:: Retour en grâce ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Cité Tora
 
Shiho Hahnenfuss
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 136
Localisation: Revient vous jouer un mauvais tour
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Escadron Hahnenfuss
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Charon Gundam
Poste: Pilote
Grade: Sergent
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 18 Fév 2014 - 20:11
Sujet du message: Retour en grâce
Répondre en citant

Colonie Tora 1, Résidence de la famille Joule

Shiho faisait les cent pas dans le salon de la vaste demeure comme souvent ces derniers jours tant elle n’en pouvait plus de cette situation. Des semaines et même des mois avaient passé depuis la dernière fois qu’elle avait pu combattre… Tout avait basculé si vite pour elle, rappelée en urgence après ses différentes missions en tant que capitaine d’escadron afin de participer à la garde rapproché de son protecteur Patrick Zala, elle avait presque tout perdu suite à ça…

Peu de temps après son arrivée auprès de lui le conflit induit par la FNE et qui avait menacé la Terre sous l’approbation du président Zala avait éclaté. La jeune femme avait été surprise mais finalement ses idées n’étant pas éloignées de celles de la FNE, elle avait suivi son maitre en connaissance de cause. Elle avait combattu de toute sa force contre les nombreux assaillants tentant de protéger en vain Zala et son plan aux commandes de son CGUE et assistée de ses fidèles ailiers. Au final son appareil fut pratiquement détruit, ses compagnons trouvèrent la mort sous les tirs de la CTA mais surtout de la FFCE…et que dire du reste de la situation : Patrick Zala trouva la mort et la base mobile Messiah fut entièrement détruite durant le combat.

Comme si tous ces malheurs ne suffisaient pas, la jeune femme fut récupérée par un classe nazca mais presque aussitôt mise aux arrêts accusée de faire partie de la FNE. Rapidement Gilbert Durandal s’imposa pour prendre la place de Patrick Zala, les Plants préférant choisir un homme plus mesuré après la catastrophe qui venait de produire. Le nouveau président mena une croisade pour chasser les derniers membres de la FNE des forces de ZAFT et nombreux furent les soldats emprisonnés pour de longues durée, et Shiho Hahnenfuss malgré ses protestations en fit partie dans un premier temps.

Heureusement pour elle, le fait qu’elle soit pratiquement la fille adoptive de la ministre Joule finit par jouer en sa faveur. En effet, Elsa bien qu’affaiblie par le fait qu’elle soit de la même faction politique que Zala fit tout son possible pour user de son influence et parvenir à libérer Shiho ce qu’elle parvint à faire après plus d’un mois d’emprisonnement. Néanmoins ce ne fut pas sans contreparties : Shiho fut mis à pied de l’armée zodiacale, dégradée et assignée à résidence pour une durée indéterminée. Voilà dans quelle genre de situation elle se trouvait aujourd’hui : réduite à s’entrainer sur simulateur dans la résidence qu’elle partageait avec Elsa tout en étant isolé de tout contact avec l’extérieur autre que les informations officielle et celles qu’Elsa lui communiquait. Pourtant elle mourrait d’envie d’en découdre de nouveau avec ses ennemis et balayer enfin ces ordures de naturels et ces lâches de la FFCE, cette traitresse de Lacus Clyne en tête.

Malgré toutes ses raisons de déprimer elle ne lâchait pas l’affaire pour autant et continuait outre ses entrainements en simulateur d’entretenir son physique coute que coute. Elle ne s’épargnait rien alors qu’elle savait qu’en coulisse Elsa œuvrait pour lui obtenir une réintégration dans les forces de ZAFT. En effet malgré ses défauts Durandal commençait à gracier les membres de la FNE qui ne faisaient pas partie des cardes de l’organisation s’ils acceptaient de se repentir. Elle entendit alors une voiture remonter l’allée du jardin de la villa et à cette heure-là c’était assez inhabituel puisqu’Elsa faisait des heures interminables à son bureau. Elle se dirigea néanmoins vers la baie vitrée par curiosité tant sa vie actuelle était morne et sans intérêt et elle vit qu’il s’agissait pourtant de la voiture et du chauffeur d’Elsa…Elle ouvrit la porte et marcha en direction de la cour alors que la voiture stoppait dans le gravier blanc et que sa protectrice en sortait. Shiho fixa aussitôt son regard sur la visage de celle qui comptait plus que sa mère et elle ne mis que quelques secondes à voir un sourire se dessiner sur le visage de celle-ci signe qu’elle apportait enfin une bonne nouvelle. De plus elle tenait un papier dans ses mains et le cœur de Shiho s’emballa alors qu’elle retrouvait toute sa fougue et sa hargne. Elle se précipita alors au-devant d’Elsa qui lui lança alors :

- Ca y est, on y est arrivé, tu es réintégrée à ZAFT.


Shiho se précipita alors dans ses bras alors qu’elle poussait un grand soupir de soulagement et les deux femmes partagèrent une brève étreinte maternelle avant qu’elle ajoute :

- Je sais à quel point tu veux retourner au combat malgré le fait que ça m’angoisse alors j’espère que tu es satisfaite, même si tu devras faire des concessions.

Shiho hocha la tête en arrachant le papier des mains de la ministre pour y river son regard d’acier. Il s’agissait d’un document officiel de ZAFT sur lequel était directement apposé le sceau du président Durandal en personne. Elle était convoqué à la base de Boaz sous deux jours avec comme instruction de se mettre à disposition en attendant son affectation à bord d’un vaisseau. Elle serait dans un premier temps en période d’essai et donc rétrogradé au rang de simple sergent. Elle allait donc devoir troquer son ancien uniforme blanc contre un rouge comme à l’époque. Cela ne lui déplaisait pas plus que ça puisque ses supérieurs seraient obligés de reconnaitre son talent certain pour le combat et elle ne doutait pas de pouvoir retrouver du galon rapidement. Elle essuya rapidement une petite larme qui perlait au coin de son œil avant de répondre :

- Je te dois tellement, tu as tellement fait pour moi durant toutes ces années…

La ministre lui fit un sourire et passa une main dans ses cheveux :

- Tu sais bien que tu es comme la fille que je n’ai jamais eue. Je suis heureuse de te voir enfin retrouver de la motivation, je ne te demanderais qu’une chose : ne meurt pas s’il te plait.

Shiho se redressa et bomba fièrement le torse alors que sa longue chevelure ondulait dans son dos et elle lança sur un ton de défi :

- Celui qui me vaincra n’est pas encore né. Je contribuerais à mettre fin à cette guerre et à faire triompher notre nation !

Elsa eut un nouveau sourire affectueux et les deux femmes regagnèrent la maison pour déboucher une bonne bouteille pour fêter ça, il s’agissait probablement de leur dernier repas ensemble avant un bon moment, dès le lendemain Shiho reprendrait donc du service et rejoindrait Boaz avec ses affaires qui étaient toujours restées prête sur le bureau de sa chambre en attendant ce jour tant espéré.
_________________
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Mar 18 Fév 2014 - 20:11
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Shiho Hahnenfuss
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2010
Messages: 136
Localisation: Revient vous jouer un mauvais tour
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Escadron Hahnenfuss
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Charon Gundam
Poste: Pilote
Grade: Sergent
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 20 Fév 2014 - 19:30
Sujet du message: Retour en grâce
Répondre en citant

Base militaire de Boaz

Shiho salua sans un mot le capitaine de la navette qui venait de se stopper au hangar 23-C d’un des plus importants bastions de ZAFT, l’astéroïde de Boaz. Toute vêtue de son ancien uniforme rouge, elle attrapa ses affaires et se laissa planer doucement en apesanteur au milieu de la rangée de sièges dont était munie la navette. Ils n’étaient guère nombreux dans celle-ci et elle put ainsi sortir sans encombre dans le hangar lui-même. Cela faisait plusieurs mois qu’elle n’était pas revenue ici d’autant plus qu’elle était basé à Yachin Due voire sur Terre par le passé. Elle regarda machinalement sa montre pour confirmer qu’elle avait encore le temps de se rendre à son rendez-vous : tout collait parfaitement avec son emploi du temps. Elle se laissa alors porter d’une impulsion vive de ses bottes en direction de la sortie du hangar où des soldats de la police militaire contrôlaient les papiers de nouveau arrivants. Shiho elle-même en avait fait l’expérience, les agents du Blue Cosmos pouvaient s’introduire de partout, l’expérience le montrait malheureusement…
Elle s’arrêta en attrapant la rambarde et salua à nouveau sans un mot les soldats en glissant sa main dans son uniforme pour en sortir ses papiers d’identité et ses ordres de mission. Les deux soldats y jetèrent un œil quelque peu négligent et lui firent signe de passer ce qui ne manqua pas de faire tiquer Shiho dont le visage se déforma légèrement d’une grimace, néanmoins malgré ça elle prit sur elle et ne dit rien notamment en se remémorant le fait qu’elle était en probation et que pour le moment elle n’avait officiellement plus que le grade de sergent. Elle s’éloigna ainsi sans un mot dans les vastes coursives de la base en direction des transporteurs desservant les diverses parties du complexe. Sous ses pieds se trouvaient des dizaines de vaisseaux et des centaines de ms de tous types prêts à partir au combat sur le moindre ordre du ministre de la défense où du président Durandal. Malgré les longues années de guerre qui saignaient leur nation de ses forces, Shiho savait que l’armée de ZAFT était aujourd’hui toujours l’armée la plus puissante d’un point de vue qualitatif d’autant plus si on prenait chaque nation séparément. Le plus rageant pour la jeune femme était de songer qu’après toutes leurs victoires, les forces de la CTA étaient elle aussi toujours aussi nombreuses et les naturels semblaient pouvoir se remettre de leurs pertes à l’infini avec leur démographie galopante…

Au bout du couloir elle parvint au système de transport et avisant les panneaux elle s’élança vers un des tunnels en attrapant une des poignées de traction qu’il l’entraina alors vers la partie supérieure de la base, pour autant qu’on puisse parle de supérieure dans un astéroïde au milieu du vide. Elle fut à nouveau contrôlée en arrivant dans la partie administrative de la base, cette fois de manière plus sérieuse ce qui contribua à détendre un peu Shiho qui n’en était pas moins stressée : elle avait tellement attendu ce jour, restait à savoir où elle allait servir et avec quel appareil. Elle fut obligée de demander son chemin au bout d’un moment dans la mesure où elle ne trouvait pas le bureau où elle avait rendez-vous mais heureusement on lui indiqua clairement sa route et après avoir fait un détour pour prendre une légère collation elle se retrouva à l’heure devant le bureau du colonel Kuchinsky comme prévu. Elle prit quelques secondes pour réajuster son uniforme et sa longue chevelure tressée aujourd’hui avant de sonner.

- Oui ?
- Sergent Hahnenfuss au rapport comme attendu mon colonel.
- Ah oui, entrez donc.

La jeune femme passa ainsi le pas de la porte alors que celle-ci s’ouvrait et rentra dans la pièce où l’attendait un colonel d’un âge avancé digne d’être à la retraite depuis au moins dix ans et qui lissait calmement sa moustache blanche l’air amusé. Elle s’avança alors qu’il buvait du thé et le salua en se mettant au garde à vous. Le vieil homme lui fit signe de se détendre un peu de la main avant de lui dire :

- Laissons de côté toutes ces formalités sergent, prenez place. Un thé peut-être.

Shiho manqua de tiquer à nouveau mais garda un visage impassible avant de répondre poliment :

- Non merci colonel.

Elle prit place dans le fauteuil face à lui tout en pestant intérieurement qu’elle avait autre chose à faire que prendre un « thé » ! Visiblement le vieil homme était perspicace ce qui n’était pas étonnant après autant d’années de service :

- Je vois que vous êtes pressée d’en découdre miss Hahnenfuss. Néanmoins cela doit vous faire bizarre de ne plus être que sergent ?

Shiho n’arrivait pas à savoir si le colonel disait cela sans arrière-pensée ainsi elle tenta de rester toujours aussi neutre.

- J’ai l’habitude d’obéir aux ordres. De plus je ne compte pas rester sergent très longtemps mon colonel.

S’ensuivit un petit rire de l’homme qui reposa sa tasse sur son bureau avant d’attraper un dossier et de le pousser en direction de la jeune femme.

- Je suppose que c’est ce que vous êtes venue chercher ? Voici votre nouvel ordre d’affectation.

Shiho continua de faire bonne figure en prenant lentement le dossier alors qu’elle avait envie de l’arracher de la table et l’ouvrit précautionneusement. Quelle ne fut pas se surprise en lisant le premier feuillet qui indiquait le nom du vaisseau où elle allait servir…puisqu’elle le connaissait bien de réputation, il s’agissait d’un vaisseau d’élite de ZAFT : le Minerva. Un vaisseau prototype doté de nombreux ms de pointe et de pilotes aux qualités de pilotage certaines bien qu’elle connaisse de réputation que deux d’entre eux : le fils de la collègue d’Elsa Ran Kururugi, en l’occurrence Kururugi Suzaku et la capitaine du vaisseau ayant fait une progression fulgurante plus rapide encore que la sienne à l’époque : Lunamaria Hawke. Pour le coup elle s’estimait chanceuse d’un tel tirage tant elle craignait de finir sur un vieux Laurasia en patrouille loin de tout…et elle avait bien envie de rencontrer cette curieuse capitaine. Elle ne pouvait pas en dire autant pour Kururugi dont elle savait déjà que les idées et les principes allaient lui donner la nausée, ne le surnommait-on pas parfois le chevalier blanc. Seule l’efficacité au combat comptait pour elle et elle avait horreur des mièvreries. Comme le colonel n’ajoutait trop rien elle tourna les pages où je trouvais des brefs résumés de ses futurs camarades et des appareils à bord…elle remarqua alors quelque chose :

- Je pensais me souvenir que le capitaine du Minerva était une femme ?

- Plus depuis plusieurs mois sergent, le commandant Hawke a été promu et occupe désormais un autre poste, mais vous verrez le capitaine Asagi qui était son second est quelqu’un de très compétent.

Surement songea-t-elle, mais ce n’était pas un pilote, et elle n’aimait pas les capitaines qui n’avait pas l’expérience de piloter des ms…elle serait bien obligée de faire avec de toute façon.

- Maintenant que vous savez, je vais vous faire un bref résumé des dernières nouvelles du front qui peuvent vous concerner dans la mesure où vous êtes restée loin des combats durant un longue période.

- A vos ordres.

Au moins il n’osait pas insinuer qu’elle avait perdu de ses compétences durant cette longue période et elle lui en était gré. Elle écouta alors avec attention les explications du colonel Kuchinsky durant une bonne demi-heure. C’est alors que l’intercom du bureau sonna et elle entendit :

- Colonel ? C’est prêt.

- Merci mon petit.

Le colonel s’interrompt alors et lui fit un clin d’œil.

- Je pense que vous en avez assez de m’écouter, j’ai mieux pour vous : allez à l’atelier 17, palier trente-trois, aile bleue.

La jeune femme fut un peu surprise puis esquissa un sourire en comprenant ce qui l’attendait et elle se leva sans attendre avant de saluer à nouveau son supérieur.

- Merci mon colonel, je me montrerais digne de la confiance que vous montrez envers moi.

L’officier la salua à son tour et lui fit signe de filer, ce qu’elle fit sans demander son reste puisqu’elle bouillait de savoir quel appareil elle allait piloter…Tenant toujours fermement sa petite valise elle fonça au travers de la base en suivant les instructions qu’il lui avait données. Le trajet fut un peu long car l’atelier en question était quasiment à l’opposé dans la base mais elle y parvint enfin et s’y engouffra avec la même excitation qu’une gamine avant ses cadeaux de noël. Il faisait sombre dans l’atelier et un seul homme se tenait prêt de la porte et la fixa dès son arrivée :

- Vous êtes Shiho Hahnenfuss ?

Elle hocha la tête de façon affirmative en faisant un rapide salut au technicien qui se fendit d’un sourire :

- Je vous attendais. Avancez sur la passerelle, j’ai quelques choses pour vous de la part de l’état-major.

La jeune femme posa sa valise et s’avança sans la pénombre alors qu’elle devinait déjà une grande masse sur sa gauche sans pour autant distinguer clairement les contours du ms. Le technicien quant à lui s’approcha du mur où se trouvait le levier de gestion des éclairages et quand il jugea la femme suffisamment avancée il le poussa pour l’activer. Shiho se retrouva alors face à sa nouvelle machine : un magnifique ms bleu et blanc qui lui évoquait quelque peu les Astray de base d’Orb. Pour le moment il était néanmoins dépourvu d’équipement…ainsi elle ne pouvait juger sa puissance et elle restait sur sa fin…mais le technicien avait plein de choses à lui raconter.

- J’espère qu’il vous plait, j’ai laissé le phase-shift activé car il est plus joli en couleur qu’en gris n’est-ce pas ?
- Probablement…
- Je vais faire les présentations alors : Voici le ZGMF-XC11 Charon Gundam. Pourquoi un C me demandez-vous ? Et bien il s’agit d’une copie améliorée des différents modèles Astray capturés par ZAFT au cours de la guerre. Il mesure 18 tonnes et est alimenté par une double batterie à haute capacité ce qui lui donne une sacrée autonomie.

Shiho toujours aussi impatiente lui coupa presque la parole :

- Le poids ? L’armement ?
- Derrière vous miss.

La jeune femme se tourna et constata effectivement la présence de trois packs différents adossés au mur de la base…

- Poids entre 65 et 80 tonnes en fonction de la configuration choisie. Armement de base de l’appareil : 2 sabres laser, 1 bouclier anti-laser et deux CIWS. Possibilité d’utiliser trois packs d’armement. Le pack assaut : double bazooka à haute vélocité avec chargeur de cinq coups chacun, double pod de trois missiles aux jambes et pod lourd de quarante missiles sur le dos, pas besoin de vous préciser de ce pack est très utile pour attaquer des installations et des vaisseaux. Le pack soutient : fusil laser à haute densité de type sniper avec système de guidage additionnel et des grenades fumigènes notamment. Pour finir le pack duel : un fusil laser standard et deux gantelets à radiation énergétique. D’ailleurs d’après vos données de combat je pense que cette arme va vous plaire : certes elle consomme une énergie folle mais lorsque vous relâcher sa puissance à quelques mètre de l’adversaire elle possède une puissance de destruction phénoménale, c’est d’autant plus intéressant que ce pack est le plus léger donc vous aurez une grande agilité avec.

Avec toutes ses explications la jeune femme était rassurée : son appareil était parfait, bien mieux que son vieux CGUE…Elle se laissa planer en direction du cockpit où elle s’installa pour prendre ses marques et tester le système. En refermant ses mains sur les commandes toutes neuves de l’appareil elle poussa un soupir de soulagement et bouillait déjà intérieurement de rejoindre le Minerva et de reprendre le combat !

 => http://gundamneogeneration.vraiforum.com/t1398-Soucis-Carpentarie.htm?start…
 

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:53
Sujet du message: Retour en grâce

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Cité Tora Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: