:: Sources d'Inquiétude ::
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Asie
 
Lacus Clyne
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2009
Messages: 361
Localisation: Qui sait... ?
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Masurao
Poste: Pilote de MS
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 4 Avr 2014 - 21:34
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

[Sujet précédant de l'Eternal : ici ]

Le regard azur de Heero la foudroya, apparemment il n’avait absolument pas apprécié la suggestion qu’elle venait de lui faire et sa réponse fut tout aussi cinglante.
 
- Je n’ai rien de cassé. La crise est passée. Pas la peine d’appeler tout le vaisseau… !
 
La Coordinatrice retint un soupir résigné, elle ne faisait que s’inquiéter de sa santé mais visiblement c’était le cadet des soucis du membre repenti du Blue Cosmos pour l’instant.
Il la planta là et ce fut Haro qui rompit le silence qui s’était installé dans les vestiaires.
 
« Méchant ! Méchant ! »
 
Lacus afficha un sourire contrit, cela ne faisait que quelques temps que le jeune homme était sous ses ordres, il lui faudrait sûrement encore un bon moment avant qu’il ne comprenne qu’elle ne voulait que son bien.
C’était sûrement un concept beaucoup trop trivial pour lui dans l’immédiat après ce qu’il avait vécu au sein du Blue Cosmos durant toutes ces années.
Au besoin, elle demanderait simplement à Orion d’aller s’assurer qu’il allait bien dans quelques heures, la jeune fille qu’il avait emmené dans son sillage était sans doute la seule personne qu’il supportait à ses côtés.
 
- Allons-y Haro !...
 
La jeune femme se sentait fatiguée, la bataille de cette nuit avait été d’une intensité qu’elle n’avait pas imaginée en acceptant cette mission et les choses ne s’étaient absolument pas passées comme prévu.
Mais grâce à Heero et au soutien du Lieutenant Myers aux commandes de l’Eternal, ils avaient accompli leur mission, à savoir neutraliser cette chaîne de production et s’ils ne l’avaient pas détruite, elle serait inutilisable pendant un bon moment.
Et grâce au réseau d’informations développé par Ryûzaki, les forces eurasiennes apprendraient bien vite ce qui se tramait réellement sur leur territoire, cela devrait mettre des bâtons dans les roues de l’organisation terroriste concernant leurs installations quelques temps.
Mais avant d’aller trouver le repos, elle devait s’assurer de quelque chose et toujours dans sa combinaison, elle rallia la passerelle de l’Eternal.
Le Lieutenant Myers occupait son siège et tous la saluèrent poliment alors qu’elle venait jeter un œil sur les écrans.
 
- Situation ?...
- Aucun signe que nous sommes poursuivis Capitaine, commença l’ancien officier de ZAFT. Nous avons mis le cap sur Dacca, nous devrions y être dans la matinée.
 
La Coordinatrice hocha la tête, la base de l’Union Equatoriale était la plus proche de leur lieu d’intervention, elle espérait simplement qu’après l’affrontement qui avait eu lieu à Mascate ils pourraient leur apporter suffisamment de soutien logistique afin qu’ils puissent être ravitaillés et effectuer les réparations nécessaires sur le vaisseau et leurs MS.
Mais ce n’était pas son premier sujet d’inquiétude.
 
- Des nouvelles de l’Archangel ?...
 
Les traits du visage du Lieutenant Myers se durcirent devant sa question et Lacus sut par avance qu’il n’allait pas lui donner de bonnes nouvelles.
 
- Nous savons qu’ils ont pu se retirer de leur lieu d’intervention. Mais notre dernière communication avec l’Archangel nous signifiait qu’ils étaient pris dans une embuscade, visiblement les forces eurasiennes savaient qu’ils allaient se replier vers l’océan…
 
Le regard azur de la jeune femme s’assombrit, l’immersion était sans doute le moment où l’Archangel était le plus susceptible d’être attaqué et vu le temps pendant lequel ils avaient été retenu par le Girty Lue, ils ne pouvaient leur apporter aucun soutien.
Elle retint un soupir et se dirigea vers la porte du poste de commandement.
 
- Dès que nous serons dans l’espace territorial de l’Union, tentez d’établir une communication sécurisée avec l’Archangel.  Je veux m’assurer qu’ils s’en sont sortis et qu’ils n’ont pas besoin de notre aide.
 
Ses officiers acquiescèrent tandis que la Coordinatrice se retirait avec son fidèle Haro, elle avait besoin de repos.
Elle ne serait rassurée qu’une fois qu’ils seraient arrivés à Dacca… et l’Archangel également.
_________________
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Ven 4 Avr 2014 - 21:34
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Heero
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2008
Messages: 326
Masculin
Gène: Naturel (Extented)
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Sword Calamity
Poste: Pilote de MS
Grade: /
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 5 Avr 2014 - 18:05
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Une alarme retentissait autour de lui, suivit de près par le bruit assourdissant d’une explosion. D’un coup de poing, le jeune homme enfonça le bouton rouge au centre de son cockpit, activant le système Trans-AM de son appareil. L’armure devint incandescente et esquiva une nouvelle série d’attaques à la vitesse de l’éclair. En un instant, le Sword Calamity se posa sur le pont supérieur du Girty Lue. Il le tenait entre ses mains, et déjà, il saisissait le boomerang qu’il comptait bien lancer droit sur la passerelle de commandement ! Il arma le bras de sa machine de guerre, prenant une posture digne d’un grand guerrier et lança l’arme tranchante, droit sur le centre névralgique du vaisseau furtif appartenant au Blue Cosmos. Une joie sans nom l’envahit. Il le tenait. Il allait le détruire d’un coup à la fois simple et fatal. Du moins, c’est ce qu’il pensait, jusqu’à voir débarquer le Génocide de Stellar Loussier. Cette dernière intercepta le boomerang, le déviant d’un coup brutal avec son bouclier.

- Toi… !

Heero voulu saisir son second boomerang, mais à sa grande surprise, bien qu’il bougeait désormais la commande qui gérait le bras, l’armure mobile ne fit aucun mouvement. Son énergie était pourtant encore élevée ! Mais rien à faire, le Sword Calamity refusait de bouger, et le Génocide levait vers lui son canon à haute énergie.

- Bouge ! Saleté !

Sa colère laissait peu à peu place à la crainte de mourir. Il ne pouvait plus dire que personne ne regretterait sa mort, désormais. Ce qui avait été vrai à une époque ne l’était plus, il en avait conscience. Et s’il n’était plus là, plus personne ne pourrait défendre Orion aussi bien que lui. Tout simplement parce qu’il tenait à elle. Plus que n’importe qui d’autre…

- Bouge ! Bouge !

Du sang s’échappa de sa bouche lors de son dernier cri. Il ressentait désormais les premiers symptômes d’une crise de manque et il vit la lumière jaillir du canon que dirigeait Stellar sur lui. En un instant, il fut aveuglé, puis, tout devint silencieux. Uniquement durant un bref instant… Car une voix qu’il détestait s’éleva soudainement.

- Tu n’aurais jamais dû nous trahir… ! Et encore moins… l’embarquer dans cette histoire…

Finalement, sa vision se stabilisa, et il vit qu’il était attaché sur une chaise métallique, comme on en trouvait dans les cellules du Girty Lue. Devant lui, également attachée, se trouvait Orion. Stellar se tenait derrière elle, un couteau de combat à la main. Couteau qui se rapprochait sans cesse du cou pâle de la jeune doctoresse. Le sang d’Heero ne fit qu’un tour. Il tira sur ses liens de toutes ses forces. Finalement, il poussa un cri.

- Aaaaahhhh !

Il se réveilla en sursaut. Sa main saisit par pur réflexe la lame qui se trouvait sous son oreiller tandis qu’il se redressait d’un bond. Son souffle était court et il fixa la cabine vide qui se trouvait autour de lui. Pas de trace d’Orion attachée, ni d’une Stellar prête à commettre une atrocité sous ses yeux. Soulagé mais la respiration toujours haletante, Heero se laissa retomber, finissant assit sur son lit. Il lâcha son couteau qui tomba sur le sol dans un bruit sec. Son rythme cardiaque semblait ralentir un peu. Il n’aimait pas les cauchemars : il s’y sentait généralement bien trop impuissant. Chez lui, les rêves laissaient moins de possibilités que dans la réalité, ce qui était un comble.
Il n’en avait toutefois plus fais aucun d’aussi troublant depuis qu’il était à bord de l’Eternal. Plus depuis aujourd’hui, en tout cas…

- Ça n’arrivera jamais… Ce sera moi qui tuerai Stellar Loussier. Moi seul.

Ainsi, plus personne ne traquerait Orion et elle serait de nouveau en sécurité. Lui, ce serait plus difficile. Il était directement lié au Blue Cosmos. Il avait, en quelque sorte, était créé et formaté par cette organisation. Ils le traqueraient tant qu’ils existeraient. Mais pour la jeune femme qu’il aimait, c’était différent. Il pouvait lui offrir un avenir loin de ces dangers.

*Il faut que je la vois…*

Ce rêve l’avait plutôt inquiété. Il se sentirait mieux après avoir vu son visage. Il n’avait pas été à l’infirmerie après la bataille pour ne pas l’inquiéter. Le voir cracher du sang ne l’aurait certainement pas mise en confiance. Mais il se sentait mieux, maintenant. Enfin, physiquement, en tout cas. Il se leva donc et passa dans la salle de bain voisine pour se rafraîchir un peu. Il enfila ensuite un uniforme et récupéra son couteau qui reprit sa place dans son étui. Il prit ensuite la direction de l’infirmerie, ignorant les gens qu’il croisait dans le couloir. Il repensa à ce pilote de l’Alliance qui était alité lorsqu’il était parti. Il n’avait pas assisté à sa brève sortie, un peu trop occupé sur le pont supérieur du Girty Lue. Il continuait donc à se méfier de lui et espérait qu’il n’avait pas fait de vague durant son absence. Bien que, si c’était le cas, il ne doutait pas qu’Orion était tout à fait capable de le lui faire regretter. Finalement, il arriva à destination et la porte de l’infirmerie s’ouvrit devant lui. D’un pas hésitant, il entra à l’intérieur. Son regard parcouru la pièce principale et fini par se poser sur la personne qu’il cherchait. Orion finissait apparemment de ranger le contenu d’une armoire comportant des tas de seringues ainsi que des instruments médicaux dont Heero ignorait pour certains le nom. Lorsque la jeune femme posa sur lui son regard, il se sentit légèrement gêné et il eut un peu chaud au niveau du visage.

- Ce…Ça va ?

La question était un peu ridicule, d’autant plus pour lancer la conversation. Heero eut l’impression qu’une bouffée de chaleur l’envahissait, bien qu’il ait fini par comprendre que la drogue ou la sensation de manque n’avaient rien à voir avec ce qu’il lui arrivait lorsqu’il s’approchait d’Orion Joyce.

- Désolé de pas être venu plus tôt… J’étais fatigué.

C’était une demi-vérité. Il oubliait juste de mentionner les effets secondaires du système Trans-AM sur son organisme. Il était rentré en vie, et c’était certainement tout ce qu’Orion désirait, après tout ?
Revenir en haut
Syld Kastel
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 50
Localisation: Va savoir.
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Windam
Poste: Pilote de MS
Grade: Soldat
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 6 Avr 2014 - 15:42
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

De gauche à droite, de droite à gauche....les frottements incessants du chiffon sur ses chaussures, Syld les savourait pourtant. Depuis tout ce temps passé à jouer les simples soldats et à n'exécuter que des exercices militaires, considéré comme un élément encore trop peu aguerri, il allait enfin pouvoir devenir plus, pouvoir FAIRE plus. La météo lui donnait un temps magnifique, tandis qu'il continue de frotter au milieu du camp militaire, visiblement satisfait.

-"T'es en train de rendre le Soleil jaloux, tu sais? Tu devrais pas te réjouir autant."

A ses cotés, un soldat sans nom ni visage soupirait en le regardant d'un air mi-curieux, mi-navré, tandis que Syld terminait sa tâche d'un air ravi.

-"Alors je vais porter le Soleil à mes pieds! Nickels, hein? Et franchement, j'attendais que ca, de piloter un Mobile Suit! Toi pas?"
-"Pas vraiment, non. T'as pas entendu les dernières rumeurs?"
-"Euuuh..."

Inquiet, Syld reposa ses chaussures par terre. Quelque chose, dans le voix de son interlocuteur, clochait. Qu'y avait il de si terrible dans le fait de devenir pilote de MS? Qu'avait entendu cet homme, et de qui, pour que son objectif, qu'il allait enfin accomplir, soit finalement davantage une mauvaise chose qu'une bonne?

-"Ceux qui deviennent pilote de l'Alliance.....ceux qui combattent aux cotés du Blue Cosmos....je les tue sans hésiter."
*!?*

Ecarquillant les yeux de surprise, puis d'horreur, Syld recula en voyant un soldat jusqu'ici inconnu, comme flou, devenir finalement visible et très reconnaissable. Heero se tenait devant lui, le visage fermé, le couteau à la main.

-"Si tu cries, je te tue."

En une fraction de seconde, il fondit sur Syld, qui tentait en vain de se débattre, de se défendre, mais Heero semblait posséder dix bras d'une force surhumaine. Plaqué contre le sol, il vit le reflet de la lame briller par ce temps magnifique, tandis qu'il se mit à hurler. Mais de sa bouche, aucun son ne sortait. Le couteau s'abattit alors sur lui.

-"Jrgglglb-gnfn-hein?"

Gigotant dans tous les sens, Syld chuta lourdement de son lit, tombant sur le coté sur un objet qu'il ne reconnut pas sur le coup, et qui lui cachait la moitié du visage. Se massant douloureusement le bras, il se releva, mécontent d'avoir eu un rêve aussi abominable. S'il se sentait en danger malgré sa décision, il devait régler certaines choses. Bien sur, il venait tout juste de "quitter" l'Alliance pour devenir un pilote au sein de l'Eternal, mais s'il voulait leur être utile, il devait retrouver le sommeil, et pour cela, se sentir bien plus à l'aise.
Otant son "chapeau", il se retrouva avec une cuvette dans les mains. Pamela avait elle jugé préférable de lui laisser, au cas où la nausée lui reprendrait? Il se sentait, pour l'heure, plutôt bien, et commencait même à avoir un peu faim.


*Bon....j'irai parler de Heero au Lieutenant Myers plus tard. Pour l'heure, j'ai pas envie de voir sa tronche. J'vais plutôt casser une graine, ouais!*

La simple idée d'un repas équivalent à celui qu'il avait avalé à son arrivée ici le mit de meilleure humeur, mais lorsqu'il sortit de la pièce, la cuvette à la main, Syld se figea.

-"Oh! Euuh...oula...."

Devant lui se tenaient l'infirmière qui ne l'aimait pas, et le pilote qui voulait le tuer au moindre écart. Heero le fixait d'un air furieux, comme s'il avait voulu l'éparpiller dans la pièce, avant de rassembler les morceaux et de les balancer hors du vaisseau. Pour sur, à ses yeux, Syld était une menace, en tant qu'ancien pilote de l'Alliance, même s'il lui avait prouvé qu'il n'était pas vraiment dangereux, et surtout, qu'il n'appartenait pas au Blue Cosmos. Mais il avait l'air de vraiment le détester, finalement, et l'espace d'un instant, le jeune homme craignait de se faire égorger séance tenante.

-"Je ne fais que passer, hein...."

Syld détourna aussitôt son regard, vissé sur la porte de sortie, s'y dirigeant lentement. Il devait s'enfuir de l'infirmerie au plus vite. Qu'importait, finalement, ce qu'il voulait dire à Heero ou faire transmettre comme message. Sa survie était plus importante, car en ce moment précis, il se sentait menacé.
_________________
N'ayez peur que de ma défaite ou de ma mort. Si je vous suis, ma loyauté vous est déjà acquise!
Revenir en haut
Lacus Clyne
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2009
Messages: 361
Localisation: Qui sait... ?
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Masurao
Poste: Pilote de MS
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 10 Avr 2014 - 20:24
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Pamela, accoudée à son bureau au sein de l’infirmerie, était inquiète pour deux pilotes pour deux raisons différentes.
Elle avait su par Frau que le Sword Calamity était rentré dans un piteux état, rien d’étonnant car, à en croire les rumeurs qui circulaient sur le vaisseau, il avait été au contact avec le vaisseau du Blue Cosmos qui tentait de neutraliser l’Eternal.
Heero avait donc pris un maximum de risques et visiblement il n’était pas en pleine forme, le chef mécanicien lui avait fait savoir que Saito puis Lacus lui étaient venu en aide pour lui permettre de quitter le hangar.
Pourtant il n’avait pas pointé le bout de son nez à l’infirmerie, il avait donc encore assez de forces pour rejoindre sa cabine par ses propres moyens ?...
Pendant un moment, elle avait pensé à envoyer Orion dans sa cabine pour aller voir comment il se portait mais elle avait craint de troubler sa jeune assistante plus que de raison !...
Peut-être devait-elle y aller elle-même ? Mais pour l’instant, elle avait un autre patient.
Syld avait lui aussi participé à cette bataille éprouvante, avec l’autorisation expresse du Lieutenant Myers pour tirer leur Capitaine d’une situation inextricable.
 
Mais elle savait par avance qu’il n’était pas en état pour un tel combat et elle n’avait pas été surprise de le voir revenir au pas de course à l’infirmerie, saisi de nausées et vomissant ses tripes.
Heureusement, avec un médicament, ce malaise s’était dissipé et Syld avait retrouvé suffisamment de calme pour se reposer.
Toutefois, tant qu’il n’irait pas mieux, elle ne pouvait pas s’absenter mais soudain elle entendit des éclats de voix.
Pas de doute à avoir, elle reconnaissait la voix d’Heero, il daignait enfin se montrer, mieux vaut tard que jamais.
La doctoresse se leva, elle avait besoin de s’assurer qu’il allait bien mais alors qu’elle arrivait dans la pièce, elle constata que ses deux sources d’inquiétude se tenaient là.
Syld semblait être paralysé par le regard incendiaire que lui lançait Heero, apparemment l’ex-membre du Blue Cosmos semblait prendre la présence du transfuge de l’Alliance comme une menace.
Pour lui ou pour Orion ?... Mais ils relevèrent les yeux dans sa direction en remarquant sa présence et elle fit un petit signe de tête à Syld qui semblait vouloir fuir de l’infirmerie au plus vite.
 
- Allez, file !...
 
Il ne fallut pas le lui dire deux fois, le jeune homme profita de l’occasion pour échapper au regard d’Heero et quitta l’infirmerie presque au pas de course.
Une fois les portes refermées derrière Syld, elle retint un soupir résigné et posa ses yeux gris sur l’ancien membre du Blue Cosmos.
 
- Vu l’état de ton MS à ton retour, je m’attendais à te voir venir ici directement. Comment te sens-tu Heero ?...
 
Le jeune homme ne semblait pas ravi qu’elle rappelle l’état de son MS, à moins que le problème ne soit qu’Orion était présente, mais il lui annonça sans trop de surprise qu’il allait bien.
Mais Pamela n’était pas médecin pour rien et il n’était pas question qu’elle prenne ce qu’il me disait comme paroles d’évangile.
 
- Bon. Assieds-toi là, je vais procéder à une prise de sang !...
 
Elle devait s’assurer que le traitement initié par Orion faisait toujours parfaitement effet mais cet examen servirait aussi à vérifier que le Trans-Am ne lui causait pas de dégâts irrémédiables.
Si jamais elle constatait une anomalie, elle en avertirait aussi Lacus.
Cette dernière venait de reprendre son poste au sein du poste de commandement de l’Eternal.
Quelques heures de sommeil et une douche avant de reprendre ses atours de Capitaine avaient fait du bien à la jeune femme.
Le couvert de leur Mirage Colloid leur avait permis de quitter l’Eurasie sans trop d’encombres et alors que le soleil se levait sur l’Asie, elle savait qu’en ce moment même, la FFCE via Terminal et Artémis allaient répandre sur Terre la nouvelle de leur intervention et surtout ses causes.
Le Blue Cosmos allait de nouveau être montrée du doigt et elle ne doutait pas que la Fédération Eurasienne allait exiger des explications concernant ces installations vu qu’elle devrait en donner aux médias du monde entier.
Mais ce n’était pas sa principale source d’inquiétude et elle releva la tête quand le CIC lui annonça :
 
- Nous sommes dans le sillage de Dacca, Capitaine !
 
Ils étaient à proximité de la base dissimulée au sein de l’Union Equatoriale, ils devaient signaler leur arrivée mais elle allait profiter de leur approche pour s’assurer d’une chose.
 
- Désactivez le Mirage Colloid ! Prévenez Dacca de notre arrivée ! Et tentez d’établir une communication  avec l’Archangel, je veux connaître leur situation !...
 
La Coordinatrice était inquiète pour le fer de lance de la FFCE depuis que le Lieutenant Myers lui avait annoncé qu’il était pris dans une embuscade, elle ne pouvait que prier pour qu’ils s’en soient sortis sans encombre.
_________________
Revenir en haut
Saito Hajime
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 101
Localisation: Le havre
Masculin
Gène: Coordinateur
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Wing 01
Poste: pilote
Grade: Major
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 12 Avr 2014 - 20:42
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Alors qu’il se restaurait tranquillement dans le réfectoire, il entendit par hasard la conversation deux techniciens  à propos des exploits d’Heero. Apparemment, le récit de ce qu’il avait fait pendant la bataille avait le tour du vaisseau via un flot de rumeur mais cela ne l’intéressait pas du tout. En ayant marre de les entendre parler, il se hâta alors de finir son repas avant d’attraper sa pomme et sa petite bouteille d’eau et de quitter le réfectoire. En sortant du réfectoire,  il se dirigea alors vers sa cabine et s’installa à son bureau où il sortit alors son ordinateur et commença à rédiger  son rapport sur les performances du Wing pour Morgenstern.  Après avoir tapé ses six  pages de rapport très détaillées. Saito ferma les yeux et commença à répéter les gestes qu’il avait fait durant la bataille  pendant quelques minutes avant de décider de dormir quelques instants sur son lit.
 
A son réveil, Saito décida de s’attacher les cheveux et sortit de sa cabine avant d’aller rejoindre le Wing dans le hangar. En arrivant au pied de sa machine, Saito vît alors que les techniciens  avaient retirés les plaques de blindage endommagées de sa machine qui se retrouvait ainsi privée d’une partie de son blindage, ce qui allait lui permettre de vérifier sa machine pendant que les techniciens  s’occupaient du Sword Calamity. Saito attrapa alors une torche et grimpa a sur son ms et commença alors à inspecter toute la mécanique de son épaule gauche et n’y trouva rien. Il se dirigea alors vers la tête de sa machine qui avait été dépouillée d’une grande partie de son carrossage et commença à l’examiner en cherchant le moindre problème. Après de longues minutes à rechercher, il trouva simplement que son canon CIWS gauche était désaxé d’environ 10% et que trois des six circuits imprimés du radar longue portée étaient endommagés voir grillés mais  ils avaient tenus bon durant la bataille même si il ne savait pas comment. 


En redescendant Il en informa les mécaniciens et s’installa aux commandes de sa machine et lança une batterie d’analyses avant de repartir dans sa cabine et de se rallonger sur son lit tout en méditant et en se reposant. Il allait attendre de voir la suite des événements.  
_________________
Revenir en haut
Orion Joyce
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2010
Messages: 32
Localisation: Walking on the moon
Féminin
Gène: Naturel
Niveau de pilote: 1
Poste: Médecin
Grade: sergent

Posté le: Mar 15 Avr 2014 - 11:55
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

-Pleine forme et toi ?


Orion sourit de toutes ses dents à Heero, enfin de retour à l’infirmerie. Elle trouvait touchant qu’il se préoccupe toujours de son état physique alors que des deux c’était bien lui qui prenait le plus de risques, et de très loin. Mais il prenait toujours le temps de s’enquérir de sa santé. C’était mignon, comme attention. Elle allait engager une conversation, l’inviter à s’assoir quand l’indésirable de l’infirmerie se permit de rappeler son encombrante présence. Orion le regarda calmement se glisser hors de l’infirmerie. Il n’avait pas l’air très à l’aise avec Heero et tant mieux. L’infirmière chuchota à l’oreille de son pilote




-Il a l’air plutôt inoffensif mais ne t’en fais pas, je reste sur mes gardes. Je ne risque rien ici.


Elle ajouta plus fort


- Du moment que tu reviens, c’est le plus important. Si tu veux t’assoir un peu, tu pourras te reposer ici.


Elle était en train de lui désigner une chaise quand sa supérieur interpella le jeune homme.  Orion lui fit signe qu’ils discuteraient plus tard et retourna à ses expériences. Pendant la bataille, elle avait effectué quelques test sur sa formule, et pensait avoir peut être réussi à l’améliorer quelque peu. Elle souleva une des fioles qui s’entassaient littéralement sur son bureau et la porta à la lumière pour l’examiner plus attentivement. Il faudrait faire d’autres test, demander à Pamela de faire une petite vérification rapide, histoire de vérifier que tout allait bien avant d’en injecter dans les veines de Heero. Elle jeta un coup d’œil vers l’endroit ou Pamela s’occupait du pilote. Bien sûr, jamais elle ne se serait permit de déranger, mais elle était surprise que Pamela ait décidé de s’occuper elle-même de Heero. D’habitude, elle laissait faire Orion sauf bien entendu la fois ou il était rentré à l’infirmerie sur une civière couvert de sang. Peut-être estimait elle qu’Orion était trop impliquée émotionnellement avec ce patient pour pouvoir s’en occuper ?


Dans ce cas la meilleure des choses à faire était d’attendre tranquillement en s’occupant les doigts. Les activités ne manquaient que rarement, à l’infirmerie. D’ailleurs, Orion avait à peine eu le temps de s’assoir qu’un membre de l’équipage débarquait en se tenant la main. Une brûlure malencontreuse, aïe. La jeune infirmière s’empressa d’appliquer d’inspecter la blessure pour apporter les soins appropriés, avant de fouiller les tiroirs à la recherche de bandages. C’était un des éléments, avec les aiguilles dont elle oubliait très régulièrement l’emplacement. Sinon, de manière générale, elle s’adaptait bien à cet environnement et avait l’impression de faire du bon travail. Elle extirpa un rouleau de bandages avec un sourire de triomphe et se pencha sur son patient.
Elle lança, dans la direction de Heero


- Ça te dirai d’aller manger un morceau après ? 
_________________
Imagine...
Revenir en haut
Roy Foker
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2013
Messages: 96
Localisation: Un peu plus prés des étoiles
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Walkyrie
Poste: pilote
Grade: Adjudant Major
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 18 Avr 2014 - 00:58
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Une forme humanoïde apparu devant Roy. Celui ci ce concentra pour en déterminer les contours. Il deviner de nombreuse forme courbe noire mais celle ci était dans le noirceur de la nuit alors que le champs de fleur printanier. Soudain une loutre apparu de nul part et sembla vouloir les attaquer. Il ne détermina pas si l’animal le vissé lui ou bien l'autre personne. Mais ce jeta sur le taureaux qui foncer devant lui, n'était pas une loutre a l'instant? Portant un point sur le flan de la bête, Roy, qui sentait la peur affoler son cœur et sa tète, vu la bette partir en boitant. Tout était si réaliste et irréaliste a la fois. Pourtant il était convaincu que cela ce passez réellement. Il tourna avec inquiétude son regard vers la drôle de forme puis rechercha a nouveaux le taureaux qui ne trouva nul pars celui ci avait disparue en une fraction de seconde.
Il chercha la forme noir,mais ne trouva qu'une femme de son age, blonde les cheveux très cour ou très long il n’arriver pas a le déterminer!
Celle ci le regarda avec haine et mépris.
-Tu en as mis du temps pour venir  me sauver!Maintenant il est trop tard je ne viendrais pas avec toi, je préfère rester avec mes ravisseurs. Rentre chez toi.
-Natacha, tu es cruel en vers moi.
Pourquoi l’appelé il Natacha ? Rien ne prouvé que c’était sa sœur. Si sa sœur ce trouver devant lui. Il le savait, il n'y avait pas de preuve a fournir ou de doute possible, sa seul et unique sœur lui parler.
-Moins que toi qui ma oublié. Je ne veux plus te voir, ne revient jamais!




Roy se réveilla en sursaut
Son mauvais rêve le laissé perplexe... Il rêver rarement de sa sœur, et ne savait pas crois vraiment pensé a ce sujet.
Il sortie de ses pensés pour revenir a la réalité. Il fit rapidement le point affin de savoir ou il se trouvait... dans sa cellule.


La dernière bataille lui revient en tête. Une victoire mineur, mais une victoire! Bien qu'il ne savait toujours pas pourquoi celle ci avait eu lieu.
Il regarda sa montre. Il avait dormit sept heures. Personne n’était venu le voir et aucun soldats ne garder les lieux. Roy commençait a avoir faim, et sont odeur corporel était bien loin de celle la rose.
Il n'avait pas d'autre choix d'attendre qu'on vienne s'occuper de lui.
_________________
thème de Roy


thème du Walkyrie 1S
Revenir en haut
Heero
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2008
Messages: 326
Masculin
Gène: Naturel (Extented)
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Sword Calamity
Poste: Pilote de MS
Grade: /
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 20 Avr 2014 - 16:44
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

- Pleine forme et toi ?

Cette réponse, si spontanée de la part d’Orion, suivit de son beau sourire fit oublier à Heero la légère gêne qu’il ressentait à devoir lancer la conversation. Chose pour laquelle il était fort peu doué. C’est toutefois un peu maladroitement qu’il répondit en acquiesçant, un peu comme un enfant.

- Ca va… !

La présence de la jeune femme était généralement réconfortante, pour lui. Mais d’un autre côté, son corps semblait se mettre en alerte en sa présence. Il avait l’impression que son cœur s’accélérait, comme s’il était en pleine course. Il avait pourtant fini par comprendre que son traitement n’était certainement pas le responsable de tout ça. Ou alors, c’était une étrange coïncidence… ?
Mais il n’eut pas le temps de réfléchir à quoi répondre. Déjà, la personne qu’il avait menacé un peu plus tôt débarqua presque entre eux d’eux. La sensation de gêne et de chaleur agréable qui avait envahi Heero se dissipa aussitôt tandis que sa main s’était imperceptiblement déplacée en direction de l’intérieur de sa veste où se trouvait son couteau de combat. Syld se figea, lui aussi, et Heero lut avec plaisir la crainte dans son regard. Il avait l’air parfaitement inoffensif. C’était à se demander comment il avait pu devenir soldat. A moins que ce ne soit réellement un espion ou un assassin qui feindrait l’innocence ?

- Je ne fais que passer, hein....

Heero ne bougea pourtant pas d’un pouce afin de faire mine de vouloir le laisser sortir. Espérait-il réellement qu’il allait pouvoir se balader librement dans les couloirs, vu son statut ? Du moins, c’est ce que l’ancien tueur du Blue Cosmos pensait, inconscient du fait que Syld était sorti lors du dernier combat…
Mais à sa grande surprise, Pamela débarqua dans la pièce et autorisa cet inconnu à sortir sans la moindre escorte. A quoi pensait-elle ? Il lui jeta un regard désapprobateur alors que ce garçon se faufilait entre eux pour fuir l’infirmerie aussi vite que lui permettait la situation.
Est-ce que tout le monde s’était déjà laissé embobiner par son apparence peu intimidante ? Non, visiblement pas Orion qui lui murmura à l’oreille :

- Il a l’air plutôt inoffensif mais ne t’en fais pas, je reste sur mes gardes. Je ne risque rien ici.

Cela le rassura aussitôt. Elle n’était pas du genre à se laisser influencer facilement. C’était à se demander comment elle avait pu lui faire confiance à lui aussi facilement ? Mais il ne s’en plaignait pas, et il comptait bien faire de son mieux pour mériter cette confiance.
Il eut toutefois une étrange et agréable pensée : la proximité d’Orion lorsqu’elle lui avait murmuré cela lui avait plu. Le fait de sentir son souffle sur sa peau, sa présence si proche et familière, son odeur. Encore une fois, il eut l’impression d’avoir très chaud. C’était si étrange… Et agréable.

- Du moment que tu reviens, c’est le plus important. Si tu veux t’assoir un peu, tu pourras te reposer ici.
- Oui… Je peux rester un peu.

En réalité, il avait des choses à faire. Il devait absolument s’occuper de son Sword Calamity. Ce dernier était revenu dans un tel état que les techniciens auraient sans doute besoin de main d’œuvre supplémentaire pour le remettre vite sur pied, au sens propre comme au figuré… Mais il ne voulait pas s’en aller d’ici tout de suite. Malheureusement, Pamela en profita pour s’occuper de son cas.

- Vu l’état de ton MS à ton retour, je m’attendais à te voir venir ici directement. Comment te sens-tu Heero ?...

En quoi l’état de son MS la regardait ? Elle était doctoresse, pas technicienne. Et puis, il était là, devant elle, et sur ses deux jambes. Alors pourquoi le déranger avec ça ? Un peu renfrogné, le pilote haussa les épaules.

- Je vais bien.

Il espérait la voir s’éloigner et le laisser tranquille mais ça, c’était sans doute du rêve en plein jour.

- Bon. Assieds-toi là, je vais procéder à une prise de sang !...

Il pensa tout d’abord à refuser. Il se sentait très bien et avait autre chose à faire qu’une stupide prise de sang. Mais s’il répondait cela, il serait obligé de partir tout de suite. Et il n’en avait pas envie. D’autant plus que Lacus viendrait rapidement le chercher pour l’obliger à revenir faire ce stupide examen. Il s’assit donc sur ce tabouret en jetant à Pamela un regard profondément ennuyé.

- Je me sens très bien… !

Mais elle ne lui répondit pas, préparant déjà le nécessaire pour effectuer cette prise de sang. C’est donc avec ennui qu’il observa cette nouvelle aiguille et les flacons qu’elle préparait. S’il avait reçu dix dollars à chaque fois qu’il avait fait une piqure, il aurait certainement été assez riche que pour racheter l’Alliance Terrienne à lui seul. Il la laissa donc prendre le sang qu’elle voulait, observant pendant ce temps-là Orion qui soignait la main brulée d’un technicien qu’Heero avait déjà vu au hangar. Il ne s’occupait même plus de la présence de Pamela, comme si cette dernière était très lointaine. Son regard se porta plutôt sur la manière experte dont Orion était en train de faire le bandage à cet homme après avoir appliqué un gel efficace contre les brulures sur cette blessure. Elle s’était déjà visiblement faite à vivre sur ce vaisseau. Elle avait ses points de repères à bord et faisait son travail du mieux qu’elle le pouvait. D’ailleurs, il y avait encore un tas de flacons sur son bureau, montrant qu’elle travaillait toujours sur sa formule.

- Voilà, c’est fait !

Il entendit à peine la voix de Pamela mais réagit lorsqu’elle retira l’aiguille de son bras. Il se retourna donc vers elle et vit qu’elle lui adressait un étrange sourire un peu moqueur. A quoi pouvait-elle bien penser ? Mais Heero comprit vaguement ce qui se passait dans la tête du docteur Leverrier et rougit un peu en répondant brusquement.

- Vous allez perdre votre temps, avec cette prise de sang !

Sa réponse, pleine de mauvaise humeur fit carrément rire Pamela qui s’éloigna finalement lorsqu’Orion lui demanda s’il désirait aller manger quelque chose, après. C’était vrai, il n’avait pas encore prit de repas, aujourd’hui. Il avait même oublié cela, trop obnubilé par l’état de son MS et par le fait qu’il n’avait pas pu réduire en poussières le vaisseau de Stellar Loussier.
D’ailleurs, le fait d’en parler sembla pousser son estomac à se rappeler un peu à lui.

- Si tu as du temps, ça me va… !

Mais visiblement, c’était l’heure de sa pause et après en avoir terminé avec ce patient brulé, elle retira donc la blouse blanche enfilée par-dessus sa robe pour pouvoir se rendre au mess. Heero n’était pas mécontent de pouvoir sortir d’ici tout en profitant quand même de la compagnie d’Orion. Ils partirent donc tous les deux dans les coursives et pour une fois, Heero décida de ne pas rester silencieux. Il fit part à Orion de ce qu’il avait constaté un peu plus tôt.

- C’est bien que tu aies déjà pu trouver tes repères ici. Tu t’en sors bien, à l’infirmerie, on dirait.

Elle lui répondit en souriant et le fait de croiser son regard lui donna l’impression que son cœur ratait un battement. Il ne s’en soucia pas et répondit machinalement d’un signe de tête à un soldat qui le salua en passant par là. Orion lui fit part qu’il semblait s’être lui aussi habitué à l’endroit mais Heero répondit en haussant les épaules.

- Le travail d’un pilote est le même partout. Par contre, on est mieux soigné ici que sur le Girty Lue.

Son rôle avait toujours été de tirer sur les cibles qu’on lui indiquait. Par contre, Orion avait certainement dû s’habituer à l’ambiance de l’infirmerie de l’Eternal, totalement différente par rapport à la pièce sur le Girty où régnait Neo. D’ailleurs, Heero se demandait bien dans quel état ce minable avait été mis par Stellar lorsque cette dernière était revenue à bord de son vaisseau. Il ne l’avait pas raté !
Cette pensée avait encore amélioré son humeur globale. Chose rare, Heero souriait légèrement en arrivant au mess. Sourire qui se dissipa lorsqu’il aperçut Syld en train de manger à une table. Il lui lança un regard mauvais mais l’ignora après être entré pour se diriger dans un coin de la pièce. Il s’adressa à Orion qui avait aussi remarqué la présence du pilote de Windam.

- Tu peux prendre une place. Je vais chercher les plateaux !

C’était un petit geste envers elle. Il lui devait bien ça, vu le temps qu’elle passait à travailler sur sa formule. Il s’empressa donc d’aller chercher deux plateaux repas mis à disposition des soldats pour les ramener à leur table. Il servit Orion et s’assit ensuite en face d’elle. Ils avaient le droit à du poisson, aujourd’hui. A vrai dire, Heero n’en raffolait pas. Mais il allait devoir s’en contenter. Après tout, même s’ils recevaient une permission, il y avait peu de chance pour qu’ils puissent quitter le vaisseau pour manger quelque part dans le coin, cette fois-ci. De toute façon, quitter l’Eternal était un risque supplémentaire pour eux deux, désormais. Mieux valait rester prudent. Au moins, Orion semblait apprécier le repas et il n’avait pas à s’en plaindre non plus. Il mangeait donc silencieusement jusqu’à ce que la jeune femme qui lui faisait fasse ne lui pose une question sur le lieu dans lequel ils se trouvaient, pour l’instant.

- Je pense que nous sommes à Dacca. C’est une base importante pour l’Union Equatoriale alors nous serons en sécurité, ici.

Enfin, du moins, autant que possible pour deux fugitifs d’une organisation terroriste mondiale. En réalité, si Heero était toujours autant à cran, c’était bien parce qu’il estimait qu’une sécurité totale n’était jamais vraiment possible, pour eux. Et dans l’immédiat, l’être le plus susceptible de mettre en danger cette sécurité était assis deux tables derrière lui et mangeait son morceau de poisson en l’observant d’un air un peu inquiet. Mais ce n’était pas pour cela qu’Orion posait la question. En fait, elle semblait se demander s’ils allaient encore recevoir une autorisation, comme lorsqu’ils avaient pu se balader à Sank, la dernière fois.
Cette pensée amena un sourire sur le visage d’Heero. Il était vrai que cela avait été plutôt agréable, la dernière fois.

- Malheureusement, j’en doute. Ce serait plutôt dangereux dans un pays aussi grand. C’est plus difficile à sécuriser qu’un Royaume comme Sank. Mais puisque le Capitaine Clyne autorise des pilotes capturés à se balader librement partout, on sait jamais.

Il désapprouvait la décision de la Coordinatrice qui dirigeait ce vaisseau mais que pouvait-il y faire ? Après tout, il était dans une position à peine plus confortable que Syld, sur ce vaisseau. Il ne l’avait rejoint que depuis quelques mois…
Mais une pensée lui traversa l’esprit alors qu’Orion reprenait son repas, peut-être un peu déçue de ne pas pouvoir sortir de là cette fois-ci.

- Si un jour cette guerre se termine… Nous pourrions peut-être retourner à Sank, tous les deux. Ce pays doit être agréable pour y vivre…

Cette idée lui plut aussitôt. Il avait déjà discuté avec Orion, il y avait de cela très longtemps, alors qu’ils partageaient un repas au mess du Girty Lue. Il savait donc que la jeune femme ne s’était jamais vraiment entendue avec sa famille et qu’elle n’avait jamais ressenti le besoin de la revoir. Quant à lui, il n’avait plus personne pour l’attendre. Personne sauf elle.
Mais il se rendit compte après avoir dit cela qu’il s’agissait en fait d’une véritable proposition envers la jeune femme. Il lui proposait de passer encore du temps avec lui après cette guerre, si bien entendu elle se terminait un jour. Cela le gêna un peu, il tenta de dissimuler cela en remettant son attention sur son assiette.

- Enfin ce ne sera pas pour tout de suite… Et puis… C’est seulement si tu veux…

Il piqua cruellement dans son poisson pour en porter un bout à sa bouche. A quoi venait-il de penser ? Voudrait-elle toujours le voir une fois cette guerre terminée ? Heero était si habitué à ce conflit, étant presque né en tant que soldat, qu’il imaginait à peine à quoi pouvait ressembler une vie paisible dans un pays en paix. Une vie ou le bonheur remplacerait peu à peu la nécessité de devoir survivre plutôt que vivre.
Revenir en haut
Syld Kastel
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 50
Localisation: Va savoir.
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Windam
Poste: Pilote de MS
Grade: Soldat
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 20 Avr 2014 - 19:53
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Déposant la cuvette au sol sans même se soucier de savoir si elle devait s'y trouver, Syld fila aussitôt que Pamela lui permit. La chance, quelque part, veillait toujours sur lui, même s'il se serait volontiers passé de croiser le chemin de Heero à ce moment précis. Marchant d'un pas rapide, il mit le plus de distance entre lui et l'infirmerie, déterminé à rester en vie aussi longtemps que possible.

*Bordel, je sors au moment où il passe à l'infirmerie, et en plus, avec l'autre.....*

"L'autre", il ne risquait pas non plus de l'oublier. Pour un peu, il l'aurait confondu avec une poupée blanche géante. Le genre de poupée qui fait rougir tout le monde, mais Syld ne pouvait s'empêcher de frissonner en pensant à elle. Pour cette fille, il n'était qu'un intrus.....un ennemi.
Le jeune homme s'arrêta soudain, aussi bien dans ses pensées que dans sa marche. Par automatisme, il avait suivi le chemin qui menait au hangar, mais à part des pièces de MS et des outils, il n'aurait rien à manger là bas. Et la cantine, il ne savait pas où aller pour la trouver.
Par chance, il n'était qu'à mi-chemin, et par double coup de chance, un mécanicien marchait justement vers sa direction. Un homme que Syld reconnut de suite.


-"Costo! Bon sang, ravi de vous revoir!"
-"Voila autre chose. Tu retournes à ton Windam?"
-"Non, je cherche la cantine....vous sauriez où-"
-"Suis moi."

Court, clair, précis. Aux cotés de cet homme, Syld se sentait déjà mieux. Si quelqu'un le voyait se balader seul dans les couloirs, bien sur, il risquait de faire des mécontents, mais avec Costo, ce ne serait plus un problème. De surcroit, il ne connaissait que lui. Pour le moment, du moins.

-"Et voila. Tu sais comment tenir une fourchette?"

Syld esquissa un sourire gêné, et sans mot dire, prit un plateau et se servit, tandis que son escorte s'éloignait. La nourriture, aujourd'hui, n'était pas moins appétissante que d'habitude. Syld n'aimait pas particulièrement le poisson, mais sa faim se fichait bien de ce qu'il désirait. Comestible ou non, toute chose avalée serait la bienvenue. Le jeune homme se retrouva très vite à table, et mangea seul dans son coin, jetant des coups d'oeil autour de lui de temps à autres pour vérifier la réaction des gens présents. Globalement, plus de curiosité et de méfiance que d'hostilité. A tout choisir, il préférait ca aux intentions de meurtre de Heero.

*Au moins, je vais pouvoir manger tranquille avant d'avoir encore aff-OH PUTAIN, C'EST UNE BLAGUE!?*

Sous ses yeux et son visage de moins en moins coloré, Syld vit entrer Heero et sa poupée blanche dans le mess, et les deux jeunes hommes s'était repérés au même moment. L'ancien soldat de l'Alliance n'eut même pas le temps de tenter un sourire ou tout autre signe de paix qu'il se fit déjà fusiller du regard.
Bien sur, il comprenait que sa présence puisse énerver des gens dans le vaisseau. Après tout, il les avait attaqué avant d'être récupéré à bord. Mais à l'heure où il devait choisir entre une vie passée à terre, caché de tous, par tous, et une vie de soldat sous les couleurs de son ancien ennemi, Syld avait fait confiance à Heero et à son opinion, peut être même son expérience. Ce même Heero qui lui vouait une hostilité pleinement affichée.
Syld risqua un coup d'oeil angoissé en direction de la table où son nouveau nemesis et sa compagne s'étaient installés. Devrait il subir une telle attitude à chaque fois qu'ils se croiseraient, tous les deux? Voire même tous les trois, puisque l'infirmière n'avait pas l'air d'être plus aimable, mais simplement moins expressive?


-"Arrête de cogiter, j'ai mal au crâne pour toi."
-"Moi aussi, j'ai mal au crâne pour moi....."

Son champ de vue se trouva bloqué par la carrure de Costo, qui s'installa face à lui, cachant les visages de Heero et de la poupée blanche.

-"N'essaie rien. Ca te créera des problèmes."
-"Oh ca, je vais rien essayer, pas de soucis. J'ai plus que cet endroit pour vivre, alors...."
-"Je parlais de Heero. Evite le."

Le ton désormais sinistre de Costo surprit Syld, qui le savait rude, mais pas aussi effrayant. D'un simple regard, le mécanicien le dissuader de parler davantage, et lentement, puis plus rapidement, Syld avala bouchée après bouchée. Aussitôt son repas terminé, il se leva, déposa son plateau sans même accorder un regard à qui que ce soit, puis tenta de retrouver le Lieutenant Myers. Il lui fallait un endroit où se reposer et être certain de ne pas revoir Heero, au moins pour un moment. L'infirmerie n'avait pas besoin de lui, pas plus qu'il n'avait besoin d'y retourner, et il avait effectué une sortie sous ses ordres. Lui et Lacus lui devaient bien ca.
_________________
N'ayez peur que de ma défaite ou de ma mort. Si je vous suis, ma loyauté vous est déjà acquise!
Revenir en haut
Roy Foker
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2013
Messages: 96
Localisation: Un peu plus prés des étoiles
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Walkyrie
Poste: pilote
Grade: Adjudant Major
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 20 Avr 2014 - 21:14
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Les heures passée interminablement longue dans la cellule.
Roy avait faim et s' ennuyait  ferme. Inutile de dormir, il venait  de se réveiller il y a une heure de cela.Les garde ne lui avait pas confisqué  sa montre d'aviateur et  il la regardait un peu trop souvent a sont gout.
pour tuer le temps ll avait compter les bareau de sa cellule puis etait partie pour une série d’ado et de pompe. Tout une panoplie d'exercice y etait passé.
Mais personne n’était venu le voir .
Il  attendait donc sagement assis sur son lit de camps.
La monotone des lieux l'inpira un peu et il commença a chanté une vielle chassons qu'il avait appris a la fac d'histoire.
il n’était as un grand chanteur mais ce demandait s il se souvenait toujours des paroles, qui dans le cas présent convenait parfaitement a sa situation.

Bugles are calling
From prairie to shore,
Sign up and fall in
And march off to war
Drums beating loudly
Hearts beating proudly
March blue and grey
And smile as you go.


Smoke hides the valleys
And fire paints the plains,
Loud roar the cannons
Till ruin remains;
Blue grass and cotton
Burnt and forgotten
All hope seems gone
So, soldier, march on
To die.


Count all the crosses
And count all the tears,
These are the losses
And sad souvenirs;
This devastation
Once was a nation
So fall the dice,
How high is the price.


There in the distance
A flag I can’t see
Scorched and in ribbons
But whose can it be.
How ends the story?
Whose is the glory?
Ask if we dare
Our comrades out there
Who sleep.


Count all the crosses
And count all the tears,
These are the losses
And sad souvenirs;
This devastation
Once was a nation
So fall the dice,
How high is the price,
We pay.


How ends the story,
Whose is the glory,
Ask if we dare
Our comrades out there who sleep.

Bugles are calling
From prairie to shore,
Sign up and fall in
And march off to war
Drums beating loudly
Hearts beating proudly
March blue and grey
And smile as you go.


Smoke hides the valleys
And fire paints the plains,
Loud roar the cannons
Till ruin remains;
Blue grass and cotton
Burnt and forgotten
All hope seems gone
So, soldier, march on
To die.


Count all the crosses
And count all the tears,
These are the losses
And sad souvenirs;
This devastation
Once was a nation
So fall the dice,
How high is the price.


There in the distance
A flag I can’t see
Scorched and in ribbons
But whose can it be.
How ends the story?
Whose is the glory?
Ask if we dare
Our comrades out there
Who sleep.


Count all the crosses
And count all the tears,
These are the losses
And sad souvenirs;
This devastation
Once was a nation
So fall the dice,
How high is the price,
We pay.


How ends the story,
Whose is the glory,
Ask if we dare
Our comrades out there who sleep.

Bugles are calling
From prairie to shore,
Sign up and fall in
And march off to war
Drums beating loudly
Hearts beating proudly
March blue and grey
And smile as you go.


Smoke hides the valleys
And fire paints the plains,
Loud roar the cannons
Till ruin remains;
Blue grass and cotton
Burnt and forgotten
All hope seems gone
So, soldier, march on
To die.


Count all the crosses
And count all the tears,
These are the losses
And sad souvenirs;
This devastation
Once was a nation
So fall the dice,
How high is the price.


There in the distance
A flag I can’t see
Scorched and in ribbons
But whose can it be.
How ends the story?
Whose is the glory?
Ask if we dare
Our comrades out there
Who sleep.


Count all the crosses
And count all the tears,
These are the losses
And sad souvenirs;
This devastation
Once was a nation
So fall the dice,
How high is the price,
We pay.


How ends the story,
Whose is the glory,
Ask if we dare
Our comrades out there who sleep.


https://www.youtube.com/watch?v=c-bdOJp7qcU
_________________
thème de Roy


thème du Walkyrie 1S
Revenir en haut
Saito Hajime
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2013
Messages: 101
Localisation: Le havre
Masculin
Gène: Coordinateur
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Wing 01
Poste: pilote
Grade: Major
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 25 Avr 2014 - 18:46
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Alors qu'il se reposait sur son lit, Saito décida alors  de se saisir de son baladeur et lanca une chanson de sa playlist:


"
Fast as the wind, the invasion has begun
Shaking the ground with the force of thousand guns
First in the line of fire, first into hostile land
Tanks leading the way, leading the way

Charging the lines with the force if a furious storm
Fast as the lighting phantoms swarm
200 miles at nightfall, taken within a day
Thus earning their name, earning the fame

They are the Panzer elite, born to compete, never retreat
(Ghost division)
Leaving our dead, always ahead, fed by your dread

Always ahead, as the blitzkrieg rages on
Breaking morale with the sound of blazing guns
First in the line of fire, first into hostile land
Tanks leading the way, leading the way

Leaving a trail of destruction to a foreign land
(Waging war with conviction)
Massive assault made to serve the Nazi plan
(Wehrmacht's pride, ghost division)
Communication's broken, phantoms are far away
Thus earning the name, earning the fame

They are the Panzer elite, born to compete, never retreat
(Ghost division)
Leaving our dead, always ahead, fed by your dread

Pushing the frontline forth with a tremendous force
(Far ahead, breaks resistance)
Making the way for Panzer corps
(Shows no fear, self-subsistent)
First in the line of fire, first into hostile land
Tanks leading the way, claiming the fame

They are the Panzer elite, born to compete, never retreat
(Ghost division)
Leaving our dead, always ahead, fed by your dread

Panzer elite, born to compete, never retreat
(Ghost division)
Leaving our dead, always ahead, fed by your dread.



http://www.youtube.com/watch?v=jsdawgd0azk&feature=kp&hd=1

"


Pendant qu'il écoutait cette chanson, il pensa que le vaisseau devait être arrivé à la base et que les réparations et le ravitaillement allaient bientôt commencer. Il savait que s'il n'avait pas agît aussi imprudemment pendant la bataille que sa machine n'aurait peut-être pas été autant endommagée que cela malgré le fait qu'elle n'avait pris que quelques dommages et qu'il ne pouvait s'en prendre qu'a lui-même et décida de se lever et de revêtir une tenue de travail pour aller aider les techniciens du hangar du mieux qu'il le pouvait. Il emporta avec lui son baladeur qu'il inséra dans l'une de ses poches avant après avoir lancé sa playlist sur le titre "Fields of hope" de son capitaine et sorti de sa cabine et se dirigea vers le hangar où s'empressa de dire au chef des mécaniciens qu'il les aiderais pour les réparations. Le chef des mécanieciens lui demanda si il pouvait les aider à retirer toutes les parties endommagées du Sword Calamity avant de s'occuper d'aider à la réparation de sa machine.
_________________
Revenir en haut
Lacus Clyne
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2009
Messages: 361
Localisation: Qui sait... ?
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Masurao
Poste: Pilote de MS
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 27 Avr 2014 - 21:09
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Le petit caractère d’Heero devenait familier à Pamela, le fait qu’il dise se sentir très bien alors qu’elle prenait ses échantillons ne la surprenait pas du tout.
Mais alors qu’elle déposait un pansement dans le creux du coude du jeune homme, là où elle avait fait la prise de sang, il crut bon de lui faire la leçon.
 
- Vous allez perdre votre temps, avec cette prise de sang !
 
La doctoresse ne put s’empêcher de rire bien franchement, comme s’il pouvait savoir par avance que sa prise de sang ne donnerait rien !
Elle allait devoir faire quelques examens pour ça mais pour l’instant, elle préférait laisser le jeune pilote aller se distraire un peu en compagnie d’Orion.
Elle ferait ses analyses tandis qu’il pourrait goûter un peu de repos en bonne compagnie, cela ne lui ferait sans doute pas de mal.
A l’autre bout du vaisseau, le Lieutenant Myers se présentait à la porte des geôles de l’Eternal, il avait eu fort à faire durant cette bataille et n’avait pas eu d’autre moment pour aller interroger ce pilote qui était venu leur prêter main-forte en surgissant de nulle part.
L’ancien officier de ZAFT était de nature méfiante, il tombait trop bien et surtout il était arrivé seul, pas question de lui accorder sa confiance vu à quel point l’équipage pouvait être mis en danger par la présence d’un seul espion.
Il fit signe aux soldats de garde de s’écarter de la porte et il se présenta devant la cellule où l’homme fredonnait un air comme s’il était auprès d’un feu de camp.
 
- Donnez-moi vos noms, prénom et grade. Ainsi que la raison de votre présence sur ce champ de bataille.
 
Le prototype qu’il pilotait était inconnu mais il portait néanmoins la signature de la FFCE, toutefois il ne pouvait écarter la piste d’une imitation.
Il nota mentalement les informations et les justifications que le pilote lui donnait, il croisa les bras sur sa poitrine.
 
- Nous allons vérifier les informations que vous venez de nous fournir et nous aviserons en circonstances. En attendant, rafraîchissez-vous, un repas va vous être apporté.
 
Les cellules de l’Eternal n’étaient pas spartiates, il y avait au moins un point d’eau pour se débarbouiller et de quoi satisfaire ses besoins naturels, le jeune homme devrait s’en contenter le temps qu’il soit identifié et déterminé comme un allié ou non.
En tout cas, il ne le laisserait pas mourir de faim et il donna l’ordre à un des plantons d’aller chercher un repas au mess pour le prisonnier.
Mais alors qu’il quittait à peine les geôles, il eut la surprise de voir apparaître la tignasse blonde du jeune Naturel qu’ils avaient récupéré en Amérique du Sud.
 
- Syld ?...
 
Que pouvait-il bien lui vouloir ? En tout cas, le jeune homme le salua un peu nerveusement avant de se gratter la joue comme s’il était ennuyé.
Il finit par lui avouer qu’il avait été autorisé à quitter l’infirmerie et il se demandait où il pouvait s’installer désormais.
Le Capitaine en second avait bien une idée mais elle n’allait sans doute pas lui plaire.
 
- Suis-moi.
 
Le Coordinateur entraîna le jeune homme à sa suite et il l’emmena dans les quartiers des pilotes avant de lui ouvrir une des cabines.
Syld semblait ravi de découvrir une cabine individuelle, il avait sans doute été habitué aux dortoirs de la Fédération Terrestre mais le Lieutenant Myers allait sans doute refroidir ses ardeurs.
 
- Ta cabine fait face à celle d’Heero, faites en sorte de vous entendre car désormais vous êtes destinés à combattre côte à côte pour ce vaisseau !
 
Qu’ils soient comme chien et chat, l’officier s’en moquait en fait mais il allait de la sécurité de ce vaisseau qu’ils soient capables de combattre côte à côte.
Cela prendrait du temps mais il s’en moquait, il salua le jeune homme d’un petit signe de la main avant de rejoindre la passerelle.
Il ne fut pas surpris d’y trouver leur Capitaine déjà à l’œuvre dans son siège de commandant, accompagnée de son fidèle Haro.
 
Quelles nouvelles ?
 
Un sourire éclaira le visage de Lacus, apparemment elles étaient plutôt bonnes.
 
- L’Archangel est arrivé à bon port lui aussi, les techniciens de Dacca procèdent déjà aux réparations sur nos deux vaisseaux.
 
C’était en effet nécessaire, chacun d’eux avait été éprouvé par une bataille à laquelle ils ne s’attendaient pas.
Il n’y avait plus qu’à espérer qu’ils auraient le temps de panser leurs plaies avant d’être rappelés sur le champ de bataille !...
_________________
Revenir en haut
Orion Joyce
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2010
Messages: 32
Localisation: Walking on the moon
Féminin
Gène: Naturel
Niveau de pilote: 1
Poste: Médecin
Grade: sergent

Posté le: Mar 29 Avr 2014 - 12:42
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

- Si tu as du temps, ça me va… !
-C’est l’heure de ma pause déjeuner.


Techniquement, c’était faux. Son heure de pause déjeuner était déjà passée mais Orion était trop occupée à travailler pour faire attention à ce genre de choses. Orion jeta un coup d’œil en direction de Pamela qui ne semblait pas le moins du monde troublée par le fait qu’elle aille déjeuner et lui fit un petit signe de tête pour exprimer son accord. La jeune infirmière s’empressa d’ôter sa blouse qu’elle plia soigneusement sur sa chaise avant de sortir en compagnie de Heero. Tandis qu’ils avançaient dans les couloirs, elle eut la surprise de l’entendre démarrer la conversation. Elle avait l’agréable impression qu’il s’ouvrait de plus en plus, qu'il lui faisait véritablement confiance. 


- C’est bien que tu aies déjà pu trouver tes repères ici. Tu t’en sors bien, à l’infirmerie, on dirait.
- J'arrive à peu près à ranger les différents flacons à leurs places respectives, c'est plutôt pas mal. Pamela est quelqu'un de très facile à vivre, j'aime bien travailler avec elle. Avec le temps je pense que je vais réussir à bien trouver ma place ici.


Chose surprenante, Orion le vit saluer quelqu'un qui passait. Ca, ce n'était pas courant. Elle ne se souvenait pas de l'avoir vu saluer qui que ce soit quand ils étaient sur le Girty. Visiblement, lui aussi commençait à se faire une jolie petite place ici.


- Toi aussi tu t'adapte bien on dirait !
- Le travail d’un pilote est le même partout. Par contre, on est mieux soigné ici que sur le Girty Lue. 


En même temps, ce n'était pas vraiment difficile, le girty était un véritable nid de psychopathes. Entre Stellar, à côté de qui Hannibal Lecteur aurait pu passer pour un inoffensif végétarien, son toutou vicieux et lâche qui répondait au nom de Néo, on ne s'ennuyait pas un instant à bord. Mais tout ça, c'était fini, non ? C'était derrière eux. La preuve: Heero souriait légèrement en entrant dans le messe. Cela aussi, ce n'était pas monnaie courante sur le Girty, ou Orion avait la drôle d'impression que toutes ses interactions avec Heero étaient observées, scrutées. Le sourire du pilote se figea, et Orion suivit la direction de son regard pour voir ce qui provoquait cette réaction. Syld. Elle aurait du s'en douter. Elle lui adressa un regard dénué de toute sympathie avant de s'intéresser au contenu des différents plateaux pour prendre connaissance du menu.


- Tu peux prendre une place. Je vais chercher les plateaux !


Quelle galanterie ! Orion acquiesça et choisit deux places légèrement isolées au bout d'une grande table. Elle n’aimait pas beaucoup se mêler aux autres membres de l'équipage pendant ses moments de repos. Elle avait dans l'idée que Heero apprécierait également qu'ils passent un petit repas tranquilles tout les deux, loin du danger potentiel que représentait Syld. Elle ne tarda pas à attaquer son assiettes à coups de fourchette enthousiastes. La faim était bien la meilleure des sauces ! Elle s'empressa de glisser les biscuit du dessert dans sa poche, histoire de faire des réserves. Elle avait au cour de ses études la sale manie de sauter des repas et de grignoter par çi par là des bouts de biscuit. Pendant les grandes périodes de révisions, elle se réfugiait au fond de la bibliothèque avec plusieurs paquets de petits gâteaux et passait des journées entières à préparer ses examens en grignotant. Le comble : en tant qu'infirmière, elle devait encourager les autres à avoir un régime alimentaire sain.


- Au fait, j'ai complètement oublié de demander à Pamela: ou est-ce qu'on est en ce moment ?
- Je pense que nous sommes à Dacca. C’est une base importante pour l’Union Equatoriale alors nous serons en sécurité, ici.
- Tu crois qu'on aura le droit d'aller se balader comme la dernière fois ?


Orion vit Heero sourire à nouveau. Visiblement, lui aussi avait apprécié leur petite balade de la dernière fois. La demoiselle rougit légèrement en pensant à la chaleur agréable que dégageait la main de Heero dans la sienne. Si Stellar avait vu, elle aurait sans doute fait une attaque cardiaque.


- Malheureusement, j’en doute. Ce serait plutôt dangereux dans un pays aussi grand. C’est plus difficile à sécuriser qu’un Royaume comme Sank. Mais puisque le Capitaine Clyne autorise des pilotes capturés à se balader librement partout, on sait jamais.


Dommage, ce serait pour une prochaine fois. Orion ne put s'empêcher d'être un peu décue, elle aurait vraiment apprécié passer un petit moment dehors. Tant pis, ce serait pour une prochaine fois. Visiblement, sa remarque à propos des pilotes capturés visait Syld. Elle ne put s'empêcher de jeter un petit coup d'oeil dans sa direction. Quelqu'un s'était mis entre Heero et le jeune homme. S'il s'avisait de faire un seul pas de travers, il lui faudrait bien plus que ça pour empêcher Heero de lui régler son compte. Si Orion avait eu son mot à dire, jamais il n'aurait été en mesure de poser un orteil hors d'une cellule. Mais après tout, elle était mal placée pour critiquer l'indulgence du capitaine car elle même en bénéficiait. Si le capitaine Clyne avait été plus méfiante, jamais elle n'aurait autorisé une déserteuse du blue cosmos à soigner son équipage, et un pilote avec le palmarès de Heero à combattre sous ses ordres. 


- Si un jour cette guerre se termine… Nous pourrions peut-être retourner à Sank, tous les deux. Ce pays doit être agréable pour y vivre…


Alors ça, Orion était loin de s'y attendre. Sa fourchette resta suspendue en l'air pendant qu'elle tentait d'assimiler ce qu'elle venait d'entendre. Heero lui proposait de vivre ensemble après la fin de la guerre. Déjà, Orion était surprise de constater qu'il envisageait la question de la fin de la guerre. Orion ne s'était jamais au grand jamais posé la question de l'après ; tout d'abord, pour qu'il y en aie un, il fallait que la guerre se termine et surtout qu'elle survive au conflit. Avec le blue cosmos sur le dos, ce n'était pas gagné.


- Enfin ce ne sera pas pour tout de suite… Et puis… C’est seulement si tu veux…


Visiblement, il était gêné. Orion posa sa main sur la sienne, afin de le calmer et de lui montrer qu'elle était très touchée par sa proposition.


-J'aimerai beaucoup qu'on s'installe à Sank, tout les deux. Je pourrais travailler dans un hôpital, ça me changerait de soigner des gens qui obéissent quand je leur dis de prendre du repos. Dit-elle en riant. Et puis avec un peu de chance, on pourrait aller à la plage, de temps en temps. Tu avais aimé ton milk shake, non? Je suis d'accord avec toi, ce serait un endroit très agréable pour vivre. Et si tu arrives à me supporter... je serais ravie qu'on y vive ensembles.


La proposition du pilote l'avait particulièrement touchée. Avant de le rencontrer, elle avait toujours été quelqu'un d'assez solitaire, un peu à part et grâce à lui ce n'étais plus le cas. Il lui donnait une bonne raison de souhaiter la fin de ce conflit. 
_________________
Imagine...
Revenir en haut
Heero
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2008
Messages: 326
Masculin
Gène: Naturel (Extented)
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Sword Calamity
Poste: Pilote de MS
Grade: /
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 1 Mai 2014 - 16:14
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

Heero se sentait un peu bête. Il venait certainement d’embarrasser Orion, à parler de quelque chose qui n’arriverait peut-être jamais ou du moins, qu’ils ne verraient peut-être jamais venir… La fin de la guerre. Avant de prendre ce repas avec la jeune infirmière, il n’avait jamais envisagé la question, en réalité. Il était un soldat et un pilote. Depuis que le Blue Cosmos l’avait arraché à ses parents agonisants pour en faire un enfant-soldat, c’était sa réalité et sa raison d’être. Ses motivations avaient évoluées en rencontrant Orion. Aujourd’hui, il se battait pour une cause bien plus personnelle que par le passé, mais cela ne changeait en rien ce qu’il était au fond de lui. Pouvait-il réellement penser qu’une vie de paix lui conviendrait ?
Son cerveau s’était mis à penser à pleine vitesse tant ce qu’il venait de dire à Orion l’avait gêné. Mais il revint à la réalité en sentant la jeune femme poser sa main sur la sienne.

- J'aimerai beaucoup qu'on s'installe à Sank, tous les deux. Je pourrais travailler dans un hôpital, ça me changerait de soigner des gens qui obéissent quand je leur dis de prendre du repos.

Elle avait dit cela en souriant, comme si le simple fait d’envisager cette vie après la guerre faisait plaisir à la jeune femme. Et pour la première fois, Heero ressentit la réelle envie de faire de son mieux pour mettre un terme au conflit, plutôt que de continuer à y participer dans le seul but de survivre. Bien sûr, en cas de paix, il ne savait pas ce qu’il deviendrait, contrairement à Orion qui avait déjà des objectifs, mais ça, il y réfléchirait plus tard.

- Et puis avec un peu de chance, on pourrait aller à la plage, de temps en temps. Tu avais aimé ton milk shake, non? Je suis d'accord avec toi, ce serait un endroit très agréable pour vivre. Et si tu arrives à me supporter... je serais ravie qu'on y vive ensembles.
- Je… Je ferais de mon mieux !

Il avait été plutôt surpris par tant d’enthousiasme. Il ne s’attendait pas vraiment à cela, même si cela lui fit très plaisir. Tout comme la douceur de la main d’Orion sur la sienne. Son cœur s’accéléra d’ailleurs encore mystérieusement à ce contact et il ajouta.

- Même si je ne sais pas vraiment comment mettre un terme à tout ça… Pour le moment…

Peut-être qu’il devrait s’intéresser d’un peu plus près à la philosophie de la FFCE en la matière. Pour l’instant, il s’était contenté de suivre les ordres de Lacus sans trop penser au pourquoi du comment. Peut-être qu’il serait plus efficace en comprenant mieux la façon d’agir de cette organisation. En tout cas, son humeur s’était grandement améliorée et il n’avait même pas remarqué le départ de Syld, trop occupé à envisager ce futur pourtant incertain. Ils finirent tous les deux leurs assiettes dans le calme, et finalement, Orion lui parla d’un sujet un peu différent : elle avait presque terminé de mettre au point une variante à son traitement. Elle devait simplement le faire valider par Pamela. Elle espérait qu’il le supporterait mieux. Heero haussa les épaules.

- Le traitement actuel me convient plutôt bien… Mais si tu penses que celui-là ira mieux, j’essaierai. Merci.

Il lui faisait entièrement confiance, pour cela. De toute façon, il serait bien incapable de survivre sans ce traitement qu’elle lui fournissait désormais, avec le soutien de la FFCE. Orion assurait aussi certainement sa survie qu’il le faisait lui-même en défendant ce vaisseau lors de chaque bataille.
En tout cas, ce repas avait été vraiment agréable, mais maintenant qu’il était fini, tous les deux se rappelaient qu’ils avaient des choses à faire. Orion devait certainement retourner à ses travaux et lui-même avait du travail sur son Sword Calamity. Il n’avait qu’une confiance modérée envers les techniciens pour l’entretien de certaines pièces sensibles sur cette machine. Il retournerait donc au hangar, mais après avoir ramené Orion à l’infirmerie…

- Je te raccompagne ?

A vrai dire, il préférait être le plus souvent possible avec elle tant qu’ils étaient sur cette base. Tout d’abord car il appréciait sa compagnie, et ensuite car un espion pouvait aisément s’infiltrer à bord pendant qu’ils étaient dans ce genre de pays. Et le mieux dans ce genre de situation, c’était de ne jamais être trop isolé. Elle accepta et il s’empressa donc de prendre les plateaux pour les déposer sur une table à la sortie du mess avant de regagner le couloir avec la jeune femme aux cheveux blancs.
Ils étaient toujours calmes alors qu’ils avançaient dans le couloir. En réalité, Heero était toujours plutôt pensif sur cette possibilité d’avenir avec Orion. Discrètement, il lui jeta quelques regards de côtés et finalement, lorsqu’elle se retourna vers lui en souriant, il rougit et reposa son regard devant lui. Vivre à Sank avec Orion. Avoir une vie normale, ne plus craindre sans cesse la moindre ombre qui vous suit. C’était tentant, et en même temps, il avait l’impression qu’il s’agissait là d’un véritable rêve qui avait bien peu de chance de se réaliser. Comme s’il se sentait incompatible à une telle vie après tout ce qu’il avait fait. Mais d’un autre côté, n’avait-il pas déjà changé… ?
La voix d’Orion le sortit de ses songes. Ils venaient de passer devant une vitre, dans une baie d’observation qui longeait un couloir. De là, ils pouvaient voir jusqu’à l’horizon l’océan, la base se trouvant probablement sur l’autre flanc du vaisseau.

- Ce n’est pas vraiment comme à Sank… Mais… J’aime bien ce paysage. Je pourrais m’y habituer.

Heero esquissa un sourire et dans une sorte de pulsion incontrôlée, il saisit délicatement la main de la jeune femme qui l’accompagnait dans la sienne. Oui, il pourrait se faire à une vie à Sank. Il pourrait aisément quitter une vie de conflits et de batailles si elle était à ses côtés. Mais avant cela, il devait combattre jusqu’à ce que cette guerre s’achève. Et avec son Sword Calamity, il ferait de son mieux pour y arriver. S’il devait exterminer ZAFT et la CTA pour atteindre ce but, il irait dans ce sens.
Finalement, les deux anciens membres du Blue Cosmos reprirent leur marche, quittant cette baie d’observation en se tenant la main. L’infirmerie n’était plus très loin, mais si Heero voulait achever cette guerre au plus vite, il n’y arriverait pas avec une machine en morceaux.
Revenir en haut
Syld Kastel
FFCE
FFCE

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2013
Messages: 50
Localisation: Va savoir.
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Eternal
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Windam
Poste: Pilote de MS
Grade: Soldat
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 4 Mai 2014 - 04:24
Sujet du message: Sources d'Inquiétude
Répondre en citant

En errant dans les couloirs du vaisseau, Syld finit enfin par tomber sur l'une des deux personnes qui l'intéressaient, et si l'air rude du Lieutenant Myers l'avait intimidé de prime abord, le jeune homme se sentait désormais plus à l'aise face à lui que face à Heero. Le vétéran avait jusqu'ici été direct, et ne se formalisait d'aucun embarras, pas même lorsqu'il interrogeait autrui.

-"Lieutenant Myers! Bonjour!"

Comment allait il lui annoncer sa demande? Avait il seulement le droit de réclamer une chambre individuelle? Bien sur, Syld s'était déclaré prêt à se battre sous les ordres de Lacus, était sorti sur le champ de bataille pour la sauver et n'avait rien fait de mal à bord jusqu'ici, mais le comportement de Heero lui faisait redouter l'avis de l'équipage à son sujet.
Certain qu'il ferait perdre son temps à son interlocuteur en réfléchissant trop, le jeune homme enchaina, espérant que ses mots seraient les bons.


-"Vu que je suis en meilleure forme, Pamela m'a permis de sortir et donc....j'ai plus besoin du lit de l'infirmerie. Vous auriez une cabine de libre?"

- Suis-moi.

Ravi, Syld suivit le Lieutenant Myers, certain d'avoir désormais un endroit où dormir. L'approche directe fonctionnerait toujours avec lui, le jeune homme le sentait, et surtout, il lui avait obéi en sortant dehors et en sauvant Lacus. Une faveur aussi simple qu'une antre où se reposer n'était finalement que justice.
Quand ils arrivèrent, il ne put s'empêcher d'avoir le coeur battant à toute allure. Le Lieutenant avait à peine ouvert sa cabine que Syld y passait déjà sa tête avant de retenir un rire de surprise. Même en tant que pilote de l'Alliance, il n'était pas certain d'avoir un jour un tel privilège. Une cabine pour lui tout seul, et à son goût, bien assez spacieuse.


- Ta cabine fait face à celle d’Heero, faites en sorte de vous entendre car désormais vous êtes destinés à combattre côte à côte pour ce vaisseau !

Le sourire de Syld s'effaca, laissant place à une grimace qu'il voulait aussi peu terrifiée que possible. Finalement, Myers n'avait peut être pas encore totalement confiance en lui, ou bien le destin lui jouait un bien vilain tour. L'installer en face de la personne qui lui voulait le plus de mal à bord du vaisseau était tout sauf un vrai cadeau. Mais que pouvait il dire? Rester à l'infirmerie serait hors de question, son lit pouvant servir à d'autres urgences et surtout, il y avait la bas cette jeune infirmière que Heero semblait beaucoup apprécier, et qui semblait le détester aussi. Quant à faire le difficile et demander à être installé ailleurs, il n'essaierait même pas. Des paroles hésitantes suffisaient à éprouver la patience du Lieutenant. Prétendre valoir mieux que ce qu'il était? Même pas en rêve.

-"Je...euh, oui oui, on va faire de notre mieux...."

Le Lieutenant Myers s'éloignait déjà en le saluant de la main, tandis que Syld commencait à s'installer, fermant d'ores et déjà la porte derrière lui pour être certain que Heero ne verrait pas tout de suite qui venait de devenir son voisin. Dans la cabine, le jeune homme eut la surprise de trouver des vêtements pliés et propres. A part sa combinaison de pilote de l'Alliance, finalement, il n'avait pas grand chose à se mettre.

*Ben tiens, ca, maintenant, ce sera ma garde robe. C'est ca ou je me balade à poil, de toute manière....*

Ricanant silencieusement, il balaya la pièce d'un regard. Elle était, en fait, plutôt simple et vide. Le lit, quant à lui, était confortable et Syld s'y jeta aussitôt pour le vérifier et s'en satisfaire.

-"Avec ca, au moins, maintenant, ca y est, c'est officiel, c'est dit et vu, je suis des leurs. La FFCE....."

Il avait beau tenter d'imaginer l'avenir, le jeune homme n'y arrivait pas. Que faisait cette faction, au juste? Qui leur donnait des ordres? Lacus était elle le Capitaine du vaisseau, ou bien la dirigeante de la FFCE? Combattaient ils systématiquement sur tous les champs de bataille? Combattaient ils la Terre et ZAFT en même temps? Une telle pensée lui inspirait à la fois du respect et de la crainte. Il fallait de la bravoure pour mener un tel combat, mais aussi et surtout une immense envie de suicide. Pour autant, lui se retrouvait dans cette situation pour vivre, justement, et continuer à agir en suivant ses convictions autant que possible.
Si Lacus et Heero pensaient vraiment pouvoir rester en vie tout en protégeant à la fois la planète et les colonies en les combattant tous les deux, alors Syld aussi pourrait bien essayer et combattre à leurs cotés. Il verrait, il saurait bien assez tôt s'il était simplement contraint et forcé de se battre sous une bannière qu'il n'approuvait pas, ou s'il avait découvert quels alliés lui et son Windam devaient soutenir.

_________________
N'ayez peur que de ma défaite ou de ma mort. Si je vous suis, ma loyauté vous est déjà acquise!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:56
Sujet du message: Sources d'Inquiétude

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Asie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 4

 
Sauter vers: