:: Recontre au sommet ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Orb
 
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 9 Fév 2014 - 17:08
Sujet du message: Recontre au sommet
Répondre en citant

En provenance de http://gundamneogeneration.vraiforum.com/t1382-Conflit-frontalier-et-coalit…

27 Mai, 17h30, Plage privée de la résidence assignée à Gino Weinberg et ses hommes, ile principale d’Orb

Gino poussa un soupir d’ennui en reposant son cocktail sur la petite table disposée à côté de son transat où il venait de faire une longue sieste. Cela faisait désormais deux jours qu’ils étaient assignés à résidence sur Orb, les officiers et lui dans cette belle demeure du bord de mer du côté le plus isolé de l’île là où les grande familles avaient leur propriétés et une autre résidence moins luxueuse hébergeait toujours les pilotes de la troupe de Gino qui étaient heureusement traité avec respect. Les blessés quant à eux étaient restés à l’hôpital militaire d’Onogoro et s’il n’avait pas eu la permission de leur rendre visite il recevait des nouvelles régulièrement. Le point positif de cette affaire était qu’il avait pu entièrement récupérer des efforts du long combat qu’ils avaient mené dans l’océan indien et qu’il en avait profité pour faire quelques ballades, nager et se relaxer tout en se demandant néanmoins ce que pouvait faire le reste de ses hommes basés dans l’espace. Il réajusta ses lunettes de soleil en songeant qu’Orb était vraiment un pays calme et magnifique et qu’il aurait pu choisir plus mal ses alliés : une fois la guerre terminée il se voyait bien finir sa vie sur l’île tranquillement en étant reconverti en conseiller militaire ou ingénieur en armement ou infrastructures…
Sa montre sonna alors 17h30 et il se redressa d’un coup soudain moins nonchalant, il avait obtenu la permission d’effectuer une visioconférence avec Antarès à 18h et il ne devait pas rater cette occasion de faire le point et d’avoir des nouvelles fraiches d’autant que DaCosta devait aussi attendre les résultats de la bataille en détail. Il glissa ses pieds dans ses sandales de plage et fit quelques mètres pour s’approcher de l’enseigne Kaitainen qui semblait profondément endormie à l’ombre d’un parasol et il posa doucement sa main sur son épaule avant de la secouer légèrement et de lancer :

- Maria ? On doit rentrer pour la réunion.

La jeune femme blonde sorti lentement de son état de sommeil et elle tourna son visage marqué par un coup de soleil attrapé la veille sur sa peau de femme du nord vers Gino et après avoir hoché la tête elle se leva à son tour en réajustant son paréo d’un bleu azur avant de demander :

- Où sont Nagisa et Lunamaria ?

Gino tourna alors la tête en direction de la mer qui scintillait sous la lumière du Soleil et lui désigna du doigt les deux têtes bleue et rose qui dépassait de l’eau tout en faisant la course.

- Visiblement elles apprécient toutes les deux de faire la course…par moment j’en viens à me demander comme Lunamaria s’est retrouvée être capitaine de vaisseau. Je trouve qu’outre son jeune âge et malgré ses compétences certaines elle est bien trop tendre pour ce genre de responsabilité. D’un autre côté je ne m’en rends compte que maintenant que je la vois dans un contexte de calme et de paix. Bien sûr je compte sur toi pour ne rien lui dire de tout ça Maria.

Il fit un clin d’œil à la grande jeune femme blonde qui lui fit signe qu’elle avait compris. Il mit alors ses mains en porte-voix et lança en direction des jeunes femmes :

- Ça suffit maintenant, réunion dans trente minutes alors on file se changer et plus vite que ça !

Les deux femmes de petite taille stoppèrent net leur course et firent un signe du bras pour montrer qu’elles avaient bien entendu le message et Gino tourna alors les talons en direction de la résidence avec un sourire en coin en songeant que quelques mois auparavant il n’aurait pas imaginé être dans ce genre de situation. C’était tellement différent de la vie qu’il avait dû mener à la CTA, jamais les pilote et officiers du Blue Cosmos ne se seraient amusé durant leur temps de repos, ils étaient trop…étranges. Il eut un pincement au cœur en songeant à toutes ces vies d’enfants brisées par les scientifiques de l’organisation, une enfant comme Stellar qui aurait grandi normalement dans sa famille aurait peut-être pu sourire à un autre moment que pendant le combat ou devant la mort d’autres personnes. Néanmoins alors qu’il grimpait lentement la longue volée de marche reliant la plage à la terrasse de la résidence il serra son poing en raffermissant sa détermination : il gagnerait cette guerre et ne reculerait devant presque aucun sacrifice… S’il devait tuer tous les enfants enrôlés par le Blue il le ferait, s’il devait frapper la Terre avec des armes orbitales ou des armes nucléaires il le ferait et s’il devait détruire certaines colonies il le ferait aussi…là résidait sa profonde différence avec la plupart des membres de cette organisation appelée FFCE : ils étaient trop tendre. Il ferait tout son possible bien sûr pour éviter les horreurs qu’il venait d’évoquer malgré tout. Il comprenait aussi par cette occasion l’intérêt qu’il représentait désormais pour Orb et ses alliés : il avait une liberté bien plus grande et pouvait frapper partout sans pour autant engager la responsabilité des états neutres.

Il passa par la baie vitrée qui était grande ouverte et traversant le salon il passa dans le hall avant de grimper à l’étage pour se changer et enfiler une tenue moins décontractée qu’un maillot de bain, une chemisette et des sandales. Une fois dans sa chambre il enfila son uniforme noir et bleu avec ses insignes de commandant et redescendit en toute hâte. Dans l’escalier il croisa les trois femmes qu’il pressa d’aller se changer même si leur tenue actuelle était nettement plus agréable pour les yeux que leur uniforme ou tenues de pilote. Lunamaria sembla gênée par la remarque de Gino qui n’y prêta pas attention et s’empressa de rejoindre le sous-sol de la villa qui s’avérait servir d’abris en cas d’assaut et une des salles permettait d’effectuer des communications cryptée à longue distance via une antenne dissimulée sous les arbres du parc de la résidence. Devant la porte de la salle se trouvaient postés trois gardes faisant partie de la marine d’Orb et s’il en croyait l’insigne de la seconde flotte il avait à nouveau affaire à une vieille connaissance. Il savait qu’un officier supérieur devait superviser la conférence en tant qu’observateur et il n’était pas plus surpris que ça de voir qu’il s’agissait à nouveau de l’amiral Rondo Mina Sahaku en personne vu qu’elle se méfiait toujours autant de lui.

Il salua les trois hommes avant d’ouvrir la porte et de se retrouver face à l’amirale qui semblait trôner dans son siège avec son air aussi dur qu’à l’habitude. Gino avait beau avoir de l’expérience dans le domaine, il avait toujours un léger frisson dans le dos en voyant cette femme…Il la salua avec le respect dû à son rang et elle lui fit alors signe de s’asseoir :

- Prenez place commandant, qu’on en finisse rapidement avec ces formalités inutiles, j’aurais d’ailleurs des choses à vous dire avant que cela commence.

Gino s’exécuta en prenant place autour de la table en face de sa supérieure du moment et après avoir joint ses mains sur la table il lança :

- Je suis toute ouïe amirale.


Bien que contrariée par la docilité de Gino et surtout sa simple présence elle commença par faire glisser un carton vers le scandinave :

- Déjà voici un carton d’invitation de la part de la représentante Atha pour demain soir lors d’une réception donnée en l’honneur de l’amiral Todaka. Vous êtes libre d’amener vos officiers ou non. Mademoiselle Atha souhaite vous rencontrer en personne à cette occasion, néanmoins je pense que c’est une erreur. Faites au moins l’effort de ne pas trop vous faire remarquer. Pour les informations pratiques, une voiture viendra vous prendre demain soir dans la cour à 20h.


Gino tendit la main pour se saisir du carton d’invitation qui l’intriguait un peu mais il se faisait un plaisir de rencontrer la jeune dirigeante de la nation insulaire. Déjà elle était leur protectrice au même titre que le prince de Scandinavie et en la rencontrant elle, il aurait alors croisé en personne la plupart des dirigeants influents de cette guerre même s’il lui manquait encore quelques éléments majeurs comme par exemple le dirigeant de la FFCE terré dans sa base d’Artémis.

- Ne vous inquiétez pas, vous avez mon dossier et vous savez que je sais parfaitement me tenir dans ce genre de circonstances.

Cela ne sembla pas rassurer le moins du monde l’amirale qui fit alors glisser vers lui un dossier cette fois et Gino intrigué s’en empara et le feuilleta rapidement avec intérêt dès qu’il comprit de quoi il s’agissait. Il avait dans les mains un partie du dossier technique de nouveaux appareils de combats conçu et assemblés par Morgenroete : le premier semblait être un modèle d’Astray boosté et doté du Mirage-Colloïde, il ressemblait d’ailleurs pas mal à un des ms répertorié sur l’Archangel à une époque : le Blitz Gundam…l’autre était encore plus impressionnant et construit sur une base différente qui pouvait se rapprocher plutôt des ms de type Freedom…si le premier était un ms supérieur à un ms de série, le second était plutôt un tueur de prototype et il imaginait sans mal un bon pilote le mettre en difficulté avec…pour peu que les performances soient au rendez-vous.

- Très impressionnant amirale, vous féliciterez vos ingénieurs de ma part, notamment miss Simons…mais pourquoi me montrer ça ?

Il en avait bien une idée mais il préférait entre Rondo Mina le dire elle-même ce qu’elle ne manqua pas de faire toujours aussi contrariée :

- Dans la mesure où vous êtes un électron libre, Morgenroete aimerait que vous testiez ces deux appareils au combat de manière à valider leurs performances et spécifications pour la production en série.
- Je vois, c’est avec plaisir que nous apporterons notre contribution.

Il fallait bien dire que le test précèdent pour le compte de la Scandinavie avait été un franc succès et avait validé les performances des Jegan et du König entrainant au passage une nouvelle version bis gommant les petites défauts relevé au cours des combats où les ms avaient été impliqués comme la fiabilité du Monster ou une ergonomie douteuse des commandes du Stark Jegan.

C’est à ce moment-là que les trois jeunes femmes firent leur entrée en saluant l’amirale à leur tour et Gino regroupa les documents devant lui alors que son interlocutrice se fermait un peu plus avec l’augmentation de l’auditoire et elle fit un mouvement de la main à Gino :

- Allez-y, ouvrez la communication avec votre base qu’on en finisse.

- A vos ordres.

Quelques instants plus tard ils étaient connectés avec la salle de réunion d’Antarès où se trouvaient le major Dacosta, le capitaine Wellington, le lieutenant Murakami et le lieutenant Greiwe. La conférence s’engagea par le partage des différents rapports de combat et d’avancement de travaux de part et d’autre sous l’œil inquisiteur de la représentante d’Orb.
_________________
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Dim 9 Fév 2014 - 17:08
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 16 Fév 2014 - 14:11
Sujet du message: Recontre au sommet
Répondre en citant

Le lendemain, peu avant 20h.

La réunion de la veille avait été assez longue bien que d’un ennui des plus complet car la plus grande partie du temps fut utilisée pour résoudre des points propres au ravitaillement de la base et à l’acquisition et perfectionnement de leur matériel. Deux points avaient néanmoins été habilement esquivés par Gino et DaCosta puisqu’ils concernaient les upgrades à apporter à la base Antarès et les discussions qu’ils avaient avec le bureau de Gilbert Durandal…et l’amiral Sahaku n’avait pas besoin d’en savoir plus à ce sujet. La meilleure nouvelle restait la nouvelle selon laquelle l’Union après leur intervention était d’accord pour participer à leur soutien aux côté de la Scandinavie et d’Orb. Ils recevraient d’ailleurs une livraison de cinq Rezel sous peu à emporter dans l’espace de manière à faire des tests plus poussés quant à leur amélioration future. Cette petite aide amusait beaucoup Gino bien qu’il se doutait que ses mécanos allaient s’arracher les cheveux car ils possédaient des modèles de plus en plus varié provenant de multiples fabricants et le stock de pièces qu’ils devaient avoir était des plus conséquents désormais. En sachant qu’ils repartaient avec ces ms supplémentaires Gino demanda d’ailleurs à DaCosta d’envoyer les trois vaisseaux les chercher en orbite ce qui constituerait la première grande sortie du Léonidas, le classe Agamemnon qu’ils retapaient depuis de longues semaines. La réunion s’était conclue sur une dernière bonne nouvelle, ils avaient pu recruter de nouveaux hommes récemment, notamment en provenance d’Orb, de l’Union et de ZAFT : le recrutement en provenance de la CTA était toujours plus complexe à cause de la probabilité élevée d’avoir affaire à des agents du Blue Cosmos…Avec ces recrues ils allaient pouvoir remplacer les quelques pertes subies et surtout finir de garnir l’équipage des vaisseaux qui se trouvaient en sous-effectif depuis le départ. La réunion se termina ainsi sur ces bonnes notes et les invités d’Orb purent ainsi profiter de leur soirée un peu plus détendus et Gino fut le premier à aller se coucher en laissant les filles entre elle dans la mesure où il se levait tôt car le lendemain il était attendu très tôt à Morgenroete pour une visite complète des installations et il ne manquerait une telle occasion pour rien au monde.

En effet le lendemain, avant même le lever du Soleil il rejoignit l’usine principale de ms de l’Union d’Orb en hélicoptère de manière solitaire, en effet, il avait préféré ne pas être accompagné de ses subalternes qui n’avaient pas grand intérêt à venir avec lui et qui avaient décidées d’aller se promener dans le centre-ville de la capitale de la petite nation insulaire. Cette sortie serait probablement bénéfique pour finir de leur faire oublier la rudesse de la succession de bataille et renforcerait leurs liens. Une fois dans l’usine il eut l’honneur d’être accompagné personnellement pour la visite par la célèbre Erica Simmons responsable en chef de la conception de la plupart des ms de l’Union même si certains appareils étaient basés sur les plans de la pilote de l’Archangel Shina Izumi qui était une des personnes à abattre à vue pour tout agent du Blue Cosmos qui en aurait l’occasion au même titre par exemple que le capitaine de son vaisseau, la capitaine de l’Eternal ou encore du pilote de la nouvelle version du Freedom après que Richthofen eu réglé son compte à l’ancienne version… Ce même Richthofen qui avait failli l’abattre il y a quelques jours encore, décidément ce pilote était vraiment doué notamment par le travail d’équipe impeccable qu’il exigeait de ses ailiers. La visite fut des plus complètes et il passa ainsi sur les diverses chaines d’assemblages, les ateliers de métallurgie pour le moulage des pièces, les services d’électronique qui concevaient les systèmes de bord et les multiples bureaux d’étude.

Les locaux étaient certes moins impressionnants que ceux de la CTA qu’il connaissait bien mais ici on sentait la motivation des ingénieurs et mécaniciens qui de plus travaillaient toujours à la pointe de la technologie. On lui expliqua que la partie relevant de la conception et de la construction des vaisseaux était quant à elle désormais entièrement localisée à Mishara car l’assemblage était bien plus aisé dans l’espace ce qui paraissait évident aux yeux de Gino qui demandait régulièrement à s’arrêter pour poser des questions où s’approcher de plus près de certains appareil comme par exemple un modèle en assemblage du tout nouveau Orb-02 Amaterasu dont il emmenait un exemplaire. Il put ainsi voir l’intérieur de la bête avant qu’on finisse d’assembler le blindage extérieur, on était bien loin des premières productions du pays, les M1 désormais dépassé sur le champ de bataille bien qu’ils fussent l’élite il y a quelques années…mais comme souvent la guerre tirait les progrès technologiques vers le haut malgré tout le mal que cela engendrait. La visite se termina par une réunion entre Gino et Erica qui en échange de la visite comptait bien avoir l’avis de Gino sur divers plans et système dans la mesure où elle connaissait les compétences de Gino dans le domaine et surtout son expériences dans les systèmes des diverses nation belligérantes. En effet en comparant ce qui se faisait à la fois à Orb, chez ZAFT, au Blue Cosmos et en Scandinavie ils étaient capables d’obtenir des systèmes particulièrement équilibrés. Un exemple simple : les commandes des ms de la CTA était plus simples de par leur disposition et l’OS central conçu pour les naturels, mais en contrepartie les commandes de ZAFT étaient en général plus souple et plus précises : il convenait donc de parvenir un bon compromis ce que Gino avait d’ailleurs cherché à faire avec ses ms personnels et d’ailleurs l’os de son Nightmare servait d’ailleurs d’outil de comparaison et de développement pour l’Astray Gold et l’Amaterasu. En échange de cette base de travail on lui fournissait les nouvelles versions plus abouties et plus fiables que sa version mal dégrossie qui avait failli lui couter la vie la dernière fois. Durant toute cette visite qui dura presque toute la journée Gino songea que s’il avait eu plus de chance et n’avait pas été capturé par le Blue Cosmos lors de cette maudite dernière mission il aurait pu se passer de tous ces combats et aurait pu travailler en tant que concepteur d’appareil pour la Scandinavie, il aurait pu épouser sa fiancée, continuer d’avoir des amis proches…

C’est dans cet état d’esprit qu’il se trouvait lorsqu’il regagna leur résidence et qu’il se prépara pour la soirée à laquelle il était convié. Il prit le temps de se baigner tranquillement dans la grande baignoire de sa salle de bain privative et il enfila ensuite l’uniforme qu’on lui avait demandé de porter pour l’occasion de manière à ne pas se faire remarquer : un uniforme de commandant de la flotte spatiale d’Orb avec les insignes de la troisième flotte…qui n’existait d’ailleurs pas officiellement songea-t-il avec un sourire triste. Il termina d’ajuster l’uniforme puis la casquette qui allait avec et descendit dans le hall de la résidence pour attendre les trois femmes dans la mesure où elles avaient décidé de venir elles aussi à la réception. Il regarda sa montre pour vérifier que la voiture n’avait pas de retard et il se demandait dans le même temps ce que faisaient ses subalternes. Finalement elles firent toutes les trois leur apparition et Gino resta un moment interdit, ils vivaient dans un milieu militaire où l’uniforme était de rigueur mais aujourd’hui les circonstances étaient exceptionnelles et si les voir en maillot de bain était un peu étrange l’autre jour, les voir en robe de soirée était pour le moins déroutant. Chacune des filles avait choisi un style bien particulier : Lunamaria avait opté pour une robe près du corps de couleur rouge, Nagisa un robe courte et des bas bleus azurs et Maria une grande robe large de couleur noire…Le bruit de la voiture dans la cour tira Gino de sa surprise et d’un claquement de doigt désigna la porte :

- Aller on se dépêche sinon nous allons être en retard !

Les trois femmes s’empressèrent de descendre l’escalier…dans la mesure du possible avec des talons de soirée… Gino hocha la tête désespéré et leur ouvrit la porte alors qu’elles passaient devant lui en pouffant stupidement ce qui déprima encore plus Gino et lui fit regretter de les avoir invité à la soirée. Il referma la porte derrière lui et laissa les filles s’installer à l’arrière de la voiture alors qu’il s’installait à côté du chauffeur. En le saluant d’un signe de la tête et une fois les portières fermées il lui fit signe d’avancer et la voiture quitta la cour de gravier pour rejoindre la route en direction de la résidence principale des Atha. Il fit quand même l’effort de complimenter les trois femmes pour leur tenue afin de ne pas passer pour un goujat et elles acceptèrent les compliments de bon cœur alors que Gino se sentait détendu par la bonne odeur de parfum dans la voiture. Il se demandait laquelle des trois femmes portait se parfum entêtant lorsqu’il réalisa qu’elles étaient devenue silencieuses et alors que la tête commençait à lui tourner son instinct d’espion et d’assassin reprit le dessus lorsqu’il comprit ce qui se passait. En effet la voiture venait de tourner à gauche alors que la côte et la résidence de se trouvait du côté droit et le conducteur ne semblait pas affecté du tout par le gaz présent dans l’habitacle de la voiture. Bloquant sa respiration il fit mine de s’endormir à son tour alors qu’il avait du mal à ne pas succomber à son tour et il descendit lentement sa main droite située à l’opposé du chauffeur vers le bas de sa jambe pour y attraper sa dague fétiche qui ne le quittait pas même maintenant qu’il n’était plus au Blue Cosmos et il attendit le prochain virage où la voiture devrait ralentir…Lorsque ce fut le cas il fit rapidement passer sa dague de sa main droite à sa main gauche et donna soudain un coup violent en direction du chauffeur presque à l’aveugle. Il sentit la lame percer la chair tendre de sa cible puis glisser contre un os et la voiture fit une embardée avant de se bloquer contre un talus dans un choc qui secoua tout le monde. Malgré sa vue trouble Gino compris qu’il n’avait touché que légèrement sa cible en lui entaillant le bras mais en glissant sur ses côtes à cause de son état. Le chauffeur tenta d’attraper une arme sous sa veste mais Gino lui attrapa la tête de toutes les forces qui lui restait et lui passa la tête à travers la fenêtre de la portière. La vitre vola en éclat sous le choc et Gino ouvrit la portière pour pousser le faux chauffeur dehors d’un coup de pied alors qu’il tentait de reprendre son souffle maintenant que de l’air frais rentrait dans le véhicule. Malheureusement le temps qu’il retrouve tous ses esprits l’assassin s’était relevé et avait réussi à atteindre son arme cette fois et visa Gino qu’il ne pouvait pas rater à cette distance et Gino tenta d’armer son bras pour lancer sa lame en se sachant trop lent…c’est alors qu’une détonation retentit. Alors qu’il s’attendait à sentir la morsure de la balle dans son corps il eut la surprise de voir une partie de la tête de l’assassin voler en bouillie avant qu’il ne s’effondre. Il se retourna alors vers la banquette arrière et constata que Lunamaria avait été tiré de son sommeil par le choc et l’air frais et sans perdre de temps elle avait sorti son arme de sous sa robe pour abattre leur agresseur. Gino poussa un soupir de soulagement tout en songeant qu’elle avait vraiment dû avoir des soucis dans son propre camp pour se promener avec un pistolet sous une robe de soirée.

- Merci Lunamaria…c’était moins une. Dommage j’aurais quand même bien aimé savoir qui l’avait envoyé celui-là.

Plusieurs options étaient possibles…la plus probable était bien entendu un agent du Blue Cosmos, mais l’amiral Sahaku était aussi une possibilité comme elle craignait de le voir prendre de l’importance à Orb. La piste Durandal était quant à elle possible aussi s’il estimait pouvoir récupérer le contrôle de la troupe de Gino via Lunamaria par exemple. Une chose était sûre, si c’était le cas Luna n’était au courant de rien car elle avait fait foirer cette mission. Heureusement que le commanditaire semblait vouloir les capturer plutôt que les tuer directement… Gino regarda sa manche et ses gants tachés de sang et soupira en songeant qu’il allait se faire remarquer maintenant. Néanmoins il devait aller quand même à la réception et en prenant la place du conducteur il lança à Luna :

- Réveille les deux autres, on ne change rien au programme.
- Mais…
- S’il te plait, ne dit rien. J’ai besoin de réfléchir. Je te laisse leur expliquer la situation.
- Bien.

Gino fut soulagé de parvenir à faire revenir le véhicule sur la route et prit de nouveau la bonne route vers la réception en songeant que leurs vacances tranquilles étaient déjà finies…
_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 22 Fév 2014 - 16:52
Sujet du message: Recontre au sommet
Répondre en citant

Malgré ce voyage mouvementé, Gino parvint à amener la voiture à la résidence où se déroulait la soirée où ils étaient conviés et une fois qu’ils furent descendu de voiture on leur demanda d’abandonner leurs armes ce qu’ils ne firent qu’avec un peu d’enthousiasme vu ce qu’il venait de se passer. De la musique provenait de l’intérieur du bâtiment signe qu’ils étaient en retard après leur péripéties mais ils n’y pouvaient rien et après que les fouilles d’usage eurent enfin été finies et que leur présence sur la liste des invités fut confirmée, ils purent enfin gravir les vastes escaliers menant au perron de la résidence où Gino remarque soudain que quelqu’un les attendait dans l’ombre. Il lâcha alors le bras de Nagisa qu’il aidait à grimper les marches dans la mesure où elle semblait en difficulté avec ses chaussures à talons pour se porter au-devant de l’invité mystère. Celui-ci sortit alors de l’ombre et Gino put pousser un soupir de soulagement : il ne s’agissait que de l’amiral Todaka et celui-ci visiblement inquiet s’avança vers Gino pour lui serrer la main.

- Commandant Weinberg, je commençais à penser que vous ne viendriez plus.

Il se tourna alors vers les trois jeunes femmes pour les saluer comme il se doit d’une brève révérence :

- Tous mes compliments mesdemoiselles, votre présence apportera un peu de joie à cette triste soirée.

C’est alors que Gino passa dans la lumière provenant d’une des baies vitrée et l’amiral remarqua alors sa manche tachée de sang et il posa sa main sur l’épaule de l’ancien officier du Blue Cosmos.

- Attendez…vous êtes blessé ? Que s’est-il passé.


Gino s’arrêta et regarda autour de lui finissant par repérer l’amiral Sahaku qui les regardait arriver à travers une des fenêtres en tenant une coupe de champagne, rien ne transparaissait sur son visage et il ne pouvait donc pas conclure à son éventuelle responsabilité… Il s’empressa alors de rassurer Todaka qui semblait pour le coup inquiet.

- Ne vous inquiétez pas amiral, ce n’est pas mon sang…néanmoins je ne peux pas me présenter dans cet état devant les personnes les plus influente du pays.

L’amiral compris ce que voulait Gino et lui fait signe de le suivre avant de se diriger vers l’entrée de service réservée au personnel en bas de l’escalier. Gino se tourna vers les jeunes femmes en lui emboitant le pas pour leur demander :

- Vous : rejoignez la réception pour le moment, j’arrive tout de suite. Essayez d’avoir l’air le plus naturel possible mais pas de bêtises et ne donnez aucunes informations.

- A vos ordres.
- Je compte sur vous, à tout de suite.

Gino s’éloigna rapidement d’elles alors qu’elles atteignaient le perron et qu’on les laissa entrer dans la salle principale sans problème. L’amiral semblait bien connaitre la résidence et il l’entraina en passant par les cuisines vers l’étage et les chambres réservées aux invités. Il fit entrer Gino dans l’une d’entre elles tout en demandant à une des servantes qui se trouvait là :

- J’aimerais que vous nous trouviez une veste d’uniforme pour remplacer celle-là.

Il lui confia la veste d’uniforme que Gino venait de retirer et après un dernier regard dans le couloir il referma la porte derrière eux avant de faire signe à Gino de s’asseoir.

- Racontez-moi.


Gino avait confiance en l’amiral qu’il avait côtoyé durant un certain temps sur l’Uzumi, de plus il savait qu’il devait faire confiance à certaines personnes s’il voulait continuer son plan…et entre Todaka et Sahaku son choix était vite fait.

- Le chauffeur de notre voiture a été échangé, le vrai est probablement mort d’ailleurs et on a tenté de nous endormir probablement pour nous capturer. Même si je suis probablement la cible principale, il n’est pas à exclure qu’une des cibles potentielles soit aussi le commandant Hawke. Finalement j’ai réussi à le neutraliser avec l’aide de Lunamaria et c’est en donnant un coup de dague à l’agresseur que je me suis mis dans un tel état. Je suppose qu’il avait des complices un peu plus loin mais pas moyen d’en avoir la certitude…

Todaka avait un air sombre en entendant tout cela, l’affaire était relativement grave, on était parvenu à s’en prendre à des invités de la représentante directement sur l’île ce qui montrait une faille des services de sécurité.

- Une idée des responsables ?


Gino hésita quelques secondes et répondit honnêtement :

- Le plus probable reste le Blue Cosmos, je suis gênant pour lui : j’en sais trop et en plus ils savent que je les hais et que je ferais tout pour les détruire…vient ensuite des membres de l’armée d’Orb directement, pas besoin de vous faire un dessin…et enfin potentiellement ZAFT même si je n’y crois pas tellement…

-J’espère sincèrement qu’il ne s’agit pas de la seconde option, car elle serait très dommageable pour nous, d’autant plus que nous avons déjà tranché cette question en interne.

On frappa alors à la porte :

- C’est pour la veste amiral.

- Parfait, entrez.

La servante entra à son tour dans la chambre et apporta à Gino une veste identique à celle qu’il avait salie dans son combat et le jeune homme s’empressa de l’enfiler afin de se rendre présentable : il était déjà très en retard. Todaka n’insista pas plus et lui ouvrit le chemin vers l’étage inférieur et la réception qui battait toujours son plein. Lorsqu’il parvint à la coursive surplombant la salle principale il put jeter un coup d’œil sur les diverses personnes présentes. Évidemment il ne connaissait presque personne même s’il reconnaissait certains gros pontes de l’île simplement de vue. Il repéra ainsi ses trois subalternes prêt du buffet occupées à discuter avec l’amiral Stromberg et Erika Simmons ce qui rassura un peu Gino qui craignait de les voir isolées au milieu de tout ce monde…En balayant la salle il repéra ainsi membres de la famille Seiran, des gens puissants et proches du pouvoir qui discutaient avec Sahaku et quelqu’un qui lui ressemblait beaucoup. Un dernier groupe qu’il repéra n’était autre que celui de la représentante d’Orb elle-même qu’il manqua de ne pas reconnaitre puisqu’il n’avait vu d’elle que des images avec son uniforme et non une robe…il devait avouer qu’elle était bien plus séduisante ainsi, il nota la présence à ses côté d’un autre membre important de l’armée de la nation : l’amiral Kisaka, connu pour être un proche du défunt Uzumi.

Quelques secondes plus tard, Todaka et Gino Weinberg étaient enfin dans la salle où une douce musique s’élevait d’un petit orchestre situé sur une scène au fond de la pièce, cette ambiance feutrée et distinguée lui rappelait le palais royal de Stockholm avec une certaine nostalgie. L’amiral lui fit signe de continuer à le suivre et il lui fit lentement traverser la pièce en saluant divers invités et en présentant Gino comme un subalterne efficace durant la dernière bataille. Celui-ci se souvint alors que la réception était justement donnée en l’honneur de l’amiral et de leur victoire sur le front Indien… Le jeune scandinave se crispa un peu lorsqu’on le présenta aux Seiran comme il sentait le regard perçant de Sahaku sur sa nuque et il apprit alors que l’homme qui lui ressemblait était son frère. Il le mettait presque aussi mal à l’aise que sa sœur d’ailleurs, quant aux Seiran : si le père semblait quelqu’un d’intelligent voire retord, le fil lui fit une très mauvaise impression de suffisance…quant à la mère le terme de « pouffiasse » lui effleura les lèvres mais il lui fit son plus beau sourire hypocrite. Après qu’ils les eurent laissés derrière eux, l’amiral le félicita pour sa capacité à faire bonne figure en de telles circonstances et Gino lui répondit :

- J’étais espion pour mon pays puis assassin pour le Blue Cosmos, j’ai survécu sur un vaisseau de mabouls, mentir et tuer son malheureusement une seconde nature pour moi…et certains ont vécu ça depuis leur enfance contrairement à moi.

Il songeait aux enfants comme Heero, Stellar, Tristan, John ou Lisa qu’il avait côtoyé et qui avaient été formaté durant des années pour devenir des monstres, il songeait aussi à tous ceux qui n’avaient pas réussi les épreuves et étaient morts avant. Finalement ils s’approchèrent enfin de la personne qu’il était venu voir aujourd’hui, en l’occurrence Cagalli Yulla Athha qui s’était débarrassée de ses suiveurs et n’était plus accompagnée que de l’amirale Kisaka pour le moment. Todaka s’avança alors introduisit alors Gino :

- Me voici de retour mademoiselle Cagalli, je vous présente avec un peu de retard indépendant de notre volonté le commandant Gino Weinberg.

Gino s’inclina alors respectueusement devant la jeune femme blonde qui lui paraissait plus petite que prévue maintenant qu’il lui faisait face et il glissa :

- C’est un honneur de vous rencontrer enfin en personne mademoiselle Athha.


La jeune femme lui fit signe de sa main gantée de se redresser avant de lui faire un sourire accueillant :

- Moi aussi je suis très heureuse de pouvoir vous rencontrer commandant, vous avez apporté beaucoup à notre nation ces derniers temps et je souhaite que cela puisse continuer.
- Je vis pour vous servir.

La jeune femme tourna alors le regard vers les trois jeunes femmes qui étaient venues avec Gino et qui se trouvaient maintenant à l’opposé de la salle occupée à tenter de se dépêtrer sur fils Seiran qui semblait tenter de leur faire des avances :

- Je vois que vous êtes venu en bonne compagnie commandant.

Gino désigna alors les jeunes femmes une par une :

- La jeune fille aux cheveux est le lieutenant Silenova, la grande blonde l’enseigne Maria Kaitainen, toutes les deux sont des anciennes pilotes de l’alliance ayant fait défection. La dernière aux cheveux roses est le commandant Hawke de ZAFT, actuellement en « disponibilité » si on peut dire. Elles s’occupaient chacune d’un de nos escadrons en Inde.

- Je vois. Désolée de vous imposer cette soirée quelque peu pompeuse et pénible mais c’était l’occasion de vous rencontrer avant votre départ et au milieu de tout ce monde vous passez inaperçu.

L’amiral Todaka s’approcha alors de Cagalli pour lui glisser un mot à l’oreille alors que Gino ne savait pas quoi répondre. Il comprit ce que venait de dire l’amiral en voyant le visage de Cagalli se fermer et elle laissa glisser un :

- …Je ne sais pas trop quoi dire hormis vous présenter mes excuses pour cet incident.

Gino tenta de lui faire un léger sourire néanmoins un peu crispé :

- Vous n’y êtes pour rien, c’est moi qui devrait m’excuser, mon passé représente un risque pour vous tous…

Elle lui fit signe de ne pas continuer et s’empressa de le rassurer :

- Mais votre avenir et le nôtre vont dans la même direction, vous avez besoin de nous et nous avons besoin de vous.

Les deux amiraux semblaient être d’accord même si Gino sentait toujours dans son dos le regard inquisiteur d’une personne présente qui n’était pas de cet avis…Cagalli lui tendit alors le bras en ajoutant :

- Venez, nous n’avons que peu de temps, nous devons parler de plusieurs choses pendant que vous êtes là.

Gino hésita un peu mais finit par prendre le bras de la jeune femme qui lui indiqua alors une direction qu’il s’empressa de suivre en prenant soin de ne pas marcher trop vite. Elle ajouta :

- Kisaka, vous venez avec nous. Todaka, je vous laisse la charge de faire diversion pendant mon absence, occupez un peu les invités, après tout vous êtes le héros de la soirée.

C’est ainsi que quelques minutes plus tard Gino se retrouvait dans un de jardin intérieurs de la résidence en train de boire un thé autour d’une petite table en fer forgé de très bon goût attendant que Cagalli lui expose ce qu’elle attendait de lui pendant que Kisaka se tenait dans la pénombre non loin occupé à faire le guet. Gino se sentait un peu plus détendu hors de la grande salle d’autant qu’elle était désormais plus naturelle elle aussi et la conversation plus directe commença.

 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 3 Mar 2014 - 16:59
Sujet du message: Recontre au sommet
Répondre en citant

Alors que Gino attendait de savoir ce dont voulait discuter la représentante d’Orb il songea amusé au parallèle que cette situation présentait vis-à-vis de sa rencontre avec Durandal sur les Plants. La seule vraie différence était qu’il se battait vraiment pour Orb alors qu’il se méfiait de ZAFT… Il fut surpris de voir la jeune femme sortir un jeu d’échecs et le poser sur la table.

- J’ai cru comprendre que vous étiez un joueur redoutable commandant, si vous excusez mon faible niveau nous pourrions faire une partie tout en discutant.

Gino reposa sa tasse de thé et acquiesça en silence tout en tentant de percer les intentions de la jeune femme sans y parvenir…on voyait tout de suite à son attitude qu’elle était parfaitement rodée à cacher ses émotions. D’un autre côté Gino savait qu’elle avait vécu des moments terribles entre la quasi-destruction de son pays, le coup d’état de Dryma et la mort de son père.

- Un préférence sur la couleur ?

Cette fois Gino pris la peine de répondre :

- Les noirs pour moi si cela ne vous dérange pas, c’est une couleur qui me convient mieux, tout comme le blanc vous conviens, ne suis-je pas devenu votre part d’ombre ?

- C’est vous qui le dites, je pense que vous êtes une personne bien plus sensible et attentionnée que vous ne voulez bien le montrer. Je peux comprendre cette attitude après ce que vous avez vécu et fait durant votre endoctrinement, mais d’un autre côté vos actes et vos paroles sont en opposition totale. De plus j’ai beaucoup discuté avec la Scandinavie lors de notre premier accord afin de mieux pouvoir vous cerner et comprendre s’il était judicieux de tenter de faire affaire avec vous. Mais sinon va pour les blancs.

Gino se sentait de nouveau stupide, visiblement de plus en plus de monde se rendaient compte que la carapace qu’il s’était forgée pour se protéger des conséquences de ses actes n’était que du vent. Tous les gens qui le connaissaient depuis longtemps se rendaient finalement compte d’à quel point il souffrait des actes qu’il avait accompli durant cette trop longue période et les horreurs auxquelles il avait assisté le tourmentaient souvent. Cagalli commença la partie tout en ajoutant à nouveau :

- Je suis néanmoins contente comme beaucoup de monde de vous voir lutter pour défendre nos idéaux malgré votre passé au lieu de sombrer dans le remord voire même de mettre fin à vos jours stupidement. Votre expérience et vos compétences nous serons utile à tous et j’espère pour vous que vous trouverez la paix quant à votre passé tortueux.

Gino profita de la faible luminosité des lieux pour dissimuler un début de larme alors que Cagalli lui refaisait penser à des évènements tristes mais aussi aux joies qu’il avait pu retrouver depuis son départ du Blue Cosmos. Il répliqua à son début de partie par une défense des plus agressive et inhabituelle.

- Si je suis encore là c’est grâce à la confiance que votre excellence et mon prince me témoigne…

La jeune femme sembla un peu agacée et passa à l’attaque sur le flanc tout en répliquant :

- Par pitié, pas de ça : j’ai horreur des titres ronflants. Je préfèrerais encore que vous m’appeliez par mon prénom.


Cette fois ce fut Gino qui fut amusé et il contra aisément l’attaque de la jeune femme tout en répondant :

- Soit, Cagalli…


Il y eut un instant de blanc mais la jeune femme ne comptait pas se laisser moquer par Gino et elle enchaina en demandant :

- Si nous parlions de choses plus sérieuses : quels sont vos projets une fois de retour dans l’espace…Gino ? Avec ce qui vient de se passer en Inde, je pense que nous allons avoir un peu de répit donc vous allez pouvoir agir de façon autonome.

Gino resta silencieux quelques dizaines de secondes alors qu’il réfléchissait à son prochain coup et après avoir joué de manière à percer la défense centrale des blanc il répondit enfin :

- J’ai plusieurs objectifs : dans un premier temps rentrer à la base avec les nouveaux appareils à tester de manière à réorganiser mes troupes. D’ailleurs je vous remercie Cagalli pour vos superbes ms et les pilotes que vous nous envoyez. Par la suite nous allons continuer à harceler les vaisseaux de la CTA dès que cela sera possible tout en continuant d’améliorer les défenses de notre base… Après j’ai deux projets un peu plus fous.

La jeune femme mordit à l’hameçon et demanda tout en tentant de résister aux assauts de Gino de façon assez ingénieuse.

- Et quels sont-ils ?
- Tenter d’obtenir un vaisseau puissant capable de rivaliser avec les meilleures troupes comme celles du Girty Lue, du Léviathan, du Minerva ou de l’Archangel par exemple…Je sais que nous n’avons pas les moyens d’en obtenir un pour le moment en le construisant, donc je cherche à en voler un directement à la source. Le deuxième objectif est de parvenir à rendre l’astéroïde Antarès mobile pour m’en servir comme moyen de pression en cas d’offensive globale sur Orb ou le royaume.

Peu de gens étaient au courant des ambitions de Gino et la surprise pu enfin se lire sur le visage de la jolie représentante d’Orb…et encore il cachait ses ambitions plus sombres comme tuer Néo Lornoke et Heero Yuy ou détruire le Girty Lue par exemple.

- Je vois, vous êtes décidément quelqu’un plein de surprise Gino. Je constate aussi que même si vous travaillez pour le moment en bon voisinage avec ZAFT, vous ne semblez pas avoir confiance en eux.

Cette fois ce fut le scandinave qui fut un peu déstabilisé et il fit une erreur sur l’échiquier…il tenta de masquer cela en répondant directement :

- J’ai rencontré le président Durandal, et bien qu’il paraisse être honnête et droit j’ai de gros doutes quant à son but final. Autant il est facile de savoir que les dirigeants du Blue et de l’alliance atlantique sont des ordures et des monstres autant je sens que potentiellement cet homme est dangereux. Moi-même je me suis facilement laissé influencer par ses paroles justes. Mais n’ayez crainte, je ne tenterais rien qui puisse nuire à Orb de toute façon. J’ai décidé de vous faire confiance Cagalli et je ne suis pas homme à revenir sur mes engagements.


La jeune femme écouta attentivement le jeune homme alors qu’une servante leur apportait de quoi grignoter…et pendant ce temps Cagalli ne manqua pas l’occasion de pousser Gino à la faute dans le jeu et le jeune homme devait répondre en infériorité aux assauts répétés… Visiblement la femme blonde qui lui faisait face n’était pas non plus du genre à laisser passer une occasion.

- Et sinon, comment pensez-vous que nous puissions parvenir à mettre fin à cette guerre Gino ?

Gino avait souvent réfléchi à cette question même quand il était au Blue mais aussi depuis qu’il en était parti et il commença à tenter un ultime retournement contre le jeu agressif de la jeune femme.

- Les deux réponses les plus évidentes seraient sans doute celles du Blue et de la FNE : l’extermination d’un des deux camps à coup d’armes nucléaires, de colonie ou d’astéroïde…mais Orb n’existerait dans aucune de ses fins… Pour moi le seul moyen de mettre un terme à ce conflit est une victoire de ZAFT par KO sur la fédération Atlantique. Cela sous-entend de parvenir à briser la CTA dans ses fondements mêmes en insérant des coins dans les fissures qui parcourent les relations entre les trois membres majeurs. Ainsi ZAFT parviendrait à vaincre le noyau de la guerre sans pour autant avoir les forces nécessaires pour dominer le reste des nations.

- Je vois, c’est probablement un des moyens le plus probable d’y arriver…mais cela demanderait tellement de sacrifices…

Gino baissa un peu la tête mais ajouta néanmoins :

- Certes et j’en suis attristé aussi, mais d’un autre côté : regardez les résultats obtenus par la FFCE au cours de ces dernière années ? Ils sont intervenus à de nombreux endroits, parfois de manière légitime et j’en aurais fait autant notamment pour contrer les armes terribles que sont les Detroys… Mais concrètement quels sont leurs résultats ?

Cette nouvelle attaque rendit Cagalli encore plus dubitative et elle commit une erreur fatale que Gino s’empressa d’exploiter.

- Je suis prêt à faire des sacrifices s’ils nous apportent la victoire finale, là est ma différence avec eux…et désolé mais échec et mat Cagalli.


Son hôte fut un peu dépitée par sa défaite autant que par les propos de Gino mais celui-ci posa alors sa main sur son épaule :

- Mais j’ai peut-être tort aussi, je ne raisonne qu’avec ma tête, je compte sur vous pour trouver une voie où le cœur pourra avoir sa place. Et pour la partie je vous félicite, j’ai rarement été autant en difficulté ses derniers temps.


Son interlocutrice sembla se morigéner de s’être ainsi laissée aller…et elle se reprit aussitôt en lui faisant un bref sourire :

- Merci pour cette partie et cette petite discussion, cela m’a permis de mieux vous cerner…néanmoins j’espère avoir plus de temps la prochaine fois pour discuter avec vous de sujets moins vitaux. Malheureusement nous allons devoir en rester là pour aujourd’hui…

- Je comprends, nous allons y aller aussi : notre départ est programmé dans la matinée de Kaguya. Ce fut un plaisir de vous rencontrer miss Cagalli et je ferais en sorte de pouvoir revenir, d’ici là portez-vous bien.

Il se leva avant de faire un baisemain à la jeune femme puis tourna les talons une fois un dernier salut militaire effectué. Il emboita le pas de Kisaka qui le conduisit en silence dans la grande salle tout en songeant qu’il avait eu raison de se tourner vers Orb pour se projets. S’il avait eu quelques doutes quant à son but ces derniers jours, pour le moment il était remonté comme jamais pour essayer de mettre fin à cette guerre et il allait repasser à l’attaque plus agressif que jamais !
 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 9 Mar 2014 - 15:14
Sujet du message: Recontre au sommet
Répondre en citant

29 Mai, 14h, Mass Driver de Kaguya

Gino se tenait un peu inquiet sur une des passerelles du hangar principal de l’installation, hangar d’où commençait la grande structure qui servait à renvoyer matériel et vaisseaux dans l’espace à une cadence soutenue. L’accès à une telle structure était précieux dans la mesure où il n’y avait plus que quatre nations qui en disposait d’un encore en état de marche : Orb, Sank, la Fédération Atlantique et ZAFT…S’il parvenait à trouver le moyen de détruire le mass driver de Panama était-il en train de songea…la guerre prendrait un tournant décisif et la Lune finirait rapidement asphyxiée donnant une victoire totale à ZAFT sur l’espace. Mais il fallait revenir à la raison, il était bien plus facile de détruire une base secrète de construction que se lancer à l’assaut de Panama même si une attaque suicide où une frappe nucléaire avait des chances de réussir, mais il savait aussi qu’il n’aurait jamais l’aval de ses supérieurs pour effectuer de telles missions, enfin du moins pour le moment.

Il refocalisa son attention sur ce qui se passait sous ses yeux dans le hangar et il demanda :

- Etat du chargement ?

Maria qui se tenait derrière lui dans la mesure où elle était la plus qualifié pour les opérations d’intendance parmi ses officiers présents, lui répondit alors :

- Chargement effectué à 80% à l’heure actuelle. Les premiers chargements à destination de Mishara et de Copernicus sont déjà partis. Il ne reste plus qu’un tiers de nos ms à charger dans les containers.

En effet sous les yeux de Gino déjà vêtu de sa combinaison spatiale bleue et noire, les grues du hangar attrapaient maintenant l’Astray Gold qu’on leur avait prêté pour aller le disposer à côté de l’Amaterasu et de l’Ootsukigata. Le ms était à peine disposé qu’une seconde grue attrapait maintenant le Gouf pour faire la même manœuvre et pendant ce temps les derniers camions finissaient de charger munitions et ravitaillement dans l’espace restant. Gino ne pouvait qu’être reconnaissant d’un tel soutient même s’il était logique dans une certaine mesure après la brillante intervention qu’ils avaient mené dans l’océan indien. Une fois de plus il s’apprêtait à quitter cette bonne vieille Terre et avec un peu de découragement il se demanda sérieusement s’il parviendrait un jour à pouvoir rester quelque part plus que quelques jours en paix.

- Au dernier rapport datant d’une demi-heure le Nagato, le Caernavon et le Léonidas sont en position pour la récupération.

Ce dernier point ne pouvait qu’inquiéter un peu Gino dans la mesure où les vaisseaux avaient dû faire le trajet quasiment à vide et donc avec très peu de ms pour assurer leur défense ce qui était risqué surtout pour le Léonidas non-équipé de mirage-colloïd…mais s’ils voulaient pouvoir récupérer tous les ms ils avaient besoin d’un maximum de place. Heureusement il savait qu’un fois en position de récupération, la première flotte spatiale d’Orb était en mesure de les couvrir puisqu’elle était là pour convoyer le reste des envois.

- Parfait Maria, comme d’habitude.

- Merci commandant.

Il ne pouvait pas nier que la jeune femme était un des éléments majeurs de son organisation et il avait presque honte de se reposer autant sur elle alors qu’il ménageait ses camarades. Mais à première vue la jeune française qui avait pourtant tenté de le tuer par le passé, restait fidèle au poste et se sentait honoré d’une telle confiance. Peut-être travaillait-elle autant pour oublier son chagrin un peu comme lui…

Le dernier mais non pas le moindre des appareils à charger passa alors sous la passerelle de Gino : il fallait deux grues pour le déplacer car le König était vraiment très lourd par rapport à un ms normal. Il pesait en effet pas moins de 225 tonnes et n’était pas toujours facile à transporter.

- Commandant Weinberg ?


Gino se retourna pour constater que Todaka était venu en personne lui dire au revoir et il lui fit un salut miliaire imité rapidement par Maria :

- Repos.


Gino s’exécuta et les deux hommes échangèrent une poignée de main cordiale.

- Je vois que vous êtes fin prêt à partir Gino, je suis venu vous souhaiter bonne chance pour votre retour dans l’espace et surtout vous demander de revenir entier, ne commettez pas d’imprudence.

Gino était touché par de telles paroles, au Blue Cosmos il n’aurait jamais entendu ce genre de choses et il se sentait soulagé d’avoir trouvé la force de quitter l’organisation extrémiste pour pouvoir se battre avec des personnes aussi estimables.

- Je ferais mon possible amiral. J’ai juré d’apporter mon soutien à Orb aussi longtemps que je serais en mesure de le faire et je compte bien honorer longtemps cette promesse. Dans tous les cas je vous remercie pour votre soutien amiral.

- Ce n’est rien, après tout c’est moi qui vous aie mal jugé au départ. Maintenant je suis sûr de pouvoir vous faire confiance…et je pense que vous serez vital pour notre pays dans un proche futur. Vous avez surement remarqué que la situation politique est complexe dans notre nation et je ne doute pas que vous serez en mesure d’appuyer la politique de mademoiselle Cagalli face à celle des Sahaku…En parlant d’eux, je tiens à m’excuser, je n’ai pas réussi à transférer votre unité de son commandement au mien.


Il semblait pour le coup navré et alla même jusqu’à s’incliner devant lui pour s’excuser et Gino le força à se redresser avec une main ferme sur son épaule :

- Ne vous inquiétez pas, cette femme et son frère ne me font pas peur : je ne suis pas du genre à obéir aveuglement d’ailleurs. Et n’oubliez pas que j’ai déjà pas mal côtoyé des personnes dans leur genre : si j’ai survécu à Djibril et Azrael je devrais être en mesure de survivre aux Sahaku.

- Je n’en doute pas.

Un appel fut alors lancé dans le hangar pour indiquer le lancement imminent de la cargaison suivante :

- Prochain lancement dans cinq minutes. Passagers des nacelles treize, quatorze et quinze veuillez embarquer immédiatement.

Gino et Maria attrapèrent leur casque alors qu’en dessous d’eux les autres pilotes de la troupe avaient déjà embarqué à bord des transporteurs. L’officier d’origine Scandinave et qui ne savait lui non plus trop à qui il était fidèle par moment salua celui qu’il espérait voir devenir son ami.

- Amiral, portez-vous bien jusqu’à la prochaine fois…et n’oubliez pas, si vous avez besoin de me contacter sans passer par l’amiral Sahaku n’hésitez pas à utiliser la ligne que je vous aie donnée.
- Aucun problème commandant, bon voyage. Vous aussi enseigne Kaitainen, et surveillez le pour moi.
- A vos ordres.

Les deux officier attrapèrent leur casque spatial et l’enfilèrent avant de descendre via les passerelles pour aller embarquer dans les nacelles d’expédition de matériel et de troupe qu’avait mis Orb à leur disposition. Ils s’engouffrèrent dans les dernière alors que la porte se refermait derrière eux et ils rejoignirent leur place et Gino poussa un soupir en constant que ses chers subordonnés avaient encore manigancé dans son dos. En effet la seule place libre se trouvait être à côté de Nagisa puisque Maria s’était dépêchée de s’asseoir avec Lunamaria. Gino soupira en songeant qu’ils ne rendaient pas service à la jeune ukrainienne en agissant ainsi car il n’était toujours pas disposé à répondre à ses avances. Il prit place et boucla sa ceinture sans faire de commentaire et se contentant d’un léger sourire à travers la visière de son casque… Son les écrans il pouvait voir la première nacelle commencer sa longue course sur le rail du mass-driver et dix minutes plus tard c’était à leur tour de débuter leur course d’élan. L’avantage du mass driver était qu’il soumettait moins le corps humain à de violentes accélérations, c’est pourquoi le décollage se fuit en douceur pour des pilotes expérimentés comme eux habitué à encaisser des accélérations puissantes et répétés.

Gino ne se retourna même pas pour regarder la Terre s’éloigner derrière eux lorsque la nacelle quitta le rail quasiment à la verticale en direction de l’espace, il n’avait pas le temps pour de telles futilités, il devait se concentrer sur la suite des opérations…ses hommes comptaient sur lui.

Une heure plus tard les ms finissaient d’être débarqués sur les trois vaisseaux pendant que la flotte d’Orb faisait route vers Mishara puis vers Copernicus… Gino rejoignit le Caernavon pour saluer le capitaine Wellington avec Lunamaria pendant que les autres finissaient le transfert. Certains ms étaient de trop et allaient devoir être entassés dans des soutes donc inutilisables pour un éventuel combat, néanmoins ils avaient bien assez d’appareils pour se défendre d’autant plus que l’Exus de Luna et son Evil étaient présent sur le Classe Nazca…Il salua tout le monde sur la passerelle mais le capitaine Wellington s’empressa de sa lever pour entrainer Gino vers une salle de réunion avec la jeune commandante de ZAFT en même temps.

- Désolé de vous brusquer ainsi mais nous avons reçu une communication de président Durandal il y a moins de dix minutes…il veut vous parler dès que possible, c’est très urgent.


Le visage de Gino se ferma, pour que Durandal fasse appel à eux ainsi cela signifiait que quelque chose de grave était en cours et il craignait de se retrouver impliquer dans une opération dont il ne maitrisait aucun paramètres…
 
=> http://gundamneogeneration.vraiforum.com/t1428-Le-Duel-des-Traitres.htm#p29…

 

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 21:33
Sujet du message: Recontre au sommet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Orb Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: