:: Mensonges et vérité. ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Cité Doragon
 
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 7 Jan 2014 - 01:20
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

De loin, cela pouvait ressembler à n'importe quelles funérailles d'un soldat mort sur le champ d'honneur. Pour quelqu'un d'extérieur, il ne pouvait s'agir de là qu'une simple équipe profondément affectée par la perte d'un coéquipier, ce qui était malheureusement chose courante en ces temps de guerre. Mais ce qui semblait être, ce qui paraissait, le dessin qu'autrui pouvait voir de l'entrée du cimetière aux pierres tombales blanches n'était rien de tout cela. Pour cet homme qui partait en terre, tout un équipage avait rassemblé les rares forces dont il disposait encore pour le saluer une dernière fois, un dernier au revoir, un ultime message.

Sous le soleil artificiel de la colonie Doragon se tenait en ligne douze personnes faisant courageusement face à la pierre blanche parfaitement taillée et éclatante. Elle était gravée d'un nom, d'un prénom et de dates qui étaient bien trop proches l'une de l'autre. A côté d'eux étaient alignés quatre soldats en uniforme de cérémonie, un fusil aux pieds, regardant l'horizon, le ciel qui s'abattait sur cette prairie tachetée de blanc.

C'est dans un tableau émouvant qu'un homme démarqué des autres et à la poitrine bien garnie de décorations s'approcha lentement du capitaine de l'Enterprise, John Price, un drapeau aux couleurs de l'alliance zodiacale à la main. Il le lui tendit et c'est avec souffrance que John le reçut, s'efforçant de lever son seul valide et cela malgré ses côtes fêlées. Cet homme, le commandant des forces spéciales et « ami » du capitaine posa une main attentionnée sur l'épaule de son subalterne, emplis de tristesse.


-Je suis désolé... Je suis vraiment désolé, John...

A ces mots très sincères et emprunt d'émotions, il resserra sa poigne sur le drapeau et s'avança vers la pierre tombale afin de se poster derrière elle et de faire face à ses soldats. Pour tout le respect qu'il témoignait à l'égard de son défunt ami, il se devait de parler une dernière fois à l'attention de sa mémoire.

-Luca Esteban D'Orazzio...

La simple prononciation de ce nom, le véritable nom de celui connu sous le sobriquet Ghost, était un véritable calvaire pour le vétéran et cela, tout le monde s'en était rendu compte par le simple tremblement qui brisait sa voix.

-Il n'y a pas de mots... Il n'y a pas d'expressions, dans aucune langue, qui pourraient exprimer les regrets et le sentiment de tristesse qui m'envahissent.

Que cela soit Elehaymm, Aira ou même la nouvelle, tous percevaient la vérité dans sa parole, sa voix saccadée par le chagrin ne l'aidait en rien à dissimuler sa profonde tristesse. Mais contre toute attente, aucune larme ne coulait sur ses joues, aucune larme ne perlaient même ses yeux. On ne pouvait que lire les pensées de son coeur meurtri sur son visage.

-Je me rappelle le jour où je t'ai recruté, je me rappelle ta motivation, ta bonne humeur, ta détermination... Tu n'étais pas qu'un simple soldat, tu n'étais pas qu'un sous-officier, tu étais mon partenaire, le plus fiable qui m'ait été donné d'avoir.

Alors qu'il venait de dire cela, son regard parcourut un à un les visages de ses pilotes comme de son unité des forces spéciales. Tout ceux qui avaient pris part à cette opération étaient là, prenant sur eux la douleur qu'ils pouvaient encore ressentir suite à leurs blessures... Tous étaient vêtus de leur uniforme bien qu'ils ne soient pas aussi impeccables que les quatre tireurs d'à côté mais John ne pouvait en aucun cas leur faire de reproches. Leurs blessures étaient handicapantes, certains avaient même été plâtrés tout comme John l'était d'un bras... Il y avait toutefois plusieurs personnes qui s'étaient présentées sans une seule trace de bataille : Zessica, Kirk et la nouvelle récemment affectée à l'Enterprise, la sergent Osis. Cela devait être ... spécial, pour elle. Débuter dans un équipage par des obsèques...

Une fois qu'il eut fait le tour de leurs visages, il reprit la parole.


-Je ne sais pas comment en est-on arrivé là... mais je t'en fais la promesse solennelle, cet affront indigne que l'on te fait subir ne sera pas sans conséquences... Je te le promets... non... Je vous le promets, mon capitaine.

Il accompagna ses mots d'un geste symbolique qui créa très certainement la surprise pour tous. Après avoir déposé le drapeau dans l'herbe, il porta sa seule main sur ses galons d'officier capitaine qu'il détacha de sa poitrine pour les déposer sur le sommet de la pierre tombale. Enfin, il se redressa avec peine et douleur pour exécuter un salut militaire aussi parfait qu'il le pouvait dans son état... Et très vite, la ligne de soldats qui lui faisait face l'imita tandis que machinalement, les quatre tireur levèrent leur arme, la pointèrent en l'air, dans la même direction et tirèrent avant de représenter l'arme. Ce geste, ils le répétèrent trois fois supplémentaires durant les quelles aucun membre de l'équipage n'eut cessé son salut.

*Au revoir, mon ami. *
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Mar 7 Jan 2014 - 01:20
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sheryl Nome
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 141
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Destiny
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: ZGMF-X58S Telfyr
Poste: Pilote
Grade: lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 10 Jan 2014 - 18:08
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Tout recommençait, une fois de plus… Encore… Plus je combattais, et plus les choses s’empiraient. Depuis la mort de mes parents, j’avais pris la décision de me rendre utile. D’abord pour soutenir l’effort de guerre en donnant aux autres l’envie de défendre les colonies, ensuite en prenant les armes à mon tour. Tout cela, j’avais pu le faire grâce à Patrick Zala, l’ancien président du Conseil Suprême des Plants. Il avait été comme un père pour moi, m’élevant au même rang que Lacus Clyne avant qu’elle ne nous trahisse tous. Il m’avait ensuite permis de rejoindre un vaisseau composé de l’élite de la ZAFT afin de montrer l’exemple en prenant les armes. Mais aujourd’hui, il était mort, comme mes parents. Et j’avais l’impression que son enterrement avait eue lieu hier. Pourtant, aujourd’hui, nous étions là une fois de plus, tous tristes d’avoir perdu un habitant des colonies. Et pour certains, comme le Capitaine Price, la douleur était encore pire. Je pouvais parfaitement le comprendre…

-Luca Esteban D'Orazzio...

C’était donc le véritable nom de Ghost ? Le nom qu’il avait reçu en venant au monde, sans doute sur l’une des douze colonies…
Ses parents n’étaient pas ici ? Peut-être qu’il n’en avait plus, lui non plus ? Je n’étais probablement pas la seule dont la vie avait été détruire par les Naturels…
Une vague douleur se fit ressentir dans mon épaule à laquelle je m’étais blessée durant cette horrible mission. Mais ce n’était rien en comparaison à celle qui me transperçait le cœur. Pourtant, Zack était encore à mes côtés… Pour l’instant, du moins. Mais comment être certaine qu’un autre drame ne surviendrait pas dès le lendemain ? Ou la semaine suivante… ?

-Il n'y a pas de mots... Il n'y a pas d'expressions, dans aucune langue, qui pourraient exprimer les regrets et le sentiment de tristesse qui m'envahissent.

Doucement, je relevais les yeux en entendant John Price entamer son discours. Ma douleur actuelle n’était sans doute rien en comparaison de la sienne. Et Ghost méritait que cette cérémonie soit à la hauteur de ses actes accomplis. Je ne pouvais pas me permettre de verser une larme, pas ici.

-Je me rappelle le jour où je t'ai recruté, je me rappelle ta motivation, ta bonne humeur, ta détermination... Tu n'étais pas qu'un simple soldat, tu n'étais pas qu'un sous-officier, tu étais mon partenaire, le plus fiable qui m'ait été donné d'avoir.

Il l’avait lui-même recruté ? Sa douleur n’était certainement que plus grande encore. Il devait se sentir coupable. Bien qu’ils avaient tous une part de responsabilité dans sa mort. S’ils avaient tirés sur la bonne personne, sur celle qui avait touché Ghost, alors peut-être qu’ils s’en seraient tous sortis ? C’était toujours pareil. On ne pouvait que se faire des reproches à la mort d’un individu que l’on avait déjà côtoyé… Ce sentiment était encore pire lors des guerres car il laissait des marques. Comme des cicatrices qui ne disparaissaient jamais réellement.

-Je ne sais pas comment en est-on arrivé là... mais je t'en fais la promesse solennelle, cet affront indigne que l'on te fait subir ne sera pas sans conséquences... Je te le promets... non... Je vous le promets, mon capitaine.

Ce petit geste non-officiel mais honorifique m’amena toutefois une larme à l’œil. La voix de Price tremblait tellement… Il devait souffrir terriblement. Avait-il une famille, lui ? Des parents ? Une femme ? Quelqu’un qui serait là pour le réconforter ? Dans le cas contraire, peut-être que je devrai lui parler plus tard ? Mais dans l’immédiat, je m’appliquais comme tous les autres à saluer une dernière fois le soldat Ghost qui avait servi la ZAFT jusqu’au bout, espérant sans doute un avenir meilleur pour les générations futurs.
Revenir en haut
Aira Sword
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2012
Messages: 29
Masculin
Gène: Coordinateur; SEED
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Dragon
Poste: Pilote
Grade: Adjudant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 16 Jan 2014 - 22:57
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

En ce jour il n'était pas du tout question de joie, l'opération avait laissé son emprunte au fer rouge chez le jeune homme, c'était la première fois qu'il se battait en réalité et il était presque recouvert de bandages sur le torse ainsi que sa jambe droite plâtrée jusqu'au genoux. Le plus jeune des pilotes du vaisseau avait l'impression que quoiqu'il fasse rien n'allait mieux aller, qu'il n'était qu'une goutte d'eau dans cet océan de fureur et de haine qu'engendre la guerre. Il se sentait coupable d'un sens même si ce n'est pas tant de sa faute, on lui a dit qu'il fallait qu'il soit heureux de rentrer en vie et qu'il fallait fêter sa... Mais qui a le coeur a faire la fête alors que certains des siens sont tombés? En tout cas pas le commandant Price, qui reçu le drapeau avec une émotion assez visible. Étrangement, Aira se sentait vraiment "proche" si l'on peux dire des autres membres de l'opération maintenant, ce qui représente beaucoup pour ceux qui l'on connu.


Traumatisé? Surement, il avait seize ans et pourtant pendant cette opération loupé il a vu ce qu'il n'aurait jamais du voir, fait ce que ses parents lui ont toujours défendu de faire, mais il se battait pour la ZAFT et surtout payer les frais médicaux de sa soeur. Le nom de ghost résonna dans sa tête comme le gong d'une cloche, il avait toujours entendu parler de lui avec ce surnom, jamais il n'avait eu de nom, cela le rends plus réel aux yeux du pilote aux cheveux blancs, il était surement un membre important du vaisseau qu'il venait d'intégrer, enfin c'est ce qu'il pense. Malgré sa peine, le capitaine ne versa pas une seule larme pendant ses paroles, laissant au pilote du dragon de réaliser a quel point la guerre était injuste et cruelle.


Il était dans un état un peu second, un petit peu sous le choc tout de même, mais rendant au capitaine lorsqu'il croisa son regard un regard déterminé en resserrant doucement plus fort ses béquilles. Ils n'étaient pas aussi beaux et fringuant que les officiers qui tiraient au fusil mais Aira avait conscience d'avoir passé son baptême du feu, il avait connu la guerre la vraie et il la connaîtra a nouveau... Il regarde faire le capitaine du vaisseau, il regrette soudainement de ne pas pouvoir faire de geste aussi symbolique pour cet homme qu'il aurait aimé connaître. Il rends le salut aussi bien qu'il le peux, ce qui est difficile avec une jambe dans le plâtre et les bras tenant ses béquilles, mais il réussi a s'en libérer un pour faire un salut a peu près correct. 


Il remarque que le capitaine a été le seul a avoir eu un geste irrationnel dans l'histoire et pris d'une subite impulsion, il décroche un de ses insignes d'épaules de pilote d'élite, bon c'est vrai qu'il lui en reste encore un mais bon, avant de se rapprocher de la tombe en claudiquant avec ses béquilles, il voulait vraiment faire quelque chose d'inhabituel lui aussi mais n'avais rien a déposer. Il dépose l'insigne aux côtés de ceux du capitaine, se disant que cela était sa modeste contribution a l'hommage de cet homme et soupire avant de dire:


"Je regrette vraiment de ne pas avoir pu vous connaître..."


Il repars se ranger ensuite aux côtés des autres pilotes du vaisseau et se plaçant entre Elehaymm et la nouvelle pilote, Ratach s'il se souviens bien. Il n'a pas encore eu le temps de lui parler et trouve qu'elle a l'air assez sympa, se fichant complètement qu'elle soit une naturelle, tant qu'elle est de la ZAFT... Il se remet a fixer la tombe, ses mains serrant de plus en plus ses béquilles, cela commençait a faire remonter des souvenirs profondément enfouis qu'il aurait préféré ne jamais se souvenir, des souvenirs du jour ou il y a eu l'enterrement des cercueils vide de ses parents... 
Revenir en haut
Elehaymm Van Houten
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 56
Gène: Coordinateur ; SEED
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Alpharius
Grade: Major
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 18 Jan 2014 - 10:45
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Elle avait écouté Price réciter son discours, mais en fait, elle avait plutôt la tête ailleurs. Elle savait qu'elle n'aurait pas pu faire davantage, qu'elle ne pouvait pas sauver ce type, même si elle avait été une reine du tir au sniper.
Mais elle ne pouvait s'empêcher de se reprocher sa mort.
Tristesse ? Oui, dans un sens. Elle était surtout triste de ne pas être meilleure que ça. S'étant fixée pour objectif de créer des machines faites pour contrer le modèles freedom de la FFCE, elle avait autre chose à faire que de s'apitoyer davantage que ça sur le reste.


Oui, la mort de ce soldat était triste, mais ce n'était  pas trop son affaire à ce stade, c'était surtout celui de son supérieur et de son équipe de commandos.
Elly voulait surtout se remettre au boulot le plus vite possible, pour s'occuper l'esprit et dissiper ce sentiment de culpabilité qui menaçait de l'envahir petit à petit si elle ne s'y mettait pas au plus vite.
Elle entendit l'un des nouveaux à côté d'elle, enfin, y en avait deux des nouveaux sur ce vaisseau, mais elle prendrait le temps de les connaître plus tard, maintenant, ce n'était vraiment pas le moment.


D'ailleurs, elle ne dit rien pour sa part, se contentant de garder les yeux fermés une bonne minute pour le mort. Mais ce sera tout de sa part, elle ne voulait pas s'occuper de ça plus longtemps, même si elle ressentait facilement la tristesse du capitaine.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 20 Jan 2014 - 12:24
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

La nouvelle jeune recrue de zaft, dans son uniforme vert et a l'ornement doré se tenait droite en ligne prés des pilotes de L’entreprise, ou elle servirai.

Elle était arrivé la veille sur vaisseaux a l’étrange silhouette ronde. Après avoir était entraîné rapidement au pilotage du Gouf capturé qui lui servaitde machine dorénavant.
On lui avait aussi enseigné comment vivaient les gens sur les colonies, leurs mode de pensés, leurs expressions, leurs habitudes, tout ce qui faisait des habitants de l'espace une nation a part entière.
Son Intégration a Zaft c’était bien passé, Même si quand elle avait posé le sol sur la colonie militaire pour rejoindre le navire, sont cœur avait battue a tout rompre ,lui rappelant la première fois ou elle avait pris contactât avec la Civilisation.

Sont arrivé a bord de l’entreprise c’était passé étrangement. Bien sur tout les mâles de la zone l'avait dévoré des yeux, mais cela ne changé pas grand chose a routine quotidienne.

Elle c’était présenter au capitaine Pride. Un homme qui a ses yeux était la caricature type d'un capitaine de navire, grand barbu le visage usé et les yeux qui vous transperce l’âme d'un regard. Des qu'elle le salua, elle su qu'elle pourrait lui confié aveuglément sa vie lors d'une mission, et cela la fit frissonné. IL lui donna un ordre qui lui parue étrange. Demain tenue de parade lever a 06h15.
Ratach s'exécuta.

Et maintenant elle était ici a un enterrement militaire de Zaft.
Ratach suivait avec intérêt la cérémonie au quel elle était convié. L' atmosphère solennel et triste était pesante. cependant elle sentait aussi au tour d'elle la camaraderie qui unissaient les personnes présente dans ses lieux et était honoré d'avoir était convié.
Zaft n’était pas les monstre que le BC tenteaient par tout les moyen d'éradiquer. Par leur cérémonie funeste ils étaient bien plus humain que les gens du lue.
La bas on l'avait laissé pour morte deux fois, elle n’était même pas sur qu'on avait eu une pensé pour elle depuis sa disparation. Alors un enterrent...

Ratach fut triste a cette pensé.. Elle était a peine arrivé ici quel se sentait mieux chez l'ennemie que chez elle.
Elle écoutât le discours mortuaire dédié aux soldats qu'elle n'avait pas connue mais qui était mort pour leur conviction et leur nation. Il n’était vraiment pas différent d'eux en fait ? Elle le savait elle l'avait toujours su. Elle l'avait juste oublié, a case de la guerre.

L’ambiance et ces tristes pensés lui firent versé des larmes... Elle n’était pas si forte que ça en fait, bien quand pense Shadow.
Elle se contenta de de pleurer en silence le reste de la cérémonie.
Peu importe si elle passé pour une faible. Elle était triste pour les mort, pour elle, et pour les vivant.
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 21 Jan 2014 - 20:21
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Dans la pénombre de son bureau, on pouvait voir un léger reflet sur le visage du capitaine, ses yeux brillants fixaient une bouteille de whisky qui se tenait droite sur la table, encore scellée, deux verres vides côte à côte lui faisaient office de partenaires. Il n'avait pas le coeur à la boire, il n'avait pas le courage de poursuivre cette habitude alors qu'il n'était plus là pour rire avec lui...

Voilà maintenant plusieurs jours que son ami était en terre et que la majeure partie de l'équipage n'était plus sous traitements pour leurs blessures car pratiquement tous étaient guéris. Encore une avantage que leur octroyait leurs gènes. Depuis l'enterrement, John avait largement eu le temps de repenser à tout ce qui s'était passé puisque cela faisait plus de 72h qu'il n'était pas sorti de sa cabine. Cette mission... elle hantait même ses nuits...


***

-Tu vas bien ?!

Ils étaient à nouveau dans le désert, John et Shéryl isolés. Tout le monde avait réussi à rejoindre un des véhicules cachés dans le village même si pour une quelconque raison, le capitaine et la lieutenant étaient les seuls à s'être retrouvés au point A, où se trouvait donc un des engins.
C'est pourquoi, lorsque leur Jeep fut percutée par une roquette au niveau des roues arrières, ils se retrouvèrent seuls.

Vraisemblablement sonnée par la cascade du véhicule, John la tira pour la mettre à couvert derrière la carcasse fumante puisque les ennemis débarquaient déjà de leurs Hummers. Price jeta un coup d'oeil dans leur direction avant de constater que la seule aide qu'ils pouvaient avoir était loin devant déjà. Il ferma alors les yeux, contractant ses poings plus fort que jamais.


*Onze... Tu es tout seul, ils sont onze.... *

Soudain, l'image du corps de Ghost et du visage de Sheryl se superposèrent dans son esprit et quand il ouvrit les yeux, son regard était totalement différent ! Il se jeta sur la mitrailleuse qui était miraculeusement encore en état et après l'avoir détachée, il l'abattit sur la carlingue pour ouvrir le feu sur la troupe ennemie !


-Ne vous approchez pas !

Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept tombèrent mais déjà, leur chef, l'extented, l'agrippa par l'épaule et l'envoya voler en arrière ! Il avait eu le temps de courir jusqu'à lui avant de se faire descendre ! Mais qu'importait, John était un soldat surentrainé et maintenant que son pouvoir, son Seed, était activé, il ne réfléchissait plus, ses instincts le guidaient et il le guidait vers un bain de sang pour protéger Sheryl des naturels. Il avait perdu un soldat, il n'en perdrait pas un deuxième !

En poussant un cri de rage, il abaissa l'arme que l'ennemi pointait vers lui en complétant le mouvement d'un crochet droit en plein menton ! Avant qu'il ne tombe sur sa subalterne qui était encore assise là, il le tira par le bras qu'il avait abaissé peu avant pour cette fois planter son couteau dans le deuxième bras que le naturel avait levé en garde ! Mais les autres étaient déjà là, s'apprêtant à tirer !


-Non !

Il projeta l'extented sur le naturel le plus proche, roula pour se mettre devant Sheryl et dégaina son pistolet dans le même mouvement. Il n'eut que le temps de tirer deux fois qu'un balle le heurta dans la jambe... mais la contre-partie était clairement appréciable, il s'était débarrassé de deux ennemis ! Malgré sa blessure, il se releva pour se jeter sur l'extented qui ne déniait pas mourir si facilement ! John esquiva un direct et contrattaqua d'un revers qui fut malheureusement paré par le fusil que le lieutenant ennemi tenait à la vertical pour se protéger ! La puissance était telle que le capitaine de l'Enterprise sentit ses os se briser au contact du métal... ! Mais son Seed le poussait à continuer et en arrachant le couteau qui était toujours planté dans un des bras du naturel, il se tourna dans l'autre sens pour le lui enfoncer dans le front en même temps qu'un coup de feu fut tiré. Les deux hommes s'effondrèrent.

- ... Merde ...

C'est à moitié inconscient que l'homme à la barbe se sentit bougé par quelqu'un et c'est après quelques minutes de marche qu'il aperçut une mèche rose lui effleurer le visage. Sheryl le tenait à bras le corps et bientôt, ce sont ses équipiers qu'ils retrouvèrent, eux aussi près d'une carlingue enflammée. Ainsi donc ils s'étaient également fait avoir ? Etaient-ils seulement tous en vie ? Price n'avait plus les idées assez claires pour faire le compte et bientôt, il sombrerait dans l'inconscience avec comme dernière image, tout le sang qu'il perdait sur les vêtements de la chanteuse qui se démenait pour le tirer de l'enfer où il les avait emmenés...

Il apprit bien après, sur un lit d'hôpital que les pertes se résumait au chiffre de un, Ghost, mais que tous étaient hospitalisés.


***


Lui en voulaient-ils pour ce qui s'était passé ? ...

Le pire dans toute cette histoire était la réaction de l'Etat-Major. Même si John avait envoyé un rapport détaillé, expliquant bien que la base qu'ils avaient attaquée n'avait strictement rien à voir avec l'assassinat de Zala, accusant les services de renseignement d'incompétence, les hautes puissances avaient pris la décision de dissimuler les preuves de leurs erreurs, remettant alors tous les dégâts subis sur le compte de la « nullité » de l'équipage de l'Enterprise... Le nouveau gouvernement était encore trop faible que pour vivre une scandale pareil...


-Quelle honte... Comment ose-t-il te faire ça, Luca...

Il serra alors les dents et ses yeux brillants de tristesse se changèrent très vite en un regard de colère... Il devait expliquer cela à ses pilotes, il le devait... Il se leva donc et diffusa un message dans les coursives depuis son bureau.

//Avis à tous les pilotes, soyez à la salle de Briefing dans 2 minutes.//

Avant de partir, il referma le gilet de civil qu'il portait car depuis l'enterrement, il n'avait plus voulu porter l'uniforme blanc d'officier de cette armée qu'il tenait maintenant en aversion.

Il ne fut pas bien long à rallier la dite salle et il attendit là, assis sur un des sièges qu'occupaient habituellement les pilotes, que ses subalternes n'arrivent.
Revenir en haut
Sheryl Nome
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 141
Féminin
Gène: Coordinatrice
Vaisseau: Destiny
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: ZGMF-X58S Telfyr
Poste: Pilote
Grade: lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 30 Jan 2014 - 17:13
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Cela faisait déjà des jours que nous étions rentrés à bord du vaisseau. Nous n’avions pas reçu de permission malgré notre retour ici, mais de toute façon, pour moi, tout cela était terminé. Au moins pour un temps, en tout cas. Puisque mon état ne me permettait plus de servir sur le front, je resterai un temps sur les colonies afin de stimuler les recrues et de remonter le moral des troupes. C’était le comble, j’allais devoir sourire et expliquer à tous ces soldats qu’ils faisaient ce qu’il fallait. Pourtant, je n’y croyais plus moi-même. La guerre ne se passait pas bien. Ils perdaient sans cesse des hommes au combat et que gagnaient-ils en retour ? Un statut quo tellement difficile à tenir…
Les officiers supérieurs avaient raison : je n’étais, pour l’instant, plus apte à servir sur le front. Mon corps se remettait assez bien de cette mission catastrophique. Mon épaule allait déjà un peu mieux, mais psychologiquement parlant, c'était autre chose. "Un corps peut guérir, mais l'esprit manque parfois de résilience"... C'était ce qu'avait dis le médecin et jamais il n'avait eu raison à ce point. Et je n’étais pas la seule. Kurz et Mélissa aussi allaient être mutés, en tant qu’instructeurs pour les jeunes pilotes de Zaku. Ils feraient sans doute un excellent travail. Et puis, ils seraient ensemble, et dans une sécurité relative au sein des colonies… Moi, je ne savais même pas ce que Zack allait faire. Il avait dû être troublé, lui aussi, mais il était impossible d’avoir une conversation avec lui depuis notre retour. On s’évitait, tout simplement, comme si nous avions peur de savoir ce qui se passait dans l’esprit de l’autre. Personnellement, cela m’empêchait même de dormir. Cette situation, les terribles souvenirs de cette mission… Lorsque je fermais les yeux, les images continuaient de défiler clairement dans mon esprit. Notre jeep neutralisée, tous ces ennemis, Price blessé, notre fuite à travers le désert, sans même savoir si les autres avaient survécus…

//Avis à tous les pilotes, soyez à la salle de Briefing dans 2 minutes.//

J’ouvris les yeux en entendant cette annonce, une larme perlant au coin de mes yeux et roulant sur mes joues. Mon changement d’affectation ne serait effectif que dans quelques jours. En attendant, j’étais toujours considérée comme un pilote, ici. Je me levai donc en ajustant machinalement ma tenue. D’un geste des mains, j’essuyais les larmes qui avaient coulé sur mon visage alors que je tentai de me reposer et je sorti de ma cabine, prenant la direction de la salle de briefing. Je n’y ai plus remis les pieds depuis le briefing de cette mission…
Aujourd’hui serait sans doute la dernière fois…
En marchant, je me rendais compte d’une chose. Depuis mon retour, le calme qui régnait dans ces couloirs, la nourriture que je tentai de manger, la douceur du lit. Tout cela me semblait irréel. Car dès que je faisais le vide autour de moi, j’avais l’impression d’entendre à nouveau les tirs et les explosions qui soulevaient des trombes de sable chaud. C’était sans doute ça qu’on appelait un traumatisme… ? En tout cas, alors que j’entrai dans la salle de briefing, je vis aussitôt le regard du Capitaine Price se poser sur moi. Par habitude, j’allais effectuer un salut militaire mais il secoua aussitôt la tête et m’indiqua une chaise en me demandant si je me sentais mieux.

- Oui… Merci.

Encore une fois, j’avais répondu davantage par habitude que pour avouer la vérité, et le Capitaine Price semblait l’avoir compris. Bien sûr, que je n’allais pas bien. Et lui non plus, d’ailleurs. Elle le savait sans demander. Aucun des membres ayant participé à cette opération ne devait se sentir bien, de toute manière. Mais ils étaient encore vivants, eux. Alors, il fallait faire avec…
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 3 Fév 2014 - 21:01
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Ratach visité l'Enterprise. Le navire des colonie était bien plus grand et différant que le lue, et si perdre y était plus facile. Ratach exploré donc chaque compartiment, faisant connaissance avec l'équipage. Mais cette petite escapade n'avait pas qu'un but touristique. Cela lui permettrait aussi de voir les endroits qu'elle pourrai saboter au cas ou.
Cela lui était étrange de pensé que dorénavant, elle vivait chez l’ennemie. Tout y était si différent et si familier c''était déroutant. Si on ajouté à ça les événements lors de sont arrivé on pouvait ce demandé comment cette jeune fille pouvait tenir le coup ? Ratach ce le demandé aussi. Peu être par ce que tout cela l'amusé au plus au point.
Le fait quel ne soit plus sur le Lue y était aussi pour beaucoup. A bien y réfléchir a par la petite Suiguitou avec qui elle avait commencé a ce lie d’amitié et le chef meccano, rien ne lui plaisait sur ce navire. Pensé qu'elle devrait y retourné lui mis un haut le cœur et elle se retient pour ne pas rendre son petit déjeuner dans la coursive. Décidément ce fichu navire continué a l’emmerdé.
Elle devait penser a autre chose, comme par exemple ou était sa cabine ou le hangar, d’ailleurs ou était elle actuellement? Elle continua sur la coursive et tombât sur le hangars. Les techs travaillaient sur les machines. Elle regarda les géants de métal avec émerveillement. Elle adoré les gundams quelque qui soit, est la c’était des modèles ennemie. elle allait pouvoir en apprendre plus sur eux, une partie du travail d'espion qui lui plaisait pleinement, mais est ai ce réellement du travail?

-Avis à tous les pilotes, soyez à la salle de Briefing dans 2 minutes. Fit la voix du commandant dans les haut parleur du navre.

Bon, elle devrait remettre la séance de mécanique a plus tard. Elle se dirigea vers le tech le plus proche.
-Excusée moi caporale, ou puis je trouver la salle de briefing ?
-Tournez a gauche au bout de ce couloir et troisième porte à droite.
-Merci. Ratach saluât mollement le caporale et se dirigea vers l'endroit indiqué.

Quand elle rentra dans la pièce, Le capitaine et Shery y était présent.
Ratach fit un salut dans les règles et s’assit a coté de la jeune femme au cheveux blong rose.
Celle ci semblait triste et le capitaine aussi. A bien y pensé tout l'équipage abordé un morale morose. Ce qui était normal après ce qui venait de ce passé. Elle devrais rapidement faire un rapport pour signaler cela au CTA.
Revenir en haut
Aira Sword
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2012
Messages: 29
Masculin
Gène: Coordinateur; SEED
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Dragon
Poste: Pilote
Grade: Adjudant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 8 Fév 2014 - 21:31
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Tout était si nouveau... Aira était plutôt perdu dans ce vaisseau a vrai dire. Le pilote du dragon avait passé la presque totalité de son temps de service sur un vieux Nasca bien que pendant une demie journée il s'était retrouvé affecté sur le Minerva qui était aussi un splendide vaisseau. Bon on ne reviendra pas sur ce stupide défaut dans l'alimentation de son mobile armor qui l'a forcé a aller repartir passer un temps monstrueux a refaire divers tests et travailler avec l'équipe de scientifiques, la récente nomination de la très jeune Dr Magnus avait bien changé les choses. Elle avait réussi a donner un second souffle au projet qui allait se terminer par une catastrophe. En tout cas, il était devenu impossible que le mobile armor d'Aira devienne un modèle de série de la zaft, bien trop coûteux. 


C'est donc depuis quelques jours qu'Aira errait sur le vaisseau comme une âme en peine, sérieusement il s'ennuyait, il n'y avait rien a faire de concret. On l'avait interdit de simulateur de peur qu'il se blesse dedans vu la gravité de ses blessures qui maintenant ne sont plus que des mauvais souvenirs, c'est fou ce que la médecine de zaft peut être efficace. Etrangement, depuis son réveil, il avait fait un blocage psychologique... Il était devenu incapable de se souvenir de quoi que ce soit durant la mission ce qui le gênait particulièrement vis a vis de ses camarades, il se demandait si le médecin de bord l'avait prévenu de son état psychologique... Etrangement, quand il fermait les yeux, c'était le visage de Ratach pleurant sur la tombe de Ghost qui lui revenait en tête et quelqu'en soit le moment et surtout durant son sommeil. C'est en se faisant cette réflexion qu'il entends le haut parleur demander le rassemblement des pilotes.


Aira soupire en se rendant compte qu'il avait laissé sa veste traîner dans le réfectoire et qu'il ne l'aurait pas... Bah en réalité il se doute que le capitaine lui en voudra pour sa après tout vu le délai extrêmement court il comprendra surement. Se retrouvant a ce moment précis au point diamétralement opposé comme par hasard, il du faire un incroyable effort de sprint et d'esquive a travers le vaisseau ce qui laissait les gens plutôt pantois en sachant que deux jours plus tôt il était encore en béquilles. C'est donc en haletant qu'il se retrouve arrivé, boitant de nouveau parce qu'il a trop forcé sur sa jambe blessée, néanmoins il viens s'asseoir, reprenant son souffle:


"Excusez moi de mon retard capitaine j'étais loin dans le vaisseau"


C'est en boitillant qu'il se rends vers son siège et s'assis aux côtés de Ratach et Sheryl qui étaient déjà arrivées, il se demande ou est passée celle au prénom presque imprononçable... Bah a vrai dire il a autre chose a se préoccuper comme ce que dira le capitaine Price...  
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 12 Fév 2014 - 22:20
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Ratach regarda  Aira s’asseoir a coté d'elle. Elle ne proposa pas sont aide au beau jeune homme au cheveux platine, qui tout pilote qu'il était prendrait cela pour de la pitié.
Elle remarqua que celui ci n'avait pas vraiment le sourire.Comme tout les membres présent dans la pièce, remarque avec la dérouillé qu'ils venaient de prendre, c’était compréhensible.

- Comment vont tes blessures aujourd'hui Aira? Demanda Ratach avec sont sourire le plus doux et le plus apaisant.


Ratach ce demanda pourquoi elle entamé la conversation? Peu être par ce qu'elle aimé rendre les gens heureux au tour d'elle?


Dernière édition par Ratach Osis le Jeu 13 Fév 2014 - 15:35; édité 2 fois
Revenir en haut
Aira Sword
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2012
Messages: 29
Masculin
Gène: Coordinateur; SEED
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Dragon
Poste: Pilote
Grade: Adjudant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 13 Fév 2014 - 10:56
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Aira est légèrement crispé, sa jambe continuait de lui faire moyennement mal mais sa finissait par passer et sa va de mieux en mieux avec le temps, puis pour etre franc, le pilote du dragon ne se voyait pas aller demander une pause au capitaine, surtout que ce qui semblait arriver comme briefing semblait etre assez dur a entendre. Il leur restait un peu de temps avant que sa commence et c'est la que Ratach en profite pour lui adresser la parole.  Aira est assez surpris sur le coup et rougis légèrement ne comprenant pas sur le coup, il penche néanmoins la tête vers elle et souris légèrement a son tour, ses joues prenant une légère teinte pourpre:


"Plutôt bien vu ce qu'on a traversé, les médecins sont vraiment doués sur ce vaisseau? Et toi? Comment tu vas? Tu te fais bien a la vie sur ce vaisseau?"


C'est avec une sorte de gêne qu'il regarde Ratach de bas en haut, le plus discrètement possible, lui souriant timidement. 
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 13 Fév 2014 - 15:34
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Ratach rigola intérieurement. Sur terre ou sur les colonies, les hommes étaient les mêmes, ils devaient toujours déshabiller les filles du regard des qu'ils le pouvaient.
Au moins Aira semblait s’intéresser en tant soit peu a elle. Ce qui n’était pas le cas de ses ex équipiers.

- Je vais bien, merci. La vie sur l' entreprise est totalement différant que ce que j’imaginais en montant a bord, je me plein pas. C'est vraiment sympas ici, Enfin ça fait que trois jour que je suis là...


Dernière édition par Ratach Osis le Lun 17 Fév 2014 - 23:45; édité 1 fois
Revenir en haut
Aira Sword
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2012
Messages: 29
Masculin
Gène: Coordinateur; SEED
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Dragon
Poste: Pilote
Grade: Adjudant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 17 Fév 2014 - 23:09
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Aira regarde Ratach dans les yeux, ses sourires lui faisaient vraiment chaud au coeur. Dans l'armée depuis l'âge de quatorze ans, il n'avait jamais eu vraiment la compagnie de jeune fille de son âge, se trouvant sur le programme Dragon avec des scientifique depuis presque son entrée dans l'armée, vous comprendrez que la proximité et l'intérêt d'une fille comme Ratach le mette un peu mal a l'aise. Lui souriant, il se demandait a quoi ressemblait la vie qu'elle s'imaginait? Riant un peu, il pose sa main sur la sienne, lui tapotant amicalement, en rougissant imperceptiblement:


"Pour être franc je suis pas la depuis plus longtemps que toi mais en tout cas a l'infirmerie ils étaient très gentil. Sa change de mon ancienne affectation. Que des vieux scientifiques acariâtres je te jure... Content d'avoir avec quelqu'un a qui parler"


Il lui offre son plus beau sourire, il ne comprenait pas d'ou lui venait cette envie de lui plaire, en tout cas pour tout observateur extérieur, sa devait être évident que Ratach plaisait a Aira... Pour l'opération il n'était pas le plus a plaindre... il ne se souviens de rien...


Dernière édition par Aira Sword le Mer 19 Fév 2014 - 19:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Dark Bane
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 107
Localisation: Là où aucun autre n'aimerait être...
Masculin
Gène: COORD-SEED
Niveau de pilote: 2
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 19 Fév 2014 - 06:03
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

John ne fut pas surpris de voir Shéryl passer le seuil de la porte en première. Même si la ponctualité n'était pas une de ses habitudes, au fond de lui, il se doutait bien que les récents événements l'avaient profondément atteinte et en voilà une preuve plus qu'évidente. Elle se dirigea vers lui en préparant un salut conventionnel mais le vétéran à la barbe négligée lui fit comprendre que cela n'était pas nécessaire et il lui désigna un siège comme invitation pour s'asseoir. Enfin, il lui demanda comme elle se portait depuis son retour, si elle se sentait mieux.

-Avez-vous recouvrer la santé ?

Il ne fallait pas être doté d'une grande intelligence pour apercevoir le double sens de sa question. Il lui demandait si elle se sentait mieux d'un point de vue physique mais également moral. Ce genre d'opération, cette conflagration vécue laisserait des traces à n'importe qui... Elle lui répondit toutefois timidement, en voulant le rassurer mais elle n'était pas fort convaincante, il fallait l'avouer.

-Oui… Merci.

Ces deux mots suffirent donc à faire comprendre à Price qu'elle avait perdu le courage de se battre... ou bien qu'elle n'en avait tout simplement plus la force... ?
Le capitaine se souvint alors de la dernière mission opérée avec l'unité des forces spéciales de réactions rapides dont feu le capitaine McMillan était le leader. Après l'explosion de l'ADM et après avoir vu ses camarades tomber un à un sous les balles de ces naturels fous-alliés, il avait été pris d'une forme de traumatisme assez rare, un traumatisme qu'il n'avait pas ressentit beaucoup de fois depuis mais dont il avait retrouvé les sensations lorsque lui et le lieutenant Nome étaient isolés et encerclés d'ennemis.
Tout cela pour dire que si lui avait à nouveau été la victime de ce traumatisme, il se pourrait très bien qu'elle en soit devenue une victime.
Il lui dit alors, sur un ton simple, sur le ton d'un civil qui parlait à un autre civil.


-Je sais ce que peut entraîner ce genre d'accident, je connais cela, les bruits assourdissants que l'on entend lorsque l'on ferme les yeux et que le silence nous entoure... Et je ne peux pas vous en vouloir de craindre cela.

John accompagnait ses mots d'un regard compatissant.
Bientôt, c'est Ratach et Aira, les deux nouveaux pilotes affectés à son navire qui se montrèrent. Ils allèrent s'asseoir non loin d'eux et c'est presque machinalement qui se mirent à se parler... et c'est là que la différence entre ceux qui ont vécu la dernière opération de A à Z et les autres se faisait voir. Alors que le jeune homme essayait de plaire à la rouquine part des mots qui poussait au rire, Shéryl et John restait ombrageux là où Ratach souriait. Vraiment, elle ne savait pas ce qu'ils avaient vécu et l'autre ne savait pas vraiment toute l'horreur qu'ils avaient dû voir. Un équipier tué dans sa machine n'est pas le même spectacle qu'un équipier tuer par un humain sans machine.
Le capitaine conclut alors son petit échange par une phrase qui ferait sûrement réfléchir Shéryl. Ou plutôt, qui la rendrait sûre et certaine de sa décision déjà prise.


-Si vous désirez vous retirer, je le comprendrai et je vous appuierai. Il n'est pas honteux de prendre du recul suite à un traumatisme, j'en suis passé par là aussi, je connais cette enfer également.

Une fois que Kurz, Mélissa, Zessica et Zack furent arrivés, John salua l'ancienne chanteuse pour enfin s'adresser aux autres une fois que les deux tourtereaux eurent cessé leurs bavardages. Il les regardaient un à un.

-Les hautes sphères ont rendu leur communiqué concernant la dernière mission de l'Enterprise. L'équipage n'a pas été capable de récupérer les informations cibles qui se trouvaient dans le complexe appartenant aux naturels...

Rien que ces premières phrases avaient suffit à faire écarquiller les yeux à ses subordonnés ayant pleinement participé à l'opération. Toutefois, John continua sur le même ton plat.

-Les blessures subies par l'équipage et la mort du soldat Ghost sont due à la faute de jugement du commandant de l'Enterprise... Voilà... Voilà ce que ces costards aux sourires bien blancs ont osé dire...

Il voyait sur le visage de Shéryl, de Kurz, de Mélissa et de Zack la stupéfaction qui l'avait éprit peu avant eux.

-Et nous n'avons rien pour prouver le mensonge... Les enregistrements vidéos pour lesquels Zack a risqué sa vie et pour lesquels Ghost est mort ont été supprimés. Mon rapport détaillés, falsifié... Ils ont étouffés l'affaire par un mensonge afin de ne pas dévoiler au monde l'échec de nos services de renseignements...

Oui, telle était la vérité qui se déchaînait sur eux...

-A partir d'aujourd'hui, nous avons l'ordre de continuer en respectant ce communiqué... Ce qui s'est passé là-bas... Nous sommes menacés de trahison si nous essayons de nous opposer à eux... Mais ça, vous en êtes conscients...

Il marqua une courte pose avant de donner la parole aux autres.

-Si vous voulez réagir à cela, parler de cette opération, crier à l'injustice, c'est maintenant ou jamais car après ce débriefing, une partie de l'équipage va être dispersée. Je parle notamment pour Kurz, Mélissa, Zessica, Zack et Shéryl...

Voilà, c'était à leur tour de s'exprimer maintenant.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 19 Fév 2014 - 22:43
Sujet du message: Mensonges et vérité.
Répondre en citant

Ratach sentie le contact amicale de Aira sur sa belle et délicate peau. Elle crut que le jeune homme lui prenait la main pour la draguer, mais il ne fit que la tapoter. Ratach compris qu' Aira était une personne qui aimée le contact physique quand il parlait. Cela lui rappelât sa grand mère qui faisait sauvant de même.
Elle s' apprêtait à répondre au jeune homme qui lui souriait amicalement quand le capitaine pris la parole.

Au début elle ne compris pas vraiment de quoi celui ci parlé. Mais en écoutant le discours de son supérieur avec plus d'attention , Ratach fut triste et en colère a la fois.
Cela n'aurait pas du l’étonner. Les politiciens et les connard était les même partout, et semblable quand il fallait refiler la patate chaude.
En une fraction de seconde, elle se sentie revenue sur le Lue, entièrement sous la coupe du cosmos bleu... cela la fit bouillir. Ce n'était pas une question de faction de guerre, mais de bêtise humaine.

-Si vous voulez réagir à cela, parler de cette opération, crier à l'injustice, c'est maintenant ou jamais car après ce débriefing, une partie de l'équipage va être dispersée. Je parle notamment pour Kurz, Mélissa, Zessica, Zack et Shéryl...

Bien sur que Ratach voulait réagir a cela, elle était furieuse de ce qu'elle venait d'entendre.
Ici elle pouvait s’exprimer librement et sans hésitation elle bondit de son siégé, ce qui semblât surprendre tout le monde.

-Moi je vous crois capitaine! Je sais bien que je suis nouvelle sur votre navire et que ma voix ne pèse pas bien lourd dans la balance et que je ne connaîtrait jamais réellement ce qui c'est réellement déroulé lors de votre dernière mission, mais je vous crois ! Peu importe ce ce que diront les médias officielle, ou les cols blanc.


Ratach se tue. Elle avait crié sa haine pour cette injustice et son soutient a son nouveaux capitaine. Et maintenant elle n'avait plus rien a dire. Elle se rendit alors compte qu'elle était début dans la pièce et que tout ses nouveaux collègue la dévisagé avec étonnement.
Ratach se sentie ridicule, honteuse et l’affloue sanguin sur ses joues lui donna chaud, elle cachât son visage rosie dans ses mains, et saisie rapidement en essayant de se faire toute petite.

Pourquoi avait elle agit comme ça ? Pas pour bien ce faire voir des personnes présente, jouer une tel comédie ne lui était pas venue à l'esprit. Non elle était sincère lors de sa dernière démarche.
Peu être par ce qu'elle se sentait chez elle ici?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 21:32
Sujet du message: Mensonges et vérité.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Cité Doragon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 2

 
Sauter vers: