:: Crépuscule et Aurore ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Cité Doragon
 
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 132

Posté le: Dim 30 Déc 2012 - 14:59
Sujet du message: Crépuscule et Aurore
Répondre en citant

Durandal raccrocha posément le combiné dans lequel il venait d’entendre s’éteindre la voix de Patrick Zala et un léger sourire éclaira son visage.
Cet homme avait été des plus utiles ces derniers temps : par ses paroles, il avait su rassembler derrière lui les foules de Coordinateurs ulcérés par cette guerre qui les opposait aux Naturels en jouant sur leur corde la plus sensible, la fierté.
Quoi de plus insupportable pour des personnes qui s’estiment supérieures de par leur intelligence et leurs capacités de se faire tenir en échec par des êtres qu’ils savent inférieurs ?...
En devenant Président du Haut Conseil des Plants, il avait réussi à évincer le très aimé Siegel Clyne et à museler les voix qui appelaient à un règlement diplomatique de ce conflit.
Zala s’était imposé comme un leader charismatique, capable de clamer haut et fort la volonté des Coordinateurs de s’imposer sur Terre face aux Naturels.
D’ailleurs la rumeur populaire disant qu’il dirigeait en sous-mains l’organisation dissident FNE ne s’était jamais éteinte, même après le démantèlement de leur base sur D7.
Toutefois… il avait fait son temps et Full Frontal était certainement en train de régler le problème de manière définitive comme prévu.
Dans quelques heures, on découvrirait le corps froid de Zala ainsi que de sa garde rapprochée, il aurait ainsi le champ libre pour mettre en œuvre ses plans.
La sonnerie de l’intercom l’arracha à ses réflexions et il actionna l’ouverture de la porte.
Un sourire accueillant se dessina sur son visage en voyant entrer une de ses jeunes collaboratrices.
L’inquiétude qui se lisait sur les traits de la jeune femme était touchante, si seulement elle savait…
 
- Vous ne dormez pas Monsieur ?...
 
Un léger sourire désabusé fit place à son tour sur le visage de Durandal et il se leva du bureau derrière lequel il se tenait.
 
- Je me vois mal dormir alors qu’un canon Genesis est braqué sur la Terre… Vous avez des nouvelles Katya ?...
 
La jeune femme hocha vivement la tête, visiblement elle allait lui annoncer une bonne nouvelle.
 
- Oui Monsieur. Nous avons des nouvelles du front. Les derniers rapports indiquent que le canon a été neutralisé, nos forces s’ingénient maintenant à démanteler la base FNE pour qu’elle n’aille pas s’écraser sur Terre.
 
Messiah avait donc parfaitement rempli son œuvre de diversion, il devait être reconnaissant à tous ces Coordinateurs qui s’étaient sacrifiés pour leur cause.
Grâce à eux, il allait enfin pouvoir exécuter ses plans comme il l’entendait et transformer ce conflit stérile en une nouvelle aube pour l’humanité.
Mais pour l’instant il devait jouer son rôle à la perfection, prendre son temps et avancer tranquillement ses pions en travers de l’échiquier.
 
- Bien. Veuillez me tenir informé de l’évolution de la situation.
 
Sa jeune assistante acquiesça bien volontiers et se retira, voulant apparemment le laisser se reposer.
Mais comment aurait-il pu se reposer ? C’était au contraire maintenant que tout commençait.
Il avait permis à leurs hommes d’évoluer encore davantage en participant à la genèse des Coordinateurs Extended en tant que généticien mais ce n’était pas son véritable objectif.
Non, son objectif était bien plus grand, bien plus ambitieux et il changerait non seulement le cours de cette guerre mais aussi la face du monde.
Mais, contrairement à Zala qui pensait que la force était le seul moyen de parvenir à ses fins, il avait une bien meilleure idée, peu à peu il convaincrait les foules de se joindre à lui, que ce soit sur Terre ou sur les Plants.
Il s’approcha de la grande baie vitrée qui lui laissait apparaître la cité Ebi sur laquelle le bâtiment qu’il occupait semblait veiller, tous les Coordinateurs allaient voir le monde dans lequel ils vivaient changer dans les heures qui viendraient.
Mais ce changement serait l’aube d’une nouvelle ère, d’un nouvel avenir pour toute l’humanité !...
Durandal resta là, à contempler la cité qui s’éveillait doucement quand soudain la porte de son bureau s’ouvrit sans préambule et laissa débouler son assistante, les traits défaits.
Il savait déjà ce qu’elle allait lui annoncer mais il fit mine de prendre un air surpris devant cette intrusion, d’autant plus que la jeune femme semblait au bord des larmes.
 
- Monsieur ! C’est affreux ! Le Président !... Il a…
 
Katya éclata en sanglots et bien vite, des officiers, des membres de son cabinet envahirent son bureau, parlant tous en même temps, évoquant la situation, comme si l’endroit se transformait soudain en une ruche bourdonnante remplie d’abeilles effrayées.
Il fallait mettre bon ordre à cela, en se montrant calme dans la tempête qui s’abattait autour de lui, ceux qui l’entouraient se sentiraient rassurés et boiraient d’autant plus ses paroles.
Cela valait aussi pour le peuple des Plants bien sûr…
 
- Calmez-vous, tous !...
 
Un grand silence se fit dans son bureau et tous les yeux se braquaient sur lui, il ne pouvait pas demander mieux.
 
- Ce n’est pas le moment de se perdre en conjectures, il faut stabiliser la situation au plus vite. Convoquez l’ensemble du Haut Conseil sur Doragon le plus vite possible, nous devons prendre les mesures qui s’imposent et prévenir la population de la situation !
 
Tout en donnant des directives aux uns et aux autres, Durandal se préparait pour rejoindre le palais présidentiel.
Ce jour allait rentrer dans l’Histoire des Plants et il s’en assurerait !...
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Dim 30 Déc 2012 - 14:59
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2011
Messages: 132

Posté le: Dim 30 Déc 2012 - 19:37
Sujet du message: Crépuscule et Aurore
Répondre en citant

Le palais présidentiel des Plants semblait s’être mué en une fourmilière alors que la terrible nouvelle se répandait lentement dans toutes les strates de ce lieu de pouvoir.
A contrario, un silence de cathédrale emplissait la salle du Haut Conseil, comme si la lumière bleutée qui la baignait d’ordinaire rendait encore plus visible le fait qu’un des douze sièges autour de la table circulaire était désormais vide.
Finalement l’un des Ministres se leva d’un bond, frappant des deux poings sur la table au point de la faire trembler.
 
- Comment est-ce possible ? Comment le Président a-t-il pu se faire tuer dans sa propre résidence ?...
 
Siegel Clyne releva la tête vers lui et fronça les sourcils, ce n’était pas le moment pour eux de perdre leurs moyens.
 
- Calmez-vous Maxwell. Nous nous posons tous la même question et pour l’instant, aucun de nous ne peut y apporter une réponse. Nous devons attendre les conclusions de l’enquête du Ministère de la Défense afin de comprendre ce qui s’est passé.
 
Toutefois, Elsa Jule, à l’initiative de cette enquête lancée dès qu’elle avait eu vent de la nouvelle, prit la parole à son tour.
 
- Je ne comprends pas comment vous pouvez rester si calme, Siegel !... On a assassiné le Président et toute sa garde rapprochée ! Et si nous étions les suivants sur la liste ?!
 
Cette question sembla à nouveau faire peser un lourd silence dans la pièce mais Ali Kasim prit la parole à son tour.
 
- Nous avons renforcé le niveau de défense au sein des douze cités et sur tous les Plants. Nous allons également réviser toutes nos procédures de sécurité pour que ceci ne se reproduise plus jamais !...
 
Une femme élégante aux cheveux auburns et aux yeux émeraudes hocha gravement la tête.
 
- Nous attraperons les assassins de Patrick et les traînerons devant la justice des Plants en temps et en heure. Pour l’instant, nous devons décider de ce que nous allons faire pour que sa perte ne nous fasse pas perdre pied dans le conflit !...
 
Durandal, qui était resté jusqu’alors silencieux pour prendre toute la mesure des conséquences de la disparition du Président du Haut Conseil sur les plus hauts dignitaires des Plants, ne put s’empêcher d’afficher un léger sourire satisfait.
Chacun d’eux semblait atterré par la nouvelle et inquiet quant à son propre sort, comme il s’y attendait.
Son heure était venue, il était temps pour lui de prendre les rênes de leur destin en mains mais il ferait ça en toute subtilité afin que chacun se rallie à lui de son propre chef.
 
 - Je suis admiratif de votre pragmatisme Ministre Kururugi, commença-t-il, vous avez absolument raison. Et ce que nous devons faire, c’est protéger nos concitoyens.
 
Il se leva de toute sa hauteur et il vit les dix paires d’yeux se poser sur lui, c’était le moment pour lui d’entrer dans l’Histoire.
 
- En vertu de notre Constitution, en tant que Secrétaire d’Etat à l’Administration Générale, je deviens par conséquent Président par intérim du Haut Conseil. Je compte sur vous pour organiser dans les meilleurs délais des élections anticipées pour stabiliser notre exécutif.
 
Ran Kururugi et sa secrétaire d’Etat opinèrent du chef tandis que les yeux sombres du nouveau Président des Plants se posaient sur l’un des deux Secrétaires de la Défense Nationale.
 
- Ministre Gould, je vous confie mon poste à l’Administration Générale. Je nommerai votre successeur dans les prochains jours afin qu’il n’y ait pas d’interruption de pouvoir.
 
Le Coordinateur sembla surpris de cette nouvelle mais une fois l’étonnement passé, il sembla honoré  de cette offre qui lui donnait un poste encore plus élevé que celui qu’il possédait jusqu’alors.
Toutefois il n’allait pas être le seul, dans les heures qui viendraient, chaque être humain vivant dans cette galaxie allait comprendre que leur vie allait changer à tout jamais.
 
- Nous devons donner une conférence de presse dans les meilleurs délais et informer nos concitoyens sur les Plants comme nos forces armées de la situation actuelle.  Convoquez les média, nous la ferons ici même !...
 
Tous les conseillers se levèrent afin de donner leurs directives mais, sans surprise,  Durandal vit arriver à sa hauteur Siegel Clyne, une lueur de méfiance dans ses yeux bleus.
Tel père, telle fille… Il se souvenait trop bien du regard que lui adressait Lacus alors qu’ils avaient tous deux participé à une petite réunion informelle sur G2.
Il mettrait du temps à s’emparer de tous les pions qui lui seraient nécessaires pour mener ces projets à bien mais quel serait l’intérêt de jouer s’il n’y avait pas quelques obstacles en travers de sa route ?...
Quoiqu’il en soit, le Ministre de la Diplomatie des Plants décida de jouer franc-jeu.
 
- Que préparez-vous au juste Durandal ?...
 
Un léger sourire enjôleur s’afficha sur le visage du tout nouveau Président du Haut Conseil.
 
- Rien Ministre Clyne si ce n’est rassurer nos concitoyens et m’assurer que la mort du Président Zala ne va pas nous plonger dans une crise sans précédent. D’ailleurs je compte sur votre coopération, il est peut-être temps pour nous… d’essayer de mettre un terme à ce conflit !...
 
Clyne sembla surpris d’entendre ça mais il ne dit rien de plus et Durandal en profita pour s’éclipser, il devait préparer sa première allocution en tant que Président des Plants.
Oh, bien sûr, vu le plan qu’il avait établi avec Frontal des semaines auparavant, il savait exactement ce qu’il devait dire mais il n’aurait aucun mal à paraître spontané face aux média.
D’ailleurs ils ne tardèrent pas à être rassemblés dans le grand hall du palais présidentiel, tous les visages qui se rassemblaient autour de la tribune qu’on lui avait préparé étaient tendus.
La rumeur qui circulait dans les couloirs du bâtiment avait dû commencer à se répandre parmi les journalistes mais ils attendaient là, impatiemment, comme s’ils étaient prêts à écouter un Messie prêts à les sauver.
Et n’était-ce pas ce qu’il était un peu après tout ? S’ils prenaient tous la peine d’écouter sa voix, de suivre ses directives et de se conformer à ses plans, il les guiderait tous vers une ère d’harmonie comme jamais l’humanité n’en avait connue.
Mais chaque chose en son temps : pour cette fois, il se contenterait de faire bonne impression.
 
- Mes chers concitoyens, le devoir m’incombe de prendre la parole en ces heures sombres. Nous devrions nous réjouir que nos valeureux soldats aient réussi à écarter du ciel de la Terre la menace que la FNE faisait peser sur elle. Malheureusement, une perte inestimable vient assombrir cette nouvelle. Tôt ce matin, les membres du Haut Conseil et moi-même avons appris la mort de notre Président, Patrick Zala.
 
Il y eut un concert de gémissement de désarroi ou de stupeur étouffés, en dépit de ses positions plus que radicales et de son lien plus ou moins évident avec la FNE, Zala avait l’appui de la population, sa perte en décontenancerait plus d’un et c’était exactement pourquoi il l’avait fait assassiner après tout.
D’un geste, il interrompit le murmure qui montait des rangs des journalistes qui voulaient apparemment une explication.
 
- A l’heure actuelle, une enquête est en cours et toutes les hypothèses sont envisagées mais je peux vous assurer que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour lui rendre justice !...
 
Si Frontal était actuellement en train de regarder son allocution, il devait bien rire devant son écran.
Peut-être aurait-il dû être acteur avant de se lancer dans la génétique et la politique ?...
Il se demandait lui-même comment il arrivait à ne pas sourire et à garder un ton si solennel face aux caméras et aux dizaines d’yeux braqués sur lui.
 
- En vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je remplacerais notre défunt Président jusqu’aux élections anticipées qui seront mises en place dans les meilleurs délais par notre Gouvernement.  Je vous demande donc à tous de garder votre calme et votre courage dans cette épreuve.
 
C’était maintenant qu’il devait avancer son premier pion sur l’échiquier de l’avenir, inviter ses adversaires à rentrer dans la danse avec lui sans qu’ils se doutent un seul instant de ce qu’il leur préparait.
 
- Enfin je voudrais également m’adresser aux nations de la Terre qui nous écoutent : dans les dernières heures, nous avons fait table rase de nos différences et de nos rivalités afin d’affronter une menace sans précédent qui planait sur l’humanité.  Cela prouve que lorsque toutes les conditions sont réunies, nous pouvons trouver un terrain d’entente .  Et je suis certain que, comme moi, vous voulez mettre un terme à cette guerre. Reprenons le dialogue et essayons, tous ensemble, d’y mettre fin, une bonne fois pour toutes ! Je vous remercie…
 
Durandal descendit de la tribune, protégé par sa garde rapprochée qui retenait péniblement les journalistes, estomaqués par le contenu de l’allocution qu’il venait de faire.
Il avait obtenu exactement ce qu’il voulait : tuer Zala désarçonnerait complètement la population des Plants qui se chercherait aussitôt un nouveau leader auquel se raccrocher.
Et quoi de plus rassurant qu’une nouvelle voix qui prônerait à nouveau le dialogue et l’entente afin de mener cette guerre à son terme ?...
Il laissa à nouveau un sourire se dessiner sur son visage,  même si la partie commençait tout juste, il avait un sacré avantage dès le départ !...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:52
Sujet du message: Crépuscule et Aurore

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Cité Doragon Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: