nous signalent un sabotage en salle des machines, le vaisseau entier est paralysé, nous n'avons plus de jus ! Nous devons évacuer !

Le vice-capitaine n'avait même pas eu le temps de terminer sa phrase que l'Enterprise amerrit d'urgence mais dans la tête de Price, la déduction avait vite fait son petit chemin. John tourna vivement la tête dans la direction du Sandrock déjà escorté par trois appareils ennemis ! Instantanément, ses pupilles se dilatèrent au maximum, sa poigne se resserra sur les commandes et une intense énergie se dégageait maintenant de cet homme.

-Traître !

L'Ira fonça droit sur le Sandrock, à une vitesse fulgurante, évitant au maximum les altercations inutiles avec les Flags et Enacts restants ! Il calibra ses deux canons plasma sur l'escorte du Gundam de Ratach et ouvrit le fut, une fois avec l'un et deux fois avec l'autre, envoyant ces trois machines au cimetière !

-Crève, sale traître !

Sans même freiner, il leva ses deux épées anti-vaisseau et les abattit dans une grande violence sur celle qui s'était battu vaillamment à ses côté ! Il attaqua sans relâche par des coups de gardes, des attaques directes et circulaires, des coups de genoux, ... Il était en colère comme jamais il ne l'avait été...

-Je vais te déchiqueter... et quand j'en aurai fini avec toi, je les exterminerai tous !

Et comme venu pour lui donner une chance de confirmer ses dire, un Enact s'était approcher dans son dos ! John fit reculer Ratach d'un tir de canon à plasma et après avoir fait tournoyer une épée afin de la tenir à l'envers, il empala son ennemi. Il récupéra aussitôt son arme et assembla ses lames pour en faire une double épée, il dégaina ensuite son fusil laser et tira deux fois dans la direction du Sandrock afin de se donner à nouveau de l'espace pour tournoyer et de ce fait trancher un second adversaire approchant à sa droite ! Il termina par arracher les membres inférieurs d'un Enact qui s'amenait par dessus ! Enfin, il retourna au corps-à-corps avec cette vermine qu'était le sergent Osis, ou quelque soit ses véritables nom et grade !

-Je ne m'arrêterai pas, je vous combattrai, tous, même si ma peau s'arrache de mes os !

John savait depuis longtemps déjà que la nature avait été bonne avec lui et que son SEED était naturellement et inhabituellement très puissant. Cela comblait parfaitement son manque de compétence de pilotage, bien qu'il avait énormément progressé depuis ses débuts. C'est pour cela qu'inconsciemment, il était au courant qu'il était capable de vaincre au moins le Gundam du traître.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:56
Sujet du message: Tempête et pluie d'acier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Asie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 2

 
Sauter vers: