:: Le Message (Partie 2) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Cité Yagi
 
Allelujah
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 1 573
Localisation: Aux arrières du monde
Masculin
Gène: Coordinateur-Extended
Vaisseau: Minerva
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: GN-011 Harute
Poste: Pilote d'élite - Assassin
Grade: Sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 6 Nov 2014 - 12:20
Sujet du message: Le Message (Partie 2)
Répondre en citant

En provenance de: Le Message (Partie 1)


Allelujah et Lightning traversaient ensemble le spatioport de la colonie qui portait le nom de Yagi, se fondant dans la foule des touristes pour ne pas attirer les regards indiscrets des gardes. Cela faisait maintenant trois jours que les deux assassins s'étaient retrouvés à cette soirée dansante sur Nemuzi, cela faisait également trois jours qu'un politicien de la FNE avait été assassiné. Depuis lors, plus personne ne pouvait entrer ou sortir de la structure spatiale sans être fouillé, interrogé et suivi. Heureusement pour le coordinateur-extented et la jeune naturelle qui l'accompagnait, ils avaient quitté l'endroit dans la nuit même de l'attentat.

Avant d'arriver sur Yagi, un détour par Doragon avait été nécessaire afin de se procurer le matériel nécessaire au second assassinat. C'est ce qu'il transportait dans le sac rose et bleu pendant par dessus son épaule droite.
Les deux assassins se dirigeaient lentement vers la sortie, il n'y avait pas de temps à perdre car l'assaut était pour le soir-même. Le timing serait encore serré !


***Trois heures plus tard, dans un hôtel de la cité***

-Tu en jettes là-dedans !

Disait-elle en regardant Allelujah dans la wing-suit améliorée que Steve lui avait donnée sur Doragon. Elle était couverte de plaques de polymère thermoplastique, aussi connu sous le nom de Kevlar, à leur tour recouvertes de fines plaques de carbon. Cela arrêterait les balles pour autant qu'elles ne se logent pas entre les zones renforcées !

-En effet, ils ont fait du bon boulot.

Lightning fouilla dans le sac et en sortit d'autres accessoires qu'elle présenta un à un.

-Nous avons ici le lance-grappin, les deux couteaux de lancer, un pistolet et un suppresseur, une charge de C4, un casque et une mallette contenant sans doute le fusil de précision.

Allelujah prit le casque et l'enfila. Il l'ajusta correctement et le fixa. Enfin, il appuya sur le petit bouton d'allumage qui se trouvait au niveau de la tempe droite et une sorte de radar s'activa sur la visière. Des ondes étaient émises par le casques et scannaient les alentours sur dix mètres de diamètre. Il pouvait donc voir les silhouettes des personnes marchant dans les autres pièces et dans le couloir. Cela allait lui être très utile, sans aucun doute.

-Le radar EHF fonctionne bien, c'est une bonne chose.

Il éteignit le gadget et se débarrassa de l'armure. Il se tourna ensuite vers la jeune femme qui avait fini de monter le fusil de précision, muni d'un silencieux et d'un bi-pieds. Elle regardait l'engin attentivement et cette façon qu'elle avait de le scruter inquiétait un peu l'assassin. Savait-elle au moins s'en servir ? Après tout, il ne l'avait jamais vue se battre avec autre chose que des armes blanches... !

-Ca ira ?

La commissure de ses lèvres se tira alors vers le haut et le visage de la jeune femme fut marqué soudain d'un petit sourire en coin.

-Il me faudra simplement un peu de temps pour calculer l'influence du vent sur mes tirs quand nous serons sur place.

Allelujah était rassuré, il ne pouvait plus douter de la réussite de cette opération dorénavant ! Il déposa la combinaison sur le le bureau et enleva ses chaussures.

-Je vais me doucher. La réunion commence dans une heure. Nous irons donc sur place dans nonante minutes environ. Sois prête.

Après qu'elle lui ait répondu par l'affirmative, il entra dans la salle de bain où il enleva ses vêtements. Il fit couler l'eau et quand elle fut bien chaude, il se glissa sous le jet en tirant le rideau derrière lui.
Le liquide transparent, légèrement brûlant, lui faisait un bien fou. Ses muscles puissants se décontractaient toujours un peu plus que d'habitude, il se sentait vidé de sa force mais en même temps parfaitement reposé, comme si toute la douleur et la fatigue accumulées ces derniers jours s'envolaient comme par enchantement. Si bien qu'il n'avait presque plus envie de se savonner ; à cette instant précis, il ne voulait tout simplement plus bouger.
Mais quelque chose l'obligea tout à coup à tourner les yeux vers le rideau de douche : une ombre légère qui se dessinait sur le tissus. Même si la scène lui rappelait étrangement le film « Psychose » d'Hitchcock, c'est un bien plus beau destin qui l'attendait... Et il se sentait... content ?

_________________
"The Fire Rises"

Thème musical

Revenir en haut
Publicité






Posté le: Jeu 6 Nov 2014 - 12:20
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Allelujah
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 1 573
Localisation: Aux arrières du monde
Masculin
Gène: Coordinateur-Extended
Vaisseau: Minerva
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: GN-011 Harute
Poste: Pilote d'élite - Assassin
Grade: Sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 7 Nov 2014 - 23:15
Sujet du message: Le Message (Partie 2)
Répondre en citant

Allelujah passa une main sur le miroir fixé au dessus du lavabo pour enlever la buée qui le recouvrait. Dans la trace très brouillonne qu'il y avait laissée, il pouvait une nouvelle fois contempler ses iris de couleurs différentes et après avoir écarté la mèche gauche de sa chevelure, il redécouvrit la fine cicatrice verticale, souvenir indélébile de sa première entrevue avec l'Archangel. Qui sait combien de marques comme celle-ci allait-il encore recevoir avant la fin de sa croisade purificatrice ? Il ne saurait le dire mais une chose était certaine, il ne voulait pas finir défiguré !

L'assassin s'écarta de la glace et enfila son t-shirt alors que la merveilleuse Lightning terminait de s'essuyer non loin derrière lui. En la regardant, il sentait ses joues gagner doucement en chaleur et ses lèvres s'étiraient bien malgré lui en un sourire joyeux. Quand il y repensait, il ne la connaissait absolument pas il y a trois mois de cela et voilà qu'ils venaient de partager un agréable moment avec elle, sous une douche plus qu'appréciée ! Finalement, experte en assassinat ou non, une femme pouvait être incroyablement douce et délicate. Il quitta la salle de bain en la laissant se changer en toute tranquillité pendant qu'il bouclerait les bagages puisqu'ils ne reviendraient plus dans cette hôtel. Cette toilette avait été bien plus longue que prévue et le temps risquerait finalement de leur manquer aussi ne traînait-il pas à tout préparer.

Lorsque la jeune naturelle à la chevelure aux reflets rose pâle sortit de la salle de bain pour enfiler sa tenue traditionnelle de combat, Allelujah lui donna les dernières directives.

-Lightning, ton sac est sur la table. La mallette, un micro et un long mentaux s'y trouvent. Dernier rappel. Tu te posteras au douzième étage du bâtiment d' « Interacorps » juste en face et de là tu me couvrira. Il y aura des gardes dans chaque pièce des quatre étages inférieurs et supérieurs du bâtiment cible. Il faudra que tu en nettoies un maximum pour me permettre de ne pas perdre trop de temps avec le menu fretin. Dès que la détonation se fait, tu quittes ta position et tu m'attends à l'angle de la rue de la Liberté et de l'Avenue des roses. Tout est clair ?
-Très clair, sergent !

Lui répondit-elle avec une voix légèrement teintée d'ironie.
Il marqua ensuite une courte pose, tout juste le temps d'avaler sa salive et de respirer profondément.


-Il fait déjà sombre, nous passerons à l'action dans une demi-heure... Il est temps de partir.

Lightning enfila le long mentaux noir pour cacher sa tunique blanche car il n'était pas envisageable de se promener dans l'hôtel vêtue de la sorte. Chacun prit ses sacs et le couple d'assassins quitta l'hôtel sans bruits. Ils passèrent par l'accueil afin de rendre la clé de leur chambre et se dirigèrent vers la camionnette blanche que Marcus avait prévu pour eux. Comme d'habitude, tout avait été exécuté correctement et Allelujah ne pouvait que se réjouir de voir que son plan se mettait parfaitement en place. Ils balancèrent les paquetages dans l'espace arrière du véhicule et grimpèrent sur les sièges, à l'avant. Ils démarrèrent.
_________________
"The Fire Rises"

Thème musical

Revenir en haut
Allelujah
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 1 573
Localisation: Aux arrières du monde
Masculin
Gène: Coordinateur-Extended
Vaisseau: Minerva
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: GN-011 Harute
Poste: Pilote d'élite - Assassin
Grade: Sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 9 Nov 2014 - 20:35
Sujet du message: Le Message (Partie 2)
Répondre en citant

Les deux assassins entrèrent dans le bâtiment d'Interacorps par la porte principale, vêtus de longs mentaux noirs, leur sac à la main. L'employé qui siégeait à l'accueil était au téléphone et semblait bien trop occupé à papoter avec, vu le sourire sur son visage, une éventuelle petite-amie. Les vigiles, quant à eux, devaient très certainement se trouver à la machine à café ou aux toilettes car le local de surveillance était vide. En conclusion, l'infiltration du bâtiment se passa de manière beaucoup plus calme que prévu aussi rangèrent-ils leurs lames de lancer qu'ils tenaient cachées dans leur manche. Ils se dirigèrent ensemble vers le premier ascenseur sur leur droite et l'appelèrent en appuyant sur le bouton marqué d'une flèche pointant vers le haut.

Une fois dedans et le douzième bouton pressé, les binômes profitèrent des derniers instants qu'ils avaient à partager avant l'assaut du building voisin pour une toute dernière discussion, légèrement hors-sujet.


-Fais attention quand tu seras à l'intérieur. Tu ne sais pas sur quoi tu vas tomber...

Décidément, Lightning s'inquiétait un peu de trop pour lui, elle se faisait beaucoup de soucis... Mais Allelujah, lui, ne réalisait toujours pas qu'elle s'était fortement attachée à lui en si peu de temps passé côte à côte, même si l'épisode de la douche aurait dû lui mettre la puce l'oreille. Il faut dire que ce coordinateur-extented n'avait jamais été doué dans ce genre de relation, surtout pour voir et traduire les signaux ! Quoiqu'il en soit, lui qui s'apprêtait à lui répondre gentiment, il fut interrompu, avant même d'avoir pu prononcer un seul mot, par l'ouverture des portes de la cage d'ascenseurs. Ils étaient arrivés au douzième étage.

La jeune naturelle sortait et l'ancien sergent lui répondit enfin.


-Tout ira bien, ne t'en fais pas. Va au troisième bureau, sur ta gauche. Cache-toi bien.

Lightning lui répondit par l'affirmative d'un simple hochement de tête et Allelujah pressa le dernier bouton de la série pour monter au dernier étage. De là, il prendrait les escaliers de service pour se rendre sur le toit de l'immeuble. C'est ce qu'il fit sans traîner et une fois à l'extérieur, il posa son sac pour en sortir la combinaison armurée. Il se débarrassa de la longue veste noir et enfila la wingsuit par dessus ses vêtements de civil qui lui serait utile pour partir sans éveiller les soupçons si jamais il était vu avec un corps sur les épaules. Une fois bien fermée, il sortit son katana qui lui avait valu le surnom de « Démons des ombres » pour l'attacher dans son dos, il sortit également le pistolet et son étuis qu'il fixa à sa taille et n'oublia évidemment pas ses couteaux de lancer. Enfin, il saisit le casque qui se trouvait encore dans le sac en toile lorsqu'un phénomène naturel particulièrement détesté se produisit ! Il s'agissait d'abord d'une goutte qui évolua en une légère pluie qui se transforma un petite averse.

-Je te souhaite bien du plaisir, Lightning !



Il ajusta correctement son casque et abaissa la visière. Enfin, il ramassa le pistolet-grappin et s'approcha du vide. La suite avait été calculée bien à l'avance et ne demandait donc plus de réflexion. La longueur du câble était un peu plus grande que cinq étages aussi devait-il tirer le grappin au niveau du septième et planter l'autre extrémité au niveau du douzième. Il leva donc le lanceur à bonne hauteur et appuya sur la détente. Le projectile vola entre les immeubles et perça une vitre du septième pour terminer sa course profondément dans le plancher. Ensuite, il sortit un couteau de lancer auquel il attacha le bout du câble décroché du propulseur.

*C'est partit*

Il se pencha doucement vers le bords et après une profonde respiration, il se laissa tomber en avant ! Allelujah fonçait vers le sol, droit comme un I, la tête vers le bas et une fois arrivé à zéro après un décompte de trois, il déploya les ailes de la wingsuit et se mit à planer en direction du douzième étage, visant précisément la vitre de la pièce juste en dessous du bureau où se trouvait le second politicien, en pleine réunion ! Il s'en approcha dangereusement et à la grande surprise des gardes qui se trouvaient dans cette pièce, il passa brutalement au travers d'une grande vitre ! Sans attendre une fraction de seconde, il planta le couteau de lancer qu'il tenait en main dans le sol, de toute ses forces ! Tout de suite après alors que les sentinelles le mettaient déjà en joue, il dégaina son sabre et trancha le premier ennemi devant lui tandis que les autres venaient de se faire abattre par la jeune femme depuis le bâtiment d'en face !

Allelujah se redressa, sortit la charge de C4 d'une poche de la combinaison et il la colla au plafond. Ensuite, il alluma le logiciel intégré dans son casque et grâce à ce radar, il put voir les trois autres sentinelles qui s'avançaient vers la porte de la pièce où il se trouvait, sans doute alertés par le bruit. L'assassin se cacha derrière la porte et lorsqu'elle s'ouvrit, il les laissa tous les trois entrer sans les agresser. Deux secondes plus tard et ils gisaient tous les trois sur le sol, descendus par la jeune naturelle. La voix maintenant libre, il pouvait avancer vers sa cible ! Il sortit son pistolet qu'il tenait dans la main gauche et s'engagea dans le couloir. Grâce à son radar à la pointe de la technologie, il pouvait savoir quand un ennemi arrivait par la droite ou par la gauche. Leur loger une balle n'était plus un problème. Il monta au treizième par les escaliers, traversa de nombreuses allées et c'est seulement arrivé aux croisement avec celle de la salle de réunion que le danger se fit véritablement ressentir. Cinq sentinelles armées de fusils automatiques à neutraliser, seul.

*C'est faisable, il suffit simplement d'agir rapidement... C'est faisable !*

Après une très profonde inspiration, il déboula dans le dernier couloir et vida son chargeur sur les garde ! Trois balles, c'est tout ce qui lui restait ! Si deux d'entre eux venaient de s'effondrer, trois ouvraient le feu sur lui ! Allelujah s'abaissa pour prendre une battue vers la droite, toujours en avançant. Il s'appuya tout de suite après sur le mur et ainsi en l'air, il retomba brutalement sur le premier soldat, lui déchirant la poitrine d'un coup de sabre impitoyable ! Retombé devant le cadavre qui lui tombait dessus, il lâcha sa lame d'ébène et prit le pistolet sur la cuisse de sa dernière victime et enfin, l'utilisant comme véritable bouclier humain, il abattit les deux autres.

Le silence redevenu maître des lieux, l'assassin ramassa son sabre et le rangea. Il se rendit ensuite compte de deux choses. La première était les impacts de balles sur les plaques de protection de sa combinaison - il avait donc bien été touché... - et la deuxième était l'absence de parole dans la salle de réunion. Les coups de feu les avaient interrompus bien évidemment. Grâce au radar, Allelujah fut rassuré de voir que personne n'était armé à l'intérieur. Il pensait donc pouvoir entrer dans la salle et emmener sa cible sans problème sauf que les gardes des autres pièces et des autres étages rappliquaient déjà et les premiers tirs vinrent déchiqueter les parois du couloir où Allelujah se tenait encore debout !


*Bon sang !*

Sans hésiter plus longtemps, il enfonça la porte ! Il prit de l'élan et plongea sur la table pour glisser jusqu'au politicien qui siégeait tout au bout ! Une fois qui l'eut saisi par le col, alors que cet exécrable membre de la FNE le regardait avec des yeux craintifs et que les sentinelles criblaient l'endroit de balles, Allelujah fit détonner la charge de C4 et le sol s'écroula sous leurs pieds après un grand tremblement !

Au milieu des cris des hommes et de la pièce qui s'écroulait sur l'étage inférieur, l'assassin saisit correctement le politicien extrémiste et le colla contre lui ! Une fois atterris au milieu des décombres, il attrapa le couteau qu'il avait planté un peu avant entre les morceaux de bétons et le planta profondément dans la poitrine de sa victime pour terminer par s'enfuir spectaculairement! Exactement comme avec Shinn à Victoria lorsqu'ils avaient été coincés dans le bureau du chef de la base, en passant par la fenêtre ! Les deux hommes se trouvèrent à nouveau en chute libre et lorsque le câble se tendit, après une descende radicale de de 10 étages, ils vécurent un mouvement de balancier pour pénétrer à nouveau le building par une fenêtre, mais cette fois, au deuxième étage !

Arrivé, le coordinateur-extented décrocha la lame de la poitrine du ministre qui avait perdu connaissance. Il en profita pour enlever son armure et son casque qu'il laissa sur place. Il abandonna également les armes hormis son sabre, il ne pouvait se résoudre à le laisser derrière lui.


*S'agit de vite décamper !*

En effet, les sentinelles devaient sans nul doute descendre au pas de course ! Allelujah souleva le ministre et le porta sur son épaule. Il descendit les deux étages le plus rapidement possible et se dirigea vers les cuisines du petit restaurant au rez-de-chaussé. De là, il pourrait sortir dans la ruelle derrière l'immeuble, où attendait bien sagement la camionnette blanche. Il y balança le corps du politicien ainsi que son sabre pour finir par s'asseoir derrière le volant. Il démarra le moteur et ne se fit pas prié pour partir en vitesse, surtout que la police ne devrait plus tarder non plus, ainsi que les pompiers ! Ils devaient donc vite dégager avant que le périmètre ne soit bouclé sans pour autant rouler comme un dingue et se faire repérer !
_________________
"The Fire Rises"

Thème musical

Revenir en haut
Allelujah
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 1 573
Localisation: Aux arrières du monde
Masculin
Gène: Coordinateur-Extended
Vaisseau: Minerva
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: GN-011 Harute
Poste: Pilote d'élite - Assassin
Grade: Sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 11 Nov 2014 - 18:50
Sujet du message: Le Message (Partie 2)
Répondre en citant

Allelujah s'arrêta au croisement où l'attendait sa partenaire, dissimulée dans l'ombre grâce à son long manteau sombre. Il descendit de la camionnette pour lui laisser prendre le volant mais elle ne siégea qu'après lui avoir demandé si tout c'était bien passé sans encombre. A cette question, il ne répondit que par un hochement de tête car après tout, le simple fait qu'il se tenait devant elle sans hémorragie ou autre blessure grave répondait déjà bien à son interrogation. Il lui fit signe de monter et de lui donner son sac. Il ouvrit donc les deux portières du fourgon et rejoignit son otage dans le large espace à l'arrière du véhicule parce qu'il devait s'occuper d'un dernier préparatif avant de véritablement faire passer son message au grand roi de la faction extrémiste coordinatrice. Une fois à l'intérieur, la camionnette démarra et rejoignit la circulation.

-Où allons-nous ?

C'est vrai que l'assassin ne lui avait encore fait part de la suite du programme. De ce fait, il ne se fit pas attendre pour lui indiquer la prochaine destination. Il lui fallait un endroit dégagé et en hauteur pour l'accomplissement de sa tâche et c'est alors qu'il se souvint avoir croisé un chantier et une grue en venant sur les lieux de son crime. L'endroit était donc tout trouvé.

-Le chantier de construction devant lequel on est passé tout à l'heure.
-Okay.

Le coordinateur-extented n'avait même pas eu le temps de reposer son regard sur l'homme en costume que ce dernier s'adressa à lui. Il venait de reprendre ses esprit.

-Espèce de traître... Tu ne mérites pas tout ce pouvoir que nous t'avons donné !

La première chose qu'Allelujah remarqua était les tremblements qui saccadaient sa voix. D'ailleurs, sa main droite pressait constamment la plaie béante sur sa poitrine. L'ancien Sergent du Minerva s'approcha de lui et déposa un genoux sur cette main ensanglantée pour ajouter tout le poids de son corps sur la méchante blessure qui le faisait souffrir. Tandis que le ministre poussa une longue plainte de douleur, l'assassin plongea son regard froid dans le sien et marqua son visage d'un sourire sadique et carnassier pour lui adresser quelques paroles moqueuses.

-Elle a l'air de vous faire mal cette entaille, monsieur le ministre... J'espère que vous ne vous viderez pas trop vite de votre sang, cela serait fort regrettable.

Il accompagna ses mots d'une pression plus violente sur sa poitrine. Il sortit ensuite son dernier couteau de lancer et son dernier cran d'arrêt personnalisé dont le jumeau était resté entre les mains d'Edward Yagami. Avec l'un, il immobilisa un bras du ministre en le clouant littéralement sur une parois du véhicule – ce qui le fit geindre – et avec le second, il déchira sa chemise.

-Qu'est-ce que tu fais !?

Dans un premier temps, Allelujah ne répondit point. Il se contenta d'écarter le second bras du ministre sur lequel il s'agenouillerait pour l'immobiliser également. Ensuite, il dégagea bien le torse du politicien de ses vêtements et enfin, il approcha doucement sa lame de sa chaire.

-Pour votre bien, monsieur le ministre, j'espère que vous tomberez vite dans l'inconscience.

Soudain pris d'une grande frayeur, il se mit à hurler et à le supplier de lui épargner cette torture !

-Non ! Pitié, arrête ! Pas ça, non !

Rien ne changerait sa destinée, et déjà le métal tranchant pénétrait sa peau en lui arrachant un long cris de douleur. Il se mit alors à écrire, ou plutôt graver, des lettres en découpant son épiderme. C'est au bout de la quatrième que les hurlements s'estompèrent et que le silence revint à l'arrière de la camionnette. Pourtant, Allelujah ne s'arrêta pas d'écrire... Il ne s 'agissait véritablement pas d'une torture mais bien d'un message à transmettre.

-Nous sommes arrivés.

En effet, elle venait de se garer et de couper le moteur.

-C'est bon, j'ai terminé.

Le jeune coordinateur ouvrit les portières et descendit de l'engin, une longue corde autour de lui. Lorsque Lightning réapparut devant lui, elle sembla rester bloquée sur tout le sang qui tâchait ses vêtements. Elle ne savait pas ce qu'il avait fait pendant qu'elle conduisait mais elle ne tarda pas à comprendre lorsqu'il sortit le corps inerte de la victime du fourgon. Les exécutions et les meurtres, elle connaissait bien cela mais qu'en était-il des actes de barbaries et des mutilations non-fatales ? Cela était d'un tout autre niveau d'horreur. Allelujah comprenait d'ailleurs bien ce qu'elle pouvait ressentir aussi la rassura-t-il un peu... enfin, si on pouvait dire les choses comme cela.

-Tu peux m'attendre ici si tu veux.
-Je... crois que c'est ce que je vais faire...
-Remonte dans le véhicule alors, la pluie pourrait te rendre malade...

C'est ce qu'elle fit alors que le coordinateur-extented partit vers la grue, le corps sur le dos. Il monta jusqu'à la cabine de contrôle grâce au mécanisme d'ascension et une fois arrivé à ce niveau, il monta encore plus haut par la simple force de ses muscles. Chose difficile à réaliser vu le boulet qu'il se traînait.
Au prix de grands efforts physiques, il parvint toutefois au sommet et avança encore plus sur la branche horizontale de la grue. Là, il déposa le corps en évitant qu'il ne tombe et attacha solidement une extrémité de la corde à la ferraille jaune. L'autre, il l'enroula autour du cou du politicien et la noua tout aussi solidement.

Allelujah se redressa et leva la tête vers le ciel, la pluie lui caressait le visage. Il respira profondément plusieurs fois.

*J'y arrive, après tant de temps et tant d'épreuves, j'y arrive enfin... Ce message est pour toi...*

Il abaissa alors ses yeux sur le ministre qui semblait doucement se réveiller, sa mine grimaçante, les yeux toujours clos. Il termina alors sa pensée à haute voix en poussant le corps dans le vide d'un coup de pied.

-Full Frontal.

Le ministre Flavio, membre imminent du front pour l'extermination des naturels chuta et s'arrêta brusquement dans les airs, à quarante mètres du sol, la nuque brisée et le cou distendu par la corde tendue.
_________________
"The Fire Rises"

Thème musical

Revenir en haut
Allelujah
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 1 573
Localisation: Aux arrières du monde
Masculin
Gène: Coordinateur-Extended
Vaisseau: Minerva
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: GN-011 Harute
Poste: Pilote d'élite - Assassin
Grade: Sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 12 Nov 2014 - 17:49
Sujet du message: Le Message (Partie 2)
Répondre en citant

Allelujah avait repris sa place derrière le volant et conduisait maintenant en direction du spatioport de Yagi. L'ambiance était inhabituellement lourde entre l'assassin et la jeune naturelle assise sur le siège passager, à son côté. Elle restait silencieuse, comme toujours mais ce qui différenciait cette fois-là des nombreuses autres était son regard. Avant, elle portait sur lui des yeux calmes et témoignant la confiance qu'elle lui donnait. Elle devait avoir l'impression de le connaître assez bien. Désormais, elle le percevait tel un parfait inconnu, il reflétait qu'une image de tortionnaire pour l'instant.

Le coordinateur n'appréciait pas beaucoup cette situation, cette gêne qui s'était installée entre eux depuis leur arrivée au chantier de construction le perturbait et lui donnait l'impression de perdre cette relation toute particulière qu'ils avaient. A ce jour, Lightning restait la dernière personne qui connaissait les tréfonds de son âme, la dernière personne encore en vie qui avait la connaissance de toute la noirceur et la véracité de la colère qui ébranlait son coeur. C'est pour ces raisons qu'il ne voulait pas laisser les choses comme elles étaient là. Il prit donc l'initiative d'une discussion à sujet émotionnel, chose exceptionnelle pour le super soldat.


-Ce que tu as vu... C'était un mal... nécessaire...

Sa voix venait de sonner comme un bruit dans le vide, ces mots n'attirèrent même pas l'attention de la jeune femme. Elle continuait de regarder par la vitre sans se lasser. Allelujah n'abandonna toutefois pas.

-La guerre pousse parfois les hommes à se trahir eux-même, à renoncer à leur humanité.

Cette fois, la jeune naturelle tourna faiblement la tête vers lui et lui répondit sur un ton bien plus froid que la normal.

-Si tu essaies de te racheter à mes yeux, je t'arrête tout de suite, ça ne marche pas.

Elle se replongea dans l'admiration de la ville sous la pluie, toujours sous le choc du tableau auquel elle avait eu droit une dizaine de minutes plus tôt. Mais à la surprise de l'ancien sergent de l'alliance zodiacale, elle ajouta une phrase qui eut l'effet d'une bombe dans l'esprit de ce dernier.

-En fin de compte, tu n'es qu'un monstre.

Pour la première fois depuis fort longtemps, Allelujah écarquilla les yeux de tristesse. Un monstre... il était devenu ce qu'il avait toujours combattu, un monstre engendré par la guerre pour faire la guerre. Finalement, le titre de « Démon des ombres » duquel il avait été étiqueté par ce soldat de la base de Victoria était plus parlant qu'il ne l'aurait jamais imaginé.

Le reste du trajet jusqu'au spatioport se passa dans le silence complet et lourd de reproches de la part de Lightning.
Une fois arrivés, ils descendirent et, lui, il se couvrit d'une veste qui traînait dans un sac. Il demanda à la jeune femme de prendre les billets qui se trouvaient dans la boîte à gants. Il était tard et la dernière navette pour la dernière destination de son voyage s'apprêtait à partir. Il ne fallait plus traîner.
En s'approchant de la salle d'embarquement, sac à la main, ils présentèrent leurs billets au contrôleur qui les approuva après une courte vérification. Ils montèrent ensuite dans la navette en gardant leur bagage avec eux. Il essayait bien de parler avec elle mais elle ne lui répondait que par un silence insoutenable.

Ils étaient partis pour Ebi.

_________________
"The Fire Rises"

Thème musical

Revenir en haut
Allelujah
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2010
Messages: 1 573
Localisation: Aux arrières du monde
Masculin
Gène: Coordinateur-Extended
Vaisseau: Minerva
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: GN-011 Harute
Poste: Pilote d'élite - Assassin
Grade: Sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 13 Nov 2014 - 18:26
Sujet du message: Le Message (Partie 2)
Répondre en citant

=> Après l'orage, un futur prometteur ?
_________________
"The Fire Rises"

Thème musical

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:57
Sujet du message: Le Message (Partie 2)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Cité Yagi Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: