:: Pures Ténèbres ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gundam Neo Generation -> Base lunaire
 
Stellar Loussier
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 507
Localisation: en train de remonter des bretelles
Féminin
Gène: Naturel-Extended
Vaisseau: Girty Lue
Poste: Commandant
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 25 Déc 2012 - 19:59
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Sujet précédent ICI

[André, je te permets de t'introduire sur le Girty Lue en bonne et due forme ainsi. Dis-moi si ça ne te convient pas et je modifierai]


Stellar s’amusait follement dans ce jeu de tir au pigeon désormais, chaque tir que le Génocide effectuait taillait un peu plus en pièces cette base FNE qui fondait désormais sur Terre.
Elle déchiquetait méthodiquement la surface de cette monstruosité métallique à l’aide de ses lasers aussi facilement qu’elle pèlerait une orange sous ses ongles.
Ses pilotes faisaient de même, l’objectif était de réduire autant que possible la masse de cette chose au moment où elle entrerait dans l’atmosphère terrestre.
Mais les alarmes de son MS se mettaient à retentir de plus en plus fort, la radioactivité ambiante devenait réellement dangereuse en dépit des armures mobiles qui les protégeaient et la zone d’attraction gravitationnelle était désormais un peu trop proche à son goût.
 
- Il est temps de décrocher !...
 
Le Genocide donna le signe du départ mais elle n’eut pas de réponse de ses pilotes, peut-être à cause des radiations émises par la base FNE moribonde.
Mais Neo, à bord du Girty Lue, semblait avoir saisi son mouvement de repli et bien vite les fusées de retraite de son vaisseau illuminèrent le vide béant de l’espace afin de signifier à tous ses subordonnés que la fête était finie pour l’instant.
De toute manière, leur objectif de réduire à néant l’arme FNE était complété,  elle ne doutait pas que son capitaine en second allait maintenir la base en complète dislocation sous un feu nourri afin de réduire au maximum ses dommages sur la planète bleue.
La tueuse reprit donc le chemin de son vaisseau et elle eut bien vite accès à la catapulte mais elle allait avoir une mauvaise surprise dès qu’elle allait pénétrer dans le hangar.
Elle constata avec contrariété que les techniciens semblaient en train de retirer le filet de sécurité, destiné à empêcher les imbéciles incapables de poser leurs machines correctement de se fracasser à l’autre bout du hangar.
 
Pire encore, le Capitaine du Girty Lue remarqua qu’il y avait des morceaux de MA dispersés en tous sens que ses hommes essayaient péniblement de rassembler autour d’une carcasse mise de côté.
Un minable Moebius Zero si elle en croyait ce qui en restait, ces MA spatiaux développés en série par l’Alliance pour envoyer au combat les hommes trop stupides pour prendre les commandes d’un MS digne de ce nom.
Est-ce qu’un moribond avait cru bon de venir s’écraser à l’intérieur de son vaisseau plutôt que de se faire exploser au milieu du champ de bataille ?
A peine le Genocide fut-il fixé à sa cage qu’elle ouvrit le cockpit de sa machine et jeta son casque aux orties afin de se précipiter vers le technicien le plus proche.
Tous ceux qui l’entouraient reculèrent précipitamment ou coururent se charger de sa machine afin d’éviter l’orage qui s’annonçait déjà.
Stellar fronça les sourcils tandis que son regard écarlate s’assombrissait et que sa voix se faisait entendre dans tout le hangar.
 
- Qui est le crétin responsable de ce carnage ?!...
 
Le technicien préféra ne pas exciter davantage la colère de leur Capitaine et il déglutit difficilement avant d’indiquer un jeune homme derrière lui.
Un bellâtre aux yeux bruns et aux cheveux qui lui retombaient élégamment dans le cou semblait examiner le hangar comme s’il cherchait quelque chose ou quelqu’un, encore engoncé dans sa combinaison de pilote de l’Alliance.
Son attitude ne fit que l’agacer encore davantage et elle se précipita dans sa direction, ses yeux écarlates jetant déjà des éclairs.
Toutefois ce bellâtre inconséquent ne semblait pas la connaître car il lui demanda si elle savait où il pouvait trouver le Capitaine, sur un ton qui signifiait qu’il la prenait pour une vulgaire gamine.
Aussitôt un sourire narquois se dessina sur le beau visage de la tueuse.
 
- Il est en face de vous, soldat ! Stellar Loussier, Commandant du Girty Lue !...
 
Presque aussitôt elle vit le visage du jeune crétin se défaire et il se mit aussitôt au garde à vous, se présentant comme André Leblanc, pilote attaché à la flotte de la base lunaire.
Après tout, son nom – depuis qu’elle avait pris le commandement du terrible Léviathan – ainsi que celui du Girty Lue étaient désormais bien connus au sein des forces de l’Alliance.
Et elle profita de son trouble pour lui adresser un sourire carnassier.
 
- Ecoutez-moi attentivement Sergent ! Vous allez aider mes hommes à réparer les dégâts que vous venez de faire et vous êtes consigné à bord de mon vaisseau jusqu’à ce que j’ai fait mon rapport à la base lunaire vous concernant. Disparaissez maintenant !...
 
La tueuse ne lui accorda pas un regard de plus, elle avait mieux à faire que de s’occuper de tous les crétins capables de venir s’écraser à son bord. 
_________________


"La vie n'est qu'une vaste plaisanterie. J'y mettrais un terme moi-même... "


Dernière édition par Stellar Loussier le Dim 30 Déc 2012 - 17:13; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






Posté le: Mar 25 Déc 2012 - 19:59
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
André Leblanc
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 65
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Moebius Zero
Poste: Pilote de MA/Mécanicien
Grade: Sergent-chef
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mar 25 Déc 2012 - 23:24
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Après le savon qu’il venait de recevoir, André ne pu s’empêcher de commenter, d’une voix plaintive

Ça ne m’arrive vraiment qu’à moi ce genre de truc, tomber sur le seul vaisseau de la flotte commandé par une gamine susceptible, mais qu’est ce que j’ai encore fait pour mériter ça moi ? »

Le fait qu’il ai pu être entendu de la moitié des personnes présentes dans le hangar, des pilotes de MS qui étaient en train de revenir, voir la dite gamine commandant si elle avait l’ouïe fine, n’effleura pas tout de suite le sergent.

En effet, si le titre de commandant avait fait tiquer André, il n’avait en revanche jamais entendu parler de cette Stellar Louissier. A moins qu’il ai tout simplement oublié, comme nombre d’autre chose de moindre importance (ou pas) qu’il oubliait en permanence.


Bon, au boulot »

André remarqua alors que tout les mécaniciens avaient établi comme une distance de sécurité entre eux et lui, et ne semblaient pas disposé à lui parler. Pas pressé de savoir le pourquoi de cet éloignement, il fit la première chose à faire dans ce genre de situation : lancer un diagnostic système de sa machine. André grimpa donc dans sa machine, ou du moins ce qu’il en restait, et tenta de relancer l’OS. Qui bien sur refusa obstinément de se lancer.

Et mince, je suis bon pour le lancer depuis une console externe… foutue machine »

Mais alors qu’il se levait pour sortir du cockpit du MA, celui-ci commença à bouger dans ton les sens. Passant très près de se fracasser le crane contre une des consoles de son Zero, André retomba sur ses fesses, dans un « ouille, mes fesses ! » qui avait dû s’entendre, là encore, dans la moitié du hangar, voir plus.

C’est en sortant du MA que André compris d’où venait les mouvements qu’il avait ressenti : son MA était à présent maintenu à environ un mètre et demi de la surface du hangar par de grosses chaines métallique.


Dans une zone à gravité normale, on suspend le MA avant de faire autre chose, histoire d’avoir une bonne vue sur tout les dommages qu’à pu subir l’appareil. Et mince, je l’avais oubliée celle-là. Hé mais quand est-ce qu’ils ont rétabli la gravité en fait ? »

Bien sur, autour de lui, les grands sourires que ne pouvaient retenir les mécaniciens en disait long. Essayant de retrouver un minimum de dignité, André signala, d’un ton qu’il essaya de rendre professionnel, que son OS ne se lançait pas, et demanda un ordinateur afin de lancer « de l’extérieur » le fameux diagnostic système. Un mécanicien s’avança alors, un grand sourire aux lèvres

« Avec tout le respect que je te dois, si tu manipule l’OS de ton MA aussi bien que tu le pilote, je pense qu’il vaut mieux qu’on s’occupe de tout ça nous même. »

André fit mine de mal prendre cette déclaration puis se souvint qu’il n’avait jamais de sa vie assuré la maintenance d’un Moebius Zero, et que tout à coup cette machine lui semblait bien compliquée à utiliser

-« Bon d’accord j’ai compris. Vous avez une cantine sur ce vaisseau au moins ? »

Un mécanicien se fit une joie de lui expliquer, ou plus probablement de faire sortir André du hangar. Mais bien sur, après lui avoir assuré qu’il avait parfaitement compris, et avoir pris la première coursive à droite, André se rendit compte qu’il ne savait pas où aller.

*Ce vaisseau ne peu pas être si grand que ça, je devrais bien finir par trouver*

Sauf que ce vaisseau était bel et bien si grand que ça, et il André se rendit alors compte qu’il était perdu
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 28 Déc 2012 - 17:04
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

La grande bataille spatial entre le bien et le mal venait enfin de prendre fin. Comme le veux la coutume, et Walt Disney.


Alors que les différentes unités rentrés dans leur navire respectif, et qu'une trêve précaire s’installait entre les trois délibérants affin que chacun puisse lécher leurs plaie, Ratach
dérivez dans l'espace sans moyen de communiquer.


Dans sa prison de métal. Elle ce demandé ce qui pouvait bien ce passez dehors. L’ennemie avait il était vaincu avant son tire mortel ? Elle le souhaité de tout son être. Inquiète pour tout les pauvres gens qui pouvaient devenir les victimes innocente et absurde d'un tire si destructeur.


L'attente était longue seul dans son poste de pilotage exigu ou régné un silence de mort.
Pour se tenir compagnie, elle chantonné un air de Bach. Ainsi elle avait un peu l'impression d’être le héros de « l'odyssée de l'espace » bien que son sort serait plus funeste que celui du cosmonaute.
Ratach gardé le mince espoir qu'on vienne la chercher. Sa machine n'avait plus de jus et son air se tarifier. Bien sur elle avait rationné cette précieuse denrée. Mais la fin ce faisait sentir. Et elle n'avait pas pus envoyé de message de détresse.
La russe lutté pour ne pas fermer les yeux. Ne pas s'endormir, car cela reviendrait a céder devant la mort.
Revenir en haut
André Leblanc
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 65
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Moebius Zero
Poste: Pilote de MA/Mécanicien
Grade: Sergent-chef
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Ven 28 Déc 2012 - 23:15
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

[Au même moment, dans le hangar du Girty Lue]

Le sergent-mécanicien Smith commençait à s’inquiéter. Alors que tous les autres pilotes étaient à présent rentrés au hangar, l’adjudant-chef Osis n’est toujours pas rentré au hangar. S’il s’était agit d’un autre pilote, le mécanicien ne se serait certainement pas inquiété de cet état de fait. Mais Ratach lui semblait plus humaine et compréhensive que les autres pilotes du vaisseau, et était donc bien davantage apprécié. Le sergent fit part de ses inquiétudes à son chef mécanicien.

« Hum… je te comprends petit, mais tu connais la capitaine, elle ne voudra jamais renvoyer un pilote chercher après quelqu’un qui est peut-être mort, ou pire »

Un autre mécanicien intervint alors

« Et si on lui demandais de s’en charger »

Et ce faisant, il désigna le Moebius Zero à moitié réparé qui reposait encore au milieu du hangar. Le chef mécanicien hésita un instant. L’ordre de sortie d’un pilote devait, normalement, passer par le capitaine ou son second, mais le pilote de MA n’était pas à proprement parlé un membre d’équipage, et le faire décoller pourrait correspondre à l’ordre donné de « disparaitre », non ?

Le chef eu finalement un sourire et acquiesça


« D’accord, on va faire ça, toi, va retrouver ce sergent, il doit être à la cantine, vous 2, aidez moi à réparer cette coque de noix, qu’il puisse au moins bouger à peu près normalement »



[Quelques minutes plus tard, quelque part dans le vaisseau, mais loin de la cantine]

Cela faisait maintenant plus de 10 minutes qu’André errait dans le vaisseau, s’éloignant toujours plus de ce qui était censé être sa destination. Le pilote, occupé à réfléchir au moment où il avait bien pu se tromper, ne fit pas attention et percuta un soldat portant la veste blanche typique du corps médical. Les 2 personnes se retrouvèrent par terre

« Vous pouviez pas faire attention bougre d’idiot ? » S’énerva le possible médecin en se relevant. Il remarqua alors qu’il ne reconnaissait pas la personne en face de lui, lui qui était supposé connaitre tout les membres d’équipage du vaisseau, et encore plus ses pilotes.

« Vous, vous n’êtes pas du vaisseau. Que fichez-vous ici ? »

André se releva tant bien que mal en se frottant la tête

Hé bien, vous voyez, un pilote de ZAFT a voulu faire connaissance avec moi de façon un peu trop intime, et puis vous savez ce qui se passe dans ce genre de cas, vous dites non, il insiste… »

Le médecin l’interrompit alors

« C’est bon j’ai compris : vous vous êtes fait descendre et à défaut d’une autre idée, vous avez débarqué ici »

André se frotta d’arrière de la tête et fit une grimace embarrassée

C’est une façon de présenter les choses, en effet »

« Bon, et qu’est-ce que vous fichez sur le pont supérieur ? Vous cherchez le capitaine Louissier ? »

La grimace que fit André valait toute les réponses du monde

« D’accord, vous l’avez déjà rencontrée. Mais que fichez vous ici ? »

Le pilote eu à nouveau une grimace embarrassée

Et bien, je cherchais la cantine, et puis… voilà… »

Le médecin parti d’un rire franc qui ennuya encore un plus André

« D’accord, j’ai compris. Suivez moi, je vais vous guider jusque là. Et vous pourriez en profiter pour vous changer juste après »

Mais tout à coup, un mécanicien déboula, apparemment essoufflé

« Sergent, vous voilà en fin, ça fait bien 5 minutes que je vous cours après »

La réaction d’André fut un parfait exemple de conditionnement mental à la paranoïa

Hé, mais qu’est ce que j’ai encore fait moi ?! »

Le ton presque vindicatif sur lequel était dis cette phrase surpris tant le mécanicien que le médecin. Le mécanicien fut le premier à se ressaisir et agrippa le bras d’André

« En fait ce qui compte c’est ce qu’on voudrait que vous fassiez. Venez, la vie d’un pilote dépend de vous ! »

Mais le médecin agrippa l’autre bras d’André

« Hé, pas touche, je l’ai vu le premier. Ce que j’ai vu était un magnifique cas de paranoïa persécutive. J’ai besoin de personnes comme ça pour mon prochain article »

André regarda l’homme à la blouse de médecin

-« Hé, mais vous êtes un psy ? »

Le mécanicien et le psy tiraient à présent André chacun de leur coté, menaçant de lui déboiter une épaule. Mais entre la perspective d’un entretien avec un psychologue et celle de gagner l’approbation du capitaine en sauvant la vie d’un de ses pilotes, le choix était vite fait. Preuve s’il en est de la naïveté d’André…

C’est ainsi que le sergent se retrouva, 3 minutes plus tard, l’estomac vite mais la tête plein d’espoir, dans son MA réparé à la va-vite, et équipé d’un détecteur de signe vitaux. Une source de renseignement interne au pont de commandement avait bien voulu fournir la dernière position du Windam de Ratach et son vecteur de déviation probable, 2 mécaniciens ouvrirait la porte du hangar depuis une console secondaire et l’officier de garde pouvait assurer à l’équipe de sauvetage 10 minutes de tranquillité avant que quelqu’un remarque quelque chose. Mais bien sur André ignorait qu’au final, c’était lui qui prenait le plus de risque si Stellar les grillait. Après tout, ne pas connaitre le trop célèbre capitaine et son non moins célèbre vaisseau était déjà en soit un crime méritant châtiment non ?

C’est ainsi qu’André se retrouvé dans l’espace, à naviguer au milieu de machines à peine plus endommagé que la sienne, voir parfois franchement moins que son Zero, à la recherche d’un pilote qui n’était peut-être pas mort.

Après plus de 10 minutes de recherche, dont 5 passées à comprendre comment fonctionnait le détecteur installé sur son Zero, André était sur le point d’abandonner quand le dis scanner détecta un signe de vie. Après avoir presque évité les débris d’une tourelle laser, Le sergent détecta enfin sa cible : un gros morceau d’acier vaguement rectangulaire qui, avec beaucoup d’imagination, pouvait faire penser aux restes d’un MS


Ha ben enfin, c’étais pas trop tôt. Alors, qu’est ce qu’ils m’ont dis déjà ? Le grappin c’est ça ! Alors, quelle touche c’est déjà, ce truc. Hé, mais où tu va toi, ici fichu débris de MS ! »

D’un mouvement totalement involontaire, André toucha avec son coude le panneau de commande de son Moebius, provoquant le tir du grappin. Grappin qui, par un étonnant miracle, vint se ficher pilepoil dans le torse de MS.

Voilà, maintenant, retour maison. Et mais, heeeeeee ! »

La MA d’André, à peine plus lourd que le torse du Windam avec ses 3 nacelles en moins, se fit emporter par la trajectoire de dérivation de celui-ci. Une série de manipulation désordonnée parvint cependant à stabiliser le MA et sa charge, et permit au pilote du MA de rediriger sa machine vers le vaisseau, qui s’éloignait doucement du champ de bataille. Une fois le MA et son poids en approche de la catapulte du Girty Lue, la porte du hangar s’ouvrit. André, pensant avoir retenu la leçon de sa dernière entrée dans le vaisseau, commença à ralentir afin de manœuvrer bien à son aise. Sauf que le torse du MS de Ratach, lui, n’était pas de cet avis. Et c’est ainsi qu’emporté par l’inertie de celui-ci, le Moebius Zero d’André entra bien trop vite dans le hangar, et selon une trajectoire plus aléatoire qu’autre chose. Sauf que cette fois, à défaut d’un filet anti-crash, le MA fonça droit vers un magnifique MS gris métal, attribué à la terrible capitaine du vaisseau.

Une fois le Moebius finalement arrêté, André sorti de celui-ci et, constatant les dégâts, ne pu que commenter


Holàlà, je sens que ça va encore me retomber dessus cette histoire »


Dernière édition par André Leblanc le Sam 29 Déc 2012 - 01:10; édité 2 fois
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 29 Déc 2012 - 00:48
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Malgré toute sa volonté et sa force. Ratach ne pus résister indéfiniment au manque d'air.
Son corps trop lourd par le manque d’oxygène et le froid refusé de répondre. Ratach désespérât de ne même plus pouvoir contrôler son propre corps. La fin était là, devant elle.

Elle n'aurais pas survécu a sa première bataille magret l'aide de son ennemie qui lui avait épargné la vie par clémence. Clémence, ou simple économie de munitions? Peu importe en fait, elle allé mourir seul ici sans avoir connue l’amour, le sexe et ses enfants. Qu'elle vie pitoyable quand on y repensée.... Quinze ans a vivre seul dans les glaces de Sibérie pour mourir a la première guerre venu. Un dernier rictus l’ébranla avant qu'elle ne tombe dans le comas.

L'air raréfié dans la cabine ne lui permettait plus d'être consciente et dans une poignet de minutes elle mourrait.

Ratach ne sentie donc pas les violentes secousses du a l’écrasement du torse de son Windam sur le magnifique Génocide gris métal du capitaine Stellar. L'impacte fut sur  la zone du cockpits de la machine grisatre.
Mais le châssis du pauvre Windam ne finit pas sa course encastré dans le gundam du capitaine. Cela aurait était bien trop simple et pas amusant, reconnaissez le. Alors que le Génocide tombe au sol. manquant d’écraser  au passage un des drones prototype d' Erika, le reste du windam rebondit sur le stock de missile, faisant chuter les armes au sol. Le Windam finit enfin sa course folle contre le mur de la coursive a quelques pas de la sortie.




-Holàlà, je sens que ça va encore me retomber dessus cette histoire » dit André après être sortie de sa machine.


Il n’eus pas le temps de faire un pas qu'un technicien ce jeta sur lui et l’entraîna vers la sortie. En hurlant
-Ça vas péter!


André vu deux gars s’efforcer d'ouvrir le cockpit du Windam, puis sortir le pilote dans sa combinaison visiblement inconstante ou morte. Les deux hommes ne prirent pas le temps de vérifier et portèrent le pilote comme un sac a patate vers la coursive.


Il eu un silence. Tout le monde attendait une déflagration qui ne viens pas. Un silence long emplit de crainte de peur et de désespoir.Le chef meccano pris enfin la parole.


-On a beaucoup de la chance les missiles n'ont pas explosés.

Les techniciens et meccanos  se hâtèrent de vérifier tout les missiles et de les ranger a leur place,  avant que la terrifiante capitaine n'arrive pour voir le désordre. 


Dernière édition par Ratach Osis le Mar 1 Jan 2013 - 02:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Lucy Evans
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2011
Messages: 271
Féminin
Gène: Naturelle
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 1
Poste: Pilote et Agent
Grade: sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 29 Déc 2012 - 18:37
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Lucy était rentrée directement après ce pénible échec face au Sword Calamity. Elle avait donc échappé de peu au carnage qui était arrivé peu de temps après dans le hangar, préférant rejoindre aussitôt sa cabine où elle avait pris une douche ainsi que son traitement. Tout en se lavant, ses pensées avaient été nombreuses, toutes portées vers son objectif qui ne serait décidément pas simple du tout. Apparemment, ce traitre d’Heero avait déjà su s’entourer d’alliés qui ne le lâcheraient pas. Elle allait devoir attendre le bon moment pour le frapper. Pourvu d’une grande capacité de furtivité et d’interception, son MS pouvait se permettre d’attendre son heure. Néanmoins, il restait considérablement moins puissant que l’appareil dérobé par Heero. Cela se remarquait sur tous les domaines, autant en terme de vitesse pure que de réactivité.

*Il va pourtant bien falloir que je l’élimine…*

La jeune femme ne comptait pas rester sur un échec. Elle n’avait jamais échoué, cela ne commencerait pas aujourd’hui ! Elle aurait juste besoin d’un plan adapté…
Alors qu’elle sortait de sa salle de bain, portant un uniforme propre, une secousse légère fit trembler le vaisseau. Elle ne s’en soucia guère. Si jamais cela avait été grave, l’ordre de sortir serait tombé aussitôt. Non, ça devait être une bêtise de la part d’un technicien…
Une chose était certaine, Lucy devait transmettre un rapport à Zodiarche. La différence de niveau entre son appareil et celui du fugitif était gênante pour sa mission mais elle ne la rendait pas impossible. Elle confirma que l’attaque serait possible en exploitant la faille liée à la désactivation du Trans-Am. A ce moment-là, elle pourrait le vaincre en situation de duel isolé… Son rapport ne fut pas très long, hormis ce détail. Elle ne lui expliqua que les détails importants, sans plus. Une fois l’information cryptée envoyée à son supérieur, Lucy referma l’ordinateur et le glissa dans son sac avant de quitter la cabine. Le vaisseau devait se diriger vers la lune désormais et elle comptait bien prendre un repas avant que Stellar ne les appelle pour le débriefing possible… Elle croisa peu de monde, en chemin. Mais les rares personnes qu’elle croisait semblaient parler d’un incident dans le hangar. Lucy réprima un sourire en imaginant la tête que ferait leur capitaine en apprenant cela, si ce n’était pas déjà chose faite.
Un peu curieuse de savoir ce qui s’était réellement passé, Lucy pressa le pas. La belle jeune femme était parfaitement consciente que pour apprendre l’ensemble des ragots sur un vaisseau, le mess était la pièce la mieux adaptée. Tout le monde y passait, des techniciens aux infirmiers en passant par les gradés. Elle ne se trompait pas ! Alors qu’elle allait chercher un plateau, elle entendit un groupe de soldat discuter :

- Ouai ! Le mec s’est craché à travers tout le hangar en ramenant le cockpit de la petite, Ratach !
- Je suis bien content d’être ici et pas là-bas. Stellar va être dans une colère noire !
- D’autant plus qu’il semblerait que c’est son appareil qui a stoppé la course du Moebius…

Cette fois-ci, Lucy ne put réprimer un bref éclat de rire en imaginant la scène. Elle était partagée entre l’amusement devant la réaction de Stellar et la tristesse devant l’inaptitude de certains soldats au sein de leur armée. Mais elle s’en moquait, dans un sens. Du moment que personne ne se mettait au travers de sa propre route. Espérant à nouveau croiser la route du Sword Calamity dans les prochaines semaines, Lucy s’installa et débuta son repas. Peut-être qu’ils auraient quelques jours de permissions sur la lune ? A ce moment-là, elle irait voir Nero. Elle en avait, des choses à lui raconter de vive voix…
_________________
Seigneur, Feu Divin, Puisses-tu avoir de la pitié pour mes ennemis... Car moi, je n'en aurai aucune !
Revenir en haut
Suigintou Rozen
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 338
Localisation: rode sur le forum
Féminin
Gène: extented
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: GAT-G02 Rosa Mystic
Poste: pilote de MS/sniper
Grade: Adjudant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 30 Déc 2012 - 00:57
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

  Suigintou commençait à s’impatienter. Cela faisait maintenant un petit moment qu’elle se trouvait assise sur une caisse juste en face de sa machine. Même si l’extented avait demandé aux techniciens de ne s’occuper uniquement du remplacement de la jambe endommagée et de rien d’autre, elle trouvait le temps long. Elle se demandait même si elle allait pouvoir ressortir avant la fin de la bataille. Par manque de patience, et ce, même si c’était inutile, la jeune femme remonta à bord du Ghost.
 
  A peine fut-elle en place qu’un appareil de l’Alliance, un Zero, s’écrasa au beau milieu du hangar. Suigintou se demanda qu’elle genre de manchot se trouvait à l’intérieur de cette poubelle volante. Ce dernier sortit finalement en balançant une petite phrase idiote qui fit rire les techniciens. L’extented ne lui apporta que peu d’importance et se mit à suivre l’avancé de la bataille sur l’écran principal de sa machine. Visiblement, elle touchait à son terme. La jeune femme sortit la tête du cockpit.
 
-Dans combien de temps avez-vous fini ?
-Au mois encore un quart d’heure adjudant.
 
  Suigintou se remit sur son siège et attendit. Finalement, ce qui devait arriver arriva. Les fusées de repli venaient d’être tirées. Maintenant que la bataille était finie, la jeune femme sortit de son appareil, visiblement de mauvaise humeur, et se servit de l’absence de gravité pour rejoindre les vestiaires. Sur place, elle retira sa combinaison de vol et prit une bonne douche. Elle en profita pour se calmer un peu.
 
  Suigintou fini par sortir de la douche, bien relaxée, et fila se mettre son uniforme. Elle sortit des vestiaires et se dirigea vers le hangar, pour demander des nouvelles de sa machine. Le hangar était aussi actif qu’une ruche. Chacun s’avait ce qu’il avait à faire et le faisait. L’extented se glissa dans cette fourmilière en faisant attention à ne percuter personne. Elle atteignit finalement son objectif. La jambe était comme neuve et les dégâts du buste étaient en cour de réparation. Seul le bras gauche n’avait pas encore été touché.
 
  Alors que Suigintou reprenait sa place sur la caisse de matériel qu’elle avait occupé un peu plus tôt, elle constata qu’il manquait le Windam et le Zero. Les autres étaient à leurs places. La voie d’une personne qu’elle connaissait la sortit de ses pensées.
 
-Adjudant Rozen, comment allez-vous ?
-Sergent, moi ça va, mais ma machine ?
-On s’en occupe. Elle sera comme neuve. Au fait, c’est sergent Andy Maderson.
-Enchanté.
 
  C’est à ce moment que l’une des catapultes du Girty s’ouvrit pour laisser entrer un Zero tractant un cockpit de Windam. Contre toute attente, ce dernier s’écrasa sur le Génocide tandis que le buste de MS poursuivit sa course vers le fond du hangar. Ni une, ni deux, Suigintou se jeta de la caisse et plaqua le sergent au sol. Une fois le vol de tronc de MS passé, elle se releva juste au bon moment pour voir la carcasse frapper une caisse de missiles et rependre son contenu par terre.
 
-Ça va péter!
 
  Là encore, Suigintou n’hésita pas. Elle saisit le col du technicien avant de l’entrainer en courant vers la sortie du hangar. Au passage, elle vit plusieurs techniciens tenter d’ouvrir le cockpit du Windam pour en extraire le pilote. Arrivé devant la sortie, elle vit que les techniciens avaient réussis à sortir le pilote de la carcasse, ou plutôt, la pilote. L’extented se saisit d’un intercom.
 
-Adjudant Rozen à CIC. Nous avons besoin d’une équipe médicale au hangar. Plusieurs explosifs au sol, préparez-vous à fermer les cloisons si nécessaire.
 
  Suigintou raccrocha et vérifia l’état de sa collègue. Elle était mal en point mais vivante.
 
-On a beaucoup de la chance les missiles n'ont pas explosés.
 
  De la chance, oui. Mais maintenant, il fallait ramasser tout ce petit bazar.
_________________
Si le vent pouvait parler, il nous conterait des histoires d'un autre temps.



Thème musical
Revenir en haut
Stellar Loussier
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 507
Localisation: en train de remonter des bretelles
Féminin
Gène: Naturel-Extended
Vaisseau: Girty Lue
Poste: Commandant
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 30 Déc 2012 - 16:24
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

[HRP : Je suis encore trop bonne de faire tomber mon MS alors que celui-ci était fixé à sa cage… Mais l’affaire est close, la prochaine fois, ayez la décence de m’avertir du chaos que vous voulez semer sur mon vaisseau sinon je passe tout le monde par le sas ! è_é)
 
[i]Stellar s’était immédiatement dirigée vers le poste de commandement, l’arme FNE était neutralisée mais ils avaient peut-être reçu d’autres ordres.[/i]
Il y avait des forces ZAFT et FFCE dans les parages, avec un peu de chance, elle allait peut-être pouvoir leur lancer la chasse une fois la batterie du Genocide changée.
Les portes du poste de commandement la laissèrent passer et Neo se leva du siège de Capitaine afin de lui céder la place.
 
- Excellent travail !...
 
La tueuse se contenta de hausser les épaules et prit place à son poste afin de consulter ses terminaux pour connaître la situation en temps réel.
 
- Epargne-moi ta condescendance ! Situation ?...
 
Le médecin de bord du Girty Lue afficha un sourire désabusé avant de reposer ses yeux bleus sur elle.
 
- Le QG de la base lunaire a donné un ordre de repli à toute la flotte, ils estiment que vu que la menace de la base FNE est écartée, nous devons rentrer !...
- Ils sont stupides !...
 
La réponse de la jeune femme était cinglante, ils avaient des vaisseaux de la FFCE et de ZAFT à portée de tir et ils étaient en supériorité numérique, c’était une occasion rêvée !...
Mais non, ces ronds de cuir vissés à leur siège décidaient qu’ils avaient fait suffisamment de frais dans cette bataille !...
Elle en toucherait deux mots à Azrael à la première occasion mais son regard écarlate fut attiré par des murmures.
Le CIC semblait marmonner quelque chose à l’attention d’une autre section du vaisseau.
 
- Vous ! Qu’est-ce que vous faites ?!...
 
L’officier sursauta sur son siège et prit de longs instants avant de se tourner vers leur terrible Capitaine.
 
- L-L’adjudant Osis n’est pas rentré Capitaine. Le hangar demandait l’autorisation de laisser sortir le Sergent Leblanc avec son Moebius !...
 
Cette petite idiote n’était pas rentrée ? Bah, elle était sans doute morte, pour ce qu’elle s’en inquiétait !...
Mais laisser partir ce jeune blanc-bec avec son MA en kit à sa recherche n’était pas pour lui déplaire.
 
- Allons, bon… Un incompétent pour aller secourir une incapable… Avec un peu de chance, sa machine va le lâcher avant qu’il ait retrouvé le moindre morceau de Ratach. C’est bon, donnez-lui l’autorisation de décoller !...
 
Stellar se leva et laissa de nouveau la place à Neo avant de donner ses ordres.
 
- Gardez le cap sur la base lunaire. Restez dans le sillage de la septième flotte. Vitesse de croisière, maintien de l’alerte jaune jusqu’à ce que nous soyons dans le secteur sous surveillance du Quartier Général !...
 
La tueuse s’étira et quitta le poste de commandement pour aller se reposer dans ses quartiers.
Une douleur sourde dans sa poitrine lui faisait savoir que sa crise de manque approchait, elle s’empressa de saisir sa boîte de pilules et de l’avaler sans une gorgée d’eau comme elle le faisait d’ordinaire.
Aussitôt elle jeta sa combinaison aux orties et se glissa dans ses draps, un peu de repos ne lui ferait pas de mal.
Le repos de leur Commandant aurait au moins un avantage concernant ses subordonnés : elle ne se rendrait pas compte de suite du drame qui allait se jouer dans le hangar du Girty Lue.
Non content de s’être crashé comme un bleu à sa première rentrée, André réédita l’exploit en renversant cette fois le Génocide, le MS de Stellar.
Le chef mécanicien crut qu’il allait s’arracher les cheveux en voyant ça et il courut vers le jeune pilote dès que la menace d’explosion de missiles fut écartée.
 
- Mais tu es complètement malade ! Tu veux mourir ou quoi ?! Si Stellar voit ça, elle va te tuer ! Et elle va me tuer aussi !...
 
Aussitôt il se tourna vers les autres techniciens qui semblaient tout aussi catastrophés que lui, la marque du choc à l’avant était bien visible et la chute au sol avait endommagé à l’arrière du MS aussi, sans compter les traces sur les membres vu que le Genocide avait été arraché à sa cage de fixation.
 
- Commencez les réparations tout de suite ! Si elle se rend compte de ce carnage avant qu’on n’arrive à la base lunaire, aucun de nous n’y parviendra vivant !...
 
Visiblement André avait l’intention de prendre la poudre d’escampette après son sauvetage « héroïque » mais le chef mécanicien le rattrapa et le tira par l’oreille.
 
- Pas si vite, toi ! Tu vas nous donner un coup de main pour réparer ton chantier et je peux t’assurer que je vais te recommander pour que tu reprennes tes simulations de vol !...
 
Décidément la première journée d’André à bord du Girty Lue n’allait pas être de tout repos.
_________________


"La vie n'est qu'une vaste plaisanterie. J'y mettrais un terme moi-même... "
Revenir en haut
André Leblanc
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 65
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 1
Appareil actuel: Moebius Zero
Poste: Pilote de MA/Mécanicien
Grade: Sergent-chef
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Dim 30 Déc 2012 - 18:01
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Heu… oui monsieur le mécanicien, tout de suite, bien sur, pas de problème, heu… je commence par où ? »

Le ton du mécanicien était bien trop sérieux quand il avait associé les mots « capitaine » et « Tuer », et cela commençait (tout doucement) à inquiéter André. Mais une capitaine ne tuerait pas sciemment ses hommes, non ?

*Et jeter des Moebius sur des Zaku, on appelle ça comment ? *

Rajoutez à ça l’oreille droite d’André qui était à présent fort douloureuse, et il y avait de quoi convaincre le pilote de MA de se mettre au boulot… au moins pour l’instant.

C’est ainsi que durant les 2 heures suivantes, André se chargea de toutes les taches possibles et imaginables, pour autant que ces activités ne puissent pas mettre en danger le vaisseau.

Mais si au départ les mécaniciens pensaient qu’André ne leur servirait à rien d’autre qu’à balayer le hangar et amener ce dont on avait besoin là où on a avait besoin, ils furent surpris. À condition de le secouer suffisamment souvent (en gros toute les 3 minutes), André faisait preuve de talents de mécanicien tout à fait respectable, bien au-delà du niveau normal d’un pilote. Au bout d’un petit moment, le chef-mécanicien décida d’interroger André à ce sujet


« Dis petit, passons sur tes compétences de pilote, mais tu as appris la mécanique comment ? »

Sans doute pour la première fois depuis son arrivée sur ce vaisseau de fou, André souris, l’air amusé par la question, quoiqu’un peu ennuyé aussi

Ben en fait… je suis mécanicien à l’origine, ça fait à peine plus d’un mois que je pilote des MA, et cette bataille était mon premier combat aux commandes d’un Moebius Zero »

Un autre mécanicien, qui écoutait d’une oreille la discussion, intervint alors

« Attend, tu étais mécanicien ? Et ton capitaine t’a laissé passer ta licence de pilote ? Mais tu as trouvé quand le temps de t’entrainer ? »

Dis comme ça, André aurait pu croire que les mécaniciens n’avaient jamais de repos. Il n’était d’ailleurs pas si loin que ça de la vérité. Mais la question méritait une réponse, et André hésita quelques instants avant de répondre

Bah en fait… j’ai jamais passé ma licence de pilote, mais je crois qu’elle m’a été accordé d’office quand je suis rentré vivant de mon premier combat »

Le 2éme mécanicien fut sidéré par cette réponse. Il faut dire que le niveau des pilotes du Girty Lue et de leurs MS, avait tendance à faire oublier à quel point le niveau moyen des pilotes spatiaux de l’alliance était limité, et à quel point il était facile de finir au commande d’un Moebius.

Le chef-mécanicien en revanche, qui en avait vu plus que la plupart des autres membres d’équipage, ne fut pas vraiment surpris par cet aveu. Mais il serait encore temps d’en discuter plus tard.


« Bon allez, fini la discussion, on a du boulot à faire »

Et finalement, au bout de 3 heures de travail éreintant, le hangar semblait comme neuf. Mais déjà s’annonçait l’arrivée à la base lunaire
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Lun 31 Déc 2012 - 16:41
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Ratach se réveilla dans un lit douillet, bien au chaud dans des draps blancs. 
Elle fit un rapide bilan des dernières choses dont elle se souvenait. 
Ce n’était pas glorieux, une bataille. Une Longue attente dans le froid. Le manque d'air. Le néant. 
Ainsi on était venu la chercher ? Elle n’en avait aucun souvenir. 
Elle tenta de se lever. Son corps tout entier cria de douleur. Ratach surprise, relâcha son effort, et émie une plainte sonore. Elle se concentra et s’assit dans le lit, au prix d'une grimace de douleur. 

-Enfin réveillé belle enfant, dit une voie calme. 

Ratach sursauta.  Ce qui lui fit mal dans sa chaire . Elle regarda la personne qui venait de s’adresser à elle, avec le visage qui arborait une expression de douleur. 

-Ne forcez pas, vous avez plusieurs hématomes dut a votre accident. Heureusement, vous étiez bien sanglé à votre machine, aucune fracture à déplorer. 

Accident? Fracture? Que c’était-il passé? Ratach ne se souvenez de rien. Le peu d'information que la personne qui semblait être un docteur lui faisait comprendre est qu'elle était dans une salle de repos. La pièce qui possédé trois quatre lits, n'avait pas de fenêtre, et la seule sortie « se trouvait être elle et ce personnel médical ». L'idée de se lever s’estompât, quand le souvenir de la douleur lui reviens en mémoire. 

-Excusez-moi mais qui êtes-vous ? Et où suis-je? 

Le docteur la regarda d'un air stupéfait. 


-Ou avais-je la tête? Vous êtes sur le Girty lue. Nous allons bientôt accoster sur la base lunaire. Et moi je suis Arthur, l’interne chef de service. Le docteur Neo est à la manœuvre en tant que second. 

-Je vois. Docteur, je ne me rappelle pas avoir eu d'accident. 

-C'est normale, vous êtes rentée ici dans un léger coma du a votre asphyxie. Vous revenez de loin mon adjudant. Rassurez-vous, vous n'avait aucune séquelle importante. Seulement quelques bleus douloureux. Demain, vous pourrez sortir. Et dans deux à trois semaines, votre peau aura retrouvé sa couleur naturelle. 

- Tant mieux. Vous ne m'avez toujours pas répondu. 
-
Pour votre accident c'est un peu plus compliqué. Je n'ai pas tous les éléments. Celui qui vous a sauvé la vie a raté son appontage. Les meccanos vous raconteront ça mieux que moi. Pour l'instant, reposez-vous belle demoiselle

Ratach n'avait pas vraiment le choix. Elle se rallongea et ferma les yeux. La journée avait était éprouvante et intense. Elle commença à réfléchir sur les évènements principaux de celle ci  et s’ endormi avant d'avoir pu tous passer en revu. 

Quand elle se réveilla pour la deuxième fois. Son corps la fit moins souffrir. Elle s'assit sur le lit avec une gêne certaine dans ses mouvements mais la douleur était devenue supportable. 

-Ha ! Notre belle au bois dormant se réveil. Comment vous sentez vous adjudant Osis ? demanda un homme d’âge mur, alors que le dénommé Arthur se tenait à côtés de lui un bloque-note médicale à la main
-Mieux. 
-Je n'en doute pas. Vous avez dormi seize heures d'affilé. 
-Tant que cela? 
-Vous en aviez besoin. Je vais vous faire apporter un petit déjeuner. 
-Docteur Neo ? osa Ratach sans savoir s’il s’agissait vraiment de lui, Je n'ai pas vraiment faim. 
-Adjudant Osis, considérez cela comme un ordre du second. A moins que vous ne préfériez une transfusion? 

Ratach ne dit rien. Que dire de toute façon? Ratach avala son plateau repas, avec grand appétit, à sa grande surprise.




-Bien maintenant que vous avez repris des forces. Vous allez pouvoir accueillir vos visiteurs.
Ratach fut surprise. Elle n’était sur le navire que depuis deux jour, et avec tout les éventements qui c’était déroulé la veille, elle n'avait pas eu le temps de se faire des amis.


Le chef meccano et tous ses techniciens entrèrent dans la chambre et la saluèrent.
-Comment vous portez vous? Demanda le chef meccano.
-Bien d’après le docteur.
Un technicien tendit un bouquet de rose a Ratach.
-C'est de la par des hommes du vaisseau. Pour vous souhaiter un bon rétablissement.
Un autre sorti une bouteille de bourbon.
-Et ceci c'est pour fêter le fait que vous soyez revenu de votre première bataille.
-On ma ramenez. Ce n'est pas très glorieux. Je ne sais pas si...
- Peu importe ! Vous êtes vivante. Pour nous ça suffit a ouvrir une bouteille. Vous ne voudriez pas priver un vieil homme, d'un bon verre de de bourbon? Dit le chef mécano.
-Ce n'est pas mon intention. Dit Ratach avec son plus jolie sourire.
-A là bonheur.
Un verre fut donné a tout le monde, et tout le monde trinqua. Ratach porta le liquide ambré a ses lèvres et en but une gorgé. Le goût ne lui plaisait pas du tout et le liquide lui brûla le palé. Elle eu une quinte de toux. Cela fit rire ses compagnons.
-C'est une boisson d'homme. Dit Leo.
-Par chance je suis une femme. Je n'aurais pas a en reprendre. Dit Ratach avec humour. Ce qui déclencha d'autres rire
-On ma parlé d'un accident. Je ne me rappelle de rien.
-A ça ? Dit Leo.
- Le gars qui ta ramenez, c'est écrasé dans le hangar. Coupa Le chef mécano. Ton appareil a rebondit un peu partout. On a eu pas mal de casse. Heureusement le capitaine ne sait rendu compte de rien. Garde sa pour toi sinon on vas tous prendre un savons.
-Pas de souci. Et mon Windam ?
-Irrécupérable. Nous en sommes désolés. Nous avons gardé le peu de pièce encore intacte pour d'autres unités. Mais tu n'as plus d'appareil.
Ratach fut triste a cette nouvelle.
-Gardez espoir mon Adjudant. Nous avons pus sauver la vidéo de vol. Vous totalisez cinq cible détruites et deux mise hors de combat. Vous êtes devenu un As a votre première sortie. On vas forcement vous donner une autre machine. Et peu être même un prototype.


Ratach ne dit rien. Elle avait failli mourir de plusieurs façon atroce ou absurde, et avez tué cinq personnes. Elle pensé qu'elle serait heureuse de dénombrer autant de victoires et de se rire de la mort. Mais la réalité était toute autre. Elle se sentait sale, faible, répugnante. Elle avait tué des gens, est on a félicité pour ça. Bien qu'elle soit une militaire, elle ne trouvait pas cela normal, et condamnable.
La tristesse et la fatigue brisèrent sa résistasse mentale. Des larmes perlèrent sur ses joues.
-Je vais bien, mentit Ratach. Je suis juste fatigué et l’accole me monte a la tête.
-Bien sur. Dit le vieux chef mécano. Nous allons te laisser te reposer. Si jamais tu veux parler de ce qui c'est passer là haut, ou de toute autre chosen n’hésite pas à venir me voir. Ne culpabilise pas. C'est gars aussi connaissaient les risques du métier.




Le groupe quitta la pièce.
-Merci d’être venu. Dit Ratach avec un profond respect.




Une fois le groupe sortie de l'infirmerie et rendu au hangars. Une autre discutions commença.


-L’adjudant est vraiment une personne bien.
-Si douce et compréhensive. Elle respecte la mémoire de ses adversaires.
-Ces yeux était si triste. J'ai vraiment envie de la protéger.
-Elle peu se protéger toute seul vas.
-En tout je veux être son mécano personnelle.
-Tu veux surtout une excuse pour te rapprocher d'elle. Mais te fait pas d'illusion. Tu n'es pas son genre d'homme.
-Alors que toi oui?
-Hé oui, c'est ça la classe pit gars.
-Vous savez que son père est général ? Je pense pas que des troufions dans votre genre puisse rivaliser avec les officiers qu'elle a du rencontrer depuis son enfance. Coupa Le meccano en chef. Alors arrêtez de rêver et au travail.




Quand Ratch sortie enfin de l’infirmerie, Le girty Lue était accosté sur le port lunaire.
Elle se dirigea vers sa chambre. Pensive. Plusieurs choses l’inquiétée... La première était sa faiblisse. Comment protéger sa famille si on devait la ramener a chaque fois ? Elle devrait s’entraîner s’arrache pied pour être au niveau! Elle qui était la fierté de ses instructeurs. Ici elle n’était qu'une bleu bite, la différence de niveaux était vraiment impressionnante. Elle qui c’était battu d' arrache pied pour servir sur un navire du bleu cosmos, considérer comme l'élite de la flotte, commencer a ce dire qu'elle n'avait pas sa place ici.
La seconde était le fait que le capitaine semblait martyriser ses hommes. Plus elle était sur le navire plus elle ressentait le malaise de l'équipage. Et ça ne faisait qu'un jour qu'elle était là! Sa première impression du capitaine n'avait pas était très bonne. Qu'est ce que sa serait dans un mois?
La troisième chose était la montagne de papier qu'elle allé devoir rédiger pour obtenir un nouveau appareil.
La torture est administrative pensa la mannequin.


Elle pénétra dans sa chambre et remarqua de suite que la couchette inoccupé ne l’était plus.
Elle avait un camarade de chambré.
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 9 Jan 2013 - 19:34
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Plusieurs jours plus tard, la douce russe quitta le «Lue» qui mouillait sur le le quai spatiale pour ce rendre sur l'astre lunaire.
Le navire victorieux n'avait subi aucune éraflure pendant la terrible bataille. Il était rentré en aussi bon état qu'il était partie, si on oublié le petit incident dans le hangar. Incident rapidement maîtrisé et cacher au capitaine. De ce fait les techniciens de la base n'avaient pas vraiment grand chose a faire. Le réapprovisionnement étant la seul tache vital a effectuer.


L'équipage avait reçu de la par du commandement de la base une permission. La plus par des personnes qui n’était pas de quart pouvaient allez et venir a leur souhait dans la base lunaire.
Cela arrangé la mannequin dans un sens. Elle n'avait pas a demander l'autorisation au capitaine.
Moins elle la voyait mieux elle ce porté. Stellar lui avait laissé une très mauvaise impression, et l’ambiance qu'elle maintenait sur son navire était malsaine. Ratach commencé a rêver d'une mutation. La guerre ce n’était pas drôle en soit, pourquoi des personne chercher a la rendre plus horrible encore?


D'un pas délicat et souple, la féline ce déplacé dans les couloirs. Ratach se dirigeai vers le bureau de demande de matériel. Deux dossiers sous le bras.  Un était son rapport de bataille l'autre était une demande pour l’affectation d'une nouvelle machine.


Après s’être perdu plusieurs fois dans la grande base lunaire qui lui était inconnue jusqu'à lors. Elle réussi a trouver le bureau et entra puisse que la porte était ouverte. Elle Salua le personnelle du bureaux.


-Que pouvons nous pour vous adjudant chef ? Demanda une femme d'une cinquantaine d'année, les cheveux blond grisonnant. Ses trait tiré par l'age et les soucis du commandement du a sont rang de capitaine.
-J'ai perdu mon windam lors de la précédente bataille. J'aimerais qu'on m’affecte une nouvelle unité au plus vite.
-Je vois. Vous arrivez un peu tard. Tout les pilotes sans machine se sont empressés de faire leur demande.
-j'étais en convalescence. Mon docteur a refusé que je vienne plus tôt.
-Je comprend. Bien faites moi voir votre rapport et votre demande.


Ratach donna les papiers demandé a son supérieur. celle ci les lu en silence.


-Bien tout es en règle. Vous recevrez votre ordre de mission d'ici peu. Rompez
-A vos ordre.


Ratach sorti de la pièce sans insisté, ce demandant qu'elle nouvelle unité elle aller recevoir ? Un gundam qui sait ?
Revenir en haut
Stellar Loussier
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2009
Messages: 507
Localisation: en train de remonter des bretelles
Féminin
Gène: Naturel-Extended
Vaisseau: Girty Lue
Poste: Commandant
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 9 Jan 2013 - 21:26
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Bien que la bataille ait été intense, Stellar n'eut absolument aucun mal à s'endormir. 

Après tout, il n'y avait rien qu'elle n'aimait tant que semer la mort et la destruction dans les rangs des Coordinateurs, qu'ils appartiennent à l'armée régulière des Plants ou bien à cette organisation terroriste qui venait de semer un beau chaos sur Terre.  
 
Elle avait été élevée pour être une tueuse implacable et il n'y avait rien qui la divertissait autant que tuer. 
 
Mais même si son sommeil était profond, elle prit soudainement conscience d'une présence dans ses quartiers. 
 
Arrachée aux bras de Morphée par cet importun, elle ouvrit brusquement ses prunelles écarlates et alors qu'elle se redressait aussi vivement qu'un serpent, sa main blanche s'était refermé e sur son couteau de combat. 
 
Mais en guise d'ennemi, elle croisa le regard amusé de Neo qui l'observait avec un plaisir non dissimulé. 
 
 
- Energique dès le réveil !... 
  
 
Stellar se contenta d'émettre un reniflement méprisant, de quel droit s'était-il invité dans ses quartiers sans prévenir ? 
 
 
- Qu'est-ce que tu fiches ici ?... 
 
 
La voix de la terrible Capitaine du Girty Lue était grondante, menaçante, comme celle d'un fauve dérangé dans son antre. 
 
Mais cela ne semblait pas inquiéter Neo une demie-minute. 
 
Il indiqua un plateau contenant un copieux petit-déjeuner qu'il avait pris soin de déposer sur la table de chevet. 


 
- Je me suis dit que tu serais affamée après une telle bataille ! 
 
 
Le médecin de bord souriait largement, apparemment très satisfait de sa petite initiative tandis que son Capitaine jetait un regard las au plateau.   
 
Pourtant elle finit par s'asseoir au bord du lit et elle se remplit posément une grande tasse de café brûlant... avant de jeter le liquide au visage de Neo. 
 
Celui-ci recula vivement tandis que le café encore très chaud dégoulinait dans ses cheveux, sur son visage et détrempait sa blouse blanche. 
 
Stellar lui adressa un regard noir, indifférente à ses gémissements de surprise et de douleur. 
 
 
- Ne t'introduis plus jamais dans mes quartiers sans mon accord Neo, lui dit-elle froidement en détachant les mots, sinon ce n'est pas du café qui coulera de ta gorge la prochaine fois !... 


 
La tueuse ne sut pas s'il avait saisi la menace car il fila sans demander son reste en ôtant sa blouse, certainement pour aller soigner les blessures légères que le café brûlant occasionnerait.  
 
Elle eut un sourire amusé en le voyant détaler comme un lapin et elle prit soin de déguster ce petit-déjeuner à qui elle trouvait une autre saveur après ce petit divertissement. 
 
Elle passa par la salle de bains et revêtait son uniforme de Capitaine quand elle remarqua qu'un message en provenance du QG de la base lunaire clignotait sur son terminal en attente d'être lu. 
 
Stellar ouvrit donc le message et voici ce qu'elle découvrit : 
 
 
"Capitaine Loussier, nous vous remercions pour votre intervention exemplaire qui a écarté de la Terre la plus grande menace à laquelle nous ayons été confrontée. Une promotion de l'ensemble de vos pilotes sera rapidement étudiée par nos services. Suite au rapport du Lieutenant Lornoke, nous vous informons que le pilote du MA ayant trouvé refuge sur votre vaisseau est affecté au Girty Lue jusqu'à nouvel ordre..." 
 
 
Stellar retint un soupir résigné, l’Alliance avait décidément de lui refourguer tous les boulets possibles et imaginables qui traînaient dans leurs rangs. 
 
Mais un ordre était un ordre et elle ne manquait pas d’occasions pour se délester de ses poids morts s’ils devenaient ingérables.  
 
La dernière fois qu’elle avait vu André, elle lui avait demandé de ranger le chaos qu’il avait semé dans son hangar.  
 
Elle allait juger par elle-même de son implication en se rendant sur place. 
 
Et bien sûr elle prit soin de ne pas s’annoncer et se contenta de parcourir les coursives en direction de l’entrepôt du Girty Lue. 
 
Les portes coulissantes s’ouvrirent devant elle… et elle constata que celui-ci avait retrouvé une apparence acceptable. 
 
Bien sûr, les traces du crash n’avaient pas encore pu être effacées mais elles le seraient une fois à la base lunaire, ce qui ne saurait tarder. 
 
Mais le regard écarlate de la tueuse se posa sur sa machine tandis que le chef mécanicien remarquait enfin sa présence et se mettait aussitôt au garde à vous. 


 
- A vos ordres Capitaine !... 
 
 
Stellar l’ignora, la cage de fixation du Genocide avait été déplacée par rapport à l’endroit où elle l’avait laissé dans son souvenir, or ils n’auraient pas dû avoir besoin de le bouger.  
 
Elle reposa finalement son regard écarlate sur le chef mécanicien qu’elle devinait mal à l’aise. 


 
- Que s’est-il passé avec le Genocide ?... 
 
 
En voyant déglutir l’homme en face d’elle difficilement, elle sut par avance qu’il essayait de lui cacher maladroitement quelque chose. 
 
Elle réduisit la distance qui les séparait tandis que son regard se durcissait à mesure. 
 
 
- Faut-il que je vérifie toutes les images du Girty Lue ?... Je saurais ce qui s’est passé et si je dois perdre mon temps à chercher, je peux vous assurer que vous allez amèrement le regretter !... 
 
 
Au bout de quelques trop longues secondes à ses yeux, l’homme avoua enfin que le boulet qu’on venait de lui imposer avait trouvé le moyen de se crasher une deuxième fois en ramenant Ratach moribonde et de renverser le Genocide dans la manœuvre. 
 
Stellar reposa les yeux sur sa machine, visiblement les mécaniciens avaient sué sang et eau pour remettre son MS en état mais elle allait mettre les points sur les i à ce suicidaire. 
 
 
- Trouvez André et dites-lui que je l’attends dans mon bureau !... 


 
Elle allait lui annoncer qu’il faisait désormais partie de son équipage jusqu’à nouvel ordre et elle allait au moins lui apprendre à voler correctement… sinon elle lui trancherait les ailes elle-même !... 
 

_________________


"La vie n'est qu'une vaste plaisanterie. J'y mettrais un terme moi-même... "
Revenir en haut
Suigintou Rozen
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 338
Localisation: rode sur le forum
Féminin
Gène: extented
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: GAT-G02 Rosa Mystic
Poste: pilote de MS/sniper
Grade: Adjudant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Jeu 10 Jan 2013 - 22:47
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

  Suigintou aida à ramasser les missiles tombés par terre, le tout en gardant à l’œil le responsable de ce chaos. Elle ne pouvait décemment pas laisser le vaisseau sur lequel elle se trouvait exploser. Ce serait un peu idiot de mourir de cette façon. Une fois les missiles remit à leur place, l’extented fila vérifier l’état général de sa machine. Cette dernière était, par chance, pas plus endommagé qu’au part avant. La jeune femme aurait probablement étripé le responsable, le cas échéant. Après une petite pause pour observer les réparations, la prêtresse Dashienne s’éclipsa discrètement du hangar. La fatigue commençait à se faire sentir.
 
  Le parcours jusqu’à sa chambre fut rapide, tout autant que la mise au lit. Une simple chute à l’horizontal, quelques mouvements de bras pour hisser la tête au niveau de l’oreiller, puis, le black-out. Ce fut les secousses dut à l’amarrage du Girty Lue qui réveilla la belle dormante. Cette dernière grogna et maudit le monde pour une telle cruauté. Comment avait-il put la réveillé alors qu’elle dormait si bien. Suigintou se releva difficilement et s’assit sur son lit, encore comateuse. Un gargouillis se fit entendre. La jeune femme se frotta les yeux, avant d’ajouter d’une voie mal qui raisonnait comme une complainte :
 
-Faim…
 
  L’extented s’étira bruyamment avant de se lever d’un coup. Un coup de peigne dans les cheveux pour filer rapidement au mess. Sur place, elle se servit puis mangea en vitesse. La rumeur de crash du Zero sur le génocide était sur toutes les lèvres. L’assassin sourit en se rappelant de l’incident. A croire que le capitaine Loussier était effrayante. La preuve que le personnel du vaisseau ne connaissait pas les labos du Blue Cosmos.
 
  Une fois son repas fini et le plateau mit à l’endroit prévue à cet effet, Suigintou partit droit vers le hangar, fit un détour pour mettre une combinaison propre, puis, sortit du vestiaire. L’extented fit route vers son MS lorsque le sergent Maderson l’interrompit sur sa lancé.
 
-Je vous pris de nous excuser, votre machine n’est pas encore entièrement réparée, les dernières pièces sont en route.
-Aucun soucis sergent, du moment que mon Ghost soit réparé avant notre prochain départ.
 
  Sur ces mots, l’assassin tourna le dos au technicien pour monter dans sa machine. Le dernier combat l’avait rudement mit à l’épreuve et la jeune femme savait quelle devait combler ses faiblesse si elle voulait survivre. Une simulation de combat au corps à corps ne semblait pas une si mauvaise idée, après tout.
_________________
Si le vent pouvait parler, il nous conterait des histoires d'un autre temps.



Thème musical
Revenir en haut
Lucy Evans
BC
BC

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2011
Messages: 271
Féminin
Gène: Naturelle
Vaisseau: Girty Lue
Niveau de pilote: 1
Poste: Pilote et Agent
Grade: sous-lieutenant
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Sam 12 Jan 2013 - 16:00
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Pour Lucy qui situait habituellement la nourriture du Girty Lue quelque part entre le répugnant et l’infect, ce plat lui sembla acceptable. Peut-être que suite à cette terrible bataille, les cuisiniers avaient voulus marquer le coup ? Ou alors, parce que la tournure des événements sur ce vaisseau amusait tant la jeune femme qu’elle appréciait moins que d’habitude le gout de ce qu’elle avalait ? Il était incroyable de constater ce qu’elle avait pu apprendre en restant assise une demi-heure dans cette vaste salle où les soldats, les mécaniciens ou encore les médecins allaient et venaient. Elle avait, par exemple, appris que le pilote qui avait cru bon de renverser le MS de Stellar en atterrissant allait probablement rester à bord un moment. Ils allaient donc se retrouver avec une scientifique têtue et colérique, une gradée qui l’était tout autant en plus d’être violente et deux soldats potentiellement incapables. Seule la dénommée Suigintou semblait plus ou moins normale, si on pouvait dire cela d’un membre du Girty Lue. Dans l’immédiat, Lucy préférait s’en amuser. Si jamais cela devenait problématique pour son objectif, elle aviserait.
En tout cas, une fois ce repas avalé, la jeune femme n’attendit pas pour rejoindre sa cabine. Elle préférait se reposer tant que le vaisseau faisait route vers la lune.
On ne pouvait pas dire qu’elle prenait beaucoup de repos, de toute manière. Lucy ne dormait qu’une poignée d’heures par jour. Cela lui suffisait amplement. Il fallait dire que ses rêves étaient rarement doux et plaisants. Encore une fois, alors qu’elle ouvrait les yeux, elle se retrouva dans une vaste pièce sombre pourvue de grandes fenêtres. Il pleuvait dehors, énormément. De temps en temps, un éclair illuminait la pièce dans laquelle elle se trouvait, debout, seule, au plein milieu de la nuit. Cette pièce, c’était le réfectoire de l’orphelinat où ses parents l’avaient abandonnées… Et cette nuit était celle où sa vie avait changé. Lucy n’avait que peu de souvenirs de cette nuit-là. Mais des détails floues étaient suffisants pour éveiller un rêve angoissant. En baissant les yeux, Lucy vit qu’elle tenait un couteau de combat militaire. L’arme paraissait totalement déplacée, dans sa petite main d’enfant mais alors qu’un éclair illuminait totalement la pièce, l’arme sembla soudainement être tachée de sang, comme les bras de Lucy. La pièce entière était désormais couverte de sang et de corps tranchés. Généralement, des corps d’enfants qui vivaient dans cet orphelinat mais également quelques professeurs. Un nouvel éclair retentit, et Lucy aperçu un reflet d’elle-même. Une petite fille ensanglantée, couverte de bandage pourpre, aux yeux et à la chevelure de feu. Elle ne tenait pas de couteau mais lui adressait un sourire inquiétant, un sourire mauvais qui n’avait pas sa place sur ce visage innocent.

- Rejoins-moi…

Une main se posa sur son épaule alors que la voix de Nero venait de retentir à ses oreilles, réveillant la jeune femme qui ouvrit brusquement les yeux. Son souffle était légèrement saccadé. Elle n’aimait pas ce rêve qu’elle faisait assez souvent. Pas parce que la vue du sang la dérangeait, mais justement car il ne s’agissait là que de souvenirs floues et inutiles, seulement bons à la réveiller !

*Je ne dormirai plus…*

Sur cette constatation, elle se redressa et enfila à nouveau sa veste d’uniforme et sa jupe qu’elle avait retirés pour dormir. Elle remit également ses chaussures et s’apprêta correctement afin de pouvoir sortir de son antre mais elle remarqua également qu’elle n’entendait plus du tout le bruit des machines. Étaient-ils déjà arrivés ? Il lui suffit de jeter un œil vers le hublot pour constater qu’ils étaient en effet arrivés dans l’un des hangars de la base lunaire. Elle allait avoir son entretient avec son mentor. Nul doute qu’il serait ravi d’apprendre tous les détails concernant le Sword Calamity et sa présence à bord de l’Eternal.
Une fois apprêtée, Lucy quitta sa cabine ainsi que le Girty Lue. Elle savait où elle devait se rendre et puisqu’ils avaient l’autorisation de sortir, elle n’avait pas besoin de rendre des comptes à Stellar. Aussitôt, elle rejoignit le bâtiment administratif qui servait de couverture à une cellule du Blue Cosmos. Elle rejoignit bientôt un sous-sol et à l’aide d’un mot de passe bien précis, elle put passer sans se faire retenir par les gardes. Lorsque l’ascenseur s’ouvrit, elle était dans les locaux cachés dirigés par Nero. Et par chance, Lucy n’aurait pas à le chercher bien longtemps…

- Tiens donc, je t’attendais !
- Bien sûr, puisque tu sais que le Girty Lue est rentré…

L’homme dont l’âge était presque indéfinissable lui adressa un sourire et l’invita à le suivre d’un geste de la tête. Lucy ne répondit pas et se contenta de rejoindre son bureau avant de fermer la porte. Ils allaient pouvoir parler sans être entendu, ici.

- Ainsi donc, le Sword Calamity est sur l’Eternal… ?
- Oui. Visiblement, il a trouvé refuge sur ce vaisseau et cette bande de traitre se sont mis en tête de le protéger comme un véritable enfant inoffensif.
-Voilà qui est charmant… Bien entendu, je ne t’en voudrais pas si ta mission générait des dommages collatéraux. On ne peut pas dire que la perte de cet appareil a rendu heureux Muruta. Ça ne va pas s’arranger maintenant qu’il va apprendre que cette machine est sous les ordres de Lacus Clyne…

Nero avait dit cela en souriant, comme si l’état des nerfs de Muruta Azrael l’amusait un peu. Néanmoins, il reprit rapidement son sérieux.

- Mais il est sûr que nous ne pouvons pas leur laisser. Ni la machine, ni le pilote…
- C’est pourquoi je compte l’éliminer. Comme je te l’ais dis, je pense qu’il est vulnérable lorsque son Trans-am se désactive… Si je parvenais à l’isoler à ce moment-là…
- En effet… Cela serait certainement efficace… Tu pourrais l’éliminer en le prenant de vitesse…

Il semblait néanmoins pensif et ajouta aussitôt.

- Il te faut plus de poids à bord de ce vaisseau. Cela te permettra de commander les autres aux besoins pour t’offrir des possibilités.

Lucy se contenta d’hausser les sourcils légèrement. Elle se voyait mal demander de l’aide à Ratach ou au nouveau, plus doué pour provoquer des catastrophes que pour aider au combat, visiblement. Mais peut-être qu’elle pourrait au moins les utiliser…

- J’ai appuyé aussitôt que j’ai pu la demande de promotion qui te concernait. Tu seras nommée sous-lieutenant dans les prochaines heures.
- A quand mon propre vaisseau ?

Cette fois-ci, c’était elle qui s’amusait de Nero mais ce dernier semblait trouver l’idée acceptable, même plaisante… !

- Peut-être que ce sera ton avenir après cette mission de capture et de destruction. On ne reste pas agent toute sa vie… Il suffit de me voir !
- Je ne suis pas prête de changer tout de suite de vie. Pouvoir me déplacer pour effectuer mes ordres est une liberté illusoire mais cela reste une liberté.

Sur ces paroles, Lucy se leva. Elle n’avait plus besoin de retenir Nero plus longtemps.

- Je te ramènerais bientôt la tête d’Heero Yuy.

Ce gamin n’aurait jamais dû fuir comme il l’avait fait. Car maintenant, plus jamais il ne connaitrait la sérénité. Peu importe où il se trouverait, Lucy resterait dans son ombre. Dans l’immédiat, elle quitta la salle, prête à réfléchir à la suite de son programme…
_________________
Seigneur, Feu Divin, Puisses-tu avoir de la pitié pour mes ennemis... Car moi, je n'en aurai aucune !
Revenir en haut
Ratach Osis
CTA
CTA

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2012
Messages: 815
Localisation: 44°50′25″ Nord 0°34′49″ Ouest
Masculin
Gène: Naturel
Vaisseau: Non affecté
Niveau de pilote: 2
Appareil actuel: Sandrock
Poste: pilote de MS/contact
Grade: Capitaine
Lien vers présentation: URL
Lien vers hangar: URL

Posté le: Mer 16 Jan 2013 - 17:31
Sujet du message: Pures Ténèbres
Répondre en citant

Ratach enfila doucement sa petite culotte noire, la faisant courir sur sa belle jambe douce et délicate. Celle ci venait de paris. Ratach n’était pas du genre a ce focaliser sur ce genre de détaille en principe. Élevé a la dure et seule elle n'avait appris que tard la coquetterie par sa famille adoptive.
La mode ne l’intéressait pas du tout et portés des frusques ou une robe de haute couture était pour elle du pareil au même,du moment que les dit vêtement tenaient leur rôle. Ses cousines lui avait enseigné l'art de se servir de son corps et de le mettre en valeur. C’était aussi l'age ou ses hormones la poussé vers la gente masculine et elle voulait plaire. Du coup ses cousines lui avaient acheté de la lingerie parisienne. Ratach était tombé amoureuse de ce type de vêtement et ne porté plus que cela.


Une fois sa culotte enfilé, elle chercha un soutien gorge et son regard croisa son reflet dans le miroir qu'elle avait fixé dans le mur. Elle ce fixa... Son reflet lui rappela Là cuisante défaite qu'elle venait de subir par sont manque de force et d' expérience. Elle n’était en vie que par ce qu'elle était chanceuse. Elle n’était pas rentrer sur le navire en victorieuse, mais sur un brancard. Elle n’était pas la seule dans ce cas, et d'autre n’était pas revenu. Elle connaissait le risque du métier et les acceptés de bonne grasse. Le problème n’était pas là. Elle avait pris de nombreuse vie.. et pourtant avait était mis en déroute si facilement. Pour sur c’était sa première bataille et en face il y avait des as génétiquement modifier... pourtant le reste de l'équipage étaient rentré intact. Elle n'avait pas a rougir de ses fait d'arme. Pourtant elle ressentait de la honte. Elle ce sentait mal dans peau.
Elle sortie de sa rêverie et continua de s’habiller. Elle n’enfila pas son uniforme, mais sa tenue de vol. Elle ouvris son tiroir et pris son ordre de mission et le relue une dernière fois.




Capitaine Rodriguez
Service du train.


Ordre a l’adjudant-chef Osis de ce rendre au hangar numéro 4 de la base lunaire en tenu de vol pour y recevoir son nouveau appareil a 08H00 le 14/13/2XXX




Ratach sortie de sa chambre et ce dirigea vers le lieu indiqué.
Elle du sortir du lue et Entrer dans la base lunaire. Arpentât les imminences couloirs de la construction métallique et arriva enfin devant le hangar 04. Elle donna son ordre au soldat de quart qui la salua et la laissa entrer dans le hangar.
A intérieur des techniciens travaillé sur différentes pièces de mecha.
Elle se dirigea vers le plus gradé dut lot et le salut
-Adjudant chef Osis je viens récupérer mon appareil.
Le technicien vérifiât son ordi et hocha simplement la tête.
-Bien suivez moi.


Les deux humain longèrent la parois ou était aligner un douzaine de Leo.
C'est alors que Ratach compris que le sien était dans le tas. Son visage s'assombrit. Le Leo était un bon appareil en sot mais totalement dépassé. C’était le mécha des cadets, celui qui sert pour les première sortie a l’école de pilotage.. Envoyer cette antiquité sur le champ de bataille relevé de la folie.
-Votre appareil mon Adjudant.
Ratach regarda le leo Bleu violet. Il était usé, vieux, démodé, et la peinture s’écailler par endroit ou n’était carment plus sur d'autre zone.
-Ne vous fier pas a l’aspect général. Il est calibré et opérationnelle a cent pour cent. Je l'ai entretenu aux petit oignons. Cette machine ne tombera pas en panne, elle est comme neuve. Je ne l'ai juste pas repeinte.
-Je ne remet pas vos compétence en doute caporale. C'est juste que partir au combat avec un Leo me dérange un peu.
-Je vous comprend. Personnellement je préférerais jeté toutes ces veuleries et m'occuper de windam ou de gundam. Mais vous savez ce que sait. Le front est large et le réapro ne suis pas.
-En somme a la guerre comme a la guerre.
-C'est cela. Bien commençons la procédure de décollage.
Ils firent le tour de la machine et vérifièrent toute les articulations, les entrées et sorties d'air ainsi que les capteurs. Une fois cette série de contrôle terminé, Ratach s’installa dans son nouveau appareil. Elle lança le moteur et celui démarra au quart de tour dans un ronronnement harmonieux.
Elle testât les commandes. Celle ci répondez impeccablement. Elle n'avait pas a forcer sur le manche.
-Très bon entretient, caporale, j'aurais aimé que mon appareil d’entraînement soit aussi impeccable.
-Merci mon adjudant.
-Bien je transfère cette unité sur le « lue »




Le vol entre le hangar lunaire et le hangar du navire spatiale fut cour et sans encombre. Ratach apponta sans difficulté particulière. Bien que dans un recoin de sa tète elle ce demandât si le fait de ce cracher avec, lui permettrait d'avoir un nouveau mecha? Plus récent, plus mieux ? Peu être, mais les chances de passer en cour martial pour sabotage l’était encore plus encore. Ratach ne céda donc pas a la tentation de propulser son Leo sur le génocide de son capitaine bien aimé.



Son arrivé ne passa pas inaperçu. Tout les techs du hangar regarder avec étonnement, le vieux modèle  ce poser et rentrer dans une cage de stockage.


-Hé les gars regardez, encore un qui c'est perdu. Dit un meccano de voir se poser sur le pont du navire.

-Avec un Leo, ça doit être un cadet, son pas fut-fut cette année.
-Il vas nous demander le plein ou de lui faire le par brise ?
-A mon avis il vas exiger qu'on lui refasse la peinture. Faut dire que le camouflage « sortie de casse » c'est démodé.
Il eu de grand fou rire.


Ratach sauta de son appareil et enleva son casque laissant apparaître sa chevelure verdoyante en totale contradiction avec sa tenu grise sous le regard émerveillé des meccano qui l'espace d'un instant ce crurent figurant dans une pub de shampoing tant ce ci contrasté avec le gris ambiant


-Bonjour les amis. Voici ma nouvelle machine. Prenez en bien soin.
-Un Leo ? Bon dieu. Soufflât le chef meccano.. Comment ont ils osé vous refiler une merde pareil. Vous allez vous faire dessouder a votre première sortie.
-C'est tout ce qui resté en stock il faut croire. On fera avec. Cela ne m'enchante pas non plus, mais ça reste une bonne unité.
-On a pus de pièce pour ce genre d'épave.
-Demandez en à la base lunaire, ils ne savent plus quoi en faire.
-Oui mais quand même.


Ratach remarquât que le morale des hommes se dégrader a vue d œil. Ceux si ne pensez avec raison qu'envoyer un Léo au front était stupide Surtout avec avec les nouvelle technologie dont disposer l’ennemie.
Bien qu'elle n'est pas fait l'école des officiers. Ratach savait que maintenir un bon moral au seins des troupes était important. Elle ne pouvait pas laisser les troupes démotivé. Normalement c’était au capitaine de s'occuper de cela. Mais cette incapable devait réfléchir a comment obtenir l'effet inverse. Bref Elle devait remonter le morale des troupes. Elle devait démontré la capacité de combat de sa machine.
Elle balaya du regard l’atelier affin de trouver une idée. Ses yeux tombèrent sur une jeûne femme au cheveux long et blanc. La peau blanche par le manque de soleil. Elle semblé douce et posé comme une poupée de porcelaine. Ratach ne connaissait son prénom ou son nom mais l'avait croisé plusieurs fois dans le vaisseau et savait qu'elle était pilote. Une idée naquit dans le cerveaux de la russe.


Elle s’approcha de la demoiselle et la salua.


- Mon adjudant un petit combat d’entraînement a bord de nos machine me semblerait le bien venu pour faire connaissance.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






Posté le: Aujourd’hui à 08:53
Sujet du message: Pures Ténèbres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
   Gundam Neo Generation -> Base lunaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 3

 
Sauter vers: