:: Conflit frontalier et coalitions ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Asie
 
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 8 Déc 2013 - 20:42
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

=>En provenance de  http://gundamneogeneration.xooit.com/t1361-Un-test-explosif.htm#p28357

Flotte coalisée de l’océan indien, 18 Mai, 20 h

Il se faisait tard en cette belle journée de printemps au-dessus de l’océan Indien à la limite des eaux territoriales de l’Union Equatorial et on aurait pu admirer un magnifique coucher de soleil rougeoyant si l’équipage des navires n’était en train de s’activer sur le pont pour recevoir les renforts que leur avait promis l’état-major.
L’amiral Todaka lui-même attendait patiemment l’arrivée de ces dits renfort que lui avait promis le prince Gottwald en personne soit une trentaine d’appareil. Ils allaient avoir besoin de serrer un peu les appareil car la flotte avait beau être importante en regroupant quatre groupes d’aéronavales, deux venant d’Orb et deux venant de Scandinavie comprenant chacun un porte-ms, un cuirassé, trois croiseurs lourds, quatre destroyers et deux sous-marins. De plus à quelques dizaines de miles marins patrouillait aussi le flotte de l’Union qu’ils étaient censé soutenir en cas d’hostilité de la part de la CTA. L’opérateur des radars se tourna alors vers lui alors que des signaux apparaissaient sur les écrans :

- Deux contacts en provenance de l’Est amiral.
- Des codes d’indentifications ?
- Pas encore, j’attends toujours leur IFF…attendez, c’est bon : il s’agit du YFX-600RR Absolution et du GW-X03 Nightmare Mörder en provenance d’Orb.


L’amiral acquiesça quelque peu inquiet dans la mesure où il ne connaissait pas du tout ces appareils et qu’en plus on était loin des trente appareils promis.

- Donnez-leur l’autorisation d’atterrir sur l’Uzumi.
- A vos ordres.

Quelques minutes plus tard les deux appareils étaient déjà là signe de leur puissante vitesse et l’amiral se montra encore plus stoïque quand les deux lourds ms se posèrent en douceur sur le pont du vaisseau. En effet les deux appareils avaient clairement l’apparence de ms de Zaft, le nommé Absolution était clairement inspiré d’un GaiZ alors que le Nightmare était lui inspiré d’un Zaku ou d’un Gouf…

- Je descends sur le pont.

- Bien amiral.

Les deux pilotes finissaient de ranger leurs appareils hors de la piste du classe Takemikazuchi qui portait le nom du père de l’actuelle responsable d’Orb lorsque Todaka arriva sur le pont d’envol. Il s’approcha des appareils alors que les deux pilotes s’en extrayaient, visiblement un homme dans une tenue de pilote noire et bleue accompagnée d’une femme en tenue rose et rouge qu’il trouvait de mauvais gout. Il s’arrêta à trois mètres de l’homme et lui fit un salut militaire ce à quoi répondirent ses deux invités.

- Je suis l’amiral Todaka, responsable de cette flotte avec l’amiral Stromberg : puis-je savoir à qui j’ai l’honneur ?

En effet comme la flotte comprenait la moitié de navire du royaume il partageait le commandement avec son homologue même si d’un commun accord et par respect pour ses états de service il commandait de facto. Les deux pilotes retirèrent leur casque avant de répondre :

- Commandant Gino Weinberg à vos ordres, amiral.
- Commandant Lunamaria Hawke.

L’officier aux cheveux gris manqua de s’étouffer en croyant à une mauvaise blague mais l’air sérieux de ses interlocuteurs lui confirma alors qu’ils lui avaient donné leur vrai nom…D’un côté il avait Gino Weinberg, un boucher sanguinaire de l’alliance et du Blue Cosmos reconnu comme étant l’instigateur de nombreux attentat ainsi que de la bataille navale de Kaohsiung et la bataille spatiale de la huitième flotte. Comment cet homme pouvait se retrouver là devant lui avec une recommandation de ses supérieurs était pour le coup une question des plus légitime. D’autant plus que son second invité n’était autre que l’ancienne capitaine du Minerva, le vaisseau prototype de ZAFT et si elle n’était pas cataloguée comme dangereuse à proprement parler il comprenait encore moins sa présence. Il tenta de faire bonne figure :

- Bienvenue à bord.

Gino voyait bien que l’officier face à eux les avait reconnu et se trouvait mal à l’aise c’est pourquoi il prit les devant :

- Ne vous inquiétez pas amiral, nous sommes à vos ordres durant toute la durée de notre séjour et nous avons déjà fait nos preuves en tant qu’alliés de votre nation : je sais que j’ai une certaine réputation mais tout n’est pas forcement tel que vous pensez le savoir.

Même si son interlocuteur restait crispé il remarqua quelques légers signe de détente et il songea qu’il avait bien fait de venir avec Luna dans la mesure où voir un méchant extrémiste du Blue aux côtés d’une coordinatrice montrait qu’il n’était pas forcement le monstre sanguinaire décris bien souvent. Finalement Todaka parvint à revenir aux sujets plus urgents :

- Désolé de mon accueil un peu particulier, je vais essayer de me rattraper…néanmoins comme vous le savez la situation ici même est plutôt tendue et on m’avait promis des renforts conséquents : hors vous n’êtes que deux !

Cette remarque amusait grandement Gino qui en profita pour titiller un peu son interlocuteur :

- Ne vous inquiétez pas : ces deux appareils sont plus que ce qu’ils semblent paraitre, ils sont doté d’une puissance phénoménale et sans trop m’avancer je peux certifier qu’ils surclassent le bien connu Freedom sur le plan technique en tout cas, mais j’espère ne pas avoir l’occasion de vous le montrer.

En effet une résolution pacifique des tensions dans ce secteur restait possible bien que peu probable mais Gino tentait encore d’y croire…néanmoins pour rassurer Todaka qui restait toujours dubitatif il lui fit signe de lever la tête :

- Regardez : ils sont là vos renforts.

Et l’officier leva effectivement la tête pour remarquer de nombreuses trainées rougeoyantes dans le ciel qui s’assombrissait rapidement désormais. Il entendit alors dans son oreillette :

- Nombreux signaux en approche vie rentrée atmosphérique amiral ! Que devons-nous faire ?

Visiblement ses hommes étaient parés à toute éventualité et déjà tous couraient à leur poste de combat prêt à riposter à une attaque surprise mais il s’empressa de calmer tout le monde.

- Restez calme : ce sont nos renforts…


Et en effet rapidement ils purent s’apercevoir aux jumelles qu’il s’agissait en fait de pods de rentrée atmosphérique qui s’ouvraient laissant place à de nombreux appareils qui ralentirent en prirent la direction des lourds navires porteur pour s’y poser dans la confusion la plus totale… Gino fit alors un sourire moqueur devant Todaka quelque peu dépassé et lui énonça alors la composition des troupes :

- Nous amenons avec nous : quatre Windam et sept Dagger en configuration atmosphérique, un Duel, cinq Zaku, un Gouf, deux Astray, Trois Stark Jegan et notre König Monster !

L’amiral était justement en train de regarder le monstrueux appareil se poser lourdement sur le navire porteur le plus éloigné provoquant un certain remous avec son poids.

- Voilà un déploiement des plus hétéroclite monsieur Weinberg… mais je dois avouer que c’est très impressionnant. Avec vous nous aurons peut-être assez de force pour l’emporter, surtout si l’Union arrive à lancer ses nouveaux appareils…Si vous voulez bien me suivre nous devons encore discuter de comment vous intégrer efficacement à la flotte pour que notre action soit efficace.
- Parfait nous vous suivons n’est-ce pas Lunamaria ? …Lunamaria ?

Il se retourna et la jeune femme se trouvait être perdue dans la contemplation de l’océan si paisible ce soir et Gino s’approcha d’elle amusé de sa réaction : elle restait une femme de l’espace et la beauté de la Terre la touchait encore contrairement au naturels tellement habitués qu’ils détruisaient cette beauté sans sourciller. Il posa sa main sur son épaule avant de répéter :

- On y va Lunamaria.
- Désolé commandant.
- Ce n’est rien.

Elle emboita alors le pas aux deux hommes non sans un dernier regard en arrière plein de regrets….



   

_________________
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Dim 8 Déc 2013 - 20:42
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 15 Déc 2013 - 20:35
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

Flotte Coalisée, 25 Mai, 3h35

Un calme inhabituel régnait en cette chaude nuit de printemps à bord du navire porteur et amiral de la flotte Uzumi et Gino dormais d’un sommeil agité dans la cabine qui lui avait été attribué à bord alors qu’une série de cauchemar l’accablait de nouveau bien que ces épisodes se fasse plus rare depuis qu’il avait enfin réussi à vivre en accord avec ses convictions. Cela faisait déjà une semaine qu’ils avaient rejoint la flotte de l’amiral Todaka sans qu’il ne se passe rien et les navires patrouillaient désormais à la limite entre les eaux territoriales de la fédération eurasienne et l’union Equatoriale, à mi-chemin entre le QG de Mascate et la ville de Bombay. Gino avait été soulagé de constater que ses hommes avait été bien accueillis sue les différents navires de la flotte et ce qu’ils soient coordinateurs où naturels d’ailleurs même si personne ne s’étendait trop sur le passé vu qu’il n’était bien souvent pas de plus glorieux pour la plupart d’entre eux et Gino au premier rang de tous. Comme ils disposaient de quatre vaisseaux porteurs Gino avait donc divisé simplement ses troupes en quatre escadrons de force assez disparates : un directement sous son commandement disposé sur le Uzumi composé du Nightmare ainsi que de deux Astray et deux Dagger soit l’accompagnement le plus faible des quatre groupes simplement disposés là pour lui apporter un soutien. Le second groupe sous le commandement de Lunamaria emportait les trois Jegan, le König et deux Zaku et se trouvait être de loin l’escadron le plus puissant. Les deux autres étaient constitués autour de Nagisa Silenova et de son Duel avec 4 Windam et 2 Dagger ainsi qu’autour de l’enseigne Kaitainen et de son Gouf avec 3 Zaku et 2 Dagger… Les autres groupes de mobil-suit se basaient sur des formations plus massives regroupant au total dans les 45 Murasame, 30 Astray et 15 Jegan.

Pour ce qui était de la seconde mission de Gino, pour le moment elle était encore plus au point mort que la première dans la mesure où personne n’avait la moindre idée de la localisation de la conceptrice du Blue Cosmos ce qui dans une certaine mesure arrangeait bien le jeune homme peu désireux de devoir gérer deux missions en même temps alors que les dernières réunions de conciliations entre les deux camps ne donnaient rien tant les demandes de la fédération étaient déraisonnables…

Avant-poste 19 de l’Union, Lac Panjgur près de la frontière avec l’Iran, 3h45.

La nuit était déjà bien avancée sur cet avant-poste de la frontière, un des nombreux à surveiller la frontière en ces temps troublés… La petite base se trouvait sur une île au milieu du grand lac et ne disposait que de forces de défenses assez faibles. Le lieutenant Mustafar était assez inquiet car les négociations ne semblaient pas pouvoir aboutir sur une issue pacifique et il lui semblait avoir surpris des mouvements de troupe nocturne de l’autre côté de la frontière ces dernière nuits…et les minutes qui allaient suivre allaient lui donner raison.

- Lieutenant, nombreux signaux radar en provenance de la frontière…il s’agit de Windam, de Dagger et de Skygraspers !

- Combien ?
- Au minimum une cinquantaine lieutenant !

Cette fois c’était la bonne, ces fumiers passaient à l’offensive…

- Fait chier, sonner l’alerte générale, tout le monde aux abris, activez les défenses antiaériennes et informez Dacca !

- Bien lieutenant.

Aussitôt l’alerte se mis à retentir dans la base alors que les hommes couraient aux abris souterrains pour se protéger des frappes à venir et alors que cette scène se reproduisait sur toute la frontière entre l’océan et l’Himalaya, les tourelles antiaériennes sortirent lentement du sol à la recherche de leurs cibles en approche rapide désormais. Cependant les tourelles n’eurent même pas le temps de tirer qu’une pluie d’obus de fort calibre et de laser labourait le sol de l’ile alors que les appareils volant passaient au-dessus sans ralentir.

- Mais qu’est-ce…
- Vaisseau terrestre de classe Hannibal repéré à dix kilomètres, il est accompagné de nombreux véhicules blindés.

Cette fois c’était vraiment sérieux et ils n’avaient réellement aucune chance d’enrayer un assaut si massif et alors que les secousses des tirs ébranlaient encore la petite base éventrée en surface le lieutenant donna le seul ordre raisonnable dans une telle situation :

- A tout le personnel : on évacue la base, dispersion dans les montagnes le plus vite possible !

Il ne restait plus qu’à prier pour que les forces principales de leur nation disposée loin en retrait de la ligne de front soient de taille en enrayer un tel assaut…

Flotte coalisée, 4h15


Des coups répété sur la porte métallique de la cabine tirèrent rapidement Gino de son sommeil alors que quelques secondes plus tard la sirène d’alarme retentissait sur tous les navires de la flotte.

- Commandant Weinberg ? L’amiral Todaka vous attend de toute urgence sur la passerelle, l’offensive vient de commencer.

- Bien reçu.

Gino sauta de sa couchette en pestant et attrapa rapidement son uniforme qu’il enfila en quatrième vitesse avant d’ouvrir la porte et de s’engouffrer tant bien que mal dans les coursives remplies de soldats tirés de leur sommeil comme lui. Il rejoignit néanmoins rapidement la passerelle dans la mesure où les hommes du rang s’écartaient sur son passage et il trouva l’amiral Todaka déjà avec son état-major et les différents capitaines connectés en visioconférence tous autour de la table de commandement qui affichait une carte de cette région du monde. Il nota la présence de ses propres subalternes aux côtés des capitaines des trois porteurs. Il porta alors son attention sur la table alors qu’il saluait l’amiral d’un geste de la main.


 

Todaka entrepris de résumer ce que constatait en même temps Gino :

- A trois heures les troupes eurasienne ont commencé l’assaut avec des troupes pour le moins massives : deux armée entière sont mobilisés avec des dizaines et des dizaines de mobil-suit tout le long de la frontière appuyé avec des vaisseaux de classe Hannibal et bien sûr une multitude de véhicules blindés au sol. La flotte du Golfe Persique s’est aussi avancée pour couvrir la troisième armée. A ce rythme la ville de Karachi sera atteinte dans moins d’une heure. Les forces de l’Union sont clairement moins nombreuses et malgré la présence de nouvelles divisions mécanisées au sein de la première armée il n’est pas sûr qu’elle soit en mesure d’éviter l’écrasement total.


Gino restait pensif, la situation était très mauvaise et même avec leur aide il doutait d’être en mesure d’empêcher la fédération de mettre la main sur les ressources de l’Union provoquant un déséquilibre profond du rapport de force local. En effet l’Union restait la plus grande nation neutre du Globe d’un point de vue population…

- J’ai déjà donné l’ordre à la flotte de prendre direction plein Nord de manière à détruire la flotte de la fédération et d’attaquer le flanc de la première armée : si nous parvenons à mettre hors de service certains des Hannibal il est possible que leurs appareils ne puissent plus se ravitailler si facilement et leur avancé s’en trouvera ralentie.


A première vue le plan le plus raisonnable et le plus utile pour les troupes de l’Union qu’ils devaient soutenir, mais Gino venait d’avoir une autre idée plus risquée mais potentiellement plus efficace et rendu possible par sa présence et il s’approcha rapidement de l’amiral alors que les discussions allaient bon train entre les différents officiers et il lui glissa :

- Amiral, puis-je vous faire une suggestion ?

L’amiral semblait quelque peu ennuyé d’avoir Gino dans les pattes à ce moment-là mais il accepta néanmoins en entrainant le commandant à l’écart de quelques mètres.

- Qu’y a-t-il commandant Weinberg ?

Gino se racla la gorge en songeant qu’il prenait le risque de se faire rembarrer mais il expliqua alors :

- En regardant la situation je pense qu’il est possible de retourner la situation à notre avantage en frappant les troupes eurasiennes où elles ne s’y attendent en scindant nos forces !

Todaka pencha la tête en avant quelque secondes l’air grave mais il fit alors signe à Gino de continuer :

- Les troupes de la fédération son concentrée sur l’assaut contre les troupes de l’Union, elles ne prennent probablement pas en compte le supplément de force que votre flotte a reçu…C’est pourquoi je pense qu’il est possible de frapper directement à la tête l’assaut ennemi en frappant la base de Mascate !

Cette fois Todaka releva la tête comprenant parfaitement ce que voulait dire Gino, mais s’il donnait son accord il prenait un risque important pour la flotte.

- Quelle répartition préconiseriez-vous ?


Gino pris quelques secondes de réflexion et expliqua alors :

- Je pense que la flotte Scandinave accompagnée de mes deux meilleurs escadrons mais délestée d’une partie de ses ms peut prendre la direction d’Oman dès maintenant pendant que la flotte d’Orb suit le plan initial.

- Je vois…et vous personnellement ?
- Je resterais avec la flotte d’Orb et je confierais l’assaut de la base de Mascate à mon second le commandant Hawke.

L’amiral se tourna vers l’assemblée en réfléchissant et les deux hommes restèrent silencieux durant plusieurs minutes alors que le temps pressait désormais…mais finalement Todaka hocha la tête positivement :

- Tentons votre plan, il me plait beaucoup, j’espère que votre estimation des forces sera correcte. Une idée pour le nom de cette opération commandant ?
- Pourquoi pas Orthos ?
- Comme le chien bicéphale mythologique ? Pourquoi pas, vendu.

Il s’avança alors au milieu de l’assemblée :

- Messieurs, votre attention : changement de plan, nous passons au plan B, l’opération Orthos. Soyez attentif, nous avons besoin d’agir rapidement et je compte particulièrement sur l’amiral Stromberg et le commandant Hawke…



 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 23 Déc 2013 - 17:24
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

Pont d’Envol du classe Takemikazuchi Uzumi, 5h20

Les préparatifs de la flotte étaient enfin terminé alors que les navires Scandinaves avaient disparus depuis bien longtemps à l’ouest emportant Lunamaria et l’enseigne Kaitainen pour donner l’assaut contre la base principal de l’ennemi ce qui se trouvait être la base même de leur plan. Lui-même restait sur le front principal de manière à encadrer au mieux les forces diverses qui tentaient de stopper l’assaut massif de la fédération eurasienne.

A cet instant précis, Gino faisait avancer lentement son lourd Nightmare Mörder au niveau de la catapulte de lancement du porteur alors que derrière lui de nombreux Murasame et Astray attendaient leur tour accompagné des trois Dagger servant d’escorte au jeune homme. Sur le second porteur de la flotte le même genre de spectacle s’organisait, cette fois avec en première ligne le Duel de Nagisa et un Strike appartenant à un certain capitaine Farewell le chef des escadrons sous le commandement de l’amiral Todaka. Les dernières nouvelles n’étaient pas très rassurantes sur le front : les civils fuyaient l’agglomération de Karachi alors que les deux forces antagonistes principales étaient maintenant aux prises tout autour de celle-ci. La seule bonne nouvelle était que depuis le début du combat avec la 1ère armée de l’Union, les forces Eurasienne s semblaient piétiner et elles avaient fait appel au soutient de leur flotte pour briser la résistance adverse. Malheureusement pour eux…la flotte de Todaka fondait désormais sur celle de la CTA.

Gino reçu alors l’ordre qu’il attendait depuis de longues minutes :

- Commandant, permission de décoller à tous les mobil-suit. Bonne chasse !
- Bien reçu. Gino Weinberg, Nightmare Mörder décollage.

Gino se retrouva alors plaqué violement dans son fauteuil comme à chaque fois alors que la catapulte électromagnétique venait assister les réacteurs de sa machine pour la faire décoller plus rapidement. Tous les ms suivirent rapidement son exemple et tout une armada de ms pris son envol en formation de la flotte en direction des navires adverses alors qu’il faisait encore nuit noire. Les flottes étaient actuellement à portée réciproque pour ouvrir le feu mais la nuit noire et la longue distance rendait les tirs imprécis pour le moment, néanmoins les deux ouvrirent le feu à grande renforts d’artillerie et même de missiles pour la flotte eurasienne. Todaka lui gardait les siens en réserve sur conseil de Gino car celui-ci avait un plan. Comme prévu la pluie de projectile n’eut que peu d’impact d’un côté comme de l’autre et seuls quelques coups perdus frappèrent les navires de guerre sans pour autant parvenir à les couler, les mobil-suit allaient jouer un rôle majeur comme souvent songea Gino alors que sur son radar les multiples signaux de Daggers et Windams apparaissaient désormais. Il eut un sourire amusé en notant que nombres des ms de la flotte devaient être dépêchés directement en soutient aux forces terrestres à cause de la taille plus réduite de la flotte d’Orb ce qui était bien sûr une grosse erreur qui allait leur faciliter la tâche.

- Nagisa, on fait comme prévu.

- Bien reçu.
- Murasame en première ligne, attaque en éventail !


Le dernier ordre émanait du capitaine Farewell et Gino raffermit sa prise sur les commande de son appareil alors que la distance entre les ms diminuait rapidement et déjà certains ennemis ouvraient le feu au fusil laser dans l’espoir vain de toucher Gino qui se déplaçait pour le moment encore trop vite pour eux…de toute manière il cherchait juste à traverser les lignes adverses. Il arriva d’ailleurs à proximité des lignes de ms de la CTA et il provoqua une rotation de son appareil sur son axe de progression sans ralentir et en activant ses deux mitrailleuses de poing et ses deux mitrailleuses dorsales provoquant une grande confusion dans la formation adverse alors que de nombreux tirs perdus endommageaient des modules divers et variés sur les appareils les plus proches. Il traversait rapidement la formation ennemie dans la mesure où ceux-ci ne parvenaient pas à riposter au risque de toucher leurs alliés. Déjà les autres ms de la formation passaient à l’attaque, notamment les Murasame en première ligne qui décrochaient les uns après les autres après avoir lâché leurs missiles en direction de la formation adverse. Cette tactique était au final très efficace car la formation eurasienne fut brisée directement par l’assaut massif sans qu’ils ne parviennent à cibler efficacement les ms en mode transformé donc présentant un profil plus étroit aux tirs. Déjà le reste des appareils engageaient le combat au milieu de la confusion, le Duel et le Strike en tête tranchant dans le vif avec leurs sabres laser.

Gino profitant de la confusion et de l’intensité des combats se laissa chuter au ras des flots s’éloignant des lueurs du combat sur ce fond étoilé et il bascula en mode mirage-colloïde avant de fondre en direction de la flotte adverse en faussant compagnie à ses ennemis.

- Amiral Todaka ? Soyez prêt, je viens de passer.

- Bien reçu.

Gino poursuivit donc à vitesse maximale avant de ses glisser parmi les navires ennemis notamment à proximité des plus lourdement armés.

- Allez-y.

Son ordre fut alors relayé à toute la flotte qui avait jusqu’alors retenu ses missiles…mais cette fois tous les compartiments s’ouvrirent sur les flancs de porteurs, le pont de destroyers et croiseurs et du toit des sous-marins…Une nuée impressionnante furent alors tirés, bien assez pour littéralement saturer les défenses adverses.

- Missiles lancés.

Gino scruta alors son radar attendant le bon moment pour porter un coup fatal à la cible adverse…et lorsqu’il jugea que les missiles étaient assez prêt il coupa son mirage-colloïde provoquant une grande confusion dans la flotte mais il ne leur laissant pas le temps de réagir et activa alors le module de ciblage laser qu’il avait embarqué à bord du Uzumi…De nombreux vaisseaux furent alors désignés directement et les missiles réglés sur ce ciblage fondirent alors avec une précision diabolique directement sur les navires. Le résultat fut impressionnant car en l’espace de trente secondes la plus grande partie de la flotte eurasienne fut lourdement frappée et nombre de navires se retrouvèrent en perditions, en feu ou mis hors service. Déjà néanmoins des ennemis revenaient sur lui et Gino dégaina son épée Tempest de son bouclier :

- Venez !

Il enfonça alors la pédale ses gaz et engagea le combat avec toute la dextérité et la rage dont il savait faire preuve aux commande d’une si redoutable ms. Son épée tranchait sobrement mais efficacement les appareils ennemis pendant qu’il frappait d’autre navires avec ses railguns. Il parvint à se dégager durant quelques secondes du corps à corps et il détruisit deux autres ms avec son si efficace bouclier réflexif tout en tirant ses missiles sur le dernier navire porteur encore en état de marche qui fut frappée en plein dans la passerelle. Et alors qu’il se servait d’un de ses fouets pour attirer un Windam sur la trajectoire de missiles ennemis il lança à l’amiral :

- C’est bon, vous pouvez charger, il est temps de finir le travail à courte portée amiral !
- Bien reçu, à tous les navires : vitesse maximale, balayez-moi ça !

Néanmoins il ne s’agissait que du premier pas de cette longue opération et Gino souhaitait que les autres ms le rejoigne rapidement, ils allaient devoir ravitailler avant d’aller soutenir les troupes au sol à Karachi. Il bascula sur une autre fréquence de communication :

- Lunamaria ? Quelle est la situation ?

- Nous décollons d’ici cinq minutes, pour le moment nous n’avons pas été inquiété par les troupes de Mascate, néanmoins quelques navires viennent de quitter le port en interception…
- Bien reçu, bonne change à vous et tout le monde compte sur vous.
- Merci.
 

_________________
Revenir en haut
Lunamaria Hawke
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 242
Localisation: fait ami ami avec l'ennemi
Féminin
Gène: coordinateur
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Blazing Hawk Exus/Ab
Poste: en mission pour Durandal
Grade: Commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 26 Déc 2013 - 21:55
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

Lunamaria était pour le moins stressée alors qu’elle suivait via vidéo la situation du combat que menait Gino à de nombreux miles nautiques de leur position actuelle alors que le jour n’allait plus tellement tarder à se lever désormais. Néanmoins elle comptait bien commencer le combat avec le soutien de dernières minutes d’obscurité. Elle avait au moins trois bonnes raison d’être stressés : cette opération était de la folie, elle en était responsable au même titre que l’amiral Stromberg alors qu’elle n’était entourée que d’étrangers à ses yeux et pour finir c’était sa première sortie en combat réel aux commandes de cet appareil : le YFX-600RR Absolution. Certes l’environnement de bord lui était familier puisqu’il reprenait celui de son Jugement qui reprenait lui-même les commandes du GaiZ, mais cette unité avait été poussée à son maximum et comportait de nombreux systèmes de pointe alimentés par la puissante batterie nucléaire. Sur ces écrans elle pouvait voir la puissance du ms personnel de Gino semer la confusion et la dévastation parmi les troupes adverses pendant que la crème de la crème des équipages d’Orb fondaient tels des faucons sur leur proie et la défaite de la flotte de la CTA semblait totale. Les navires sombraient lentement dans un concert d’explosions et de flammes alors que certaines tentaient de fuir. Des centaines voire des milliers de marins se jetaient par-dessus les bastingages pour échapper au combat et rejoindre des embarcations de fortune. Le dernier noyau de la flotte autour de deux croiseurs lourds croulait sous les tirs nourris de la flotte d’Orb désormais engagée dans un combat rapproché et le classe Musashi actionnait ses puissantes tourelles soutenu par son escorte perforant la coque et le pont de son adversaire qui acculé finit par se rendre. En effet à la grande surprise de Lunamaria les derniers navires à flots hissèrent le drapeau blanc signifiant la fin du combat. La jeune femme n’avait pas l’habitude de voir cela et elle se demandait si cela venait du fait qu’il s’agissait de troupes exclusivement eurasiennes ou si le fait qu’il s’agisse de navires d’Orb les poussait à croire qu’ils seraient épargnés.

Luna savait néanmoins que la mission de la flotte où se trouvait Gino ne faisait que commencer, les ms allaient devoir ravitailler rapidement pendant que les navires effectuaient des réparations d’urgence quand c’était possible avant de se rapprocher des côtes pour apporter leur soutien aux troupes au sol de l’Union… Mais elle n’eut pas le temps de s’intéresser plus aux actions du premier groupe car la voix de l’amiral la ramena à sa propre situation.

- Commandant Hawke ? Nous sommes à portée de la base de Mascate, j’ordonne le décollage de nos troupes.

- Bien reçu.

La jeune femme fit une énième vérification de tous ses systèmes et lorsqu’elle eut la confirmation que tout était opérationnel elle poussa lentement les gaz de son ms qui s’envola tout en douceur du pont du navire bientôt suivit par les Jegan, les Zaku de l’escadron de Kaitainen et de plusieurs trios de Murasame. La flotte était encore largement hors de portée des défenses de la base de Mascate c’est pourquoi ils allaient faire une première frappe à l’aide de ms pour affaiblir ces même défenses et permettre aux navires de venir frapper à leur tour la côte…Le Koenig Monster finit à son tour par décoller du pont où il se trouvait pour aller se placer en fond de formation en mode vol donc avec une puissance de feu quasi-inexistante pour le moment.

- A tous les ms, vitesse maximale et restez le plus bas possible pour retarder la détection de nos appareils : direction la côte au Sud de la base de la CTA.

- A vos ordres commandant.

Le groupe de ms pris donc la direction indiqué par Lunamaria qui se tenait prête à réagir lorsque la base de Mascate se déciderait à envoyer ses propres ms à leur rencontre, dans ce cas ils allaient devoir escorter tant bien que mal le König à sa position de tir tout en se débarrassant de leurs adversaires…avant de foncer à leur tour sur la base adverse pour en tester les défenses…Et cinq minutes plus tard elle obtint finalement un signal positif sur le radar :

- Nous sommes repérés, une quarantaine d’appareils viennent à notre rencontre, à tous les ms : en formation ! Que les Jegan continuent leur chemin avec le König.

Pendant que les ms s’exécutaient elle changea de cap pour se placer sur une trajectoire d’interception, bientôt rejointe par les autres et elle se demandait vraiment s’ils parviendraient à atteindre leurs objectifs. Heureusement la plupart des ms envoyés contre eux étaient des Dagger…mais il ne s’agissait probablement que d’une première vague. La rencontre entre les deux forces intervint alors que l’horizon à l’est se teintait de rouge comme en prévision de la journée sanglante qui allait se dérouler. Lunamaria déjà en tête du groupe de ms poussa encore plus sa machine prenant rapidement de l’avance et elle activa le système aile lumière installé dans son appareil tout en sortant ses deux sabres laser. Elle fondit alors à toute allure droit sur ses adversaires qui concentrèrent leur feu sur elle ce qui se trouvait à nouveau être une erreur car sans le savoir elle venait d’utiliser la même technique que Gino. Elle frappa sans pitié au passage les deux Dagger les plus proches qu’elle fendit en deux et le combat continua alors qu’elle était obligée de décrire une grande courbe pour faire demi-tour à cause de sa vitesse très importante. Pendant ce temps-là le système des ailes se désactiva de lui-même et elle engagea à nouveau le combat mais cette fois de manière plus conventionnelle en envoyant deux salves de canon laser et deux salves de railguns sur les rangs adverses touchant à nouveau un adversaire.

- Déjà trois de moins !

C’est alors qu’elle réalisa qu’elle s’était un peu trop isolé et que les Dagger tentait de la prendre en tenaille…heureusement pour elle l’enseigne Kaitainen avait bien suivit le mouvement et elle ouvrit rapidement une brèche avec les mitrailleuses de poing de son Gouf alors que les Zaku venaient à leur tour en soutient. La jeune femme se permit même de faire des remontrances à Luna :

- Commandant, si vous pouviez vous abstenir de nous semer !


Luna se sentait un peu honteuse vis-à-vis de sa subordonnée mais elle n’eut pas le temps de trop y penser car déjà ses autres alliés semblaient en difficultés contre autant d’adversaires et alors qu’elle voyait un Murasme exploser elle songea qu’elle ne pouvait pas se permettre d’en perdre beaucoup sous peine d’échouer dans sa mission.
 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 5 Jan 2014 - 19:12
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

La phase une de la bataille s’était pour le moment déroulée conformément au plan puisque la flotte d’Orb de l’amiral Todaka avait littéralement pulvérisée la pauvre flotte de la fédération, cette bataille ferait probablement date pour restaurer la gloire perdue de la flotte d’Orb et de son excellence de par le monde. Néanmoins il ne s’agissait que de la première phase et beaucoup de chose ne dépendaient malheureusement pas d’eux. Pour le moment les ms étaient retournés aux navires qui faisaient route à plein régime vers la côte pendant que les techniciens s’affairaient à réparer les appareils et à les réapprovisionner. Gino lui-même était occupé à réparer quelques avaries subies au cours du combat dans la mesure où son ms était un peu particulier…et pendant ce temps d’autre homme s’occupaient de recharger les tubes lance-missiles de son Nightmare. Les pertes de la flotte étaient pour le moment minimes avec seulement deux Destroyer de coulés et un croiseur hors de combat, du côté des ms on déplorait la perte de cinq Astray et trois Murasame.

Todaka avait beau tenter de lui transmettre les dernières informations en provenance du champ de bataille terrestres, ils n’en avaient pas de précises tant la confusion régnait un peu partout. Dans le même temps les troupes de Lunamaria semblaient prendre du retard sur l’objectif fixé et un des sous-marins d’observation avait cru détecter un appareil se déplaçant à grande profondeur en direction du golfe Persique. Rien de tout cela n’était fait pour mettre en confiance Gino qui se demandait si la flotte n’allait pas devoir battre en retraite et abandonner l’Union qu’ils devaient pourtant soutenir, néanmoins il évita de parler de cette éventualité à Todaka même s’il se doutait que l’amiral devait surement avoir le même genre de réflexions.

L’alarme retentit alors à nouveau à travers toute la flotte…le combat allait reprendre :

- Alerte rouge, ms en approche rapide. Tous les hommes au poste de combat, je répète tous les hommes aux postes de combat ! Mobil-suit au décollage !


Ainsi les troupes eurasiennes prenaient les devant et envoyaient déjà des ms pour tenter de les contenir. Gino récupéra son casque alors que les techniciens courraient se mettre à l’abri et il regagna son cockpit qu’il referma rapidement en lançant tous les systèmes. Déjà autour de lui les Astray prenaient leur envol, bientôt suivit des Murasame prenant leur élan sur la piste et des Dagger et Windam de ses troupes. Il fit alors pivoter à son tour son appareil avant de pousser la pédale des gaz et de lui faire lourdement quitter le pont du Uzumi en prenant rapidement de l’altitude et de la vitesse. Le soleil se levait désormais à l’horizon sur leur droite révélant les colonnes de fumée au loin sur la côte.

- Cible identifiés, formation compacte de quarante Windam et quatre Duel.


Rien que ça, effectivement les cible s’affichèrent alors sur le radar performant de son appareil, le combat allait être rude car les adversaires étaient bien organisés et équipé cette fois. Gino commença alors à donner ses ordres :

- A tous les mobil-suit gardez votre formation et ne vous laissez pas isoler. Que les Murasame couvrent les Astray. Dagger en position de soutien et Windam plus Duel avec moi !
- A vos ordres commandant.

Les deux groupes de ms se faisaient désormais face et fonçaient littéralement l’une sur l’autre.

- Murasame un et deux prenez de l’altitude, lancez une attaque en piqué.


Un nouveau bip se fit alors entendre et son radar indiqua la présence d’ennemis juste sous-eux. Un groupe d’une dizaine de Forbidden venait de faire surface par surprise.

- Attention en-dessous : dispersion immédiate des escadrons.


Les différents groupes de ms se séparèrent les uns des autres alors que les ms aquatiques de la fédération tiraient littéralement dans le tas fauchant trois ms dès la première salve et Gino fit piquer son propre appareil suivi de son escorte et il fit feu de ses railgun alors que les Windams lâchaient leurs missiles sur les cibles peu mobiles qui replongèrent rapidement non sans accuser eux aussi la perte de trois appareils. Et avant que Gino ne réalise ils se retrouvèrent en combat avec les autres ms de la fédération. Les deux groupes échangèrent un tir de barrage nourrit de laser, missiles et autres roquette avant d’engager le combat férocement.

Cette fois les troupes d’Orb avaient beau être aguerries, le combat n’e restait pas moins âpre et autour de Gino les ms des deux camps tombaient à intervalles réguliers, fauché par les tirs croisés… Gino à titre personnel tentait tant bien que mal de briser les formations adverses à l’aide de toute sa puissance de feu que lui permettaient ses quatre mitrailleuses laser mais rapidement les Windam cherchèrent à éviter ce ms pour se concentrer sur le point faible de leur troupe, en l’occurrence les Astray qui payaient un très lourd tribut. Gino venait d’attraper deux nouveau Windam à l’aide de ses fouets lorsqu’il fut violemment percuté par l’arrière d’un coup de pied d’un Duel. De surprise il relâcha ses prises et tenta de rétablir l’appareil quand un second Duel vint lui larguer ses roquette en pleine tête l’aveuglant temporairement et un troisième insista à grand renfort de railgun dans le cockpit ce qui fit chuter directement le Nightmare vers les flots où le dernier des Duel fondait avec son sabre laser pour en finir… Heureusement à ce moment-là Kaitainen intervint et intercepta le ms meurtrier de deux tirs de laser en plein cockpit qui sauva la vie de Gino sans pour autant l’empêcher de sombrer dans les flots. Déjà les Forbidden fondaient sur lui avec leur trident mais cette fois Gino était prêt et esquiva les pieux d’une grande impulsion de ses propulseurs avant de se retourner vers ses adversaires et attrapant l’un d’eux avec son fouet il s’en servit de bouclier tout en arrosant les autres à l’aide de ses railguns. Les explosions lui procurèrent suffisamment de couverture pour qu’il fasse exploser son otage avant de s’extraire des flots avant de subir d’autre avarie et attrapant un Tomahawk fixé dans son dos il fendit en deux un des Duel d’un grand coup dans le dos. Il constata alors que malgré leurs efforts les ms de la fédération prenaient l’avantage et même ses propres troupes accusaient des pertes en l’occurrence déjà deux Dagger et un Windam avaient rejoint les flots. Kaitainen se battait désespérément contre un Duel pendant que les Murasame eux faisaient de leur mieux pour couvrir tout le monde.

- A tous les mobil-suit, désengagez le combat immédiatement !

La voix de l’amiral se fit entendre dans tous les appareils qui reculèrent dès que possible…et heureusement car pendant le combat, la flotte s’était rapprochée du lieu de combat et venait de tirer une puissance salve de barrage anti-ms en direction du combat. Cette fois ce furent les ms de l’alliance qui ne réagirent pas assez vite et de nombreux tirs firent mouche détruisant une partie des ms et provoquant un repli des ms restant vers leur base de ravitaillement. Ils auraient certes pu leur donner la chasse mais les combats risquaient encore d’être rudes une fois le théâtre principal rejoint alors qu’ils voyaient tellement d’explosions au loin…

- A tous les ms, retour aux vaisseaux pour réapprovisionnement : je vais rester un peu en éclaireur.

- Bien reçu.

Sur ce Gino activa son Mirage-Colloïde et fondit vers la côte pour constater de ses yeux l’étendue du carnage qui s’y déroulait…


 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 18 Jan 2014 - 17:45
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

Gino prenant de l’altitude pour éviter les tirs pouvant toucher son ms même en étant furtif se rendit compte d’à quel point la situation était grave et quasi-désespérée. Le champ de bataille s’étendait à perte de vue désormais et une fumée épaisse et des flammes ravageait les villes et fortifications alors que les troupes se battaient férocement des deux côté mais avec un trop grand déséquilibre. Le déploiement de force de la fédération était surprenant même pour Gino et rien que dans le secteur de la ville de Karachi il dénombrais la présence de trois vaisseaux de classe Hannibal et quatre des tous nouveau Big Trail avec leur lourdes batteries d’artilleries qui broyaient les uns après les autres les fortification de l’Union d’où des soldats sous-équipés tentaient de détruire véhicules et ms à l’aide de batteries lance-missiles et pièce d’artilleries. Les ms de la Fédération ne recevaient qu’une opposition de principe avec les malheureux Astrays de l’Union et les Dagger progressaient lentement au sol en soutient de blindés pendant que les nombreux Windam et autres ms prenaient le contrôle exclusif des cieux. Les blindés d’ailleurs étaient une des principales surprises aux yeux de Gino qui avait complètement sous-estimé cette force de frappe par rapport aux ms mais le spectacle sous ses pieds lui montrait à quel point il avait tort : en effet la fédération déployait de façon massive un tout nouveau char visiblement plus rapide, plus maniable et surtout équipé d’un double canon lourds de 140 ou 150 mm à rechargement automatique de ce qu’il pouvait en voir de son point d’observation. Les blindés traversaient le décor aride de la zone à toute vitesse en soulevant de gros nuage de fumée afin d’entrer dans un combat rapproché avec les troupes au sol de l’Union et de leur propre char moins performants qui se faisaient isolés puis annihiler sans difficultés. Nombre de ces chars d’ailleurs étaient en train de pénétrer dans la grande cité en flamme pour tenter d’en prendre définitivement le contrôle pendant que d’autres endommagés ou à cours de munitions retournaient vers leur vaisseau porteur pour maintenance ce qui produisait un ballet étrange sur toute la zone.

- Commandant Weinberg ? Quelle est la situation de votre côté ?


L’amiral Todaka venait ainsi aux nouvelles et Gino ne pouvait que lui répondre la vérité :

- C’est un combat perdu d’avance, nous parviendrons peut-être à gagner assez de temps pour que notre plan porte ses fruits mais c’est tout : les forces de l’Union sont trop dépassés au niveau équipement.

- Je vois. Puis-je autoriser les ms à décoller néanmoins ? Les opérations de maintenance son maintenant terminées.

- Oui allez-y je vous en prie, je vais à leur rencontre. Commencez le tir longue portée aussi, nous n’avons que peu de chance de causer de gros dommages mais cela pourrait les désorganiser peu.
- Bien reçu.

Gino fit pivoter son ms pour regagner la côte en s’étonnant lui-même de ne quasiment rien ressentir en regardant un combat si violent et autant de personne perdre la vie. Il comprenait par-là à quel point sa période Blue Cosmos l’avait changée…il se battait de nouveau pour une cause qu’il jugeait juste mais ne parvenait pas à s’émouvoir de la vie d’inconnus, seulement de celle de ses collaborateurs proches à la rigueur et il savait qu’il était toujours capable du pire pour gagner le combat.

- Contact dans cinq minutes commandant !

- Bien reçu Nagisa.

C’est alors que les tirs provenant de la flotte d’Orb commencèrent à frapper sporadiquement le champ de bataille. Les lourds obus et missiles venaient s’écraser de façon aléatoire sur le sol aride et rocailleux où les zones sableuses soulevant des tonnes de débris et de poussières qui ajoutaient un peu plus à la confusion des lieux. Quelques blindés furent endommagés où détruit par la première salve de tirs mais rien de très sérieux pour pouvoir retarder l’avancée des troupes de la fédération. Gino aurait bien aimé diriger les tirs sur les vaisseaux de la fédération voire les attaquer directement mais le commandant des forces terrestres était visiblement doué car il avait positionné ses vaisseaux en se servant du relief comme d’une couverture et des forces denses entouraient ceux-ci de façon à éviter toute percée probablement averti de l’arrivé des ms de la flotte d’Orb. Gino eu alors en visuel les escadrons de ms d’Orb et poussa un soupir de soulagement en comprenant qu’il pouvait enfin entrer en action. Repérant un petit groupe de trois Windam en contrebas il se laissa tomber lourdement en direction d’eux tout en sortant sa lame Tempest, quelques secondes avant l’impact il retira son mirage et active son trans-phase armor de façon à absorber le choc sont risquer de détruire le pied de son appareils. Il serra les dents pour l’impact alors que le pilote de la CTA n’avait pas le temps d’esquiver et le lourd pied de son Zaku d’Elite vint broyer la tête du premier Windam alors qu’il s’en servait d’appuis pour sauter sur le second et planter son épée de façon verticale à travers le ms et le cockpit. A ce moment-là il réactiva ses réacteurs et avec son bras libre il lança un de ses tomahawks dans le dos du dernier opposant qui prenait la fuite le tranchant en deux. Il désengagea son épée et s’éloigna du ms qui allait exploser avant de rattraper son arme de lancer et de la ranger dans son logement. L’assaut n’avait duré que quelques secondes mais il avait déjà éliminé trois adversaires sans sourciller si ce n’est que son rythme cardiaque s’était envolé sous la pression des chocs et accélération de son ms.

- Dagger et Astray : allez vous placer en ville et servez-vous de bâtiments pour freiner l’adversaire. Pour les autres, avec moi : on va essayer de nettoyer le plus de ces fumiers !
- Roger !

Ses alliés arrivaient maintenant au combat avec entrain malgré le très fort désavantage auquel ils faisaient face… Les Murasame notamment tels des chasseurs fondirent droit sur les formations de Windam concentrant leurs tirs pour les isoler puis les détruire sans pour autant ralentir faisant d’eux des cibles complexes à tirer d’autant plus que leur proximité avec les appareils de la CTA empêchaient les vaisseaux de soutient de tirer dans le tas… Les Windam pendant ce temps prirent la suite de Gino qui effectuait une attaque en piqué en direction du sol enclenchant ses mitrailleuses laser et il fit un passage ravageur en travers d’une colonne de blindés escortés par des Dagger les mitraillant sans pitié alors que ses soutient lâchaient leur missiles sans retenue dans le nuage de fumée et de poussière. Nagisa qui suivant finit en tranchant deux des Dagger avec ses deux sabres laser. Gino remonta brusquement en flèche au-dessus du combat pour éviter à tout le monde de prendre les tirs d’obus rasant tout en ayant un léger sourire aux lèvres en songeant que leur entrée en matière était plutôt bonne dans la mesure où il avaient déjà envoyé au tapis une dizaine de chars et presque autant de ms pour le moment, néanmoins il gardait actuellement un œil inquiet sur la température des divers modules de son appareil encore en rodage : les mitrailleuses qu’il venait de sollicité avait déjà presque atteint la température de déformation de leurs tubes donc il devait faire attention à éviter les tirs soutenus…

Malheureusement pour eux, leurs efforts ne portaient pas vraiment leurs fruits et les troupes de la fédération progressait toujours sur le champ de bataille et en ville et Gino n’oubliait pas que le front se prolongeait ainsi sur plusieurs centaines de kilomètres…

- Commandant ? Nous venons de recevoir un message de l’état-major de l’Union : ils nous remercient de notre soutient et nous préviennent de l’arrivée de leur renfort en mobil-suit sous trente minutes !

- Merci pour cette bonne nouvelle.

Gino se demandait si les renforts ne seraient que de pauvre Astray, voire des Murasame ou si l’Union comptait enfin envoyer ses nouveaux ms dont il ne connaissait que les rumeurs…Il n’eut pas plus le temps de se poser de question qu’il entendit un hurlement dans son casque et il reporta son attention sur le combat abatant un nouveau ms adverse d’un double tir de railgun à bout portant dans le dos.

- Que se passe-t-il ?

Ce fut Nagisa qui lui répondit alors qu’elle était aux prises avec deux ms qui tentaient de l’acculer mais s’était sans connaitre toute la dextérité de la jeune femme qui était bien plus agile que Gino qui ne la battait qu’à l’expérience et grâce à sa connaissance parfaite des ms…

- Macdonnel et Takashi viennent de se faire descendre par un ms rouge au point bleu dix-neuf.

- Deux d’un coup ?

Gino inquiet rompit le combat qu’il allait engager avec de nouveaux ms de la fédération et se rua en direction du point annoncé à la recherche d’un ennemi particulièrement dangereux tout en esquivant les tirs venant du sol et le visant.

- Oui est-il….

Il scrutait ses écrans tout en ayant les mains crispés sur les contrôles de son appareil…il ne pouvait pas utiliser son radar tant la concentration d’appareil était élevée. C’est alors que l’alerte de collision s’activa et par reflexe il pivota à l’horizontale tout en envoyant un de ses fouets à l’aveugle en direction du haut. Bien lui en pris l’adversaire qu’il cherchait en fut gêné et son sabre laser manqua le cockpit de Gino de quelques mètres. Gino lui décocha un coup de genou qui le repoussa violement et il tenta de lui envoyer un tir de railgun à la volée mais il manqua sa cible. Il secoua la tête pour se remettre du choc et constata qu’il faisait face à un modèle qu’il connaissait bien : Un Blue Duel …mais peint en rouge. Un frisson lui parcouru l’échine alors qu’il réalisait qu’il s’agissait probablement du célèbre Baron Rouge de la CTA…le pilote allemand Manfred Von Richthofen. Ce qui voulait dire que ses deux ailiers ne devaient pas être loin et s’il devait affronter deux Duel et un Blue Duel en même temps il ne savait pas s’il allait pouvoir s’en sortir.

Déjà le Blue Duel passait à l’attaque de nouveau mais Gino attentif compris qu’il s’agissait d’une feinte et il se recula rapidement plutôt qu’engager le combat et bien lui en pris puisque les deux fameux ailiers tentaient de l’attaquer par en-dessous en tirant au fusil laser sur lui. Gino leva alors les deux bras de son ms pour mitrailler ses adversaires de laser tout en continuant de reculer et une fois à bonne distance il sortit à nouveau sa lame de combat avant de foncer droit sur le ms rouge tout en maintenant les deux Duels à distance avec ses mitrailleuses dorsales cette fois. Manfred ne recula pas et sortant deux sabres laser il fondit à son tour sur Gino qui fut obligé de dégainer un tomahawk juste avant que les deux appareils croisent le fer dans un concert d’éclairs provoqué par la friction des lames laser… Gino tenta alors de prendre l’avantage en écrasant la pédale de ses gaz poussant son adversaire en arrière. Mais c’était à nouveau sans compter avec les ailiers car alors qu’il arrosait la tête du « Red » Duel comme il allait le renommer avec ses CIWS il fut de nouveau assailli par les deux autres pilotes. Il tenta de maintenir la position en les éloignant à coup de railgun et si le premier pris un coup de plein fouet sans pour autant le détruire à cause du phase-shift dont ils étaient équipés, le second esquiva et même pire trancha le railgun de gauche avant de lui envoyer ses roquettes dans le dos. Gino fut déstabilisé et Manfred tenta de glisser sa lame de gauche sous sa garde pour le tuer. Heureusement les réflexes de Gino n’étaient pas encore entamés par la fatigue et il se dégagea de cette situation compliqué en tirant tous les missiles dissimulés dans ses jambes qui firent volet le bouclier de Manfred en éclats avant de pivoter violement et d’écraser le poing du Zaku sur le bras du Duel derrière lui qu’il brisa littéralement en deux avant de ‘envoler à la verticale à toute vitesse.

Il tentait encore de reprendre son souffle que ses adversaire revenaient à l’assaut et heureusement à cet instant Nagisa parvint à se désengager et à venir à son secours prenant un des Duel dans un combat singulier ce qui libéra quelque peu Gino qui devait tant bien que mal éviter lasers et railgun. Il parvint d’ailleurs à détruire la jambe du second Duel en parant un tir de fusil laser avec son bouclier réflexif qui renvoya le tir droit sur le ms adverse qui esquiva de justesse…Mais Manfred en profita pour tirer toutes ses roquettes sur le fragile bouclier de Gino qu’il endommagea avant de la finir d’un coup de sabre laser…S’ensuivit un nouveau duel au corps à corps entre les deux ms fait de coups de hache, sabre et de chocs et bousculades. Vu de l’extérieur cela devait être très impressionnant puisqu’aucun des deux pilotes ne prenait l’ascendant même si Gino ressentait l’urgence de mettre fin au combat comme il sentait ses forces le quitter progressivement. Pire que ça, la situation sur le terrain empirait et déjà plusieurs ms de leur groupe étaient soit détruits, soit en train de se replier suite aux dégâts subis. Un peu partout la ligne de front reculait de plus ne plus sous les assauts répétés des troupes de la CTA.

C’est à ce moment-là que Manfred entrainant Gino dans un combat en rase-motte parvint à passer derrière Gino au prix d’une décélération aussi brusque que monstrueuse d’un point de vue physiologique. Il lui envoya alors un violent coup de pied dans le dos et le ms de Gino se cracha dans un paquet de rochers dans un nuage de gravats et de poussière. Le jeune transfuge manqua de perdre connaissance suite au choc alors qu’il se mit à saigner du nez dans son casque qu’il retira alors pour rétablir sa visibilité. Son adversaire n’allait pas manquer cette occasion d’en finir désormais et Gino fit pivoter son appareil sur lui-même alors qu’il savait déjà que ses railgun et mitrailleuses dorsales étaient détruites par le choc. Il vit le Red Duel fondre sur lui et utilisa alors sa dernière arme à distance en fonction, ses mitrailleuses de poing pour l’arroser copieusement. Visiblement Manfred avait sous-estimé Gino car il était trop près pour éviter les tirs et la tête du Red fut détruite par les tirs et Gino sacrifia son bras gauche pour intercepter la lame destinée à le tuer. Il utilisa ensuite son fouet pour attraper un bras de son opposant et lui envoya une puissance décharge qui mit visiblement hors de fonctionnement tous le dit bras. Et alors que Gino redressait tant bien que mal son Nightmare du relief rocheux où il était encastré il vit le trio d’adversaire battre en retraite aux vues des dommages subis. Il devait faire de même s’il ne voulait pas être achevé par d’autres appareils.

C’est alors que l’alerte tant redouté se matérialisé sur son écran principal : un symbole sur fond rouge et bien reconnaissable, sa batterie avait été endommagée par les surcharges et les chocs : le dos de son ms malgré le TP-A avait littéralement été enfoncé par les attaque répétées. Il devait se débarrasser au plus vite de celle-ci. Heureusement pour lui ce fut à ce moment-là que Nagisa vint se porter à sa hauteur, inquiète des dommages subis par son ms :

- Commandant ? Vous allez bien ?
- Pas vraiment, ma batterie va exploser d’ici quelques minutes…il faut que tu me l’arraches, elle est bloquée et ne répond pas à la commande d’éjection.

Heureusement Gino conscient que ça pouvait arriver avait prévu une BHC classique de secours sur son appareil pour rentrer même en cas de problème sur sa batterie principale mais il n’avait pas anticipé un souci avec l’éjection de celle-ci. Le Duel se posa à côté de lui avec toute sa force attrapa le bord de la batterie grâce à l’espace libéré par la fonction éjection de celle-ci. Après quelques secondes et des grincements inquiétant la batterie finit par s’arrache de son logement et tomba lourdement sur le sol sans exploser…pour le moment alors que la main du Duel avait été endommagé par la chaleur croissante de celle-ci ainsi que les décharges électriques émises…

- Merci Nagisa, c’est bon maintenant : à tous les ms, retraite générale : retour aux vaisseaux, on ne peut plus tenir.

- Bien reçu.

Gino lui avait une dernière chose à faire avec son ms en mauvais état et il vérifia rapidement la puissance qu’il lui restait pour sa dernière mission : elle était suffisante. Il attrapa des deux mains la fameuse batterie en espérant qu’elle tiendrait le coup ainsi que son ms avant de dire à Nagisa :

- Ne m’attend pas, je sais ce que je fais !
- Mais…
- C’est un ordre.

Et le Nightmare décolla en direction d’une vallée proche où il savait que se trouvait un des nouveaux vaisseaux terrestres de la fédération…Il disposait heureusement d’une vitesse très supérieures aux ms sur son chemin et les esquiva tant bien que mal alors qu’il se sentait mal. Une fois parvenu à portée de la vallée il prit alors une position qui ressemblait à celle d’un lanceur de base-ball avec son ms cabossé et endommagé et il lança ce qu’il tenait dans la main de toutes les forces restantes à son appareils avant de faire demi-tour en direction de la mer avec de nombreux ms en chasse. La batterie atteint son objectif sans qu’il ne se passe rien pour le moment et les tirs se rapprochaient désormais de Gino qui se demandait s’il parviendrait à leur échapper.

Heureusement pour lui, sa bonne étoile ne l’avait pas abandonné et c’est à ce moment critique qu’arrivèrent les premiers renforts de l’Union…plusieurs escadrons du tout nouvel appareil : le Rezel fondirent en direction des poursuivants de Gino tels des Murasame et ouvrirent un feu nourri de laser de missiles qui mirent fin à la poursuite alors qu’un officier entrain en communication avec Gino :

- Merci de votre aide, on va s’en charger maintenant, rentrez, vous n’êtes plus en état de combattre.

- Bien reçu, bonne chance.

Et alors que le combat aérien redoublait de force la batterie qu’il avait envoyé tel une bombe rempli enfin son office et explosa avec une violence que seule la puissance du nucléaire permettait noyant la vallée de flammes jusqu’à une hauteur impressionnante annihilant au passage toutes les forces de la fédération stationnées dans ce secteur…En quelques minutes ils venaient de leur donner matière à réfléchir entre les renforts et l’explosion : si Lunamaria remplissait son objectif ils arriveraient surement à empêcher une capitulation de l’Union à présent.
  

_________________
Revenir en haut
Lunamaria Hawke
ZAFT
ZAFT

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 242
Localisation: fait ami ami avec l'ennemi
Féminin
Gène: coordinateur
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Blazing Hawk Exus/Ab
Poste: en mission pour Durandal
Grade: Commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 19 Jan 2014 - 15:44
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

La division de Lunamaria progressait rapidement désormais puisque la première vague d’interception envoyée par la base de Mascate avait été balayée rapidement ce qui tendait à confirmer l’hypothèse qu’avait émis Gino quant à la mobilisation des troupes d’élite sur le front et donc la vulnérabilité de la base à cet instant précis. La jeune femme s’approchait désormais de la base suivies des ms coordinateurs de la troupe de Gino au premier rang desquels le Gouf de Maria Kaitainen, une jeune femme naturelle très douée pour le pilotage et avec laquelle elle s’entendait d’ailleurs plutôt bien depuis son arrivée dans la base secrète de Weinberg. D’ailleurs elle se sentait souvent coupable vis-à-vis de son ancien équipage du Minerva auquel elle n’avait jamais donné de nouvelles, en effet actuellement elle se sentait très bien intégrée dans cette troupe hétéroclite qu’elle n’avait pourtant rejoint que sous la contrainte. Les gens étaient tous compréhensifs avec elles et pire que tous les objectifs qu’ils poursuivaient lui paraissaient toujours être pertinents et juste.

La flotte Scandinave s’approchait elle aussi des côtes de Mascate pour essayer de se mettre à portée de tir pendant que les ms de Lunamaria sèmeraient la mort et la confusion. De nouveau ms décollaient désormais de la base d’après leur radar, il s’agissait probablement de la vrai force de défense cette fois-ci et Lunamaria donna alors ses ordres :

- Que le König trouve une position de tir sûr avec une escorte de trois Astray et trois Murasame. Tous les autres appareils avec moi, parés au combat : permission de faire feu à volonté mais gardez vos missiles pour les cibles au sol.

- Bien reçu commandant Hawke.

L’amiral Stromberg contacta alors la jeune femme pour lui donner la position exacte de la flotte et lui annoncer :

- Nous sommes à portée de tir de la base, nous allons concentrer nos tirs sur les cibles que nous jugerons les plus lourdes au sol en fonction de vos données.
- Bien reçu amiral, dans ce cas lancez immédiatement un tir de barrage.
- Ok.

Et alors que dans la base de Mascate les derniers ms et ma se mettaient en ordre de bataille pour la défense et que les diverse batteries de canons et missiles sortaient de leur fortifications, sur la flotte Scandinave les lourdes tourelles triples et double des différents navires pivotaient latéralement puis verticalement pour ajuster la cible et les lourdes trappes protégeant les missiles mer-sol s’ouvraient dans un bruit de claquement métallique. La flotte fut la première à ouvrir le feu dans ce qui allait être connu comme la première bataille de Mascate de cette guerre et comme la dernière chance d’enrayer l’avancée de troupes de la fédération sur le territoire de l’Union. Les canons crachèrent leurs lourds projectiles dans un concert de flammes et de secousses alors que les missiles sortaient de leurs silos dans un panache de fumée. La réaction de la base ne se fait pas attendre et alors même que les obus n’étaient pas encore retombés, la contre-attaque fut immédiate. Les multiples batteries ouvrirent le feu à la fois sur la flotte et sur les ms en approche appuyés par les appareils et blindés qui avaient pris position un peu partout autour de celle-ci.

- Mobil-suit dispersion !

Alors qu’une volée dense de missiles ciblaient les appareils de l’escadron de Lunamaria accompagnés de laser et autres obus antiaérien les ms se séparèrent dans toutes les direction alors que la jeune pilote d’élite de la Zaft tentait de nettoyer un partie des missiles à l’aide de ses mitrailleuses et de son puissant canon multiphase créant une série d’explosion impressionnante vue de loin mais permettant à ses alliés d’esquiver plus facilement les tirs en se cachant derrière la fumée et les flammes des explosions. De chaque côté les CIWS entraient aussi en action tentant de détruire les divers projectiles qui s’abattaient et du côté de la flotte des puissantes gerbes d’eau furent soulevé par les tirs mal ajusté pendant qu’un croiseur et un destroyer étaient frappés de plein fouet par la pluie de missiles les rendant inapte au service et déjà leur équipage survivant se ruaient sur les canon de sauvetage. Sur sa passerelle l’amiral Stromberg compris alors que le combat allait être terrible pour ses troupes, mais il devait tenir les ordres donnés par son prince !

- Ne lâchez rien, continuez de tirer ! Tirez jusqu’à ce que les canons en fondent où qu’on tombe à cours de munitions !

Et suivant ses ordres les tirs ne firent que redoubler en direction de la côte à une cadence infernale. Du côté de la base là aussi les dégâts furent aussi immédiats qu’important, tout du moins sur les structures de surface et non dans les blockhaus nichés dans la montagne surplombant la baie et le port…Les tirs Scandinaves dévastaient le réseau de défense léger de surface, les blindés et autres véhicules ainsi que les docks du port et les hangars. Les stocks de carburant du port furent rapidement touchés de plein fouet provoquant une immense gerbe de flammes qui se répandit même sur les navires encore à quai dans une épaisse fumée noire et épaisse. Malgré l’impression de chaos dans la base, celle-ci continuait de tirer sans sourciller dans un duel aussi terrible que dévastateur avec la flotte…

Pendant ce temps les ms avaient finalement engagés un combat rapproché lui aussi très disputé. La base disposait d’un stock de Dagger important encore donc certains doté de pack artilleurs très dangereux pour les appareils du groupe de Lunamaria. Ces Dagger étaient de plus épaulés par des Windam mais aussi par quelques mobil-armor de type Euclid… Les lourds canons de ces derniers faisaient feu de manière soutenue pendant que leur bouclier servait à abriter d’autres ms les rendant difficile à atteindre. Heureusement pour la jeune femme, les troupes de Gino recevaient un entrainement poussé notamment en affrontant quasiment tous les types de ms connus en simulation et Maria en était un exemple parfait car piquant sur un des Euclid avec son Gouf elle esquiva les tirs nourris avec aisance avant de détruire le module du réflecteur avec un coup de fouet électromagnétique. Une fois la défense du ms percée elle le balaya par un tir de mitrailleuse laser à bout portant pendant que son escorte composé d’un Zaku Gunner et d’un Zaku Slash détruisait les ms cachés derrière d’un coup de canon lourd et à l’aide de ses tomahawks pour le Slash.

Lunamaria de son côté n’était pas en reste et exploitait parfaitement son appareil dans son style tout en esquive et en accélération foudroyant et la puissance de feu dont était dotée son appareil ainsi que les très pratiques boucliers magnétique de poignet l’aident à être encore plus efficace. En l’espace de cinq minutes elle mit au tapis pas moins d’une dizaine d’appareils, il est vrai que le faible niveau des pilotes l’aidait aussi grandement. Si la base tenait toujours bon sous l’assaut combiné des vaisseaux et des ms puisqu’une partie des ms équipés de missiles avaient réussi à tirer sur les défenses de la base désormais, la victoire semblait envisageable puisque les forces en ms de la fédération fondaient comme neige au soleil.

C’est alors que la base de Mascate passa à la vitesse supérieure comprenant elle aussi qu’en l’état elle risquait de tout perdre. Lentement mais surement trois pan entiers de la montagne se dérobèrent révélant des batteries de défense meurtrière : des canons positroniques. Lunamaria les remarqua immédiatement et elle annonça :

- A toutes les unités, cible prioritaire : les batteries positroniques !

Le risque était énorme, les puissants canons auraient certes du mal à tirer droit sur les ms mais par contre la flotte Scandinave au large n’avait rien pour se protéger et risquait d’être nettoyée en l’espace de quelques tirs…Lunamaria elle trancha la tête d’un Windam et envoya ad partes un autre Dagger d’un tir de son fusil laser avant de fondre sur une des trois batteries et de lui envoyer un tir de son canon multi-phase en pleine puissance. Malheureusement tout était prévu et à ce moment-là un Ghell-Ghe sorti de son trou pour bloquer sans broncher le tir de la jeune femme alors qu’une pluie d’obus frappaient la formation rocheuse sans toutefois parvenir à endommager la moindre des trois batteries. Lunamaria vit l’alerte signalant l’accumulation d’énergie dans l’accélérateur de particule dans l’arme s’activer et ce fut ce moment que choisit le König pour annoncer :

- Nous sommes en position, parés à tirer commandant : cible verrouillée batterie positronique numéro un. Munitions chargées : deux obus perforants et deux obus incendiaires.

- N’attendez pas putain, feu, feu à volonté : rasez moi cette base !
- Bien reçu.

A quelques kilomètres de la base le ms massif que Gino affectionnait tant pour son appuis massif finit d’ajuster la position verticale de ses quatre puissants canons alors que les griffes donc étaient dotés ses deux pattes s’ancraient profondément dans la roche. Le chef de bord annonça alors :

- König Monster : Feu !

L’appareil ouvrit alors le feu reculant de plus de vingt mètre suite au choc de l’impulsion, pulvérisant la roche au passage et créant un grincement inquiétant dans tous les rouages de l’appareil qui tint bon à nouveau alors que les culasses des canons s’ouvraient pour laisser tomber les quatre imposantes douilles sur le sol aride et que les système de chargement entreprenait de les remplacer.

Les tirs fondirent droit sur la base et s’engouffrèrent droit dans une des ouvertures où se trouvait une des batteries. Le ma qui tentait de la protéger fut transpercé par un des obus et une formidable explosion retentit alors que le canon positronique chargé au maximum explosait dans une gerbe de roches et de flammes qui ressortis par de multiples ouvertures de la base. Une réaction en chaine d’explosion provoqua au passage l’explosion d’une seconde batterie. Néanmoins le troisième était toujours opérationnel et fit alors deux en direction de la flotte sous les yeux d’une Lunamaria impuissante. Le faisceau vert fendit alors de flots et vint frapper directement deux destroyer mais surtout un des deux navires porteur de la flotte qui explosa lui aussi violement soulevant une vague qui désorganisa toute la flotte. Les troupes de la CTA reprenant espoir redoublèrent alors d’ardeur au combat. Lunamaria ne pouvait pas attendre le prochain tir et songeant aux centaines de morts sur les navires elle chargea directement le Ghell-Ghe en activant ses ailes lumières bloquant les tirs avec ses boucliers avec une hargne qu’elle seule savait mettre au combat et elle envoya son pack dorsal à bout portant dans le ma adverse avant de l’envoyer droit dans l’ouverture d’un coup de pied où il alla s’encastrer contre la batterie meurtrière. Sans aucune pitié Lunamaria activa alors son fusil laser, des deux canons dorsaux, ses deux railguns et son canon multiphase pour tout détruire dans le renfoncement et elle s’extirpa du souffle de l’explosion rapidement avec soulagement alors que la seconde salve du Monster venait s’abattre sur la montagne réduisant à nouveau au silence une partie des défenses alors que le feu se propageait toujours plus loin et qu’une partie des troupes prenait désormais la fuite signe que la victoire était à eux. C’est alors qu’elle réalisé les lourdes pertes qu’ils avaient subis… En effet un tiers de la flotte Scandinave avait fini par sombrer dont un des porteurs, et ce sans compter les navires endommagés. Pour les ms, là aussi ils avaient perdus quasiment la moitié des forces engagées dont plusieurs pilotes des forces de Gino et elle savait qu’aussi bien pour eux que pour le royaume ces pertes étaient difficiles à remplacer à l’heure actuelle.

- Commandant Hawke ? On nous signale d’importants renforts en approche depuis le Nord. Probablement directement depuis la ligne de front.


La jeune femme qui avait les larmes aux yeux alors que le contrecoup de la bataille venait la frapper ne put s’empêcher malgré tout de sourire : ce monstre de Weinberg avait encore eux raison. La fédération se sentant obligée de lutter en deux endroits et coupé de son commandement primaire allait se désorganiser et ralentir sa progression voire encaisser des défaites sporadiques, la fin de l’histoire était désormais dans la main des diplomates des quatre nations pour négocier un cessez-le feu au lieu d’une capitulation.

- Merci de l’info amiral. A tous les appareils, nous battons en retraite : retour à la flotte. Que les appareils en meilleur état aident ceux ne pouvant plus rentrer par eux-mêmes.

Et joignant les actes aux paroles elle plongea pour se saisir du Gouf de Maria par les épaules puisque la jeune femme ne pouvait plus voler droit après la perte d’une de ses ailes sur la fin du combat.

- Merci Lunamaria
.
- Pas de souci Maria, après tout tu as parfaitement couvert mes arrières, et je dois avouer que je suis soulagé que tu sois saine et sauve après tout tu as été la première à m’aider à m’intégrer chez vous.
- Je ne fais que rendre la pareille : moi aussi j’ai eu du mal au début et après tout je n’ai jamais ressenti de haine envers les coordinateurs. Je suis bien plus heureuse depuis que j’ai rejoint le commandant…

Cette fois Luna ne répondit pas mais se demanda si Durandal se rendait compte dans quelle mesure le naturel qu’il tentait de manipuler avait réussi à construire une équipe soudée et efficace autour de lui. Il comptait sur lui pour faire sa salle besogne et même affaiblir la FFCE mais Luna était en train de se demander si à terme le scandinave ne serait pas un nouvel obstacle aux plans du président comme pouvait déjà l’être par exemple Lacus Clyne, Orb où l’Archangel…Et le pire dans tout cela était que depuis son arrivée à Antarès elle se rendait de plus en plus compte que le président n’était pas l’homme intègre qu’elle s’était idéalisée lorsqu’il se servait d’elle dans sa croisade contre la FNE…Ce fut sur ces dernière pensées qu’ils parvinrent enfin à rejoindre la flotte endommagées et à poser délicatement leur ms sur le pont du navire de l’amiral Stromberg qui fit mettre le cap vers la flotte d’Orb.
 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 22 Jan 2014 - 17:44
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

Une fois les Rezel venus à son secours, Gino ne fut plus ennuyé de tout le trajet de retour vers le Uzumi où les autres appareils ayant survécus à l’assaut étaient déjà en train d’apponter. Visuellement on se rendait compte tout de suite qu’il manquait un bon nombre d’appareil et de toute façon les canons de la flotte s’était tus probablement à cours de munitions, ne gardant qu’un stock de sécurité en cas de nouvelle attaque. Gino poussa un soupir de dépit, entre sa machine endommagée, les ms détruits et les munitions qui venaient à manquer, ils ne pouvaient plus venir en aide à leur allié qui allait devoir se défendre seul et compter aussi sur une éventuelle réussite de Lunamaria.

Au loin derrière son ms les colonnes de fumée qui s’élevaient du champ de bataille étaient plus denses que jamais et après tout ils n’y étaient pas pour rien vu les dégâts considérables qu’ils avaient causés. A titre personnel il regrettait d’avoir croisée le redoutable Manfred, celui-ci l’ayant rapidement mis à mal et avait lourdement endommagé son ms l’empêchant de semer la mort et la destruction dans les rangs des troupes de la CTA.

- Secteur B3 du pont dégagé pour vous commandant Weinberg.
- Bien reçu.

Il ajusta tant bien que mal se trajectoire dans la mesure du possible pour venir poser le lourd ms en piteux état sur le pont du gros porteur d’Orb où l’équipe de pont attendait déjà pour parer à toute éventualité comme par exemple une explosion où un incendie. Et lorsque les pieds du ms touchèrent le pont l’appareil fut arrosé de liquide de refroidissement de manière à éviter les accidents. Un nuage de vapeur se déploya brièvement avant que tous les capteurs du cockpit de Gino repassent au vert et déjà il voyait ses hommes accourir au premier rang desquels la très collante Nagisa qui avait déjà retiré son casque. Gino déclencha l’ouverture de son cockpit qui grinça un peu visiblement légèrement voilé par les chocs mais qui s’ouvrit néanmoins sans grosse difficulté. Gino épuisé pris quelques seconde avant de parvenir à se redresser et de se laisser glisser sur le pont où il manqua de perdre l’équilibre. Il y eu un instant d’incompréhension alors qu’il voyait l’équipe médicale se précipiter vers lui et il se souvint qu’il avait pas mal saigné du nez suite au violent choc de son appareil contre les rochers et il leva la main pour faire signe que tout allait bien même si effectivement vu de l’extérieur il devait faire peur à voir.

- Tout va bien, ne vous inquiétez pas.


Déjà sous ses pieds il sentait le navire manœuvrer pour se positionner face au large et mettre le cap dans cette direction à pleine puissance confirmant son impression que leur action était finie.

- Commandant ? L’amiral Todaka veut vous voir sur la passerelle dès que possible.


Il baissa le regard vers Nagisa qui semblait soulager de le voir en bonne santé et il lui fit un sourire alors qu’il félicitait ses hommes d’un pousse levé pour leur admirable comportement au combat.

- Bien sûr, je monte tout de suite.


Il s’engouffra dans le navire en laissant aux hommes de ponts la lourde tâche de ranger les appareils et d’effectuer le plus de réparations possibles. En chemin il fit néanmoins un rapide détour aux toilettes car le combat avait été long et il avait en outre besoin de se laver le visage pour être un minimum présentable devant l’amiral. Il s’arrêta aussi prendre une boisson et se hâta pour rejoindre la passerelle où l’amiral Todaka était debout face au large en train d’écouter les différents rapports que lui remontaient ses hommes. Gino s’approcha lentement et salua attendant que l’officier en train de parler finisse son rapport sur le nombre d’appareils perdus. L’amiral reporta alors son regard sur Gino et hocha la tête d’un air satisfait :

- Je tiens à vous féliciter vous et vos hommes pour le travail remarquable que vous avez accompli. J’avouais ne pas avoir été enchanté de votre présence lors de votre arrivée mais je dois bien reconnaitre désormais que j’avais tort : vous vous êtes battu avec conviction pour le bien de nos pays.

- C’est trop d’honneur que vous me faites, qu’en est-il de l’autre flotte ?

Todaka pouvait comprendre l’impatience de Gino et c’est pourquoi il prit une des feuilles qu’il tenait et lui tendit avec un clin d’œil.

 
Code:

De : Amiral Stromberg, Marine Royale de Scandinavie
A : Amiral Todaka, Marine de l’Union d’Orb

L’assaut sur la base de Mascate s’est terminé aux alentours de 11h30 par la victoire totale de nos troupes sur la garnison locale. Avons battu néanmoins en retraite comme convenu avant l’arrivée des renforts avec malheureusement plus d’un tiers de pertes pour nos troupes. Faisons route désormais vers le point de rendez-vous numéro 3.

PS : Le commandant Hawke et l’enseigne Kaitainen vont parfaitement bien. 


Gino poussa un soupir de soulagement en constatant que ses subalternes s’en étaient parfaitement tirés même s’il regrettait que la flotte ait subie autant de pertes, mais cela aurait pu être bien pire et il lui faudrait féliciter ses hommes un fois les deux groupes regroupés ensemble.

- Nous retrouverons la flotte scandinave au large de Ceylan, puis nous ferons route vers Orb directement. Vous y êtes attendu d’ailleurs et même féliciter par l’amiral Sahaku.

Ce n’était pas rien tant il connaissait l’inimité que cette femme avait à son égard. Le trajet allait prendre un certain temps et donc ils pourraient prendre du repos avant de renvoyer se troupe dans l’espace via le mass-driver de Kaguya.

- Quelle est la situation du champ de bataille ? Sommes-nous parvenus à infléchir l’attaque de la fédération ?

L’amiral pris un air plus sombre et répondit néanmoins :

- D’après les dernière nouvelles et suite à l’attaque contre Mascate, la fédération semble disposée à signer un cessez le feu contre une modification de la frontière d’environ 200km et contre un accès accru aux ressources minières de l’Himalaya…

- Ce qui serait toujours mieux qu’une capitulation de toute manière…
- Certes.

Même s’ils s’étaient illustrés les deux hommes ne se faisaient pas d’illusion, la fin de la guerre était encore loin et dieu seul savait combien de champs de bataille ils seraient obligés de parcourir encore.

- Vous me pardonnerez amiral mais si vous n’avez plus besoin de moi dans l’immédiat je vais me retirer, j’ai besoin de repos.

- Je comprends, je vous ferais prévenir s’il y a du nouveau et encore une fois merci.

Gino salua alors l’amiral puis la passerelle puis se retira quelque peu déprimé par la situation mais surtout extenué par l’action et les nombreuses douleurs qui se rappelaient à son bon souvenir maintenant que l’excitation du combat et l’adrénaline qui y était lié étaient partis.

 

_________________
Revenir en haut
Gino Weinberg
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2009
Messages: 2 003
Localisation: prépare sa revanche
Masculin
Gène: naturel
Vaisseau: /
Niveau de pilote: 3
Appareil actuel: Evil/Nightmare Mörde
Poste: pilote de ms/tacticien
Grade: commandant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 31 Jan 2014 - 14:21
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions
Répondre en citant

Flotte Coalisée, 25 Mai, 6h30 au large du port militaire d’Onogoro à Orb.

Le jour n’était pas encore levé mais à cette latitude et en cette saison il faisait toujours doux à l’extérieur et Gino se trouvait être assis sur le toit de la passerelle du Uzumi perdu dans ses pensées puisqu’il avait encore eu des difficultés à trouver le sommeil. Quoi qu’il fasse son passé continuerait de le poursuivre et par moment il avait du mal à le supporter, heureusement il parvenait à donner le change à ses collaborateurs ce qui leur évitait d’inutiles inquiétudes. Inquiétudes illégitimes d’ailleurs car le seul moment où les doutes le quittait étaient les combats et il aurait été tentant de se plonger à corps perdu dans la guerre pour tout oublier mais il s’y refusait. De façon presque utopiste il pensait sérieusement que sa contribution à la guerre sous sa forme actuelle d’électron libre parviendrait à mettre fin à la guerre notamment en mettant à genou le Blue Cosmos. Il y avait de nombreuses options pour y parvenir d’ailleurs et il avait déjà bien réfléchi à cela durant ses longues périodes d’insomnies : destructions d’usines de prototypes, meurtres de dirigeants politique et ingénieurs, attaque coordonnées et surtout rivalités internes. A terme ce dernier point était selon lui la clé de la guerre : en effet plus le conflit durait et plus la haine de la fédération Atlantique grandissait dans les autres nations de la CTA qui se voyaient traitées comme des vassaux et notamment depuis le déploiement des Destroys à la fois en Europe et en Amérique du Sud.

D’ailleurs aux yeux de Gino la capacité de l’Eurasie à gagner sa guerre aussi rapidement contre l’Union Equatoriale malgré le contretemps qu’ils leur avaient infligé par surprise sur leur QG montrait que la puissance de la grande nation se reformait. Un autre signe avant-coureur de cela était bien sûr le lent recul de ZAFT vers Marseille et Gibraltar alors que le front Européen s’avérait peu commode à défendre et que le président Durandal ne montrait que peu de velléités offensives pour le moment. Il se demandait d’ailleurs si la république d’Asie était étrangère à tout ça…la nation avait en effet augmenté son nombre d’usines d’après les renseignements mais leur troupes ne bougeaient pas. De plus pour avoir traité avec eux lors de l’acquisition de l’astéroïde abandonné et du Nagato il avait bien remarqué une certaine ambition dans les propos de ses interlocuteurs, chose encore improbable quelques années auparavant.

Il secoua la tête en se morigénant alors qu’un vol de mouette passait au-dessus de sa tête en criant signe qu’ils étaient sur le point d’arriver. En effet il ne servait à rien de penser encore et toujours à ce qu’il ne pouvait pas encore influer de toute manière, d’autant plus que l’implantation de la fédération Atlantique sur la Lune et dans l’espace lui donnait un avantage majeur sur ses « vassaux »…il ferait mieux de se concentrer sur le plus urgent : les réparations de leurs ms notamment son Nightmare qui avait bien souffert et qui devrait attendre son transfert dans un des complexe de Morgenroete pour y être réparé dans la mesure où ils leur manquait trop de pièce ici-même et il lui fallait une nouvelle batterie. Il allait aussi falloir remplacer les pilotes abattus durant la bataille, remplacer les machines s’avérait plus facile pour sa petite organisation que trouver des pilotes de confiance : tout l’opposé de la CTA en somme.

Le Soleil allait bientôt se lever alors qu’une fine brise venue du large faisait onduler ses cheveux et il se leva pour aller s’accouder au bastingage et il pouvait maintenant voir l’île portuaire face à lui qui se découpait dans la lueur orange de l’Est. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pu venir à Orb sans se dissimuler…cela datait de l’époque où il était encore un tout jeune officier des renseignements du royaume. Se présence allait à n’en pas douter causer un certain nombre de problèmes lorsque cette nouvelle parviendrait aux oreilles de ses anciens compagnons mais il s’en remettait aux décisions des dirigeants de la nation insulaire pour savoir ce qu’ils faisaient. Il n’était en effet pas raisonnable de penser qu’ils tentent quelque chose de direct contre lui en ce lieu.

- Ah je vous trouve enfin commandant, je vous ai cherché un peu partout, vous n’étiez déjà plus dans votre cabine.


Gino ne se retourna même pas continuant de porter son regard sur l’île face à eux et répondit d’un ton nonchalant.

- Lunamaria, que me vaut ta visite surtout aussi tôt. Et je t’ai déjà dit que ce n’était pas la peine de me vouvoyer.


La jeune femme s’approcha à son tour du bastingage pour s’y accouder avant de répondre à Gino :

- Désolée mais c’est plus fort que moi, je suis trop habitué à la rigueur militaire. Sinon je vous cherchais pour faire passer un message de l’amiral : nous accosterons dans une heure et une voiture nous attendra pour conduire les officiers à votre résidence dans un premier temps. Nos ms seront transférés à Kaguya pour y être réparés et préparés pour un envoi par mass-driver si nécessaire.
- Je vois…

Il poussa un long soupir de fatigue et lassitude mêlées sans rien rajouter pour autant ce qui ne manqua pas de troubler Lunamaria qui n’avait pas l’habitude de le voir ainsi.

- Quelque chose ne va pas ? C’est à cause des pilotes que nous avons perdus.

Gino hocha la tête négativement, avant de répondre blasé :

- Je ne sais pas pour vous mais malheureusement pour moi j’ai du mal à ressentir quoi que ce soit lorsque je perds des alliés si ce n’est de la déception plus lié à la perte stratégique qu’affective. Mais ça colle assez bien à ma réputation de monstre de toute façon.

Lunamaria sembla hésiter, après tout elle connaissait bien le pédigrée du « capitaine » Weinberg membre des troupes d’élite du Blue Cosmos…mais depuis qu’elle se trouvait en sa compagnie elle avait vraiment l’impression d’avoir affaire à une autre personne que ce qu’on décrivait. De plus, elle avait pris le temps sur Antarès de discuter avec pas mal de membres du personnel et notamment les quelques anciens du Girty présents. Et leurs explications avaient à leur tour corroboré ses observations.

- C’est la guerre Gino, tant qu’elle durera des horreurs arriveront que tu le veuilles où non : même moi je me suis retrouvé impliquée dans des opérations dont j’ai honte alors que j’ai toujours été libre de mes actions. Le seul moyen d’avancer et d’en finir plus rapidement afin de limiter ces évènements. En attendant je pense qu’il est mieux d’enfouir tout cela et de garder les larmes pour une future période de paix.

Elle lui donna une grande tape dans le dos qui le fit grimacer même s’il ne pouvait qu’approuver les paroles de la jeune femme qui avait visiblement une certaine sagesse vis-à-vis de la situation.

- Même pour moi rien n’est simple…je me retrouve à me battre pour Orb alors que je suis un officier de ZAFT. Et plus le temps passe ici d’un point de vue extérieur à celui des Plants et moins je sais ce que je dois faire.

Cette fois ce fut Gino qui prit la parole pour tenter de la rassurer alors que le port était désormais proche et qu’il distinguait les très nombreux quais avec les navires au mouillage et l’Uzumi avançait droit vers un des plus grands emplacements. Il posa sa main sur son épaule :

- Il te suffit de suivre tes idéaux, nous étions d’accord dès le départ : tu as le droit de veto quant à ta participation aux missions et tu peux aussi retourner chez ZAFT dès que tu le souhaite. Je ne te cache pas que ton aide a vraiment été importante ces derniers temps. La seule chose que je te demanderais en cas de départ c’est de ne pas nous mettre en danger comme la position de la base tant que notre système n’est pas au point la cacher.
- Je ne suis pas du genre à trahir mes alliés même en cas de désaccord.

- Je sais, je m’étais bien renseigné sur toi avant ton arrivée.

La sirène de l’Uzumi donna alors double signal alors que le personnel du port d’activait et que le lourd navire s’arrêtait le long du quai sans problème. Gino repéra alors une voiture noire attendant près de la passerelle qui était en train d’être disposée et il s’éloigna enfin de la balustrade en ajoutant :

- Allons-y, nous sommes attendus : cela surement plus constructif que de ruminer nos sombres pensées.


La coordinatrice ne pouvait qu’acquiescer et lui emboita le pas, et ainsi quelques minutes plus tard les quatre officiers débarquaient du navire après avoir remercié l’amiral Todaka pour son accueil à bord. C’est ainsi que Gino et les trois femmes qui le suivaient tous vêtus de leur uniforme noir et bleu s’engouffrèrent dans la voiture.

 Vers http://gundamneogeneration.vraiforum.com/t1406-Recontre-au-sommet.htm#p2894…
 

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:50
Sujet du message: Conflit frontalier et coalitions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Asie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: